Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes  -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Jésus, vrai homme, vrai Messie et vrai Dieu
Autres chapitres : Jésus   Jésus mort sur la croix   L'époque de Jésus   Qui est Dieu ?
--------------------------------------------------------------------
Jésus avec les Docteurs au Temple   St J. Baptiste   Jésus et la religion juive   Jésus face aux responsables juifs
--------------------------------------------------------------------
Temple de Jérusalem   Images miraculeuses   Description des personnages biblique

C’est important de nous rappeler que Jésus possède également la nature divine, puisqu’il est le Fils de Dieu

Message de Jésus donné au Père Melvin Doucette (Canada) - Samedi 21 juillet 2012

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Bienheureuse Mère a donné au Père Melvin. Notre-Dame lui a parlé en ces termes :

« Je vous bénis, toi mon fils prêtre Melvin et vous tous mes fils et mes filles de chacun des continents du monde. C’est notre Père céleste qui m’a choisie pour être la Mère de son Fils Jésus. Il envoya l’archange Gabriel m’annoncer que je donnerais naissance à Jésus, le Fils de Dieu.

C’est par le Saint-Esprit et par la puissance de Dieu le Père que je concevrais l'enfant Jésus. L’archange ajouta que ma cousine Élisabeth avait elle aussi conçu un fils malgré son âge avancé. À la fin j’offris mon "oui" total à Dieu pour devenir la Mère du Messie, du Sauveur.

« Je vous appelle tous à croire en mon Fils Jésus, Deuxième Personne de la Sainte Trinité.
Je fus choisie afin qu’il puisse naitre revêtu de la nature humaine et vivre sur la terre comme tout être humain.

C’est important de nous rappeler que Jésus possède également la nature divine, puisqu’il est le Fils de Dieu. Acceptez-le comme votre Sauveur et donnez-vous totalement à lui afin qu’il puisse accomplir en vous tout ce qui est nécessaire. Il s’est donné totalement pour vous par sa mort sur la croix : maintenant, offrez-vous complètement à lui par amour. Il veut votre salut, alors venez, coopérez avec lui. Je vous bénis, mes enfants. »

Traduction : RF




Je suis la Deuxième Personne de la Sainte Trinité et je possède toute gloire. Sans jamais perdre ma nature divine, j’ai revêtu la nature humaine et j'étais considéré comme un être humain.

Enseignement de Jésus donné au Père Melvin Doucette (Canada) - Mercredi 2 mars 2011

Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux vers le ciel et dit : « Père, l'heure est venue. Manifeste la gloire de ton Fils, afin que le Fils manifeste aussi ta gloire. Tu lui as donné le pouvoir sur tous les êtres humains, pour qu'il donne la vie éternelle à ceux que tu lui as confiés. La vie éternelle consiste à te connaître, toi le seul véritable Dieu, et à connaître Jésus-Christ, que tu as envoyé. J'ai manifesté ta gloire sur la terre; j'ai achevé l'œuvre que tu m'as donné à faire. Maintenant donc, Père, accorde-moi en ta présence la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde existe. Je t'ai fait connaître à ceux que tu as pris dans le monde pour me les confier. Ils t'appartenaient, tu me les as confiés, et ils ont obéi à ta parole. Ils savent maintenant que tout ce que tu m'as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m'as données et ils les ont accueillies. Ils ont reconnu que je suis vraiment venu de toi et ils ont cru que tu m'as envoyé.

« Je te prie pour eux. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as confiés, car ils t'appartiennent. Tout ce que j'ai est à toi et tout ce que tu as est à moi; et ma gloire se manifeste en eux. Je ne suis plus dans le monde, mais eux sont dans le monde; moi je vais à toi. Père saint, garde-les par ton divin pouvoir, celui que tu m'as accordé, afin qu'ils soient un comme toi et moi nous sommes un (Évangile de saint Jean 17.1-11).

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Rédempteur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« À la fin du dernier repas, le Jeudi Saint, j’ai prié pour les onze apôtres. Ils m'avaient accompagné depuis trois ans environ et ils avaient tous accepté les paroles que je leur avais dites. J’ai prié mon Père céleste pour qu’il les garde près de lui afin qu’ils soient un avec nous, comme le Père et moi sommes un. C’est en demeurant unis au Père et à moi qu’ils réussiraient dans la mission que je leur avais confiée.

« J’ai aussi demandé au Père de m'accorder la gloire que j'avais avant la création du monde. Je suis la Deuxième Personne de la Sainte Trinité et je possède toute gloire. Sans jamais perdre ma nature divine, j’ai revêtu la nature humaine et j'étais considéré comme un être humain.

C’est ce que j’ai voulu afin de pouvoir venir sur la terre pour racheter tous les gens du monde par mon sacrifice sur la croix. Maintenant, tout ce que vous avez à faire, c’est de croire en moi et d'ouvrir vos cœurs afin de recevoir les grâces dont vous avez besoin pour éviter le péché et pour me suivre. Je vous aime. »


Traduction : RF




Avant de prendre la nature humaine, je vivais au ciel comme le Fils de Dieu


Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) -
Mercredi 2 mars 2011

Les Pharisiens se trouvaient réunis et Jésus leur posa cette question : « Que pensez-vous du Messie? De qui est-il le descendant? – Il est le descendant de David », lui répondirent-ils. Jésus leur dit : « Comment donc David, guidé par le Saint-Esprit, a-t-il pu l'appeler "Seigneur"? Car David a dit :
"Le Seigneur Dieu a déclaré à mon Seigneur : Viens siéger à ma droite, je veux contraindre tes ennemis à passer sous tes pieds."
« Si donc David l'appelle "Seigneur", comment le Messie peut-il être aussi descendant de David? » Aucun d'eux ne put lui répondre un seul mot et, à partir de ce jour, personne n'osa plus lui poser de questions (Évangile de saint Matthieu 22.41-46).


Voici maintenant le message que Joseph Melvin a reçu de notre Seigneur et Rédempteur. Il a entendu Jésus lui dire ceci :

« Je vous bénis, toi mon frère Joseph Melvin, et vous tous mes frères et sœurs qui habitez dans l’un ou l’autre des pays du monde. Vous me connaissez comme le descendant de David, le Messie. Mon Père céleste m’a envoyé vivre parmi vous. Je suis venu pour une raison spéciale : pour être votre Sauveur.

« Le roi David dit que je suis son descendant, et pourtant il m’appelle "mon Seigneur". C’est qu’inspiré par l’Esprit Saint, il savait que je suis le Divin Fils de Dieu le Père. Par la chair je descends du roi David, mais j’ai également la nature divine.

Il vous incombe à tous de croire que je suis à la fois totalement humain et totalement divin. Avant de prendre la nature humaine, je vivais au ciel comme le Fils de Dieu, la Deuxième Personne de la Sainte Trinité. J’étais avec le Père quand il créa le monde et les premiers êtres humains.

Le Père aime chacun des hommes et chacune des femmes qu’il a créés, mais à cause du péché d’Adam et Ève, vos premiers parents, vous ne pouviez pas entrer au ciel. Quelqu'un devait venir afin d’expier cet horrible péché et tous les péchés commis par le genre humain depuis le commencement. Je suis venu accomplir cela, car je suis votre Sauveur. »


Traduction : RF




Les trois apôtres qui en furent témoins constatèrent sans l’ombre d’un doute que j’étais bien le Messie envoyé par le Père céleste pour s’offrir en sacrifice afin d’expier vos péchés


Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) -
Mercredi 2 février 2011

Jésus marche sur le lac

Aussitôt après, Jésus fit monter les disciples dans la barque pour qu'ils passent avant lui de l'autre côté du lac, pendant que lui-même renverrait la foule. Après l'avoir renvoyée, il monta sur une colline pour prier. Quand le soir fut venu, il se tenait là, seul; la barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent soufflait contre elle. Tard dans la nuit, Jésus se dirigea vers ses disciples en marchant sur l'eau. Quand ils le virent marcher sur l'eau, ils furent terrifiés et dirent : « C'est un fantôme! » Et ils poussèrent des cris de frayeur. Mais aussitôt Jésus leur parla : « Courage, leur dit-il. C'est moi, n'ayez pas peur! » Pierre prit alors la parole et lui dit : « Seigneur, si c'est bien toi, ordonne que j'aille vers toi sur l'eau. – Viens! » répondit Jésus.

Pierre sortit de la barque et se mit à marcher sur l'eau pour aller à Jésus. Mais quand il remarqua la violence du vent, il prit peur. Il commença à s'enfoncer dans l'eau et s'écria : « Seigneur, sauve-moi! » Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Comme ta confiance est faible! Pourquoi as-tu douté? » Ils montèrent tous les deux dans la barque et le vent tomba. Alors les disciples qui étaient dans la barque se mirent à genoux devant Jésus et dirent : « Tu es vraiment le Fils de Dieu! » (Évangile de saint Matthieu 14.22-33).

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

 « Je vous prodigue aujourd’hui des grâces spéciales, à toi Joseph Melvin, ainsi qu’à vous tous mes frères et sœurs qui vivez dans le monde. Je veux que vous ayez tous un accroissement de foi pour croire en moi de tout votre cœur. J’ai dit à Pierre au début de mon ministère qu’il avait peu de foi. On ne peut pas faire grand-chose sans une foi forte.

« Lorsque j’étais sur la terre j’ai accompli beaucoup de miracles, par exemple marcher sur les eaux, ce qui est impossible aux humains. Je voulais par là montrer aux apôtres et à vous tous qui alliez lire ce récit que je suis vraiment le Fils de Dieu, le Sauveur du monde. Un autre grand miracle que j’accomplis fut la Transfiguration au sommet de la montagne.

Les trois apôtres qui en furent témoins constatèrent sans l’ombre d’un doute que j’étais bien le Messie envoyé par le Père céleste pour s’offrir en sacrifice afin d’expier vos péchés. J’ai en outre guéri une multitude de gens par mon propre pouvoir, car je suis divin et je détiens tous les pouvoirs de Dieu.

Je vous lance à tous un appel : faites un acte de foi en moi et offrez-vous totalement à moi. Je vous aime. »

Traduction : RF



Je voulais qu’ils sachent que j’étais Dieu et que je pouvais pardonner les péchés


Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) -
Le 16 janvier 2011

9  1 Étant monté dans la barque, il passa à l’autre rive et se rendit dans sa propre ville. 2 Et voici qu’on lui amena un paralytique couché sur un lit. Voyant leur foi, Jésus, dit au paralytique : Aie bon courage, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. 3 Quelques scribes se dirent alors : Cet homme blasphème. 4 Jésus, voyant leurs pensées, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? 5 Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire "Tes péchés sont pardonnés" ou dire "Lève-toi et marche" ? 6 Eh bien, afin que vous sachiez que le fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés ... Il dit alors au paralytique : Lève-toi, prends ton grabat et rentre chez toi. 7 Et l’homme se leva et s’en alla chez lui. 8 Ayant vu cela, les foules, saisies de crainte, glorifièrent Dieu qui a donné aux hommes un tel pouvoir.
Évangile selon Saint Mathieu 9:1-8

 Voici le message que Joseph Melvin a reçu de Notre Sauveur et Rédempteur : « J’ai levé les mains pour te bénir, toi, Joseph Melvin, mon frère, ainsi que tous mes frères et sœurs qui vivent dans le monde. Je vous accorde tout particulièrement la grâce d’une foi profonde pour que vous croyiez en Moi, fils de Dieu tout-puissant.

« Quand ils m’ont amené le paralytique pour que je le guérisse, je ne l’ai pas guéri tout de suite. Je lui ai plutôt dit : “Aie bon courage, mon enfant, tes péchés sont pardonnés″. J’ai parlé haut et fort pour que tous, autour de nous, puissent entendre. Je voulais qu’ils sachent que j’étais Dieu et que je pouvais pardonner les péchés.

Bien sûr, beaucoup se disaient que je n’étais qu’un homme et nul homme ne peut pardonner les péchés, à moins, évidemment, qu’il ne tienne ce pouvoir de moi. Afin de prouver à tous que j’avais bien ce pouvoir, j’ai ordonné au paralytique : “Lève-toi, prends ton grabat et rentre chez toi″ et l’homme s’est levé et il est rentré chez lui. Ainsi, nul ne pouvait plus douter que j’avais le pouvoir de pardonner les péchés. Allez donc vous confesser à un prêtre et je pardonnerai vos péchés. »

Traduction YR


Il n’y a personne de plus grand que votre Dieu, et je suis Dieu, la Deuxième Personne de la Sainte Trinité

Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) - Mercredi 17 novembre 2010

Frères, vous appartenez à Dieu qui vous a appelés. Alors, regardez à Jésus, l'envoyé de Dieu et le grand-prêtre de la foi que nous proclamons. En effet, Dieu l'avait désigné pour cette fonction, et il lui a été fidèle tout comme Moïse dont il est écrit : « Il fut fidèle dans toute la maison de Dieu. » Celui qui construit une maison est plus honoré que la maison elle-même. Ainsi, Jésus est digne d'une gloire supérieure à celle de Moïse. Toute maison, en effet, est construite par quelqu'un; or, celui qui a construit toutes choses, c'est Dieu. Moïse, pour sa part, a été fidèle dans toute la maison de Dieu, en tant que serviteur chargé de témoigner de ce que Dieu allait dire. Mais le Christ est fidèle en tant que Fils placé à la tête de la maison de Dieu. Et nous sommes sa maison, si nous gardons notre assurance et l'espérance dont nous sommes fiers.

C'est pourquoi, comme le dit le Saint-Esprit : « Si vous entendez la voix de Dieu aujourd'hui, ne refusez pas de comprendre, comme lorsque vous vous êtes révoltés contre lui, le jour où vous l'avez mis à l'épreuve dans le désert. Là vos ancêtres m'ont défié et mis à l'épreuve, dit Dieu, même après avoir vu tout ce que j'avais fait pendant quarante ans. C'est pourquoi je me suis mis en colère contre ces gens et j'ai dit : "Leurs pensées s'égarent sans cesse, ils n'ont pas compris ce que j'attendais d'eux." Dans ma colère j'ai fait ce serment : Ils n'entreront jamais dans le pays où je leur ai préparé le repos! »

Frères, prenez garde que personne parmi vous n'ait un cœur mauvais, incrédule, qui le pousse à se détourner du Dieu vivant. Encouragez-vous donc les uns les autres chaque jour tant que dure « l'aujourd'hui » dont parle l'Écriture, afin qu'aucun de vous ne refuse de comprendre, en se laissant tromper par le péché (Lettre aux Hébreux 3.1-13).

Voici maintenant le message que Joseph Melvin a reçu de notre Seigneur et Sauveur. Il a entendu Jésus lui dire :

« Je te salue mon frère Joseph Melvin, et je salue tous mes frères et toutes mes sœurs vivant dans le monde. Je vous comble de ma paix. Vous savez que j’ai été fidèle à mon Père tous les jours de ma vie sur la terre. Il m’importait grandement de lui obéir en tout ce qu’il me demandait. Chaque jour je passais du temps à prier mon Père, et lui me montrait tout ce que je devais faire. J’aimais mon Père de tout mon cœur et je n’ai jamais refusé de lui obéir.

« Chers frères et sœurs qui êtes mes fidèles, obéissez à votre Seigneur et Sauveur. Ne vous retournez jamais contre moi et ne refusez jamais d’accueillir ce que je vous ai dit. C’est en m’obéissant que vous aurez une grande paix dans votre cœur et que vous éviterez de commettre le péché.

Il n’y a personne de plus grand que votre Dieu, et je suis Dieu, la Deuxième Personne de la Sainte Trinité. Demandez-moi la grâce nécessaire pour me suivre, et je vous accorderai ce don. Je vous ai montré la seule vraie façon de mener votre vie, et c’est avec moi. Je vous lance un appel : marchez avec moi, vous ne serez pas déçus. Comptez sur moi dans tous vos besoins : je les comblerai. Je vous aime. »

Traduction : RF


De par ma nature divine, je n’ai jamais eu de commencement puisque j’existe éternellement

Enseignement de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) -
Mardi 26 octobre 2010

Car tout ce qui est en Dieu a pris corps dans le Christ et habite pleinement en lui; et c'est par lui que vous avez tout reçu pleinement, lui qui domine toute autorité et tout pouvoir spirituels. Dans l'union avec lui, vous avez été circoncis, non pas de la circoncision faite par les hommes, mais de la circoncision qui vient du Christ et qui nous délivre de notre être pécheur. En effet, quand vous avez été baptisés, vous avez été mis au tombeau avec le Christ, et vous êtes aussi ressuscités avec lui, parce que vous avez cru en la puissance de Dieu qui l'a ramené d'entre les morts. Autrefois, vous étiez spirituellement morts à cause de vos fautes et parce que vous étiez des incirconcis, des païens. Mais maintenant, Dieu vous a fait revivre avec le Christ. Il nous a pardonné toutes nos fautes. Il a annulé le document qui nous accusait et qui nous était contraire par ses dispositions : il l'a supprimé en le clouant à la croix. C'est ainsi que Dieu a désarmé les autorités et pouvoirs spirituels; il les a donnés publiquement en spectacle en les emmenant comme prisonniers dans le cortège triomphal de son Fils (Lettre de saint Paul aux Colossiens 2.9-15).

Vous trouverez ci-après le message que notre Seigneur et Rédempteur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

« Je t’aime, Melvin, mon frère, et j’aime tous mes frères et toutes mes sœurs de partout dans le monde. Je suis le Fils du Dieu vivant, la Deuxième Personne de la Sainte Trinité. De par ma nature divine, je n’ai jamais eu de commencement puisque j’existe éternellement. Toutefois, quand vint le moment propice, je revêtis la nature humaine en le recevant de ma très chère Mère Marie et je naquis sur la terre comme chacun d’entre vous. Lorsque vous croyez en moi et que vous êtes baptisés, vous partagez ma nature divine et alors j’établis ma demeure au centre même de votre être, dans votre cœur.

Laissez-moi jouer mon rôle souverain en vous, et vous m’imiterez dans votre vie quotidienne sur la terre. Il faut que vous arriviez à me connaître profondément, et cela en lisant la Bible, en priant et en écoutant les enseignements de mon Église. Rappelez-vous : là où je suis, là se trouvent également le Père et l’Esprit Saint.

« Vous demanderez peut-être : que dois-je faire? L’important à faire chaque jour, c’est de coopérer avec la Sainte Trinité qui habite en votre cœur. Animés d’une foi et d’un amour immenses, ouvrez-vous totalement et, fort des grâces que vous recevez, tâchez d’accomplir votre mission. Avec votre collaboration je ferai de vous un chef-d’œuvre. Je vous bénis. »

Traduction : RF



En qualité de Fils de Dieu, j’ai un pouvoir infini, que j’utilise pour faire le bien


Enseignement de Marie à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) - Mardi 3 août 2010

Enfin, puisez votre force dans l'union avec le Seigneur, dans son immense puissance. Prenez sur vous toutes les armes que Dieu fournit, afin de pouvoir tenir bon contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre des êtres humains, mais contre les puissances spirituelles mauvaises du monde céleste, les autorités, les pouvoirs et les maîtres de ce monde obscur. C'est pourquoi, saisissez maintenant toutes les armes de Dieu! Ainsi, quand viendra le jour mauvais, vous pourrez résister à l'adversaire et, après avoir combattu jusqu'à la fin, vous tiendrez encore fermement votre position.

Tenez-vous donc prêts : ayez la vérité comme ceinture autour de la taille; portez la droiture comme cuirasse; mettez comme chaussures le zèle à annoncer la Bonne Nouvelle de la paix. Prenez toujours la foi comme bouclier : il vous permettra d'éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Acceptez le salut comme casque et la parole de Dieu comme épée donnée par l'Esprit Saint (Lettre de saint Paul aux Éphésiens 6.10-17).

Vous trouverez ci-après le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

« Mes chers frères et mes chères sœurs, j’ai reçu tout pouvoir de mon Père. En qualité de Fils de Dieu, j’ai un pouvoir infini, que j’utilise pour faire le bien. Je veux que vous revêtiez l’armure de Dieu pour être forts dans la lutte contre le diable et le mal sous toutes ses formes. Soyez forts dans la foi, agissez en toute droiture et tendez vers le salut qui vous est offert.

« La vie sans moi est vaine et perte de temps. Il n’y a aucune joie à vivre dans les ténèbres et le vide. Vous vous sentirez bientôt déprimés, car vous n’aurez aucune raison de vivre. Les biens matériels ne peuvent vous satisfaire : vous avez été faits pour de plus grandes choses.

« Venez à moi, mes chers amis, et soyez remplis de l’Esprit Saint. Vous vivrez pour moi et avec moi, et le vide dans vos cœurs aura disparu. Vivons en partenariat tous les jours de votre vie, et vous ressentirez une grande joie, cadeau que je réserve à mes amis. Le goût de vivre vous reviendra et je vous comblerai d'amour et de paix. Vous avez été faits pour moi et vous n’aurez que la joie pour la vie lorsque vous serez près de moi. Je vous bénis, ma joie. »

Traduction : RF



Parallèlement à ma nature divine, j’ai reçu de ma Mère une nature humaine exactement comme la vôtre

Enseignement de Marie à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) -
Lundi 26 juillet 2010

Louons Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ! Il nous a bénis dans notre union avec le Christ, en nous accordant toute bénédiction spirituelle dans le monde céleste. Avant la création du monde, Dieu nous avait déjà choisis pour être siens par le Christ, afin que nous soyons saints et sans défaut à ses yeux. Dans son amour, Dieu avait décidé par avance qu'il ferait de nous ses enfants par Jésus-Christ; dans sa bienveillance, voilà ce qu'il a voulu. Louons donc Dieu pour le don magnifique qu'il nous a généreusement fait en son Fils bien-aimé.
Car, par le sacrifice du Christ, nous sommes délivrés du mal et nos péchés sont pardonnés. Dieu nous a ainsi manifesté la richesse de sa grâce, qu'il nous a accordée avec abondance en nous procurant une pleine sagesse et une pleine intelligence : il nous a fait connaître son plan secret que, dans sa bienveillance, il avait décidé par avance de réaliser par le Christ. Ce plan, que Dieu achèvera à la fin des temps, consiste à réunir tout ce qui est dans les cieux et sur la terre sous un seul chef, le Christ (Éphésiens 1.3-10).

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

« Mon Père céleste a toujours eu un plan pour votre salut. Il m’a chargé de venir habiter avec vous, après être né de Marie, ma Mère, et de vivre exactement comme tout autre humain. Parallèlement à ma nature divine, j’ai reçu de ma Mère une nature humaine exactement comme la vôtre.

J’ai grandi avec ma Mère et Joseph. Une fois devenu adulte, j’ai entrepris l’œuvre que le Père m’avait confiée. Je choisis douze hommes pour en faire mes apôtres et je les enseignai pendant trois ans. À la fin je donnai ma vie dans d’horribles souffrances sur la croix pour votre salut. Par mon sacrifice offert au Père, j’ai payé le prix de vos péchés et je vous ai ouvert le ciel. Je suis maintenant votre Sauveur et je vous appelle à me suivre.

« Mes chers amis, j’ai donné ma vie pour vous parce que je vous aime. M’aimez-vous en retour ? Vous montrez que vous m’aimez si vous faites ce que j’attends de vous. Acceptez-moi comme votre Sauveur, repentez-vous de toutes vos fautes, consacrez-moi votre vie et marchez à ma suite. Si vous vous unissez à moi et que vous êtes un membre de mon Église, nul doute que vous entrerez au ciel un jour.

Vous recevrez chaque jour les grâces voulues pour éviter le mal et faire le bien. Aimez votre Dieu qui vous a créées, aimez-moi, moi qui suis votre Sauveur, et aimez-vous les uns les autres, et vous serez bénis. »

Traduction : RF


Je vous appelle aujourd’hui à accepter Jésus comme votre Rédempteur et à le suivre

Enseignement de Marie à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) - Samedi 3 juillet 2010

Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Puisque tu as fait cela, je te maudis. Seul de tous les animaux tu devras ramper sur ton ventre et manger de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai l'hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et la tienne. La sienne t'écrasera la tête, tandis que tu la mordras au talon. » Le Seigneur dit ensuite à la femme : « Je rendrai tes grossesses pénibles, tu souffriras pour mettre au monde tes enfants. Tu te sentiras attirée par ton mari, mais il dominera sur toi » (Genèse 3.14-16).

Vous trouverez ci-après le message que Joseph Melvin a reçu de notre bienheureuse Mère. Il a entendu la Vierge lui dire ceci :

« Je te bénis, mon fils, et je bénis également tous mes enfants de par le monde. Je prie pour vous tous et je demande à mon Fils Jésus de vous accorder tous les dons et toutes les grâces qui vous sont nécessaires.
« Je veux vous rappeler ce qu’a dit notre Père céleste à Adam et Ève après leur grave péché. Ils avaient offensé Dieu en manquant à l’ordre qu’il leur avait donné. À la fin le Seigneur condamna le serpent, sous la forme duquel Satan s’était présenté à eux pour les tenter. Le serpent devrait désormais ramper sur le ventre et avaler de la poussière tous les jours de sa vie sur terre.

« Puis le Père parla de la femme et de sa descendance. Ce passage fait référence à moi et à mon Fils Jésus. Dieu leur dit que moi et le Sauveur du monde allions naître dans l’avenir, qu’il frapperait le démon et que celui-ci serait vaincu. Le démon frapperait Jésus, qui lui aussi serait tué. (C’est une allusion à sa mort sur la croix, mais le démon ignorait que Jésus allait ressusciter.) Tout cela vous rappelle que Dieu avait prévu depuis longtemps d’envoyer son Fils afin qu’il souffre et meure pour vous sauver tous et qu’il ressuscite d’entre les morts. Le Père me choisit pour être la Mère de Jésus et pour l’apporter au monde.

« Mes chers fils et mes chères filles, étant votre Mère je désire le salut de chacun de vous. Je vous appelle aujourd’hui à accepter Jésus comme votre Rédempteur et à le suivre. Acceptez-moi comme votre Mère, car Jésus avant de mourir sur la croix m’a donnée à vous pour être votre Mère.

Jésus et moi voulons marcher tous les jours avec vous. Nous voulons vous accompagner et vous guider à travers toutes les tentations et les épreuves de la vie, vous donner la force de dire "non" à chaque attaque du malin et de faire toujours la volonté du Père. Beaucoup sont loin de mon Fils Jésus : il est temps pour eux de revenir à lui et de le suivre. »

Traduction : RF



Je suis Jésus et tout sera fait selon Ma volonté

Message de Jésus à Jennifer (USA), reçu le 6 juin 2010, à 19h 50

Mon enfant, Je veux dire au monde que si le corps et l'âme se nourrit de Me recevoir dans Ma Très Sainte Communion, l'Esprit Saint est la flamme éternelle qui enflamme l'âme à faire Ma volonté, car Je suis Jésus.

Je dis à Mes enfants de laisser l’Esprit Saint enflammer leur âme à faire Ma volonté, alors que les cieux crient à tous les hommes de se lever et de chercher le ciel en vivant sur terre comme des temples de la Divine Trinité, car Je suis Jésus et tout sera fait selon Ma volonté.


Vous savez qu’étant le Fils de Dieu, j’ai existé de toute éternité dans le ciel

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) -
Mercredi 19 mai 2010

Jésus s'écria : « Celui qui croit en moi, croit en réalité non pas en moi, mais en celui qui m'a envoyé. Celui qui me voit, voit celui qui m'a envoyé. Moi, je suis venu dans le monde comme lumière, afin que quiconque croit en moi ne reste pas dans l'obscurité. Si quelqu'un entend mes paroles et ne les met pas en pratique, ce n'est pas moi qui le condamne, car je suis venu pour sauver le monde et non pas pour le condamner. Celui qui me rejette et n'accepte pas mes paroles trouve là ce qui le condamne : c'est l'enseignement que j'ai donné qui le condamnera au dernier jour. En effet, je n'ai pas parlé de ma propre initiative, mais le Père qui m'a envoyé m'a ordonné lui-même ce que je devais dire et enseigner. Et je le sais : ce qu'il ordonne produit la vie éternelle. Ainsi, ce que je dis, je le dis comme mon Père me l'a ordonné » (Jean 12.44-50).

Vous trouverez ci-dessous le message que Joseph Melvin a reçu de notre Seigneur et Rédempteur. Il a entendu Jésus lui adresser les mots suivants :

« Le Jeudi Saint, la veille de ma mort sur la croix, j’ai instruit les apôtres sur l’importance de croire en moi et en mon Père. Je suis la lumière du monde, de sorte que ceux qui m’accueillent et croient en moi sont remplis de lumière et habités par l’Esprit Saint. Ceux qui entendent mes paroles et refusent d’y croire, mes paroles les condamneront au dernier jour. Tous les enseignements que je leur ai donnés et ceux que je vous donne aujourd’hui viennent du Père, à qui je suis uni de manière très étroite et intime.

« Vous savez qu’étant le Fils de Dieu, j’ai existé de toute éternité dans le ciel. C’est seulement lorsque j’ai revêtu la nature humaine que je suis venu au monde et que j’ai vécu en ayant les deux natures, humaine et divine. En tant qu’être humain j’ai pu prendre sur moi tous les péchés de l’humanité et m’offrir en sacrifice au Père pour enlever tous les péchés du monde. Maintenant il vous faut croire en moi et regretter toutes vos fautes, et par le sacrement de réconciliation, ces fautes sont effacées et vous êtes remplis des grâces que je vous ai méritées.

« Mes chers amis, ne doutez jamais de l’œuvre que j’ai accomplie pour vous à titre de Sauveur. Par amour à votre égard, j’ai donné tout ce qui j’avais, jusqu'à ma vie même, pour votre salut. Désormais marchons ensemble chaque jour. »

Traduction : RF


Tous les signes que j’ai accomplis au cours de ma vie montraient que j’étais bel et bien le Sauveur.

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) -
Lundi 3, 2010

Après avoir entendu ces paroles, certains, dans la foule, disaient : « Cet homme est vraiment le Prophète! » D'autres disaient : « C'est le Messie! – Mais, répliquaient d'autres, le Messie pourrait-il venir de Galilée? L'Écriture déclare que le Messie sera un descendant de David et qu'il viendra de Bethléem, le village où a vécu David. » La foule se divisa donc à cause de Jésus.  Certains d'entre eux voulaient qu'on l'arrête, mais personne ne mit la main sur lui.

Les gardes retournèrent auprès des chefs des prêtres et des Pharisiens qui leur demandèrent : « Pourquoi n'avez-vous pas amené Jésus? » Les gardes répondirent : « Jamais personne n'a parlé comme lui! – Vous êtes-vous laissé tromper, vous aussi? leur demandèrent les Pharisiens. Y a-t-il un seul membre des autorités ou un seul des Pharisiens qui ait cru en lui? Mais ces gens ne connaissent pas la loi de Moïse, ce sont des maudits! »

Nicodème était l'un des Pharisiens présents : c'est lui qui était allé voir Jésus quelque temps auparavant. Il leur dit : « Selon notre loi, nous ne pouvons pas condamner un homme sans l'avoir d'abord entendu et sans savoir ce qu'il a fait. » Ils lui répondirent : « Es-tu de Galilée, toi aussi? Examine les Écritures et tu verras qu'aucun prophète n'est jamais venu de Galilée » (Jean 7.40-52).

Vous trouverez ci-après le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph. Jésus lui a adressé les mots suivants :

« Vous, mes amis, vous croyez que je suis le Messie, le Sauveur du monde. Parce que vous croyez en moi, vous suivez ce que je vous ai enseigné et vous agissez en chrétiens.

Les Juifs d’origine mentionnés dans les Écritures avaient du mal à croire que j’étais le Messie qu’ils attendaient. Ils pensaient à juste titre que le Messie était censé venir de Bethléem. Ils ne savaient pas que j’étais né à Bethléem et que j’étais plus tard allé habiter à Nazareth, en Galilée, avec ma Mère et mon père adoptif.

Tous les signes que j’ai accomplis au cours de ma vie montraient que j’étais bel et bien le Sauveur. C’est d’ailleurs pourquoi les apôtres crurent en moi. Vous savez que tous les apôtres étaient Juifs et que tous, sauf Judas bien sûr, m’offrirent totalement leur vie pour aller répandre le message que je leur avais donné.

Tous les apôtres à part Jean furent martyrs, ce qui montre que leur foi et leur amour pour moi ne chancelèrent jamais, même devant la perspective du martyre à la fin de leur vie. Même une mort cruelle ne parvint pas à leur enlever leur foi en moi.

« Je vous exhorte tous à avoir une foi semblable à celle des apôtres et à mener votre vie conformément à cette vérité : je suis votre Sauveur qui a souffert, est mort et est ressuscité pour vous sauver. Je vous aime tous. »

Traduction : RF


J’ai montré aux gens par de multiples signes et miracles que je venais vraiment de Dieu


Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) - Samedi 1er mai 2010

Quelques habitants de Jérusalem disaient : « N'est-ce pas cet homme qu'on cherche à faire mourir? Voyez : il parle en public et on ne lui dit rien! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu qu'il est le Messie? Mais quand le Messie apparaîtra, personne ne saura d'où il vient, tandis que nous savons d'où vient cet homme. »

Jésus enseignait alors dans le temple; il s'écria : « Savez-vous vraiment qui je suis et d'où je viens? Je ne suis pas venu de moi-même, mais celui qui m'a envoyé est digne de confiance. Vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d'auprès de lui et que c'est lui qui m'a envoyé. » Ils cherchèrent alors à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui, car son heure n'était pas encore venue. Dans la foule, cependant, beaucoup crurent en lui. Ils disaient : « Quand le Messie viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n'en a fait cet homme? » (Jean 7.25-31).

Vous trouverez ci-après le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

« À Jérusalem la grande question était : "Est-il le Messie?" Certains croyaient que j’étais vraiment le Messie, le Sauveur du monde, tandis que d’autres refusaient de le croire parce que, disaient-ils, ils savaient d’où je venais. Ils étaient persuadés que personne ne saurait d’où viendrait le Messie.

« J’ai montré aux gens par de multiples signes et miracles que je venais vraiment de Dieu. Comment pouvais-je guérir les malades, faire marcher les boiteux, rendre la vue aux aveugles, etc., si je n’avais pas la puissance de Dieu? Ils voyaient clairement que j’étais celui que le Père avait envoyé pour être le Sauveur. Les autorités, cependant, refusaient de le croire et voulaient me faire arrêter.

« Vous qui lisez ces paroles que j’ai dites, avez-vous la foi en moi? Croyez-vous réellement que je suis le Messie, le Sauveur du monde? Si oui, alors vous devez me suivre et faire ce que je vous ai commandé. Devenez un membre actif et à part entière de mon Église et participez à la Célébration eucharistique. Venez, mangez mon Corps et buvez mon Sang. Ainsi j’habiterai en vous et vous habiterez en moi. Construisons une amitié profonde entre nous. »

Traduction : RF


Vous pouvez avoir une image de moi puisque je suis un humain

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) - Mardi 27 avril 2010

Quand vint le soir, les disciples de Jésus descendirent au bord du lac, ils montèrent dans une barque et se mirent à traverser le lac en direction de Capernaüm. Il faisait déjà nuit et Jésus ne les avait pas encore rejoints. L'eau du lac était agitée, car le vent soufflait avec force. Les disciples avaient ramé sur une distance de cinq à six kilomètres quand ils virent Jésus s'approcher de la barque en marchant sur l'eau; et ils furent saisis de peur. Mais Jésus leur dit : « C'est moi, n'ayez pas peur! » Les disciples voulaient le prendre dans la barque, mais aussitôt la barque toucha terre, à l'endroit où ils se rendaient (Jean 6.16-21).

Vous trouverez ci-après le message que Joseph a reçu de notre Seigneur et Sauveur. Il a entendu Jésus lui parler ainsi :

« Je te bénis, toi ainsi que tous mes frères et toutes mes sœurs de partout sur la terre. Un soir que je me trouvais avec les apôtres de l’autre côté de la mer de Galilée, je décidai d’aller prier sur la montagne pendant qu’eux, à bord d’une barque, traversaient en direction de Capernaüm. Durant la nuit je décidai de franchir l’étendue d’eau à pied pour rejoindre les apôtres, qui avaient du mal à avancer en raison des forts vents. Quand ils m’aperçurent marchant sur les eaux, ils eurent peur, mais je leur dis des paroles rassurantes. Ils atteignirent le rivage peu après.

« Voilà un autre de mes miracles visant à montrer aux apôtres que j’ai un pouvoir divin et que je peux donc accomplir bien des choses qui leur sont impossibles. C’est un fait que j’ai une nature humaine et que je peux faire tout ce qui est propre à un être humain. Cependant, je possède aussi une autre nature, qu’aucun humain ne possède, et cette nature s’appelle divine. C’est la nature de Dieu. Comme je suis la Deuxième Personne de la Trinité, tous ceux qui croient en moi me reconnaissent comme Dieu. Vraiment je suis le Fils de Dieu, venu dans le monde afin de souffrir et de mourir pour votre salut.

« Vous pouvez avoir une image de moi puisque je suis un humain. Vous aimez tous conserver des photos de vos êtres chers et vous prenez plaisir à les regarder. Elles évoquent pour vous bien des souvenirs et vous rappellent tout l'amour que vous avez pour eux. Ayez chez vous une image de moi, et je bénirai votre foyer. »


Traduction : RF


Tous doivent reconnaître que je suis le Messie, le Sauveur, mentionné souvent dans l’Ancien Testament

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette - Mercredi 21 avril 2010

Si je témoignais en ma faveur, mon témoignage ne serait pas valable. Mais c'est un autre qui témoigne en ma faveur et je sais que ce témoignage à mon sujet est vrai. Vous avez envoyé des messagers à Jean et il a rendu témoignage à la vérité. Je n'ai pas besoin, moi, du témoignage d'un homme; mais je dis cela seulement pour que vous puissiez être sauvés. Jean était comme une lampe qu'on allume pour qu'elle éclaire et vous avez accepté de vous réjouir un moment à sa lumière. Mais j'ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : les œuvres que je fais, celles-là mêmes que le Père m'a donné à accomplir, parlent en ma faveur et montrent que le Père m'a envoyé. Et le Père qui m'a envoyé témoigne aussi en ma faveur. Seulement, vous n'avez jamais entendu sa voix et vous n'avez jamais vu son visage. Vous ne gardez pas ses paroles en vous, parce que vous ne croyez pas en celui qu'il a envoyé. Vous étudiez avec soin les Écritures parce que vous pensez trouver en elles la vie éternelle : ce sont justement elles qui témoignent de moi! Pourtant, vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vraie vie (Jésus, d’après Jean 5.31-40).

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur ressuscité a donné à Joseph. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Bien des gens refusaient de croire en moi au début de ma vie publique, même après avoir vu tous les miracles que j’accomplissais. Jean Baptiste fut mon témoin et c’est lui qui me baptisa. À mon baptême, le Père prononça les paroles suivantes : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé", témoignant que j’étais le Fils de Dieu. Jean Baptiste dit également qu’il fallait que je grandisse et que lui diminue. Il m’appelait l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde. Toutes les guérisons que j’accomplis, par exemple ramener des morts à la vie, attestent que je viens de Dieu et que je possède le pouvoir qui n’appartient qu’à Dieu seul.

« Je vous invite tous, mes amis, à lire la Bible pour constater que je suis vraiment le Fils de Dieu, la Deuxième Personne de la Sainte Trinité. Une autre grande preuve que je viens de Dieu est le fait qu’après trois jours au tombeau, je ressuscitai d’entre les morts pour ne plus jamais mourir. Seul Dieu peut accomplir une telle chose.

Tous doivent reconnaître que je suis le Messie, le Sauveur, mentionné souvent dans l’Ancien Testament, à commencer par la Genèse. Croyez en moi et suivez-moi, et vous serez sauvés. Je suis venu dans le monde pour vous emmener tous au ciel. »

Traduction : RF


Si j’étais resté au tombeau, il n’y aurait pas d’Église aujourd’hui et on m’aurait oublié

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette -
Vendredi 20 mars 2009 (premier jour du printemps)

Alors quelques maîtres de la loi et quelques Pharisiens dirent à Jésus : « Maître, nous voudrions que tu nous fasses voir un signe miraculeux. » Jésus leur répondit en ces termes : « Les gens d'aujourd'hui, qui sont mauvais et infidèles à Dieu, réclament un signe miraculeux, mais aucun signe ne leur sera accordé si ce n'est celui du prophète Jonas. En effet, de même que Jonas a passé trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson, ainsi le Fils de l'homme passera trois jours et trois nuits dans la terre. Au jour du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en face des gens d'aujourd'hui et les accuseront, car les Ninivites ont changé de comportement quand ils ont entendu prêcher Jonas. Et il y a ici plus que Jonas! Au jour du Jugement, la reine du Sud se lèvera en face des gens d'aujourd'hui et les accusera, car elle est venue des régions les plus lointaines de la terre pour écouter les paroles pleines de sagesse de Salomon. Et il y a ici plus que Salomon! » (Matthieu 12.38-42)

Je vous donne ici un autre message que notre Seigneur et Sauveur a adressé à Joseph. Jésus lui a dit ceci :

« Les scribes et les pharisiens me demandaient sans relâche un signe. Comme c’était des gens malintentionnés et infidèles, le seul signe que j’acceptai de leur donner fut celui de Jonas, qui passa trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine. Le signe que je donnerais quant à moi, c’est qu’après ma mort, je serais enseveli pendant trois jours et trois nuits puis je reviendrais à la vie. Ma résurrection fut le grand signe que je donnai au monde afin de manifester que je suis bel et bien le Fils de Dieu. Je suis la première personne à se relever d’entre les morts pour ne plus jamais mourir. Ce signe montre la puissance de Dieu, qui est capable de ramener les morts à la vie.

« Si j’étais resté au tombeau, il n’y aurait pas d’Église aujourd’hui et on m’aurait oublié. Le grand miracle de ma résurrection montra aux apôtres, ainsi qu’à tous ceux qui l’étudieraient plus tard, que je suis divin et que tout ce que je dis est vrai. Je vous ai apporté les enseignements du Père, et tous sont appelés à croire en ce message.

« Je veux avoir une relation spéciale avec chacun de vous. Je vous ai exprimé mon amour par toutes mes souffrances et ma mort sur la croix. Venez, aimons-nous l’un l’autre. »

Traduction : RF


Je fus souvent rejeté dans ma patrie, en particulier dans ma ville natale, Nazareth.

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette - Mardi 31 mars 2009
 
 [Jésus] se rendit dans la ville où il avait grandi. Il se mit à enseigner dans la synagogue de l'endroit et toutes les personnes présentes furent très étonnées. Elles disaient : « D'où a-t-il cette sagesse? comment peut-il accomplir ces miracles? N'est-ce pas lui le fils du charpentier? Marie n'est-elle pas sa mère? Jacques, Joseph, Simon et Jude ne sont-ils pas ses frères? Et ses sœurs ne vivent-elles pas toutes parmi nous? D'où a-t-il donc tout ce pouvoir? » Et cela les empêchait de croire en lui. Alors Jésus leur dit : « Un prophète est estimé partout, excepté dans sa ville natale et dans sa famille. » Jésus n'accomplit là que peu de miracles à cause de leur manque de foi (Matthieu 13.54-58).
 
Voici un message que notre Seigneur et Sauveur a adressé à Joseph. Jésus lui a dit les paroles suivantes :

« Je fus souvent rejeté dans ma patrie, en particulier dans ma ville natale, Nazareth. Vu qu’ils me connaissaient moi et ma famille, les gens ne croyaient pas que je pouvais parler comme je le faisais, ni que j’avais de grands pouvoirs comme celui de guérir et de ramener les morts à la vie. Pour eux j’étais un homme semblable à tous les autres. Ils ne voyaient pas que j’étais le Fils de Dieu et le Messie envoyé par mon Père pour apporter le salut à tous les humains. Leur manque de foi m’empêcha d’accomplir chez eux la moindre action puissante.

« Suis-je mieux accepté aujourd’hui que de mon vivant en Israël? Ne suis-je pas encore rejeté par le peuple? Je sais que beaucoup de gens m’acceptent, qu’ils vivent avec grande foi et sont mes disciples. Ils vont à l’église et ils prient chaque jour. Ils observent les commandements de Dieu et sont toujours disposés à aider les pauvres. Ces gens sont mes disciples bien-aimés que je bénis tous les jours et ils vivent en union intime avec moi.

Hélas beaucoup d’autres aujourd’hui m’ont rejeté. Ils luttent contre moi et contre mes disciples. Ils se moquent de moi et du successeur de saint Pierre. D’autres essaient de détruire l’Église que j’ai fondée et répandent toutes sortes de mensonges sur moi et sur mon Église. Ceux-là sont pires encore que les adversaires que j’ai eus durant ma vie publique. Ils suivent Satan et ses chemins funestes.

N’ayez pas peur d’eux, car ils ne dureront pas. Je fais maintenant toutes choses nouvelles. Croyez en moi, votre Sauveur et votre Ami. Jamais je ne vous abandonnerai. J’habite en vous et je vous donnerai les grâces qu’il faut pour défendre ma cause. Je vous aime tous. »
 
Traduction : RF


Les gens affluaient de toute la région et d’aussi loin que Jérusalem, ainsi que de toute la Judée et du territoire situé au-delà du Jourdain

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette - 7 janvier 2009

Voici un autre message que Notre-Seigneur a adressé à Joseph. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Au début de mon ministère, je fus très actif dans le nord du pays, dans une région appelée la Galilée. J’enseignais aux gens dans leurs synagogues et je leur parlais du Royaume que j’étais venu instaurer sur la terre. Je pris également la parole dans divers villages que je visitais, et leurs habitants venaient m’écouter en grand nombre. Je guéris bien de gens de toutes sortes de maladies physiques ou mentales, et tous s’étonnaient de voir tant de guérisons. Les gens affluaient de toute la région et d’aussi loin que Jérusalem, ainsi que de toute la Judée et du territoire situé au-delà du Jourdain.

« J’étais venu dans le monde pour montrer aux gens que Dieu le Père et moi les aimions. Pour leur manifester mon amour, je pardonnais leurs péchés et je les guérissais de maladies de toutes sortes. Je disais simplement des mots comme : Tu es guéri, et ils recouvraient la santé. Cependant, le but premier de ma venue sur terre, c’était de leur apprendre la Bonne Nouvelle  : leur Sauveur était arrivé, parce que le Père les aimait. J’étais venu pour commencer mon Royaume au milieu d’eux. Pour entrer vous aussi dans ce Royaume, il vous faut croire que je suis votre Seigneur et Sauveur et devenir membres de mon Église par le baptême. Si vous me suivez, vous appartiendrez vraiment à mon Royaume et je vous emmènerai au ciel avec moi un jour. Venez, marchons ensemble. »

6 janvier 2009

« Après mon baptême dans le Jourdain, le Saint-Esprit me conduisit au désert où je passai 40 jours à jeûner. Durant cette période, le diable me tenta à trois reprises. Sachant que j’avais faim, il me suggéra d’utiliser ma puissance pour changer des pierres en pain. Cela aurait été un geste d’orgueil de ma part, mais je lui dis qu’il fallait vivre de toute parole de Dieu. Ensuite, le diable m’emmena au pinacle du temple et me dit de me jeter en bas, puisque les anges viendraient sûrement à mon aide. Cela aurait été de la présomption, car j’aurais alors forcé la main du Père, ce que je refusai de faire. Finalement, le diable me transporta sur une haute montagne et me montra tous les royaumes de la terre. Il m’offrit tous ces royaumes à condition que je m’agenouille devant lui pour l’adorer. À cette suggestion, je le chassai : Dieu seul doit être adoré.

« Je vous exhorte tous à être vigilants car le malin est là qui rôde et peut vous tenter. C’est uniquement avec la grâce de Dieu que vous pouvez résister au diable et éviter le péché. Je refusai totalement de faire ce que le malin me proposait. Vous aussi, pourvu que j’habite en vous, pouvez dire non aux suggestions du diable. Priez afin de ne pas céder à la tentation. »


Traduction : RF


Il était important que je sois baptisé, à cause de ce rituel et de sa signification

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette - 2 janvier 2009


Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain; il arriva auprès de Jean pour être baptisé par lui. Jean s’y opposait et lui disait : « C’est moi qui devrais être baptisé par toi et c’est toi qui viens à moi! » Mais Jésus lui répondit : « Accepte qu’il en soit ainsi pour le moment. Car voilà comment nous devons accomplir tout ce que Dieu demande.» Alors Jean accepta. Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l’eau. Au même moment le ciel s’ouvrit pour lui : il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et une voix venant du ciel déclara : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé; je mets en lui toute ma joie » (Matthieu 3.13-17).

Voici un autre message que Notre-Seigneur a adressé à Joseph. Jésus lui a parlé ainsi :

« Quand vint le moment d’entreprendre ma vie publique, j’allai à Jean Baptiste pour qu’il me baptise dans le Jourdain. Il y baptisait les gens depuis un certain temps pour les préparer à ma venue. Quand je lui demandai de me donner le baptême, Jean, se sentant indigne, me dit que c’est lui plutôt qui devrait recevoir de moi le baptême. J’insistai doucement pour qu’il fasse ce que je lui avais demandé. Alors il s’avança et me baptisa dans les eaux du Jourdain.

« Il était important que je sois baptisé, à cause de ce rituel et de sa signification. En recevant le baptême, j’acceptais de manière très officielle la responsabilité que m’avait confiée mon Père d’être le Sauveur de tous les gens de la terre. Le baptême signifie la mort au péché et la naissance à une vie nouvelle. À titre de Sauveur, j’acceptais de prendre sur moi tous les péchés du monde et de mourir pour les expier, puis de ressusciter.

« Mon baptême fut très important du fait que l’Esprit Saint y manifesta sa présence en venant au-dessus de moi et que, pendant que je sortais de l’eau, le Père parla en ces termes : Celui-ci est mon Fils bien-aimé; je mets en lui toute ma joie. Cela montre à quel point mon Père se réjouissait de mon acceptation personnelle de sa volonté. Oui, désormais j’étais prêt à commencer ma vie publique avec la force de mon Père et avec l’Esprit Saint en moi. Ce qui s’exprima par mon baptême ce jour-là devint réalité tout au long de ma vie publique. J’étais déterminé et jamais je ne reviendrais en arrière. J'ai tout souffert parce que je vous aime et que je désire que vous soyez mon ami. »

Traduction : RF




---