Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Les Démons
Chapitres associés : L'Enfer   Conciliabule dans l'enfer   Où se trouve l'Enfer ?
------------------------------------------------------------------------------------------------------
 Témoignage important  Lettre d'une âme damné  Tentation  Jugement  Témoignages  Leurs noms et leurs emplois
----------------------------------------------------------------------------
Maria Simma (L'Enfer et Satan)   Attaques du Démons
  Existent-ils ? OUI, ils existent et toutes les révélations en témoignent
  Qui sont-ils ? Ce sont des Anges déchus - Pour lire le détail de leur chute
  Qui est leur chef ? C'est Lucifer
  D'ou viennent-ils ? Ce sont des créatures, à l'origine, crées par Dieu, mais qui se sont révoltés.
  Que veulent-ils ? Ils haïssent Dieu mais ne peuvent rien contre lui, donc ils s'attaquent aux hommes qui ont été créés pour les remplacer.
  Dieu autorise les Démons à tenter les hommes pour que s'opère un tri entre les bons et les mauvais..
  Dieu donne aux Démons les Âmes qui refusent Dieu et l'amour.
  Ou habitent-ils ? Les Démons habitent l'Enfer, mais ils peuvent en sortir pour aller sur la terre tourmenter les hommes (avec la permission de Dieu et sous son regard. Les Démons sont donc surveillés).
  Comment se déplacent-ils ? Un sujet très surprenant

Le Jugement des âmes face au démon

Luz Amparo – La messagère et voyante de l’Escorial (Espagne) - Mai 2000

 
Elle intercède, Elle supplie, et parfois je l’ai vue apporter des corbeilles de fruits de plusieurs couleurs. Ils correspondent aux mérites des âmes. Je la voyais parfois retirer un fruit d’une corbeille, et ce fruit avait très peu de mérites. Le démon luttait pour entraîner cette âme en disant: "cette âme m’appartient". Mais la Très Sainte Vierge mettait alors la main dans la corbeille et en retirait un fruit blanc, de très belle apparence, et Elle disait: mon Fils, ce fruit a beaucoup de mérites.

Cette âme l’a produit avec une telle volonté, et avec tant de sacrifices ! Elle a renoncé au monde, à ses vanités, elle a renoncé à tout pour se consacrer aux autres et son cœur s’est rempli d’amour. Ne tiens pas compte de cet autre fruit qui a si peu de mérites. Regarde celui-ci, regarde combien il a de mérites.

Il semblait au début que le démon allait emporter l’âme, car il y avait en elle une grande obscurité. Mais quand la Sainte Vierge mettait la main dans la corbeille et en retirait un autre fruit, l’âme se remplissait de lumière, elle était splendide, et le démon devenait furieux, parce qu’il voyait que l’âme lui échappait.
 
Et à la fin du Jugement, l’âme, toute remplie de lumière, est passée dans les bras de Jésus. Le démon, lui, est resté bredouille, ayant perdu définitivement cette âme.

C’est un jugement que j’ai vu: c’est le Seigneur qui me l’a fait voir ainsi. »

L’Action du Démon

Luz Amparo - le 7 Mai 2000
 
« Bien souvent, je le répète, le démon nous ferme les oreilles pour que nous n’écoutions pas la Parole de Dieu.

Il nous suggère que les choses de Dieu n’existent pas, il nous demande pourquoi donc nous voulons lutter, et pourquoi donc nous détacher des choses qui nous sont si chères. Il nous dit que nous sommes fous d’agir ainsi. Dans certaines épreuves, j’ai moi-même ressenti cela. Le démon me disait:

Mais comment peux-tu croire que ton Jésus t’aime tant?
Pourquoi te fait-il donc souffrir?
Comment peux-tu croire que Dieu existe?
Tout cela est un mensonge, une tromperie.
Pourquoi as-tu laissé ta maison?
Pourquoi abandonnes-tu tes enfants? (Il voulait me faire croire que je les abandonnais en me consacrant aux autres).
N’étais-tu pas mieux dans la situation où tu étais auparavant?
Tout cela, c’est du mensonge?

Et moi, j’ai lutté, j’ai lutté, très souvent même j’ai trébuché et je suis tombée, et en me relevant je continuais à marcher, parce que si je m’arrêtais, la tentation devenait plus forte, et les cris du démon, je les entendais de plus près. "Tu vois comme Dieu t’abandonne?" me disait-il, "tu vois comme tout cela n’est que mensonge?" Et une autre fois j’entendais ses cris dans ma tête presque au point de devenir folle.
 
Il ne faut jamais abandonner, mais s’accrocher à la Foi, s’accrocher à Marie. Car c’est Marie qui nous retire de ces tourments qui nous viennent parfois, et qui affectent le corps aussi bien que l’âme. »




Mais ils se haïssent entre eux. Ils sont tyrannisés par des chefs féroces et implacables


Message de Jésus à  Mgr Ottavio Michelini - 10 janvier 1977
Extrait du livre "Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles Éditions du Parvis


Les démons, terriblement pervers, effroyablement rusés

Satan et ses partisans, à divers degrés, ne sont que mal. Ils sont incapables de bien, de n’importe quel bien. Les démons, non seulement haïssent Dieu, le Christ, l’Eglise et l’humanité entière, mais se haïssent entre eux. Ils sont tyrannisés par des chefs féroces et implacables. Unique point de convergence entre eux tous: la haine de Dieu, de la Vierge, de l’Eglise, des hommes.

Ce sont des êtres visqueux et immondes, incapables de vérité. Ils mentent toujours, excitent l’homme au mal en le portant au sadisme, aux passions, à la concupiscence de l’esprit et à celle de la chair.


Ils ne sont pas tous également puissants; cependant ils sont tous terriblement pervers, effroyablement rusés. Cette ruse est produite par leur intelligence corrompue. A cause de la supériorité de leur nature, ils ont réussi, avec une perfide ténacité, à détruire dans l’âme de l’homme toute notion ou presque de leur existence, de sorte que les hommes, dans leur quasi-totalité, ne croyant plus à leur existence, ont cessé la lutte pour laquelle, Moi, Verbe de Dieu fait chair, Je suis mort sur la Croix.

Ceci est la vraie cause de la ruine de l’Eglise, de la grave crise de foi qui tourmente évêques, prêtres et fidèles.

Les démons craignent seulement Dieu, la Vierge Très Sainte, les saints (ceux qui vivent et veulent vivre en grâce avec Dieu). Ils se moquent de tous les autres. Leur grand succès est d’avoir poussé l’humanité loin de Dieu, ou d’avoir créé dans l’humanité entière une civilisation athée en introduisant le matérialisme: succès temporaire, car à grands pas s’approche l’heure de la purification.

Les hommes qui vont en enfer deviennent eux aussi des démons: tout comme ceux-ci, ils sont fixés éternellement dans le mal, dans la haine et dans toutes les autres passions mauvaises.


Je te bénis et aime-Moi!




Son seul but est de vous emmener avec lui en enfer

Message de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) Samedi 7 janvier 2012

Un grand signe apparut dans le ciel : une femme revêtue du soleil, qui avait la lune sous les pieds et une couronne de douze étoiles sur la tête. Elle allait mettre au monde un enfant, et les peines de l'accouchement la faisaient crier de douleur. Un autre signe apparut dans le ciel : un énorme dragon rouge qui avait sept têtes et dix cornes, et une couronne sur chaque tête. Avec sa queue, il balaya le tiers des étoiles du ciel et les jeta sur la terre. Il se plaça devant la femme qui allait accoucher, afin de dévorer son enfant dès qu'il serait né. La femme mit au monde un fils, qui dirigera toutes les nations avec une autorité de fer. L'enfant fut aussitôt amené auprès de Dieu et de son trône. Quant à la femme, elle s'enfuit dans le désert, où Dieu lui avait préparé une place, pour qu'elle y soit nourrie pendant 1 260 jours.
Alors une bataille s'engagea dans le ciel. Michel et ses anges combattirent le dragon, et celui-ci se battit contre eux avec ses anges. Mais le dragon fut vaincu, et ses anges et lui n'eurent plus la possibilité de rester dans le ciel. L'énorme dragon fut jeté dehors. C'est lui le serpent ancien, appelé le diable ou Satan, qui trompe le monde entier. Il fut jeté sur la terre, et ses anges avec lui (Apocalypse 12:1-9).

Chers amis,J’ai célébré la Messe de guérison hier soir dans le petit sanctuaire de Notre-Dame-de-l’Ile-du-Prince-Édouard, devant une nombreuse assemblée. J’ai prié avec toutes les personnes présentes et, de plus, j’ai déposé sur l’autel les noms de tous ceux qui m’ont courriellé ou téléphoné pour solliciter des prières. Le Seigneur était à l’œuvre de merveilleuse façon. Ce matin à 9h30 je célèbrerai la Sainte Messe dans le petit sanctuaire de Notre-Dame en l’honneur de saint André, de Montréal.

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Sainte Mère a donné au Père Melvin. Notre-Dame lui a adressé les paroles suivantes :

« Je vous bénis, toi mon fils Melvin et vous tous mes fils et mes filles qui m’acceptez comme votre Mère. Je veux que vous ne doutiez jamais que le diable, Satan, existe. C’était un ange du ciel, mais à cause de son orgueil, il se rebella contre Dieu et, finalement, il fut jeté sur la terre par l’archange Michel et ses anges.

Vous devez être toujours en état d’alerte vis-à-vis du malin. Il essaiera de diverses manières de vous tourner contre Dieu et de vous entrainer à commettre le péché. Son seul but est de vous emmener avec lui en enfer. Priez régulièrement saint Michel Archange afin qu’il vous protège.

Suivez mon Fils Jésus chaque jour en priant et en faisant appel à son aide. Il est toujours là pour vous secourir. Vous devez aller à l’église régulièrement et le recevoir d’un cœur rempli d'amour, et il faut vous repentir de tous vos péchés. Jésus est le grand exemple pour vous, et moi aussi avec la grâce de Dieu j’ai pu résister à Satan et éviter le péché. Seul mon Fils a le pouvoir de vous aider chaque jour, puisqu’il est véritablement le Fils de Dieu et votre Sauveur. Il a souffert et il est mort pour vous afin de vous sauver.

Rejetez toute tentation venant du malin ou de ses alliés. Je prie pour vous afin que, soutenus par les grâces que vous recevez, vous tâchiez quotidiennement de suivre la voie de la sainteté. Je vous aime tous. »

Traduction : RF



Soyez conscients des menaces des mauvais esprits qui pullulent dans toute la terre. Ils ne peuvent pas être ailleurs dans l'univers, car ils ont été condamnés à résider dans les environs de la planète terre par le Créateur.

Message de Notre Dame de Toutes les Grâces à Alix Fils-Aimé, reçu à Honesdale, Pennsylvanie, le 23 mai 2011 : Ière Partie - LE MAL DANS LE MONDE

Alix, Mon cher enfant, n'aie pas peur, Jésus est avec toi. Il te protégera, toi et ta famille, de toutes les situations dans lesquelles le Diable vous menace.

LES DEMONS DANS LE MONDE

Il y a une contradiction dans la foi des gens qui ont peur de reconnaître qu'il y a des Saints Anges qui servent le Seigneur avec un sens de l'obéissance infinie, alors qu'il y a des anges rebelles et perfides remplis de mal.
Ils n'ont pas été créés ainsi : ce fut leur choix de se rebeller contre leur Créateur et de rester dans les ténèbres pour toujours.

Très chers enfants, soyez conscients des menaces des mauvais esprits qui pullulent dans toute la terre. Ils ne peuvent pas être ailleurs dans l'univers, car ils ont été condamnés à résider dans les environs de la planète terre par le Créateur.

Malheureusement, tout comme cela fut dans le Jardin d'Eden, quand le Serpent lui-même introduisit la possession par les Démons, ainsi aussi, sur la face de la terre, il existe des gens dont les ambitions illégitimes et l’insouciance coupable les conduisent à s'ouvrir à la possession par ces mêmes esprits mauvais.

Très chers enfants, ces esprits de ténèbres ont existé depuis le début des temps, depuis que Dieu a dit : « Que la lumière soit » – et les anges furent créés. Alors que certains d'entre eux sont restés fidèles à leur Créateur, des légions d'autres se sont rebellés par orgueil contre Dieu qui les a créés. Bien que cela puisse paraître imaginaire, c'est une réalité et un avertissement pour les gens qui tombent imprudemment au pouvoir des esprits démoniaques.

Très chers enfants, les mauvais esprits causent des ravages parmi les gens innocents eux-mêmes qui se gardent [pourtant] de tout ce qui est impur et représente une insulte à Dieu et à Sa Mère, créée pure et Sainte.

Si vous, Mes enfants, pouviez voir la violente bataille en cours entre le bien et le mal, vous mourriez de peur. Ce sont des choses que, pour votre protection, vous ne pouvez être autorisés à voir. Elles sont suffisamment horrifiantes pour faire trembler votre foi dans la capacité de Dieu à réussir ce qu'il a planifié pour Son travail de création.

Très chers enfants, il y a des gens qui sont protégés par la présence du Saint-Esprit qui vit en eux et qui leur donne la grâce de voir et de comprendre la puissance de Dieu sur Sa création, et combien Dieu est patient aussi bien que Miséricordieux.

Je suis votre Mère céleste, Votre Dame de Toutes Grâces, qui vous félicite pour votre courage d'avoir écouté et suivi les paroles que vous avez reçues de la bouche de Mon serviteur Alix.
Il est fidèle à ce que Jésus lui a confié et vous a parlé à tous sans détour, vous disant ce qui pourrait avoir lieu si les gens ne parviennent pas à réagir énergiquement.



Comme à l’époque du Christ-Jésus et encore bien plus aujourd’hui, les forces du mal sont à l’œuvre. Comme hier, les démons sont légions.

Message de Jean Cara "Messager de la lumière" à ses parents par locutions intérieures -
Le 5 mai 2010 :

Dans la vie de Jésus ont été fort fréquentes les guérisons de possédés tout comme les expulsions des démons. Elles ont été également réalisées par Ses disciples lors des évangélisations.

La puissance de guérison qui est en Jésus peut vous être donnée. Prenez-en bien conscience !

Jésus a communiqué Sa puissance de guérison à Ses apôtres, mais Il la communique aussi à Son Église. Et c’est ainsi que vous êtes tous porteurs de l’Esprit de Dieu et dans la prière commune de l’Église vous avez la possibilité ne serais-ce que par votre prière de vous protéger des démons. Trop souvent, vous l’oubliez et même peut-être vous n’y croyez pas.

Comme à l’époque du Christ-Jésus et encore bien plus aujourd’hui, les forces du mal sont à l’œuvre. Comme hier, les démons sont légions. Ils prennent des formes diverses et adoptent des méthodes si variées. Il y a l’agression directe comme il y a la possession.


Il y a également les passions qui sont des possessions plus intimes, plus fourbes, parfois moins visibles mais tellement plus graves encore, car plus trompeuses : elles vous enchaînent et vous empêchent de réagir et vous transforment en esclaves et en serviteurs du Griffu.


Parmi ces multiples manières dont les démons cherchent à écarter de Dieu ceux qui agissent pour faire connaître la Bonne Nouvelle, il y a la persécution directe et indirecte qui multiplie sans cesse les obstacles pour les faire chuter.

Par d’autres manières bien plus insidieuses, les forces du mal agissent sur la désacralisation du monde et de l’esprit. Ainsi le monde se tourne vers la laïcité et se désacralise en rejetant Dieu.

Vous, en particulier soyez attentifs à ces attaques perfides et multiformes. Il est fort regrettable que les médias y participent en diffusant des images qui vous pénètrent et vous détruisent, et qui proclament, que l’homme et la femme sont totalement libres de leur vie, de leur corps et de leur destinée. Tout ceci amène à un relâchement de la morale et à la négation des racines spirituelles. Les racines sont véritablement déracinées et vous pouvez en constater les résultats probants.

Vous avez à agir au mieux suivant vos possibilités. Votre témoignage de chrétien doit être un témoignage éveillé et conscient. Priez pour que le Seigneur vous donne la force non seulement de vivre votre foi en profondeur, mais aussi de mener vous-mêmes le combat spirituel dans votre propre cœur, dans votre imagination, dans votre propre corps, dans votre sexualité… dans tous les domaines de votre existence.

Priez pour que le Seigneur vous donne la force de résister à toute tentative de ces forces de mal, à toutes ces attaques qui visent à effacer en vous l’image de Dieu. Cette image de Dieu par lequel et dans lequel l’homme a été créé. Cette image est en vous, elle est inusable aussi par votre comportement exemplaire et vos actions vous la ferez rayonner de plus en plus. Oui, cette image est faite pour rayonner, pour se manifester, elle doit grandir en vous comme le Christ

Sous la lumière du Père Eternel, l’infini amour du Seigneur Jésus, de Sa Sainte Maman et avec les frères du Ciel, nous vous bénissons au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Votre Jean, Messager de l’amour du Ciel.

Nota : En ce qui nous concerne tous, pour nous protéger des démons, nous disposons entre autre du Chapelet de saint Michel Archange.


Il est bien vrai que les démons existent et vous ne devez pas l’oublier

Enseignement de Jésus à Joseph X - transmis par le Père Melvin Doucette - Mercredi 13 janvier 2010

« Vous savez tous, mes frères et mes sœurs, que le diable était un ange du ciel. Il fut créé bon par le Père, mais par orgueil, il se rebella contre son Créateur et refusa de le servir. À cause de ce grand péché, l’archange Michel, fort de la puissance du Père, l’expulsa du ciel pour le jeter en enfer.

Le diable conserve néanmoins du pouvoir sur la terre. Il peut tenter n’importe qui parmi vous et vous retourner contre le Père. Rappelez-vous : il est mauvais et il vous mènera à la perdition de l’enfer.

« Il est bien vrai que les démons existent et vous ne devez pas l’oublier. Revêtez donc l’armure de Dieu et ne l’enlevez jamais. Vous devez être une personne de foi, d’espérance et de charité, soucieuse de ne faire que la volonté divine dans l’humilité, et avec ma grâce vous persévérerez jusqu'à la fin si vous êtes fidèles à ce que le Père vous demande. Soyez constamment sur vos gardes, car le malin n’est pas loin et cherche à vous avoir de son bord. Demandez-moi les grâces qu’il faut pour dire non au malin et pour toujours dire oui au Père qui vous aime et vous conserve dans l’être à chaque instant de votre vie.

Venez, entrez dans mon Royaume et vous serez protégés, et vous recevrez mon amour, ma paix et ma joie. Je suis toujours là pour vous. »


Traduction : RF


Mes amis, soyez conscients de l’existence de ces esprits, qui sont répandus partout

Enseignement de Jésus à Joseph X - transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) Mercredi 6 janvier 2010

Jésus : « Il est important, mes frères et mes sœurs, de connaître la vérité sur les esprits. Il y a l’Esprit Saint, Troisième Personne de la Sainte Trinité. C’est vraiment l’Esprit de Dieu et il habite dans le cœur de tous ceux qui croient en moi et me suivent. C’est l’Esprit sanctifiant, qui vous amène à grandir chaque jour en sainteté.

Il y a aussi les esprits mauvais, dont le chef est Satan. Ils cherchent à vous éloigner de moi et à vous faire suivre les façons d’agir du monde. Ceux qui écoutent ces esprits ne respectent pas les commandements et mènent une vie immorale. Ils se moquent de leur Seigneur et Sauveur et sont pleins de ténèbres et de souillures. Ces gens vous enseigneront que le péché n’existe pas et que tous sont libres de faire ce qu’ils veulent.

« Mes amis, soyez conscients de l’existence de ces esprits, qui sont répandus partout. L’argent est devenu leur dieu et ils sont prêts à tout pour mettre la main dessus. Ils ne prient pas et utilisent les gens à leurs propres fins. Ils ont besoin de prières et de ma grâce pour être capables de se sortir de cette fosse et d’accéder à la lumière éclatante de la foi.

Soyez fidèles à mon Église et acceptez la vérité qu’elle vous enseigne. Ne craignez pas de transmettre la vérité à ceux que vous rencontrez, et montrez aux jeunes les pièges qui leur sont tendus. Avec mon aide ils pourront éviter ces pièges et rester libres pour cheminer avec moi. Venez à moi tous les jours. Je vous aime. »

Traduction : RF


Il souffre en silence et ne crie pas

Le père Jean-Édouard Lamy (1853-1931) - CHAPITRE XIV - APPARITIONS DU DÉMON  :

« Lucifer est grand, avec une figure assez belle, amaigrie, barbue. Il a les yeux féroces, fulgurants, les cheveux blonds, une barbe frisée assez courte. Il a la structure d'un homme très solide, de forte taille. Il est vêtu d'un vêtement blanc, une sorte de péplum antique, qui descend jusqu'à mi-jambe. Constamment montent en serpentant le long de son corps et de son vêtement, à travers sa barbe, des pieds jusqu'au haut de sa tête, des flammes de deux sortes qui semblent s'y coller : les unes, les plus nombreuses, sont noires comme de la poix qui brûle ; les autres sont des langues de feu ordinaire, comme le feu de cette lampe-ci.

Il souffre en silence et ne crie pas. Cela n'entrave pas ses mouvements. Je l'appelle le grand Roussi. Elle le fait voir dans sa souffrance : c'est pour lui enlever toute autorité. Quand je le vois entouré de flammes, ou, plutôt, quand la Sainte Vierge a la bonté de me laisser voir sa figure entourée de flammes, je juge des souffrances terribles, terribles de Lucifer. »


« La Très Sainte Vierge le domine, mais il est là. Nous sommes un grain de sable devant lui. Dieu lui a laissé l'extraordinaire puissance d'un archange, en y mettant, cependant, quelques limites ; sinon il pulvériserait, dans le moment, le monde entier. Vous ne pouvez pas vous figurer la puissance d'un archange, ni celle de la Sainte Vierge. La nature de ces esprits, même déchus, est tellement remarquable ! Notre pensée leur est cachée, mais ils devinent si facilement ! »

« Quel mépris il a pour ceux qui succombent à ses tentations ! Je n'ai jamais vu se moquer comme Lucifer se moque. Il voyait des âmes pieuses ; il eut un sourire satanique et dit : « Voilà la plus menteuse des trois » (montrant du doigt et avec mépris la mieux habillée). Je fus extrêmement surpris de l'entendre dire ça. Si cette pauvre femme avait compris le mépris de Satan, elle eût fait un acte de contrition et serait sortie de l'église justifiée, corrigée. »

« Il a la haine du prêtre, le représentant de Jésus-Christ. Il dit : « Quand une âme a cessé de prier, je la considère comme mienne ». Lucifer me dit : « Cessez de prier, et je cesserai de vous tourmenter ». Il peut dire ce qu'il veut, je m'en garderais bien. Je prierais rien que pour le faire enrager, si je n'avais pas l'amour de Dieu. La récitation du saint rosaire, c'est cela qui désole Lucifer. C'est l'ennemi déclaré du chapelet. »

« On m'a donné à lire Sous le soleil de Satan. On ne lutte pas avec Satan ! C'est la lutte de l'enfant d'un an et d'un jeune homme de vingt ans... et la comparaison pèche encore. C'est illusoire ! Pour Jacob, je crois que Dieu avait limité la force de l'ange à celle de la forme de l'homme qu'il avait prise. Sinon ! Sinon, d'un souffle, pas même d'un souffle ! On devrait mettre les choses au net et prévenir les gens.

On lutte avec Satan par la prière ; mais la prière est la force de Dieu. Qui exauce la prière ? C'est Dieu. Lutter contre Satan ! Oui, on lutte avec des armes qui sont divines. C'est un séraphin. Il se présente devant Dieu comme il veut. Il obtient toute puissance contre le saint homme Job, dont Dieu a mesuré la vertu, à la vie près. Que faire contre les brigands rassemblés par Satan ? Ils lui prennent ses troupeaux. Satan suscite un vent dans le désert, qui renverse la maison où dînent ses enfants. Que faire contre la tempête soufflée par Satan ? On n'a qu'à voir Satan pour deviner toute sa puissance. De même pour les bons anges. Quand l'ange prend la forme humaine, on voit aussitôt une puissance supérieure : on est confiant, mais on sent la puissance. J'insiste sur le Soleil de Satan : c'est faux. Ils ont de l'imagination. Elle n'atteindra jamais la réalité. »

"Il ne faut pas irriter même un archange mauvais. Il faut avoir le respect de l'œuvre de Dieu"

« Avant que le saint archange me prévînt, je ne me rendais pas compte de ce que je faisais en insultant Lucifer, je ne voyais pas la disproportion qu'il y a entre l'homme et l'ange. Il ne faut pas irriter même un archange mauvais. Il faut avoir le respect de l'œuvre de Dieu... (Riant.)

On va à l'école tous les jours ! Il était à la sacristie et il m'embêtait. Je lui dis : « Ah ! La sale bête ! » Saint Gabriel me dit : « N'oubliez pas que c'est un archange ! Ne discutez pas. Respect à Lucifer : c'est l'archange déchu ». C'est comme un fils de famille très noble, déchu par ses vices. Il n'est pas respectable par lui-même, mais il faut respecter sa famille en lui. On respecte le chef-d'œuvre du Créateur, même détruit.

C'est d'ailleurs, une meilleure méthode pour faire rentrer Satan en lui-même. Satan, comme un enfant, ramasse sur la route pierres et boue, tout ce qui lui tombe sous la main, pour nous le jeter ; mais, si on se met à lui répondre injure pour injure, c'est alors une vraie bataille de chiffonniers. Quand on respecte son caractère angélique, on le contriste bien davantage. »


« A La Courneuve, j'ai eu tellement maille à partir avec Lucifer ! Un jour, j'allumais des candélabres, des bouts d'autel ; j'avais mis dans les bobèches des petits bouts de cierges qui restaient du dimanche. Ceux-ci, que je ramassais partout dans l'église, me servaient pour une messe, quelquefois pour deux.

J'avais déjà l'ornement, je n'avais plus qu'à mettre la chasuble. Voilà Satan qui se montre devant moi de l'autre côté de l'autel. Il était là pour me narguer en face, probablement. Il sait que nous ne sommes pas deux frères ! En le voyant me faire la nique, je me fâche et je lui jette à la figure : « Je ne dis pas ma messe ce matin ! » lorsque la voix grave de Notre-Seigneur, sortant du tabernacle, m'a repris par ce mot : « Célébrez ». On la reconnaît bien la voix de Notre-Seigneur. Je m'incline, naturellement, devant sa volonté. Il est parti : nous en avons eu, tous deux, pour notre argent ! »


« Il est assez ennuyeux quelquefois. Dans la sacristie de La Courneuve, il m'empêchait de lire mon bréviaire : il faisait le cheval, le chien, le loup, la souris. Il tapait sur les vitres. Mon sacristain me disait : « Ils casseront toutes les vitres ! » Je lui répondais : « Laissez donc les gamins jouer au ballon ! » Et un fracas ! et pan ! Le sacristain courait dehors, croyant qu'il empêcherait de taper dans les carreaux. »
(...)



Satan est un ange déchu qui vivait au ciel mais qui, par orgueil, se retourna contre Dieu et refusa de le servir.

Message de Jésus au
Père Melvin Doucette - 22 août 2007 - Tôt ce matin j’étais en prière avec Jésus, notre Seigneur et notre Sauveur, qui m’a adressé les mots suivants :
       
Jésus : Melvin, mon frère et mon ami, je t’aime.  Je vous aime tous, vous qui lisez mes messages, et je vous bénis.  Tous ceux qui croient en moi savent qui je veux le meilleur pour vous.  Je représente ce qui est bien dans le monde.  Malheureusement, il y en a un autre qui existe et qui est totalement mauvais.  On l’appelle Satan ou le malin.  Satan est un ange déchu qui vivait au ciel mais qui, par orgueil, se retourna contre Dieu et refusa de le servir. 
À cause de ce grand péché, il fut jeté hors du paradis en enfer. Satan parcourt maintenant le monde pour induire les humains au péché et les entraîner tous dans son royaume de ténèbres.  Il est celui qui tenta vos premiers parents, Adam et Ève, et leur fit désobéir au commandement du Père, faisant entrer le péché dans le monde.

Lorsque ma Sainte Mère me donna le jour à Bethléem voilà plus de 2 000 ans, les peuples de la terre vivaient dans les ténèbres sous l’emprise du malin.  C’est uniquement en Israël qu’on pouvait trouver des croyants véritables qui adoraient Dieu leur Créateur et qui formaient ce qu’on appelle le Peuple de Dieu.  Je vins pour triompher de Satan dans un combat de vie ou de mort qui pour moi se termina sur la croix, mais qui s’avéra ma victoire totale par ma Résurrection d’entre les morts. 
Je me suis offert en sacrifice suprême au Père pour racheter vos péchés et pour vous fortifier dans votre combat contre Satan. 
Aujourd’hui le malin s’efforce encore de vous éloigner de moi et de vous faire entrer dans son empire du mal. 
Sans mon aide vous ne pouvez réussir contre lui, car il est beaucoup trop astucieux pour vous. Il connaît chacune de vos faiblesses et peut les utiliser à son avantage.

Il était absolument nécessaire que je vienne dans le monde m’offrir en sacrifice suprême au Père pour vous sauver et vaincre le malin.  À chacun de vous, si vous êtes unis à moi et demandez mon aide, je donnerai la force de défaire votre ennemi, le malin, et de mener une vie sainte pour entrer un jour au ciel.  Prenez ma main et n’ayez pas peur.  Je vous aime et ensemble nous gagnerons. »


Son nom primitif était Lucifer

Message de Jésus à Maria Valtorta, Extrait du livre - Les cahiers de 1945 à 1950
(Centro Editoriale Valtortiano) - Le 29 décembre 1945

Jésus :
« Son nom primitif était Lucifer: dans l’esprit de Dieu, cela voulait dire: “porte drapeau ou celui qui porte la lumière", en d’autres termes Dieu, puisque Dieu est Lumière. De tout ce qui existe, il était le second pour ce qui est de la beauté, il était le miroir pur qui reflétait l’insoutenable Beauté. Il aurait eu comme mission auprès des hommes d’être l’exécuteur de la volonté de Dieu, le messager des décrets de bonté que le Créateur aurait transmis à ses enfants bienheureux sans péché, pour les amener toujours plus haut à sa ressemblance.

Le porteur de la lumière aurait parlé aux hommes par le biais des rayons de cette lumière divine qu’il apportait, et comme ceux ci étaient sans faute, ils auraient compris ces éclairs de paroles harmonieuses, pleines d’amour et de joie.
Mais comme il se voyait en Dieu, il se voyait en lui même, il se voyait dans ses compagnons puisque Dieu l’enveloppait de sa lumière et faisait sa joie de la splendeur de son archange comme; en outre, les anges le vénéraient comme le plus parfait miroir de Dieu,
il s’admira.

Il ne devait admirer que Dieu. Mais en chaque créature, toutes les forces bonnes et mauvaises sont présentes
et elles s’agitent jusqu’à ce qu’un côté l’emporte pour produire du bien ou du mal, de même que l’atmosphère comprend tous les éléments gazeux et que tous sont nécessaires. Lucifer attira à lui l’orgueil. Tile cultiva, lui donna de l’ampleur, il s’en fit une arme et une séduction.

Il désira plus qu’il n’avait, il voulait tout,
lui qui était déjà beaucoup.
Il séduisit ses compagnons les moins attentifs. Il les détourna de la contemplation de Dieu comme Beauté suprême.

Puisqu’il connaissait les merveilles futures de Dieu, il voulut prendre, lui, la place de Dieu.
Son esprit troublé lui faisait déjà se voir le chef des futurs hommes, adoré comme la puissance suprême. Il pensait: “Je sais le secret de Dieu. Je connais les paroles. Son dessein m’est connu. Je peux tout ce qu’il veut, lui. Comme j’ai présidé aux premières opérations de la création, je peux réussir.
Je suis. “Cette parole que Dieu seul peut dire fut le cri qui signa la ruine de l’orgueilleux.
Et il devint Satan.

Il devint “Satan “. En vérité, je te dis que ce nom de Satan n’a pas été donné par l’homme qui a pourtant attribué, sur l’ordre et selon la volonté de Dieu, un nom à tout ce qu’il connaissait, et qui baptise aujourd’hui encore ses découvertes d’un nom inventé par lui.

Mais en vérité je te dis que le nom de Satan vient directement de Dieu; c’est d’ailleurs l’une des premières révélations que Dieu fit à l’âme d’un de ses pauvres enfants qui errait sur la terre. De même que mon Nom très saint a le sens que je t’ai dicté un jour 67, écoute maintenant le sens de cet horrible nom. Ecris le de la façon suivante

Sacrilège      Athéisme   Turpitude   Anticharité   Négation
Orgueilleux     Adverse       Tentateur    Avide            Ennemi,

Voilà ce qu’est Satan. Voilà ce que sont ceux qui sont atteints par la maladie du satanisme. Il est encore: séduction, ruse 70, ténèbres, agilité, iniquité 71, [ce qui reprend] les cinq lettres maudites qui forment son nom, gravées au feu sur son front foudroyé.
Ce sont les cinq caractéristiques maudites du Corrupteur contre lesquelles flamboient mes cinq plaies bénies, dont la douleur sauve ceux qui veulent l'être de ce que Satan ne cesse de leur inoculer.

Les noms de "démon, diable, Belzébuth " peuvent appartenir à tous les esprits des ténèbres. Mais celui ci est le seul qui lui soit personnel.
Au ciel, il n'est appelé que par ce nom, parce qu'on y parle le langage de Dieu, par fidélité d'amour même pour désigner ce que l'on veut; comme Dieu l'a pensé. Il est le "Contraire ", celui qui est contraire à Dieu. Celui qui est le contraire de Dieu. Chacune de ses actions est donc l'antithèse des actions de Dieu.
Toute sa machination vise à pousser les hommes à s'opposer à Dieu. Voilà qui est Satan. C'est "
se disposer contre moi" en actes. Il oppose à mes trois vertus théologales la triple concupiscence. Aux quatre vertus cardinales et à toutes les autres qui proviennent de moi, il oppose le vivier de serpents de ses horribles vices.

Mais comme on dit que la plus grande vertu est la charité, j'affirme que la plus grande de ses antivertus et celle qui me répugne le plus,
c'est l'orgueil. C'est par lui en effet que tout le mal est venu. C'est pourquoi je dis que, si je puis encore compatir à la faiblesse de la chair qui cède à la tentation de la luxure, je ne peux faire preuve de compassion pour l'orgueil qui, tel un nouveau Satan, veut rivaliser avec Dieu.

Je te parais injuste? Non. Considère que la luxure est, au fond, un vice de la partie inférieure de l'être qui donne à certains des appétits extrêmement voraces qu'ils satisfont à des moments d'abrutissement qui hébètent.
Mais l'orgueil est un vice de la partie supérieure de l'âme, accompli avec une intelligence fine et lucide, un vice prémédité et durable. Il s'en prend à la partie qui ressemble le plus à Dieu. Il foule au pied le joyau donné par Dieu. Il fait ressembler à Lucifer. Mieux que la chair, il sème la souffrance. En effet, la chair pourra faire souffrir une épouse, une femme, mais l'orgueil peut faire des victimes dans des continents entiers, et cela dans tous les milieux.

C'est à cause de l'orgueil que l'homme a été détruit et que le monde périra, c'
est encore à cause de lui que la foi s'affaiblit. L'orgueil est la plus directe émanation de Satan.
J'ai pardonné aux grands pécheurs de la sensualité parce qu'ils étaient privés d'orgueil spirituel. Mais je n'ai pu sauver Doras, Jocanah, Sadoc, Eli et d'autres semblables 72, parce qu'ils étaient "les orgueilleux ". »

Le 30 décembre 1945
Avant la dictée de la page suivante et pendant que je corrige le manuscrit dactylographié, la face démoniaque de Satan m'apparaît. Seulement le visage. Il rit de façon très sarcastique, toute son expression le montre. Il termine par un rire mauvais et bruyant puis disparaît.

Je me remets à corriger et n'y pense plus. Il était 10 h du matin. Peu avant midi, Jésus me fait la dictée cidessous, à la page suivante. J'ai pensé qu'il valait mieux ajouter cet avant propos. Cependant, je n'ai plus jamais revu le visage bronzé de Satan ni entendu son rire empoisonné, comme s'il était parti pour toujours. Les dernières paroles de Jésus me font penser qu'il ne doit pas être bien loin. (...)


Mon pouvoir est plus grand que celui de tous les démons

Message du Seigneur à John Leary - Samedi le 8 octobre 2005.

Jésus a dit : « Mon peuple, cette lettre d’invitation au pied de Ma croix demande à tout le monde de partager Ma Parole et Mon amour les uns envers les autres.  Vous étiez tous représentés dans St-Jean, Mon apôtre, quand Je lui ai dit :  « Voici ta mère » en parlant de Ma Sainte Mère. 

Le samedi c’est sa messe et aussi octobre c’est son mois.  En conformité avec la fête du Saint Rosaire d’hier, Je vous encourage tous à prier vos rosaires quotidiennement.  La prière quotidienne c’est la façon de Me partager vos paroles d’amour, et que Je dois faire partie de toutes vos journées. 

Vous affronterez des démons dans les tentations, et même dans les possessions ou les obsessions à travers l’occulte, les drogues et les potions.  Il vaut mieux prier des prières d’exorcisme de libération en groupe, et lorsque vous priez, commandez à ces démons, en Mon Nom au pied de Ma Croix,  de ne jamais retourner dans cette âme. 

Il y a plus de démons parmi les gens que vous ne pouvez l’imaginer
, parce que c’est comment est actuellement le mal de cette époque.  Alors que les tribulations de l’Antichrist s’en viennent, vous verrez même plus de démons, dans une période de mal que vous n’avez pas encore vue. Rappelez-vous que Mon pouvoir est plus grand que celui de tous les démons, alors demandez Mon aide toutes les fois que vous êtes tentés, ou que vous êtes défiés par des personnes possédées du démon. »


La vision de l’enfer et des démons

Révélation de Sainte Françoise Romaine - Fondatrice des Oblates (1384-1440)

LA CHUTE DES ANGES RÉVOLTES

Dans la vision XVII, où la création des anges et leur classification furent manifestées à la servante de Dieu, Dieu lui fit discerner ceux qui devaient pécher de ceux qui demeureraient fidèles.

Elle fut ensuite témoin de leur révolte et de la chute horrible qu'elle leur mérita. Or, elle ne fut pourtant pas aussi profonde pour les uns que pour les autres :

-- un tiers de ces infortunés demeura dans les airs,
-- un autre tiers s'arrêta sur la terre
-- et le dernier tiers tomba jusque dans
l'enfer. Cette différence dans les châtiments correspondit à celles que Dieu remarqua dans les circonstances de leur faute commune.

Parmi ces esprits rebelles, il y en eut qui embrassèrent de gaieté de cœur, si je puis parler de la sorte, la cause de Lucifer; et d'autres qui virent avec indifférence ce soulèvement contre le Créateur, et demeurèrent neutres. Les premiers furent précipités sur le champ dans l'enfer, d'où ils ne sortent jamais, à moins que Dieu ne les déchaîne quand Il veut frapper la terre de quelque grande calamité, pour punir les péchés des hommes. Les seconds furent jetés partie dans les airs, et partie sur la terre ; et ce sont ces derniers qui nous tentent, comme je le dirai plus tard.

LUCIFER

Lucifer, qui voulut être l'égal de Dieu dans le ciel, est le monarque des enfers, mais monarque enchaîné et plus malheureux que tous les autres.

Il a sous lui trois princes auxquels tous les démons, divisés en trois corps, sont assujettis par la volonté de Dieu ; de même que dans le ciel, les bons anges sont divisés en trois hiérarchies présidées par trois esprits d'une gloire supérieure. Ces trois princes de la milice céleste furent pris dans les trois premiers chœurs, où ils étaient les plus nobles et les plus excellents ; ainsi, les trois princes de la milice infernale furent choisis comme les plus méchants des esprits des mêmes chœurs, qui arborèrent l'étendard de la révolte.

Lucifer était dans le ciel le plus noble des anges qui se révoltèrent, et son orgueil en fit le plus méchant de tous les démons. C'est pour cela que la justice de Dieu l'a donné pour roi à tous ses compagnons et aux réprouvés, avec puissance de les gouverner et de les punir, selon ses caprices ; ce qui fait qu'
on l'appelle le tyran des enfers. Outre cette présidence générale, il est encore établi sur le vice de l'orgueil.

ASMODEE

Le premier des trois princes qui commandent sous ses ordres, se nomme Asmodée : c'était dans le ciel un chérubin, et il est aujourd'hui l'esprit impur qui préside à tous les péchés déshonnêtes.

MAMMON

Le deuxième prince s'appelle Mammon : c'était autrefois un trône, et maintenant il préside aux divers péchés que fait commettre l'amour de l'argent.

BELZEBUTH

Le troisième prince porte le nom de Belzébuth ; il appartenait à l'origine au chœur des dominations, et maintenant il est établi sur tous les crimes qu'enfante l’idolâtrie, et préside aux ténèbres infernales. C'est aussi de lui que viennent celles qui aveuglent les esprits des humains.

LES HIÉRARCHIES DÉMONIAQUES

Ces trois chefs ainsi que leur monarque, ne sortent jamais de leurs prisons infernales ; lorsque la justice de Dieu veut exercer sur la terre quelque vengeance éclatante, ces princes maudits députent à cet effet un nombre suffisant de leurs démons subordonnés ; car il arrive quelquefois que les fléaux dont Dieu veut frapper les peuples, demandent plus de forces ou plus de malices que n'en ont les mauvais esprits répandus sur la terre et dans l'air. Alors les infernaux plus méchants et plus enragés, deviennent des auxiliaires indispensables. Mais hors de ces cas rares, ces grands coupables ne peuvent sortir des prisons où ils sont renfermés. Tous ces esprits infortunés sont classés dans l'abîme selon leur ordre hiérarchique.

PREMIÈRE HIÉRARCHIE

La première hiérarchie, composée
de séraphins, de chérubins et de trônes, habite l'enfer le plus bas ; ils endurent des tourments plus cruels que les autres, et exercent les vengeances célestes sur les plus grands pécheurs. Lucifer qui fut un séraphin, exerce sur eux une spéciale autorité, en vertu de l'orgueil dont il a la haute présidence.

Les démons de cette hiérarchie ne sont envoyés sur terre, que, lorsque la colère de Dieu permet que l'orgueil prévale pour punir les nations. [Nous nous trouvons donc présentement dans ce cas.]

DEUXIÈME HIÉRARCHIE

La deuxième hiérarchie formée de dominations, de principautés et de puissances, demeure dans l'enfer du milieu. Elle a pour prince Asmodée qui, comme je l'ai déjà dit, préside aux péchés de la luxure. On peut deviner que les démons de cette hiérarchie sont sur terre lorsque les peuples s'abandonnent au vice infâme de l'impureté. [Là encore nous reconnaissons notre époque.]

TROISIÈME HIÉRARCHIE

La troisième hiérarchie qui se compose de vertus, d'archanges et d'anges, a pour chef Mammon, et habite l'enfer supérieur. Lorsque ces démons sont lâchés sur la terre, la soif des richesses y prévaut de toutes parts, et il n'est plus question que d'or ou d'argent. Quant à Belzébuth, il est le prince des ténèbres, et les répand, quand Dieu le permet, dans les intelligences, pour étouffer la lumière de la conscience et celle de la véritable foi. Tel est l'ordre qui règne parmi les démons dans les enfers ; quant à leur nombre, il est innombrable.

LES HIÉRARCHIES DANS L’AIR ET SUR LA TERRE

On retrouve ces mêmes hiérarchies parmi les démons qui demeurent dans l'air et sur la terre, mais ils n'ont point de chefs, et par conséquent vivent dans l'indépendance et une sorte d’égalité.

Ce sont les démons aériens qui, la plupart du temps, déchaînent les vents, excitent les tempêtes, produisent les orages, les grêles et les inondations. Leur intention en cela est de faire du mal aux hommes, surtout en diminuant leur confiance en la divine Providence, et les faisant murmurer contre la volonté de Dieu.

Les démons de la première hiérarchie, qui vivent sur la terre, ne manquent pas de profiter aussi de ces occasions favorables à leur malice ; trouvant les hommes irrités par ces calamités et fort affaiblis dans leur soumission et leur confiance, ils les font tomber beaucoup plus facilement dans le vice de l'orgueil.

Ceux de la deuxième hiérarchie ne manquent pas à leur tour de les précipiter de leur hauteur superbe dans le cloaque impur...

[Cela] donne ensuite toute facilité aux démons de la troisième hiérarchie, de les faire tomber dans les péchés qu'enfante l'amour de l'argent.

Ces esprits tentateurs sont sans cesse occupés à préparer notre perte...

Alors les anges qui président aux ténèbres les aveuglent, leur font quitter la voie de la vérité, et rendent leur retour extrêmement difficile.

Vision de Sainte Françoise Romaine : les activités démoniaques parmi les hommes

C'est ainsi que tous les démons, malgré la différence de leurs emplois, se concertent et s'aident mutuellement à perdre les âmes. Les uns affaiblissent leur foi, les autres les poussent à l'orgueil, ceux-ci à l'impureté, ceux-là à l'amour des richesses, d'autres enfin leur jettent un voile sur les yeux et les écartent si fort de la voie du salut, que la plupart ne la retrouvent plus.

Le seul moyen d'échapper à ce complot infernal, serait de se relever promptement de la première chute, et c'est précisément ce que ces pauvres âmes ne font pas. De là, cette chaîne de tentations, qui de chute en chute les conduit au fond du précipice.

Lorsque j'ai dit que les démons qui sont dans l'air et sur la terre n'ont pas de chefs, j'ai voulu dire seulement qu'ils n'ont pas d'officiers subalternes ; car tous sont soumis à Lucifer, et obéissent à ses commandements, parce que telle est la volonté de la justice divine. Malgré la haine qu'ils portent aux hommes, aucun d'eux n'oserait les tenter sans l'ordre de Lucifer, et Lucifer lui-même ne peut prescrire, en ce genre que ce que lui permet le Seigneur plein de bonté et de compassion pour nous.

Lucifer voit tous ses démons, non seulement ceux qui sont autour de lui dans l'enfer, mais encore ceux qui sont dans l'air et sur la terre.

Tous aussi le voient sans aucun obstacle, et comprennent parfaitement toutes ses volontés. Ils se voient également et se comprennent fort bien les uns les autres.

Les malins esprits, répandus dans l'air et sur la terre, ne ressentent pas les atteintes du feu de l'enfer ; ils n'en sont pas moins excessivement malheureux, tant parce qu'ils se maltraitent et se frappent sans cesse les uns les autres, que parce que les opérations des bons anges dans ce monde leur causent un dépit qui les tourmente cruellement.

Les peines de ceux qui appartiennent à la première hiérarchie sont plus acerbes que celles des esprits de la seconde, et ceux-ci sont plus malheureux que les esprits de la troisième. La même justice distributive préside aux tourments des esprits infernaux; mais ceux-ci sont tous en proie à l'ardeur des flammes infernales.

Les démons qui demeurent au milieu de nous, et ont reçu le pouvoir de nous tenter, sont tous des esprits tombés du dernier chœur. Les anges commis à notre garde sont aussi de simples anges.

Ces esprits tentateurs sont sans cesse occupés à préparer notre perte. Les moyens qu'ils emploient pour cela sont si subtils et si variés, qu'une âme qui leur échappe est fort heureuse, et ne saurait trop témoigner sa reconnaissance au Seigneur.

Il n'est pas un instant du jour et
de la nuit, où ces cruels ennemis n'essayent d'une tentation ou d'une autre, afin de lasser ceux qu'ils ne peuvent vaincre par la ruse ou la violence.

La patience est donc l'arme défensive par excellence. Malheur à qui la laisse tomber de ses mains ! Lorsque ces tentateurs ordinaires rencontrent des âmes fortes et patientes, qu'ils ne peuvent entamer, ils appellent à leur secours des compagnons plus astucieux et plus malins, non pour combattre avec eux ou à leur place, car Dieu ne le permet pas, mais pour leur suggérer des stratagèmes plus efficaces.

[Françoise savait tout cela par expérience : il était rare qu'elle fût tentée par son démon seul. D'ordinaire il s'en associait d'autres ; et trop faibles encore, ils recouraient à la malice des esprits supérieurs qui demeuraient dans l'air. Elle était devenue si habile dans cette guerre, qu'en soutenant une attaque, elle savait à quel chœur avait appartenu celui dont le conseil la dirigeait, et qui il était. Lorsque les démons veulent livrer un assaut à une âme habile et forte, les uns l'attaquent de front, et les autres se placent derrière elle. C'est de cette sorte qu’ils combattaient ordinairement contre notre bienheureuse, et elle les voyait se faire des signes pour concerter leurs moyens.]

Lorsqu'une âme, vaincue par les tentations, meurt dans son péché, son tentateur habituel l'emporte avec promptitude, suivi de beaucoup d'autres qui lui prodiguent des outrages, et ne cessent de la tourmenter jusqu'à ce qu'elle soit précipitée dans l'enfer. Ces détestables esprits se livrent ensuite à une joie féroce. Son ange gardien, après l'avoir suivie jusqu'à l'entrée de l'abîme, se retire aussitôt qu’elle a disparu, et remonte au ciel.

Lorsqu'une âme, au contraire, est condamnée au purgatoire, son tentateur est cruellement battu par l'ordre de Lucifer pour avoir laisse échapper sa proie. Il reste pourtant là, en dehors du purgatoire, mais assez près pour que l'âme le voie et entende, les reproches qu'il lui fait sur les causes de ses tourments. Lorsqu'elle quitte le purgatoire pour monter au ciel, ce démon revient sur la terre se mêler à ceux qui nous tentent ; mais il est pour eux un objet de moqueries, pour avoir mal rempli la mission dont il était chargé.

Tous ceux qui laissent ainsi échapper les âmes ne peuvent plus remplir l'office de tentateurs. Ils vont, errant çà et là, réduits à rendre aux hommes d'autres mauvais offices, quand ils peuvent.

Quelquefois Lucifer, pour les punir, les loge honteusement dans des corps d'animaux, ou bien il s'en sert, avec la permission de Dieu, pour exercer des possessions qui leur attirent souvent de nouveaux châtiments et de nouvelles hontes.

Les démons, au contraire, qui ont réussi à perdre les âmes auxquelles Lucifer les avait attachés, après les avoir portées dans les enfers, reparaissent sur la terre, couverts de gloire parmi leurs semblables, et jouent un plus grand rôle que jamais dans la guerre qu'ils font aux enfants de Dieu.

Ce sont eux que les autres appellent à leur secours, comme plus expérimentés et plus habiles, quand ils ont affaire à des âmes fortes et généreuses qui se rient de leurs vains efforts.

Tout démon chargé de la mission de perdre une âme ne s'occupe point des autres ; il n'en veut qu’à celle-là, et emploie tous ses soins à la faire pécher ou à troubler sa paix. Cependant, quand il l'a vaincue, il la pousse, autant qu'il peut, à tenter, à molester ou à scandaliser d'autres âmes.

Il y a d'autres démons du même chœur que ceux qui nous tentent, qui vivent au milieu de nous sans nous attaquer. Leur mission est de surveiller ceux qui nous tentent, et de les châtier chaque fois qu'ils ne réussissent pas à nous faire pécher.

Chaque fois qu'ils entendent prononcer dévotement le saint Nom de Jésus, ils se prosternent spirituellement, non de bon cœur, mais par force.

[Françoise en vit une fois plusieurs en forme humaine, qui à ce Nom sacré qu'elle prononçait en conversant avec son confesseur, inclinèrent leur front avec un profond respect, jusque dans la poussière. Ce Nom sacré est pour eux un nouveau supplice, qui les fait souffrir d'autant plus cruellement, que la personne qui le prononce est plus avancée dans l'amour, et plus parfaite.]

Lorsque les impies profanent ce nom adorable, ces esprits réprouvés ne s'en attristent pas ; mais ils sont forcés de s'incliner, comme pour réparer l'injure qui Lui est faite. Ils en agissent de même lorsqu'on le prend en vain. Sans cette adoration forcée, ils seraient bien contents d'entendre blasphémer ce saint Nom.

Les bons anges, au contraire, en pareilles occasions, l'adorent profondément, le louent et le bénissent avec un amour incomparable.
Lorsqu'il est prononcé avec un vrai sentiment
de dévotion, ils lui rendent les mêmes hommages, mais avec un vif sentiment de joie.

[Chaque fois que notre bienheureuse proférait ce très saint Nom, elle voyait son archange prendre un air extraordinairement joyeux, et s'incliner d'une manière si gracieuse, qu'elle en était tout embrasée d'amour.]

Lorsque les âmes vivent dans l'habitude du péché mortel, les démons entrent en elles, et les dominent en plusieurs façons, qui varient selon la qualité et la quantité de leurs crimes ; mais quand elles reçoivent l'absolution avec un cœur contrit, ils perdent leur domination, délogent au plus vite, et se remettent auprès d'elles pour les tenter de nouveau ; mais leurs attaques sont moins vives, parce que la confession a diminué leurs forces.
 


Soyez sur vos gardes contre ses tentations

Message du Seigneur donné au Père Melvin Doucette - Date: Dimanche 13 février 2005


"Melvin, mon frère, Je t’aime. Je vous bénis tous, mes amis. Nous sommes dans le désert où Je vous ai emmenés pour parler à votre coeur.

Le démon est là aussi et il est venu pour Me tenter. Il savait qu’après quarante jours sans manger ou boire, J’aurais faim. Il m’a dit de changer les pierres en miche de pain si J’étais le Fils de Dieu. Cette tentation ne semblait pas mauvaise en apparence mais en fait, elle l’était. Le démon voulait que J’utilise mon pouvoir divin à mes propres fins.
Je devais utiliser ce pouvoir pour aider les autres. J’ai utilisé mon pouvoir divin pour guérir les malades, pour arrêter le vent sur la mer, multiplier le pain et les poissons pour nourrir la foule et en plusieurs autres circonstances.

J’ai accepté la condition humaine et Je n’ai pas à être guidé par le démon. J’écouterai seulement Mon Père. Je suis venu dans le monde pour le salut des gens et non pas pour ma propre gratification. Oui, J’avais faim mais Je pouvais trouver du pain au premier village.
Cela aurait été mal pour Moi d’utiliser mon pouvoir divin sous l’ordre de Satan. Il n’a aucun rôle à jouer dans ma vie et Je ne suis pas sous son contrôle.

Ne succombez pas dans ses tentations mais imitez-Moi en refusant de faire ce qu’il demande.
Si vous êtes proches de Moi, Je vous fortifierai contre ses tromperies. Soyez sur vos gardes contre ses tentations. Ma grâce est toujours avec vous, coopérez avec elle. Je vous bénis. "
 


La chute des Anges

Extrait du livre "les mystère de l'Ancienne Alliance" éd. Téqui (Paris) Vision d' A.C.Emmerich en vente aux Éditions du Parvis

Je vis d'abord apparaître devant moi un espace de lumière infini, et, très haut dans cet espace, comme un globe lumineux semblable à un soleil ; je sentis que dans ce globe se trouvait l'Unité des trois divines Personnes.
En mon for intérieur, je nommai ceci le Consentement (divin) et j'en vis procéder comme une Opération :
alors furent appelés à l'existence les Chœurs d'Esprits, infiniment éclatants, et puissants, et beaux, qui apparaissaient sous le globe lumineux comme des anneaux, des cercles concentriques brillants. Ce monde de lumière se tenait au-dessous du soleil supérieur comme un autre soleil.

D'abord, ces Chœurs évoluèrent tous, comme animés par l'amour issu du divin soleil. Soudain, je vis une partie de tous les Chœurs se fixer en eux-mêmes, abîmés en leur propre beauté. Ces Esprits ressentaient un plaisir propre, ils voyaient toute beauté en eux-mêmes ; ils se tournaient sur eux-mêmes, se complaisaient en eux-mêmes.

Au commencement, tous les Esprits étaient tirés d'eux-mêmes par un mouvement supérieur à eux ; maintenant, une partie d'entre eux se fixaient en eux-mêmes, immobiles.

Et au même moment, je vis tous ces Esprits précipités vers l'abîme et s'obscurcissant, tandis que les autres Esprits s'écartaient d'eux et évoluaient de façon à combler leurs rangs, qui étaient plus petits.

Mais je ne vis pas ceci comme s'ils les pourchassaient en sortant du cadre de la vision : tandis que les premiers s'immobilisaient et tombaient, les autres, toujours en mouvement, occupaient leurs rangs, et tout ceci était une même chose.
Lorsque ces Esprits furent précipités vers l'abîme, je vis apparaître, en bas,
un disque de ténèbres qui me sembla devoir constituer leur séjour, et je compris que leur chute était irrémissible. Mais l'espace qu'ils occupaient à présent en bas était bien plus restreint que celui qu'ils avaient eu en partage en haut, si bien qu'ils m'apparaissaient étroitement serrés les uns contre les autres.

Depuis que, petite enfant, j'avais vu cette chute des Esprits, j'étais effrayée jour et nuit par leur action, et je me disais qu'ils devaient faire beaucoup de mal à la terre : ils sont toujours autour d'elle ; il est heureux qu'ils n'aient pas de corps, sinon ils obscurciraient le soleil et on les verrait planer devant lui comme des nuées ; ce serait épouvantable.

Aussitôt après la chute, je vis les Esprits des cercles lumineux s'humilier devant le globe de la Divinité et demander avec soumission que ce qui était tombé fût de nouveau rétabli. Alors je vis un mouvement et une opération dans le globe de la lumière divine, qui était resté jusque-là immobile et qui avait, à ce que je compris, attendu cette requête.

Après cette démarche des Chœurs angéliques, je compris intérieurement qu'ils devaient désormais rester préservés de toute chute. J'eus cependant connaissance de ceci, qui est la déclaration de Dieu et son jugement éternel : tant que les Chœurs déchus ne seront pas rétablis quant au nombre, il y aura un combat. Et je vis cette durée infiniment longue pour mon âme, comme impossible.
Ce Combat aura lieu cependant sur la terre, car il ne peut plus y avoir de lutte en haut, décréta Dieu.

Après cette transformation intérieure, je n'ai plus été capable d'avoir la moindre pitié pour le diable ; car je l'ai vu se précipiter avec violence dans l'abîme, dans le libre exercice de sa volonté mauvaise. Et je n'ai plus été aussi fâchée contre Adam, j'ai toujours pensé qu'il avait été prédestiné. (...)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

(...)
L'homme a été créé pour combler les rangs laissés vides par les anges rebelles.

Sans le péché originel, il se fût multiplié jusqu'à ce que le genre humain atteignît le nombre des anges déchus, et la création eût alors été achevée.
Si Adam et Ève avaient vécu une seule génération sans pécher, ils ne seraient jamais plus tombés ensuite. Je suis assurée que le monde ne finira pas tant que le nombre
des anges rebelles ne sera pas obtenu et que tout le froment n'aura pas été séparé de la balle. (...)


Lucifer est très intelligent

Un extrait du livre des révélations de Maria Valtorta (Les cahiers de 1944)

Le 19 semtembre 1944

En réponse à certaines réflexions, Jésus dit :

« Outre son astuce, Lucifer est très intelligent. Il se sert de l'astuce pour tromper, mais de l'intelligence pour imaginer si, quand et comment il peut me faire souffrir et perdre une créature. Tu peux d'ailleurs être sûre qu'il ne gaspille jamais inutilement son temps. Il s'ensuit donc que, bien qu'il soit omniprésent sur la terre, il a beaucoup à faire auprès de la multitude des hommes qui y habitent.

La piètre attention de l'homme et son rare désir de bien ont beau laisser à la puissance de Lucifer (qui est immense) une quasi-omnipotence sur les créatures, il lui faut bien calculer son temps et n'en pas perdre un instant pour coeuvrer utilement. Avec pour infâme profit celui de grossir ses forces infernales de trésors volés à Dieu : les âmes.

C'est réellement un travailleur infatigable.

En haut, l'Infatigable fait le bien pour vous. En bas, l'infatigable fait le mal contre vous. Et je te dis que, en vérité, il réussit mieux que Dieu.
Ses conquêtes sont plus nombreuses que les miennes. Mais, tu le comprendras aisément d'après ce qui précède, il ne peut, astucieux, intelligent et affairé comme il l'est, s'accorder le luxe de s'occuper de tous dans la même mesure. Et il ne se le permet pas.

Dans son mal, c'est un ascète de l'idée qu'il poursuit, il s'y consacre entièrement, ne s'en distrait pas, n'accorde aucune concession à sa fatigue, ne remet rien à plus tard ! Si seulement vous, les hommes, faisiez le bien avec la même détermination que Satan fait le mal ! Mais non.

Chaque fois qu'une créature naît à l'intelligence, Lucifer s'en occupe fort peu de prime abord, il se borne à la surveiller et à voir en elle une probable brebis future de son troupeau infernal ; mais à mesure qu'elle commence à savoir vouloir, à savoir raisonner - autrement dit après sept ans -, son attention augmente et il ébauche son enseignement.

Le ministère angélique instruit et dirige les âmes par des paroles de lumière. A l'opposé, le ministère satanique instruit et incite les âmes par des paroles de ténèbres. C'est un combat sans fin. L'ange de lumière et l'ange des ténèbres, vainqueurs et vaincus tour à tour, luttent autour d'une âme jusqu'à sa dernière heure pour s'arracher cette proie l'un à l'autre, le premier pour la ramener à son Seigneur dans la lumière, après en avoir exercé la tutelle pendant son parcours terrestre, le second pour l'entraîner à sa suite dans les ténèbres s'il remporte la dernière victoire.

Au centre du combat de ces deux anges se trouve une troisième personne, et c'est, au fond, la plus importante. IL y a l'homme pour Lequel ils combattent tous deux l'homme libre de suivre sa volonté, doué d'intelligence et de raison et muni de la force inestimable de la grâce que le baptême lui a rendue et que les sacrements lui gardent et augmentent. Comme tu le sais, la grâce est l'union de l'âme à Dieu.
Elle devrait par conséquent vous donner une force capable de vous rendre imprenables et incorruptibles face aux pièges et aux corruptions sataniques, car l'union à Dieu devrait faire de vous des demi-dieux.

Mais encore faut-il vouloir le demeurer Il importe de dire à Satan et à soi-même : " J'appartiens à Dieu, et c'est à lui seul que je veux appartenir. " Cela entraîne l'obéissance à ses préceptes et conseils, un effort de tout instant pour suivre, poursuivre et conquérir un bien toujours plus grand, la fidélité absolue et une vigilance constante, enfin de l'héroïsme pour se dominer et vaincre le monde extérieur et les séductions de la triple concupiscence, sous ses aspects les plus divers.

Rares, bien rares, trop rares sont ceux qui savent faire cela. Que se passe-t-il alors ? Ceux-là sont si faciles à capturer dès qu'on le veut, ils font preuve de tant d'inertie pour fuir quand ils sont pris que Satan ne leur prête que peu d'attention.
Il agit comme le chat avec la souris. Il les attrape, les étrangle un peu, les étourdit puis les abandonne, se bornant à leur infliger un coup de griffe et une morsure de plus s'ils font mine de tenter une fuite timide.

Rien d'autre. Il sait qu'ils lui " appartiennent ", si bien qu'il ne gâche guère de temps ni d'intelligence pour eux. ,

Mais avec les " miens "! Il en va bien autrement ! Ils sont la proie qui aiguise le plus son livide appétit ! Ils sont les " imprenables ". En chasseur expert, Satan sait qu'il y a davantage de mérite à capturer le gibier difficile.
Ils sont la joie de Dieu.
Or Satan donne une grande fête lorsqu'il peut infliger à Dieu souffrance, offense et déception.

Il vit de haine, comme Dieu vit d'amour.
Il est la Haine, comme Dieu est l'Amour
La haine est son sang, comme l'amour est le mien.

C'est pourquoi il multiplie son attention et ses surveillances autour d'une âme qui m'appartient. Entrer dans une forteresse démantelée est un jeu d'enfant. Le roi cruel de l'enfer ne le veut pas.

Il désire les forteresses de Dieu, les citadelles pures et lisses, limpides comme du cristal, résistantes comme de l'acier, sur lesquelles le plus saint des Noms, Dieu, est gravé jusque dans les plus profonds recoins - c'est d'ailleurs de ces recoins qu'il jaillit commé un fluide qui émane de l'intérieur vers l'extérieur.

C'est ce Nom qu'ils aiment, seivent, prononcent, l'âme en adoration, à chaque battement de coeur Les attraper, vous attra, per, vous arracher à moi, chasser ce Nom de votre être trine (âme chair et raison), faire de vous, qui êtes les fleurs de mon jardin, des immondices pour son enfer, et rire, lançant son rire blasphémateur contre le trône divin, rire de sa victoire sur l'homme et sur Dieu voilà la joie de Satan.

Plus vous êtes à moi et plus il se déchaîne pour que vous lui apparteniez. Et comme vous possédez une vigilance et une volonté tenaces, le Malin n'emploie pas, pour vous suivre et poursuivre, la méthode dont il se sert pour les autres. Il vous attaque en traître, de toujours plus loin, aux moments les plus imprévisibles et sous les raisons les plus impensables. Il profite de la douleur, du besoin, de l'abandon, des déceptions, et il bondit comme une panthère sur votre faiblesse étonnée ou affligée du moment, dans l'espoir de vous vaincre pour se venger de toutes les fois où vous avez triomphé de lui.
Ses moyens ? Ils sont infinis.

Sa méthode ? Il n'en a qu'une. Une douceur bienveillante mais menteuse, une parole sensée et apaisante, un air d'amitié qui aide, qui veut aider.
As-tu reçu de tels assauts ? 'I`u en connaîtras encore, en grand nombre; et toujours plus astucieux.

Que de rancceur contre toi et contre moi ! Tu en connaîtras toujours plus, et de si subtiles qu'elles tromperaient même le plus rusé des hommes. Rusé humainement parlant, car - souris, mon âme - la simplicité pénétrée de Dieu et qui se conserve telle est impénétrable à toute subtilité.

Il t'atteindra extérieurement. Mais elle est tout à l'honneur du soldat, la cicatrice qui marque la chair et révèle : " Voici la preuve d'un combat viril ! " Plus le corps d'un soldat est strié de telles marques, plus le monde s'incline devant cet homme valeureux. Il en va de même des combats spirituels. Vos blessures, qui n'atteignent pas l'âme mais couvrent seulement de bleus ce qui sert d'enveloppe à l'esprit-roi, sont tout à votre honneur.
Grâce à elles, vous serez honorés au ciel.

En vérité, je te dis que vous appelez " martyrs " uniquement ceux qui ont péri par l'oeuvre de tyrans. Mais tous ceux qui m'appartiennent sont des martyrs. Pour devernir saints, ils durent en effet subir les persécutions de Satan et néanmoins rester fidèles. Gloire aux vainqucurs !

Les palmes célestes sont pour vous.


Dialogue entre le Seigneur et Satan

Révélations de la stigmatisée Marie Julie Jahenny (1850 -1941) Extrait du livre "Cris du ciel sur le temps qui vient" éditions Résiac (page 282-283).

(...) Satan demande de pouvoir porter le nom de Prince.
Tu auras droit à tous les noms, à celui de Prince : Prince des Ténèbres, Prince de l'abîme éternel.
Puisque tu ne mets point de borne à tes puissances, dit Satan, laisse-moi libre de m'étendre aussi grandement que tu dois t'étendre, jusqu'à la fin des siècles».
Le Seigneur répond au Démon :
Comme Roi, je serai au-dessus de tout ce que tu feras, au-dessus de tout ce que tu commanderas, de tout ce que tu posséderas. Dans ma puissance éternelle, je commanderai au-dessus de toi.
Satan se révolte. Pourtant il avait reçu son partage.
Prosterne-toi à mes pieds, dit le Seigneur, et adore mes volontés». Satan hésite et dit :
«Je fléchirai le genou... mais à une condition...» II prend une voix autoritaire pour ajouter :
«Laissez-moi libre, libre d'user à mon gré du pouvoir sur la mort, comme vous. Que je puisse l'envoyer en maître !
- Je te laisse le pouvoir de tenter tous les hommes, de les faire souffrir jusqu'à une certaine mesure... mais je serai le maître».
Satan lui demande de pouvoir entrer dans l'étendue de beaucoup de ses pensées, d'en connaître les desseins :
Il t'est défendu d'entrer dans les lumières de l'Homme-Dieu éternel.
Satan demande aussi le pouvoir d'opérer des prodiges.
Tu ne pourras faire longtemps de véritables prodiges, répond le Seigneur, sans qu'ils ne croulent ou ne laissent percer les ténèbres. Tu portes le signe du crime.
Le Seigneur ne lui laisse pas entièrement ce pouvoir, mais il lui en donne quelque chose, ainsi que, par là, nous puissions mériter davantage.
Au commencement, dit le Seigneur, tu ne feras pas beaucoup de prodiges, qu'un petit nombre. Ils ne te serviront qu'à faire le mal». Satan proteste que le partage n'est pas juste.
Un temps viendra, fort loin, réplique le Seigneur, où tu posséderas, dans le monde, une multitude si grande que ton partage dépassera le mien.

Satan se réjouit grandement, sans exprimer hautement sa joie, et le Seigneur, qui connaît sa joie intérieure, ajoute :
Tu deviendras le grand conquérant, pour un espace de temps qui sera trop long et qui, cependant, sera fort court. Pendant que tu feras la conquête des multitudes, j'opérerai des prodiges éclatants et un tremblement de terre, au moment où le monde sera près de périr ; en ce moment, tu triompheras d'une victoire sans mesure.

Ta conquête sera sans borne et sans limite. Je n'aurai pour moi qu'un petit nombre de justes ; toi, tu auras la plus grande partie des hommes.
J'enverrai les ténèbres quand presque toutes les parties du monde, et l'Europe entière, se soulèveront les unes contre les autres. Pendant ces ténèbres, il y aura de nombreuses conversions ; beaucoup d'égarés reviendront à moi dans le repentir.

Alors qu'ils sont sur le point de se séparer, pour rentrer chacun dans son royaume, Satan demande le pouvoir de prendre toutes les formes, afin de passer partout.
Je te laisse la permission de tenter mon peuple, répond le Seigneur, mais jamais je ne te permettrai de prendre la forme divine, ni celle de figures véritables.
Satan demande au Seigneur le pouvoir de se mettre sur la Croix, et de s'y fixer comme il y est, lui-même, représenté. Mais il y réfléchit et demande cette pose seulement pour le temps où il sera devenu le Conquérant de l'Univers.
Jamais, répond le Seigneur, tu ne prendras la forme d'être étendu sur la Croix... Oui, tu seras porté par tes amis sur une croix dont la peinture ressemblera aux flammes dont tu es condamné à brûler éternellement.
Ma croix triomphera, dit Satan, et la vôtre sera portée par des mains et des cœurs souillés.

Vous serez dessus, couvert d'opprobres par ceux que j'aurai persuadés de la prendre sans crainte.

Satan demande encore à Jésus de pouvoir se faire élever quelques temples par les siens.
Je t'ai précipité du ciel dans l'abîme, répond le Seigneur. C'est le seul temple où tu dois toujours rester. Tu y feras ce que tu voudras.
Satan, qui se voit vaincu, s'avise de vouloir tutoyer le Seigneur. Respecte-moi, au nom de mon éternelle puissance.
-Un jour, reprend Satan, un jour, loin de ce jour où nous sommes, vous céderez et me donnerez ma liberté.