Retour à la page des mises à jour   -    Index    -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
La Divine Miséricorde
Jésus : "A 15 heures, implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs."
En cette heure je ne saurai rien refuser à l'âme qui me prie par ma Passion
Autres chapitres : Le Dimanche de la Divine Miséricorde  
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Apprendre la miséricorde  
Indulgences

Jésus : A trois heures (15 heure), implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs. Et ne fût-ce que pour un instant, plonge-toi dans ma Passion. C'est là une heure de grande miséricorde pour le monde entier. En cette heure je ne saurai rien refuser à l'âme qui me prie par ma Passion ". (Paroles adressées par Notre Seigneur à Sainte Faustine - P.J. 1320)

"Ma sœur, vous voulez de la justice de Dieu, vous aurez de la justice de Dieu. L'âme reçoit exactement ce qu'elle attend de Dieu."

Extrait du livre "Rendre amour pour amour" du Père Joël Guibert - Édition Pierre Téqui. Un livre très complet dédié au culte du Cœur de Jésus.

(...) Précisons enfin. qu'une justice qui n'est pas sous-tendue par la miséricorde prend le risque de devenir inhumaine. Ainsi, une société sécularisée qui voudrait s'affranchir de toute miséricorde, sous prétexte que ses structures seraient déjà justes, reposerait sur une vision réductrice de l'homme et de la vie en commun : l'homme ne vit pas seulement de justice, mais de toute miséricorde qui sort du Coeur du Père !

Ne soyons pas naïfs, une justice qui voudrait faire fi du pardon conduirait irrémédiablement à l'inverse de ce qu'elle veut mettre en place: summum ius, summa iniuria (summum du droit, summum de l'injustice), affirme l'adage. « L'expérience du passé et de notre temps démontre que la justice ne suffit pas à elle seule, et même qu'elle peut conduire à sa propre négation et à sa propre ruine, si on ne permet pas à cette force plus profonde qu'est l'amour de façonner la vie humaine dans ses diverses dimensions. » Jean-Paul II rappelle ainsi la nécessité de cette articulation pour toute vie en société ; comment en serait-il autrement en Dieu lui-même? 

Du fait de ce lien intime entre justice et miséricorde, chacun de nous se trouve face à un choix.

Les pécheurs que nous sommes peuvent choisir par peur, par bêtise ou par pharisianisme, de demeurer sous la seule justice divine, et alors la justice divine s'abattra sur eux … ! Nous connaissons peut-être le mot de la petite Thérèse à sœur Fébronie de la Saint -Enfance qui défendait à outrance les droits de la justice divine : « Ma sœur, vous voulez de la justice de Dieu, vous aurez de la justice de Dieu. L'âme reçoit exactement ce qu'elle attend de Dieu. »

Moins d'un an après cette réplique, sœur Fébronie fut emporté par l'épidémie d'influenza (grippe) qui décima la communauté en janvier 1892. Le 22 mai suivant Thérèse eut un songe qu'elle confia à mère Marie de Gonzague : "Soeur Fébronie est venue cette nuit demander que l'on prie pour elle. Elle est en purgatoire sans doute, pour n'avoir pas assez compté sur la miséricorde du Bon Dieu."

Par son air suppliant et son regard profond, elles semblait me dire : "Vous avez raison, toute justice s'accomplit sur moi, mais c’est ma faute, si je vous avais crue, j'aurais été droit au ciel."

Mais toute la Tradition spirituelle nous invite à l'attitude inverse. Sans jamais nier ou sous-estimer la justice divine, choisissons de placer sans cesse notre misère sous la tendre miséricorde de Dieu. l'épitre de saint Jacques nous y convie avec insistance :

« Le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde ; mais la miséricorde se rit du jugement» (Je 2,13). C'est ce qui poussait Thérèse de Lisieux à toutes les audaces vis-à-vis de la bonté divine : « Même si j'avais commis tous les crimes possibles, je garderais toujours la même confiance. Car je sais bien que cette multitude d'offenses n'est qu'une goutte d'eau dans un brasier ardent » (...)


...dans l'abîme sans fond de ma miséricorde

Message du Ciel - Journal de Pelianito : 5 mai 2013

Joel 2:13 "Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, Et revenez à l'Éternel, votre Dieu ; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent (il est attristé) des maux qu'il envoie.

«Mon bien-aimé, n'ai-je pas été lent à la colère, compatissant et miséricordieux envers cette génération qui m'a mis à l'épreuve ? Pourtant, s'ils se repentent d'un cœur sincère, j'écarterais le châtiment qu'ils méritent.

Mes enfants, dans la tristesse et le malheur, accrochez-vous à moi sans cesse. Je vais vous soutenir et ce qui peut vous causer une grande crainte vous semblera doux parce que vous l'endurerez en moi.

Entrez dans mon repos. Je suis compatissant et miséricordieux. Ceux qui placent leur confiance en moi, qui se repentent, et dont les esprits ne sont pas divisés, je les porterai dans mon cœur.
Entrez dans les blessures de ma Passion, ces blessures que j'endurais par amour pour vous. Ne voyez-vous pas combien je vous aime? Ce ne sont pas de simples mots, mais un amour qui est scellé dans le sang.

Mes enfants, soutenez tous ceux dont je vous ai donné la mission de prier et placez-les dans l'abîme sans fond de ma miséricorde, scellé avec mon Précieux Sang. Je suis mort pour vous tous et pour vous voir tous au Ciel avec moi. Priez pour qu'ils me choisissent lorsque viendra le temps du choix définitif. Beaucoup seront perdus si vous ne priez pas.

O mon Jésus, dans la Divine Volonté et au nom de toute l'humanité, depuis Adam jusqu'au dernier homme, je presse tous ceux qui doivent prier dans l'abîme de ta miséricorde, qui est ton Sacré-Cœur, scellé avec ton Précieux Sang, dans la pleine confiance en toi.


Je ne vais pas limiter Ma Miséricorde

Message de notre Seigneur Jésus-christ a sa fille bien-aimée Luz de María, daté du 3 octobre 2012

Mon Peuple bien-aimé, Mon Peuple bien-aimé, Je vous bénis.

Mon amour et ma miséricorde demeure devant chacun d’entre vous. en avant mes fidèles, ne vous arrêtez pas ! en avant car les assauts de cette heure sont seulement pour que vous montriez votre amour et votre foi envers la maison de mon père !

A chaque époque Ma Miséricorde et Mon Amour sont restés devant l'humanité.  Pourquoi serait-ce différent en cet instant décisif ? Comment se fait-il que certains veuillent limiter Mon Amour et Ma Miséricorde ? NON, NON VOUS NE ME LIMITEREZ PAS !

De même que J'ai protégé Mon Peuple par le passé, Je continue et Je continuerai à le protéger. La Parole Divine est arrivée par les prophètes et aujourd'hui en cet instant, J’EXPLICITE ET CLARIFIE MA PAROLE devant une humanité obstinée qui ne veut pas être sauvée.

Je ne vais pas limiter Ma Miséricorde, peu importe l’énormité des offenses de l’homme envers Moi, Ma Miséricorde atteint Mes fidèles quand eux-mêmes s'ouvrent à elle et la cherchent. Je l’offre et l'homme doit me chercher, il doit être lui-même disposé à Me recevoir. (la suite)


Vous pouvez toujours faire beaucoup avant que la porte de ma miséricorde ne se ferme complètement

Message du Ciel - Le Journal de Pelianito : 29 janvier 2012

Baruch 2, 7-10 : « Tous ces malheurs que le Seigneur avaient énoncés contre nous sont venus sur nous. Nous n'avons pas supplié la face du Seigneur, chacun de nous se détournant des pensées de son cœur mauvais : alors le Seigneur a veillé sur ces malheurs, et les a amenés sur nous, car le Seigneur est juste en toutes les œuvres qu'il nous a commandées, mais nous n'avons pas écouté sa voix, en marchant selon les ordres que le Seigneur avait mis devant nous. »

« Mes enfants, quelle angoisse éprouve votre bien-aimé lorsqu’il voit les profondeurs dans lesquelles l'homme a sombré !
Combien de voies différentes n'ai-Je empruntées pour les rappeler à mon cœur miséricordieux ? Ma propre Mère, ma Mère très pure, a désiré fouler la terre de ses pieds une fois de plus afin d'appeler mes enfants à la repentance.

Mes petites âmes, celles qui ont écouté les avertissements, sont un grand réconfort pour moi. Petits enfants, vous pouvez toujours faire beaucoup avant que la porte de ma miséricorde ne se ferme complètement. Priez ! Tant de gens en ont si grand besoin ! Utilisez toutes les grâces que Je vous ai données – car des grâces sont déversées, et tous ceux qui sont ouverts à la grâce en reçoivent une portion généreuse, secouée et débordante.

Invoquez les saints et les anges. Priez dans la Divine Volonté. Soyez des canaux de la miséricorde. La porte se ferme. Interposez-vous autant que vous le pouvez ! »

Jésus, Seigneur de miséricorde, je vous supplie dans la Divine volonté, pour l'amour de l'amour de votre Mère pour les âmes, d’accorder la grâce de la conversion à tous ceux qui vont mourir subitement, surtout ceux qui ont besoin de votre miséricorde. D’ouvrir les yeux de tous, Jésus, à la vérité de votre amour et de votre miséricorde. N’en laissez aucun se perdre, mais pour l'amour de votre douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier. Saints et anges du Ciel priez pour nous ! Amen.


C'est pourquoi Je vous ai aussi demandé de prier dans votre chambre devant cette image. Ma Divine Miséricorde est une bénédiction pour tous à accueillir comme Mon cadeau pour vos âmes.

Messages de Jésus à John Leary (USA), reçu le 3 juin 2011

Jésus : « Mon peuple, Je vous ai donné des messages à propos de Sainte Faustine et de Mon image de la Divine Miséricorde [pour vous dire] combien il fallait vénérer cette image.

Petit Journal, § 47 - Jésus me dit : « Peins un tableau de ce que tu vois, avec l’inscription : " Jésus, j’ai confiance en Vous ! " Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier. »

Petit Journal, § 48 : « Je promets que l’âme qui honorera cette image, ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici bas, et spécialement à l’heure de la mort. Moi-même je la défendrai comme Ma propre gloire. »

C'est pourquoi Je vous ai aussi demandé de prier dans votre chambre devant cette image. Ma Divine Miséricorde est une bénédiction pour tous à accueillir comme Mon cadeau pour vos âmes. Appelez Ma miséricorde dans vos épreuves – mais aussi [faites appel à elle] pour aider les âmes, surtout à l’heure de leur mort. N'oubliez pas de prier le Chapelet de la Divine Miséricorde, à 15 h, l’heure de Ma mort. »


Le Cœur de la Divine Miséricorde s’ouvre grand pour votre temps, Mon reste. Les rayons que Je répands sont des rayons de miséricorde et d'amour.

Message de Jésus via Marie des Philippines, le lundi 12 avril 2010, après les Mystères joyeux

Jésus : Le Cœur de la Divine Miséricorde s’ouvre grand pour votre temps, Mon reste. Les rayons que Je répands sont des rayons de miséricorde et d'amour. Vous l’avez lu, oui, que le seul vaisseau dont j'aurai besoin pour propager cet amour et cette miséricorde à tous Mes choisis, c’est la confiance. Pourquoi est-ce si simple ? En raison de votre grand besoin de Mon amour et de Ma miséricorde.

Moi : Pourquoi n’avez-vous pas introduit cette dévotion en même temps que le rosaire, Seigneur ?

Jésus : Nous avons choisi Marie pour être Celle qui écrasera l’ennemi, et par conséquent le rosaire, la pratique de cette dévotion, devrait toujours être votre choix d’armure. Mais de même que l'ennemi vous attaque avec une plus grande ampleur en ces derniers jours qui lui restent, J'ai révélé cette arme puissante, Ma Divine Miséricorde, dans laquelle tous peuvent puiser des forces de Mon Sacré Cœur.

Comme en fin de compte le Choix du temps est toujours celui que du Père, le moment pour propager cette dévotion à Ma Divine Miséricorde c’est maintenant. Vous aurez besoin du Rosaire et du chapelet de la Divine Miséricorde en ces derniers temps. C’est un cadeau donné par le Père. 

Ma Mère est la Reine de la Divine Miséricorde. Aussi ceux des fidèles qui lui sont consacrés, ceux qui utilisent son Rosaire, ceux qui se sont voués à l’aimer et vivent ses vertus : humilité, pureté, obéissance, patience, seront conduits à cette dévotion. Puisque Ma mère, conduit tout à Moi.

La Divine Miséricorde est la protection contre l'assaut implacable de l'ennemi qui a atteint son apogée.
La Divine Miséricorde est bénédiction sur ceux consacrés à Ma mère et qui, par conséquent, se sont unis ainsi à Mon Sacré-Cœur.
 
La Divine Miséricorde est la grâce offerte pour illuminer toutes les âmes. Vous formerez les croix vivantes qui feront dévier la colère de la Justice de Dieu.
 

Avec cette double consécration, l’ennemi prouvera son impuissance, vous le déclasserez complètement et, en vérité, il ne peut plus emporter vos âmes loin du Père. Avec cette double consécration vous formerez l’armée puissante qui sera le talon utilisé par Ma Mère pour écraser la tête du serpent.

Continuez à vivre dans les vertus : Foi, amour, charité, tempérance, fermeté, justice et prudence. 

Fin du message 

Traduction Robert

Page d'accueil   --   Qui sommes-nous ?   --   Orientation religieuse   --   Historique   --   Index



---