Retour à la page des mises à jour   -    Index    -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
La Croix de Dozulé
Jésus : Car le Temps nécessaire pour faire élever cette Croix va être sur le point de commencer à rentrer dans l'heure de Sa décision

Un site très complet des "amis de la Croix Glorieuse" : http://dozule.pagesperso-orange.fr/

Le site officiel de JNSR : www.jnsr.be/fr.htm
Dieu demande Sa Croix de 738 m.  Ainsi que Son Sanctuaire

Message de Jésus à JNSR (France) 14 Février 2010 - Saint Valentin

Seigneur, à ceux qui ont à cœur d'annoncer Ta seule grande Vérité, pour cette FIN des Temps, avec Ta Sainte Volonté en chacun qui sera choisi pour la dire et pour informer Ton Peuple sur toute la Terre – ceux-ci doivent être VRAIS et sincères.

"Ils le seront", car chaque Messager aura le même Texte, avec la FOI qui est nécessaire, et avec la FORCE de Ta Parole, Seigneur, pour l'annoncer. Dans la Sainte Bible, Tout y est  MAIS LA BIBLE c'est DIEU, et en vérité, les Prophéties annoncées se sont réalisées (pas toutes encore).

Toutefois personne, "sans Ta Connaissance",  ne peut arriver à en retirer une seule. Et pourtant, la plus grande "peut être être retirée": "Celle de la FIN des Temps, et elle doit arriver comment, cette fin ? Toutefois, elle reste en suspens. SUSPENDONS-LA, tout comme la prophétie que Jacob était prêt à annoncer à ses enfants (qui représentaient les Tribus d'Israël) .

Ressentant que sa fin était proche, il fit venir tous ses enfants. Il les réunit autour de son lit et les bénit. Chaque fils attendait les dernières paroles du père, celles que chaque Patriarche prononce avant sa mort: "Paroles prophétiques" pour tout Israël et même pour le Monde, et en premier à ses enfants, pour eux-mêmes. Mais Jacob ne dit rien. Il n'y eut à ce moment qu'un grand silence, comme si DIEU avait déjà effacé ses pensées, et collé sa langue dans sa bouche.

Pourtant il dit ces quelques paroles, qui ont, ou qui vont changer, ou plutôt qui peuvent changer le cours des derniers Temps, selon ce que l'Homme, laissé libre, peut encore décider ? Mais pour les élus, et à cause des élus, DIEU peut intervenir pour changer le cours des choses – comme DIEU a changé, dans l'esprit de JACOB, la prophétie que JACOB dit à ses FILS: "Ce que Je vous demande à chacun, c'est de rester unis entre vous comme un seul frère, tout comme Je vous demande de ne jamais oublier que nous n'avons qu'un Seul DIEU, unique et VRAI -

Et voici ce que Dieu fit en moi. Jésus me demande d'écrire, de retirer de la Sainte Bible toutes les prophéties concernant la fin des Temps. Jésus me dit: "Écris toutes les prophéties concernant cette FIN des Temps, – toutes celles écrites dans l'Ancien comme dans le Nouveau Testament, – fais-en une liste."

J'ai mis à jour 18 pages, et puis j'ai ajouté une 19ième page de prophéties que le secrétaire a tapé intégralement à la machine pour écrire ce que DIEU me demande à présent, c'est-à-dire "de faire élever, par l'Église, Sa Croix Glorieuse". Ce n'est pas nouveau, mais jusqu'à présent l'Église s'y est opposée (Même si 738 mètres est la hauteur du Golgotha, DIEU n'aurait pas demandé une Croix si Haute !)

Comment m'y prendre ? Je dois le faire. Je vais demander au Saint Père de prendre Lui-même soin de cette demande urgente de notre DIEU. Si Jésus revient sur cette demande, c'est que Sa CROIX est nécessaire et qu'il y a urgence de la faire élever au plus tôt avant qu'il ne soit trop tard. Les Temps sont près de la FIN.

La confusion née du choix de Dieu, pour appeler DOZULÉ également JÉRUSALEM (comme celle qui se trouve en Terre Sainte) commence à m'envahir: Il ne peut y avoir deux Jérusalem, Seigneur !

À ma question: "Seigneur, qu'est-ce Dozulé pour Toi?" La réponse que je recevais ne m'apportait pas plus, et pourtant, "Dozulé c'est l'échelle de Jacob." Aujourd'hui tout s'éclaire – Le Seigneur continue à faire pour celui qui Le cherche, qui L'appelle "par amour de Sa Vérité", oui Jésus continue à faire des merveilles en série. En voici une autre pour ce matin même, dimanche.

Que nous dit JACOB, du haut de son échelle ? Il vient dire à J.N.S.R. "Parle maintenant, le Seigneur vient de t'ouvrir une autre porte." C'est que DOZULÉ, ce sont les dernières paroles de JACOB – c'est Sa prophétie même: "Restez unis entre vous, comme un seul frère."

N'oubliez jamais que nous n'avons qu'un Seul et même DIEU et que Jésus, avec Sa Sainte CROIX, c'est toujours le même DIEU qui est parmi nous pour tous nous réunir dans cette Nouvelle Jérusalem.

C'est toujours le même DIEU qui est parmi nous pour nous donner, au pied de la Croix, Celle qui représente le Sacrifice d'AMOUR de Notre Unique et VRAI DIEu, cette Croix qui nous rappelle, à Dozulé, que DIEU S'est fait Homme pour que nous, les hommes, nous puissions devenir DIEU – "les enfants de Dieu" – les héritiers du Royaume de DIEU à cause de la mort de DIEU, puisque personne ne peut hériter si le donateur ne meurt pas –

Vois l'amour vivant de Dozulé, REMPLI de Sa Sainte Vérité. "C'est ici que vous verrez la Cité Sainte, la Cité de DIEU parmi vous" comme cette grande vision que Dieu m'a donnée à Dozulé, où j'ai vu descendre du Ciel, la Jérusalem Céleste, devant Jésus et Marie qui m'apparurent en premier.

"Comprends-tu, enfant", me dit Jésus, "que si Jacob a avalé la prophétie que Je voulais retirer, il fallait que tu ailles jusque là, pour que Mon Peuple Me croit, et que l'Église de Jésus, votre Pape actuel, Benoît XVI, comprenne – par les preuves que tu lui apporteras – que l'Esprit de DIEU veut se manifester, très bientôt, pour chacun, à Dozulé, Lieu Saint que le Père Éternel a choisi, pour faire élever "Sa Divine CROIX de Gloire Éternelle", de Pardon, de Purification et de Résurrection."

MA CROIX,

C'est Jésus-Christ Ressuscité, C'est Ma Nouvelle Église. C'est Ma Nouvelle Jérusalem C'est DIEU parmi nous.

Que l'Église dise OUI – Que DIEU dise OUI – afin que l'Homme ici-bas, reçoive le Sacrement de la Vie Éternelle et que par Son OUI – il devienne un Membre de DIEU, en recevant le Grand Baptême de l'Esprit Divin, pour devenir Corps Spirituel, afin qu'au pied de cette CROIX, élevée par l'Église, l'Homme devienne l'Oméga de DIEU.

Tout est alors accompli.     Jésus-Christ, Prêtre par excellence qui revient, là, sur les nuées du Ciel avec Sa CROIX.



Je viendrai prendre Mes élus à Dozulé, au pied de Ma CROIX Glorieuse (Je vous en parlerai plus tard). Dans les nués, nous irons ensemble vers Jérusalem, pour assister à la fin des ennemis de Dieu.


Message de Jésus à JNSR (France)
11 février 2010

JNSR: Seigneur, je te demande la grâce de comprendre mieux Dozulé, et si encore nous pouvons relever Ta demande auprès du Saint Père ou de l'Évêque. Si nous avons encore le Temps. Seigneur, envoie-moi S.V.P. Ton Esprit Saint.

JÉSUS : Que la grâce du Seigneur soit sur toi. Que l'esprit de Dieu te couvre de Ses ailes.

Le souvenir de ce Lieu Saint submerge encore ce Lieu où Dieu est venu, où DIEU a parlé. Ce fut comme si le soleil même descendait pour éclairer tous les coins d'ombre. Et tu vis toi-même, sur cette montagne, la Jérusalem descendre du Ciel et s'arrêter à la hauteur de la Très Sainte Vierge, immobile, qui restait là, pour te montrer qu'à ce moment même, Son Divin FILS avait disparu, pour lui laisser Sa place. Cette Jérusalem était la ville où Jésus entra dans Son Temple pour parler au Nom de Son Divin Père des Cieux. Marie vint â Sa rencontre, le croyant perdu.

"Ne savez-vous pas", dit Jésus à Marie et à Joseph, "que Je me dois aux affaires de Mon Père !" Toi aussi, les affaires de Dieu doivent occuper ton esprit qui a vu ce que J'attends, de ce lieu Saint.

Jérusalem d'Israël n'a pas eu encore Sa Croix. Tout comme ce Lieu que J'appelle "la Nouvelle Jérusalem", à qui Je dois remettre Sa Croix de 738 m., n'est-ce pas la hauteur où Je fus crucifié au Mont du Golgotha ?

Dans l'esprit des hommes qui ne m'appellent pas, Je ne peux y entrer,  mais toi, appelle-moi car, il se fait tard ! Le temps est comme cette horloge qui doit marquer les derniers coups de minuit pour dire que la nuit s'achève, là. Compte à présent les heures du jour où Je dois venir inaugurer cette Nouvelle Jérusalem des Temps Nouveaux. Car si Celle d'Israël n'a pas encore reçu Ma Croix de Gloire, Elle a supporté Celle de Mon Sacrifice.

Lorsqu'il acceptera le Triomphe de Ma Croix, Ce Peuple aura traversé alors, dans ses membres, les souffrances de Ma Sainte Croix, oubliée et méprisée jusqu'à ce Jour où Elle entrera dans ses murs, triomphante, comme le FILS de l'Homme entra sur son  ânon le Jour des Rameaux, "Béni soit celui qui croit au Nom du Seigneur".

Reconnue comme le FILS de Dieu, Ma Sainte Croix sera alors le signe béni que l'ancien Israël M'a reconnu comme leur Sauveur. Alors J'arrêterai la dernière lutte qui fera de ce Peuple, le Peuple élu définitivement par le DIEU Suprême, "Le Dieu d'ABRAHAM, d'Isaac et de Jacob".

Alors dans cette Paix retrouvée, se trouveront unis ceux de l'Ancien Testament avec ceux de la CROIX qui ont reconnu Celui qui était et qui vient dans le NOM de Dieu "Y.H.Sh.W H ".

Le Temple ne sera plus désert. La prédiction faite aux Juifs, le Jour des Rameaux: "Voici que votre Maison – Le Temple de Y.H.W H. – va être laissée déserte ! Et Je vous dis, désormais vous ne Me verrez plus – Moi, Y.H.Sh.W H – jusqu'au Jour où vous allez dire :

"Béni soit Celui qui vient dans le NOM de Y.H. W H. Le voici Celui dont le NOM a un Règne Éternel": "Ecce cujus imperti NOMEN est in aeternum." C'est Celui qui est descendu du Ciel, l'homme Y.H.Sh.W H, le même qui est monté et revient sur les nuées du Ciel dans la Puissance et la Majesté de DIEU Y.H.W H !" "Domine NOMEN tuum in aeternum ! Seigneur Jésus, Ton NOM est Éternel !"

- Sh – signifie l'humanité de DIEU.
- Dans l'Ancien Testament, YHWH – Dieu s'écrivait ainsi.
- Dans le Nouveau Testament Y.H.Sh.W H – le NOM de DIEU est complet en intercalant le NOM (Sh) – l'humanité de DIEU – au milieu du NOM de DIEU.

JNSR: Le Seigneur me dit alors: Comprends-tu pourquoi Dozulé fut choisi – comme fut choisi également Jérusalem d'Israël – car dans le NOM de Dozulé se trouve le NOM de LOUZ, qui est aussi un nom en rapport avec celui de Jérusalem.

Dans ce pays d'élection – "France fille aînée de l'Église" – se trouve également cette Jérusalem Nouvelle,  tout comme dans Israël se retrouve le Temple de DIEU qui est la ville même de Jérusalem choisie par notre Père des Cieux. Le Fils de Dieu doit descendre à Jérusalem, pour arrêter cette lutte furieuse du Mal qui va se déchaîner contre la ville Sainte (Les prophètes vous l'ont annoncé).

Je viendrai prendre Mes élus à Dozulé, au pied de Ma CROIX Glorieuse (Je vous en parlerai plus tard). Dans les nués, nous irons ensemble vers Jérusalem, pour assister à la fin des ennemis de Dieu.

Lorsque nous verrons, descendre des nués, le Christ et toute la Jérusalem Céleste, (tous les grands Saints), nous serons happés vers cette grande nuée, car au pied de la CROIX Glorieuse, "les élus",  le Seigneur les aura déjà ressuscités dans l'Esprit de Son Père. (31ième apparition de Dozulé – Je dois ressusciter les esprits). Puis, Jésus le redit dans la 33ième apparition – (Lettre adressée au Pape.) "Car le temps n'est plus où Je ressuscitais les corps, mais le moment est venu où Je dois ressusciter les esprits devant la Croix."

C'est clair ! Comment s'élever dans les nués, aussi bien les ressuscités de la mort que ceux qui viennent d'acquérir à Dozulé, au pied de la Croix (demandée),  la résurrection  du corps spirituel (sans être morts comme nous dit saint Paul ), pour nous élever dans les nuées avec Jésus, pour cette grande réunion avec ceux qui l'attendent, dans la tourmente de cette dernière lutte en Israël ?

Souvenez-vous, dit Jésus à Ses Prêtres et à Ses Religieuses chargés du Message – Ne laissez pas l'humanité courir à sa perte. Je vous ai demandé de travailler pour faire élever la Croix Glorieuse – Ne croyez-vous pas que le moment est venu à cause des phénomènes qui s'ensuivent, car le Temps s'écoule et Mon Message reste dans l'ombre. S'il en est ainsi, le nombre des sauvés sera petit.

Mais vous qui n'exécutez pas la Parole de Mon Père, votre châtiment sera grand, car c'est par le nombre des sauvés que vous serez jugés. C'est par ce Message qu'il plaît à Dieu de sauver le Monde. Ne soyez pas comme les Juifs qui demandent des signes. Mais par ce Message unique et définitif que Dieu a révélé à Sa servante (Madeleine). Les paroles qui sont sorties de sa bouche ne sont pas d'humaines paroles, mais celles que lui a enseignées l'Esprit.

Le moment est venu où Je dois verser dans les cœurs humains Ma Miséricorde. Que ceux qui ont la charge du Message sachent bien que ce sont eux qui M'en empêchent, puisqu'ils laissent le Monde dans l'ignorance. Souvenez-vous que les jours seront abrégés à cause des élus, mais malheur à ceux qui n'exécutent pas la Parole de Dieu.

Je suis le Dieu de Bonté et d'Amour. Ma Miséricorde est infinie, Si Mes Paroles aujourd'hui sont cruelles, ce n'est pas pour vous condamner. Mais au contraire, Je veux sauver le Monde par Mon Message.

Puis Jésus disparaît. À l'heure où Madeleine écrit ceci, Monseigneur demandait aux deux religieuses, sagesse et réflexion…. Jésus y répondait ici, avec tristesse.

C'était à la 35ième apparition, le vendredi 5 décembre 1975, à 18:45 hre à la petite chapelle des sœurs.

JNSR : - Le Seigneur vient de me révéler l'urgence du Message de Dozulé – pour le 11 février 2010  (Notre-Dame-de-Lourdes), exactement 35 ans après que, définitivement, l'Église met au placard, le Message sublime de Jésus-Christ qui vient sauver le Monde.

Si le Seigneur, après m'avoir laissée écrire, près de 20 pages sur les prophéties, concernant Jérusalem d'Israël, après m'être imprégnée de la terrible lutte qui se prépare à Jérusalem, les Juifs ne pourront pas, seuls, lutter contre des fanatiques qui veulent simplement supprimer, à jamais, Notre DIEU des esprits, appelés à glorifier DIEU dans le Père, dans le FILS et dans l'Esprit Saint.



Ce n'est nullement ni un édifice ordinaire, ni spécialement une stèle de Souvenir mais, Je vous le  rappelle: "Pour le Repentir Mondial."

Message de Jésus à JNSR (France) – Dozulé, Terre de Grâce (1), le 11 février 2010, en la fête de Notre-Dame de Lourdes

Mon enfant, ne pense pas que Je ne veux pas te parler. Ce n'est pas le moment !....

À présent, Je t'ouvre la voie, afin que se réalise, au plus tôt, cet "Événement suspendu" et qui doit se réaliser dans les temps qui restent à venir – "tout juste pour faire élever la Croix Glorieuse" que Mon Père Très Saint vous a demandé d'élever à Dozulé-Normandie, en grâce particulière pour Son FILS Bien-aimé, Jésus-Christ Votre Sauveur.

Ceci n'a pas été demandé sans vous préciser que ce n'est nullement ni un édifice ordinaire, ni spécialement une stèle de Souvenir mais, Je vous le  rappelle: "Pour le Repentir Mondial."

Aujourd'hui, ce n'est pas pour vous reprocher que cela a été rejeté par votre Église que Je reviens vous préciser qu'il se fait tard !... Car le Temps nécessaire pour faire élever cette Croix va être sur le point de commencer à rentrer dans l'heure de Sa décision ; il n'y aura plus de temps… Si vous le dépassez, l'horreur, elle, commencera à se manifester à ce moment précis – et là, vous saurez – que plus rien ne pourra se faire, pour changer la Sainte Volonté de Dieu.

C'est là que vous verrez le Ciel se manifester sur la Terre de Dozulé, Terre de réconciliation avec DIEU qui vient choisir Ses élus, afin d'élever ici-bas le Règne de DIEU sur la Terre. "Les Résurrections" vont se succéder très bientôt. C'est une renaissance de la chair dans l'Esprit-Saint et il se fait tard.

Lorsque j'ai demandé au Christ : "Seigneur dis-moi, par l'amour que je te porte, quel est ce grand mystère de Dozulé ?", la seule chose que j'ai pu recevoir comme réponse, fut celle-ci : "Dozulé, c'est l'échelle de Jacob" – C'est la rapidité de l'information divine, "le Ciel communique avec la Terre",

C'est " la Terre qui reçoit en direct l'information du Ciel."

Pour toi, par la Sainte Grâce de Dieu,

Jésus-Christ





Résumé des apparitions de Dosulé

1ère APPARITION - Mardi-Saint 28 mars 1972 à 4 h 35


Madeleine, après avoir ouvert la fenêtre de sa chambre, s'apprête à dire la prière à la Sainte-Trinité, comme tous les matins quand son mari s'en va à l'usine à 4 h 30.
Elle aperçoit alors une lueur éblouissante dans le ciel, un peu à droite. Effrayée, elle se recouche, pense que c'est peut-être une "soucoupe volante", puisqu'il y a des gens qui prétendent en voir.

Huit à dix minutes après, elle retourne à la fenêtre : plus rien. Puis tout à coup, au même endroit, une immense Croix lumineuse se forme dans le ciel : tout se forme doucement à la fois, et en partant des extrémités pour se rejoindre au milieu de la Croix, la base, les bras et le haut.

Les bras et le haut sont égaux, la Croix est immense, toute droite, impressionnante, merveilleuse, éblouissante, mais douce à regarder et éclairant tout l'horizon : "Un peu plus grande que la Croix du Calvaire de Dozulé quand je la vois de près", précise-t-elle. (Mais Madeleine sait et dit que les mots ne peuvent exprimer ce qu'elle voit.)

Elle entend alors, quelques secondes plus tard, prononcé d'une voix forte, grave, importante : "ECCE CRUCEM DOMINI" qui résonnent comme dans une église. Alors elle fait le Signe de la Croix. Puis, avec douceur et très lentement, une autre voix semblant à côté d'elle :

"Vous ferez connaître cette Croix et vous la porterez." Encore quelques secondes et tout a disparu "d'un seul coup". Elle a pris un petit bout de papier pour écrire ces trois mots dont elle ignore la signification.

Pendant près de deux heures elle pleure car
"Comment faire connaître cette Croix ?"...
"Comment le dire au monde ?"...
"Comment convaincre que Jésus est là, que Sa Croix domine le monde ?", quant à son commandement : "Personne ne me croira..." Elle ajoute : "Je croyais qu'il n'y avait que les saints qui avaient des apparitions... Je ne suis qu'une pauvre créature, une pauvre pécheresse repentante..."

Le matin même, après la messe, Madeleine se résout à demander à Monsieur l'abbé L'Horset (curé de la paroisse), la signification de ces trois mots latins : il s'en étonne, demande leur provenance, en vain, et lui donne leur traduction : "Voici la Croix du Seigneur."

Madeleine est devenue très triste : elle ne ressent plus aucune Présence spirituelle lors de la messe, pense qu'elle ne reverra plus jamais cette merveilleuse Croix. Elle se sent abandonnée mais demeure très calme et dans une très grande paix. Cela va durer pendant près de quinze jours.

Puis une extrême joie intérieure inonde son esprit. Elle en comprend la cause : si Jésus lui a montré Sa Croix, ce n'est donc pas pour l'abandonner, ce n'est pas non plus un Message pour elle seule.

Mais alors Madeleine se trouve déchirée. Son naturel d'extrême effacement et le commandement que Jésus lui a donné de faire connaître cette Croix sont difficilement conciliables. Mourir serait presque une solution, mais bien sûr cette pensée ne fait qu'effleurer son esprit.

Madeleine vit maintenant un temps de longues, profondes et généreuses réflexions : cette Croix domine le monde, et il ne se doute de rien, ou il L'ignore, ou encore il L'oublie. Et pourtant Elle est sa seule espérance. Elle est là pour nous sauver, pour rappeler que Jésus a tant souffert pour nous racheter.

Cependant, l'étonnement et l'éblouissement que cette vision a provoqués chez Madeleine sont différents et ne dépassent pas la Joie spirituelle qu'elle éprouve depuis avril 1970. Et elle écrit : "Le vrai bonheur c'est la joie spirituelle, c'est d'unir son esprit à Celui de Jésus, c'est de se laisser conduire par l'Esprit-Saint comme un enfant par sa mère".

Elle ajoute charitablement dans ses prières à Dieu : "Faites connaître, à tous ceux qui vous reçoivent dans la Sainte Communion, la Joie spirituelle que vous m'avez donnée, qu'ils puisent comme moi dans chaque communion les Joies réelles de Votre Présence."

Le Jeudi-Saint 30 mars 1972, Madeleine "à confesse", relate au prêtre, qui avait un peu insisté pour savoir, sa vision de la Croix. "C'est parfois difficile de conserver un tel secret", qu'elle ne livre ni à sa vieille maman de 83 ans, ni à son mari, écrit-elle.

2ème APPARITION Mercredi 8 novembre 1972 à 4 h 35

Madeleine priait les bras en Croix à sa fenêtre.

La "Croix Lumineuse" merveilleusement belle, d'une clarté, d'une limpidité auxquelles aucune lumière d'ici-bas n'est comparable, se reforme, mais elle n'a pas été précédée par une lumière éblouissante comme la première fois. Et elle entend une voix très proche, très douce et très triste dire :

"Pénitence, pénitence, il est temps de sauver tous ces pécheurs qui n'aiment pas Jésus..." Et elle reçoit un secret concernant une menace proche pour l'humanité.

Elle écrit : "Le monde est si bouleversé par les progrès croissants qu'on en oublie le Créateur... C'est pourtant par la Croix que Jésus viendra sauver le monde et la tristesse. Les souffrances et les misères prendront fin. Alors ce sera la fin, la paix... Oui, quelles merveilles de découvrir la lumière céleste qui n'aura pas de soir. Mais pour obtenir toutes ces merveilles que Dieu nous a annoncées il faut un coeur pur, il est temps de se convertir, de faire pénitence..."

Madeleine est triste ; elle ne peut s'empêcher de pleurer. Au sortir de la messe, chose qu'il ne fait jamais d'habitude, le prêtre est allé vers elle et lui a demandé : "Pourquoi êtes-vous si triste ?" Madeleine, mise en confiance, lui en a alors livré la cause.

3ème APPARITION Jeudi 7 décembre 1972 à 4 h 35

Au même endroit, une clarté éblouissante comme un éclair, puis la Croix merveilleuse se forme pour la troisième fois et Madeleine entend une voix d'en haut : "Audivi (0 divi écrit-elle !) vocem de caelo dicentem mihi..." "Dites au prêtre de faire élever à cet endroit la Croix Glorieuse et au pied un Sanctuaire. Tous viendront s'y repentir et y trouver la Paix et la Joie." - (Traduction du latin : "J'ai entendu une voix du ciel qui me disait.")

4ème APPARITION Mardi 19 décembre 1972 à 4 h 35

Quatrième vision de la Croix, avec une annonce d'une voix très douce, comme d'habitude : "Vous verrez cette Croix encore trois fois."


5ème APPARITION - Mercredi 20 décembre 1972 à 4 h 35

Cinquième vision de la Croix, une voix très douce qui paraissait être à coté : "Dites au prêtre que la Croix Glorieuse, élevée à cet endroit, soit comparable à Jérusalem."


6ème APPARITION Jeudi 21 décembre 1972 à 4 h 35

Sixième vision de la Croix, toujours au même endroit, à la même heure, et de la même façon. La voix qui paraissait être à côté : "Auriez-vous la bonté de dire à l'Évêché que le prêtre ne doit pas quitter sa paroisse avant l'accomplissement de la tâche qui lui est demandée." Madeleine regarde la Croix environ quinze à dix-huit minutes, elle dit : "Cette merveilleuse lumière ne fait pas mal aux yeux, elle n'éblouit que l'esprit."

Puis, elle entend : "Trouvez trois personnes et récitez ensemble le chapelet pour l'élévation de la Croix Glorieuse, ici, à la limite du territoire de Dozulé."

- Note : C'est à partir de ce jour que les soeurs B. et M. récitèrent le chapelet avec le prêtre et furent mises au courant des Apparitions.
   

7ème APPARITION - Mercredi soir 27 décembre 1972 à 19 h

Madeleine sort de la sacristie de l'église paroissiale avec Monsieur le Curé et voit apparaître la Croix Lumineuse beaucoup plus petite et paraissant plus haute dans le ciel.
Quelques secondes après, à Son pied, se forme un nuage ovale, puis la Croix disparaît d'un seul coup et une forme humaine se pose sur le nuage "Jamais je n 'ai rien vu d'aussi beau. Sa Tête était penchée et Ses Mains tendues vers moi comme pour m'accueillir"; elle entend :

"N'ayez pas peur, Je suis Jésus de Nazareth, le Fils de l'Homme Ressuscité... Ayez la bonté de répéter ceci : "0 sorte nupta prospera Magdalena !" "Annuntiate virtutes ejus qui vos de tenebris vocavit in admirabile Lumen Suum."

Et Madeleine écrit : "J'ai pu admirer cette merveille encore quelques instants et tout a disparu d'un seul coup."

Puis : "Avec ardeur, j'ai désiré que le temps s'arrête... alors je n'aurais pas été la seule à voir Jésus, ce soir du 27 décembre, toute l'humanité aurait pu admirer cette Beauté... tous auraient eu le même désir que moi. Le contempler à jamais pour l'Éternité...

"Ses Yeux sont pleins d'amour, de douceur et de tristesse à la fois, et Sa voix est d'une douceur incomparable... Et tout le monde Le verra un Jour, pas lointain du tout, venir sur un nuage, et ce Jour-là toute la face de la terre sera dans un éblouissement total. Il est temps de lever la tête, vous pouvez encore être sauvés... Nous sommes tous un seul esprit en Dieu. Jésus qui a daigné me visiter... Il est autant présent avec vous, mais notre corps Le gêne et ne peut voir le spirituel..."

- Traduction du latin : "O Madeleine qu'un sort heureux a fait épouse !" "Annoncez les merveilles de Celui qui vous* a appelés* des ténèbres à son admirable Lumière."
(* vos est un pluriel en latin).

- Note : Madeleine avait décoré et fleuri l'Eglise pour un mariage, tâche qui lui avait été confiée en raison de l'absence des Soeurs et qui aurait dû être accomplie la veille si l'abbé l'Horset avait eu le temps de lui préciser où se trouvaient les pots de fleurs et objets nécessaires à la décoration.


Un site très complet des "amis de la Croix Glorieuse" : http://perso.club-internet.fr/dozule/index.html



  ---