Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Les épreuves de la vie
------------------------------------------------------------------------

Porter sa croix, chapitre I

Porter sa croix Chapitre I  -  Chapitre II  -  Chapitre III / Les tribulations
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Autres chapitres :  Aux persécutés de la fin des temps   Comment supporter la douleur   La souffrance   La douleur   La mort  
----------------------------------------------------------------------------------
La consolation du Seigneur   L'union avec Dieu   Terre Nouvelle  Confiance en Dieu  Les âmes victimes et la souffrance rédemptrice

"Ne craignez pas de témoigner combien je vous ai aidés et comment j’ai œuvré dans votre vie." Voici un Témoignage qui peut vous aider

L'union entre l’Église catholique et Israël sera l'union des cœ

Message de Jésus à un Enfant Choisi de Chicago, reçu le 11 avri

J'autorise la souffrance pour que vous appreniez et ne retombiez pas dans vos erreurs, ce qui est très différent de la façon dont Satan vous traite et ces temps sont en effet des temps de destruction

Message de Dieu le Père à Javier Viesca (Mexique), le 3 octobre 2014 lors du Premier Mystère Douloureux du Rosaire.

Dieu le Père parle : Mes petits enfants, jour après jour les événements de la purification vont de pis en pis. Je vous ai dit que tout cela Me fait mal parce qu'un Père qui aime Ses enfants n’aime pas les voir souffrir ; mais aussi, le Père qui aime préfère qu’ils souffrent unis à Lui et que cette souffrance soit pour le bien, soit un Enseignement perpétuel pour un avenir plus sûr, plutôt que les voir souffrir hors de Sa Maison où, peut-être, ils peuvent mourir.

Je veux votre vie et Je veux que vous compreniez parfaitement bien cela : Satan est celui qui vous fait souffrir, mais il veut votre destruction.

J'autorise la souffrance pour que vous appreniez et ne retombiez pas dans vos erreurs, ce qui est très différent de la façon dont Satan vous traite et ces temps sont en effet des temps de destruction, au cours desquels Satan veut détruire toute Mon Œuvre, tout ce que J’ai Créé, spécialement l'homme.

Si vous continuez à vous éloigner de Moi, si vous n’y mettez pas du vôtre, si vous ne vous convertissez pas de cœur et ne vous battez pas avec Foi pour ce qui vous appartient, c’est-à-dire le Royaume des Cieux, vous succomberez facilement aux attaques de Satan. Écoutez bien, vous devez vous battre pour ce qui est vôtre, pour ce qui vous appartient, qui est votre lieu de retour, le Royaume des Cieux, mais la lutte doit être pour vous vaincre vous-même, éliminez de vous tout ce qui vous éloigne :

-- de Moi,

-- de Mes Lois
-- et de tout ce que Je vous ai demandé pour que vous avanciez dans la Foi, dans l'Amour.

Ceci est la lutte la plus rude, contre vous-même, contre vos désirs malsains, peccamineux, contre votre vie mal conduite qui vous éloigne de Moi. Le péché est en train de vous détruire peu à peu, il détruit les valeurs de votre âme, et alors que le temps passe et que vous voyez l'état de votre âme, vous vous rendez compte à quel point celui-ci est lamentable.

Vous-mêmes, dans la plupart des cas, détruisez votre propre âme, parce que vous ne la nourrissez pas, vous ne l’aidez pas à grandir avec tout ce que Je vous ai laissé, et spécialement, avec ce que Mon Fils, vous a personnellement enseigné.

Vous voulez le salut et les récompenses qu'il apporte sans faire grand chose, sans souffrance, sans vous fatiguer, sans vous battre pour le bien qui revient à chacun de vous.


------------------------------------
"Vos propres paroles et vos actes seront vos juges lorsque vous vous présenterez devant Moi"
------------------------------------

 
Oui, Mes enfants, votre place est dans le Royaume des Cieux et J'espère que chacun de vous viendra en ce lieu, mais combien d'entre vous se perdent pour toujours ? Car vous choisissez vous-même, en votre libre arbitre, de mener une vie malsaine de péché, qui ne vous apporte rien de bon, ni à vous, ni à vos enfants ni à vos proches ou à vos connaissances.

En vérité, tout ce que vous faites, tout ce que vous dites, va avoir un impact sur vous et, peut-être même sur un grand nombre de vos frères.

Vous devez mesurer vos actes, vos paroles, vos intentions. Combien d'erreurs ont été commises parce que vous ne vous êtes pas arrêtés un moment pour demander Mon aide, l’aide de Ma Sagesse, afin ne pas errer dans vos actes, vos paroles ou vos pensées !

Vos erreurs vous ont affectés, vous, votre famille et, comme Je l'ai dit, même vos frères qui sont autour de vous.

Si dans votre vie vous n'avez pas tenu compte des Vertus, vous tomberez facilement dans l'erreur ; mieux vaut se taire et dire « je ne sais pas », que de parler, en croyant qu’ainsi vous montrerez votre sagesse humaine, alors que c'est tout le contraire, et que vous engendrez de nombreux problèmes à cause des erreurs que vous commettez.

Apprenez à ne rien dire si vous n'avez pas de bons arguments et des paroles d’aide, de réconfort et d'amour pour les autres. Vos propres paroles et vos actes seront vos juges lorsque vous vous présenterez devant Moi ; surveillez votre bouche et ce qui peut en sortir.

Je vous remercie, Mes chers petits.



C'est le mal qui essaye de vous dissuader, mais Moi-même Je permets aussi ces épreuves pour vous aider à devenir plus forts dans votre foi

Message de Jésus à Patsy Soto, le 30 septembre 2014 à 13h

Loué soit Jésus car Jésus est Seigneur, Sauveur, Rédempteur, Réconciliateur de toutes les nations

Mon enfant bien-aimé, (…) Ce sont des jours très tristes car de nombreuses personnes se sont détournées de Notre amour.

Mais il y a ceux de Mes enfants, qui continuent d’essayer de S’ABANDONNER, qui continuent, même à travers toutes les épreuves, leur marche avec Moi, votre Jésus de la Miséricorde. Je désire seulement montrer à tous Mes enfants que le chemin de Vérité est AMOUR, MISÉRICORDE, PARDON.

Par la prière et le sacrifice, vous allez vivre une vie de sainteté qui est la réponse à toutes les épreuves qui semblent parfois insupportables. Mais si vous avancez sur votre chemin de sainteté avec Moi, avec Ma Sainte Mère, (…) vous allez constater, oui, que vos épreuves deviennent plus difficiles. C'est le mal qui essaye de vous dissuader, mais Moi-même Je permets aussi ces épreuves pour vous aider à devenir plus forts dans votre foi, dans votre marche avec Moi, votre Jésus de la Miséricorde.

C'est lorsque vous êtes moins en mesure de porter les plus lourdes charges, alors que vous Me les abandonnez, que Je vous porte à travers elle, il suffit de faire confiance ! C'est au cours de ces temps d'épreuves, que les armes de notre amour – le Chapelet, les prières, le Saint Sacrifice de la Messe, la réception de votre Jésus dans le Très Saint Sacrement de l'Eucharistie –, sont les plus grandes des armes, la plus grande des forces et votre réponse à toutes vos épreuves !

Oui, Mon petit, J'ai toujours donné plus à ceux qui continuent de donner leur amour pour moi, mais c'est seulement parce qu'ils sont prêts à recevoir l'amour que Je veux tant donner. Vous ne pouvez pas obliger quelqu'un à accueillir l'amour, les grâces que Je désire donner, mais vous pouvez prier pour ceux qui gardent un cœur dur pour qu'ils puissent ouvrir ce cœur à recevoir un jour cet amour.

Il n'est JAMAIS trop tard pour un enfant pour revenir à la vérité ! Je ne Me suis JAMAIS détourné de l'un de Mes enfants ! Au contraire, il a son LIBRE ARBITRE, et son LIBRE CHOIX, et c'est pourquoi il est si important pour tous Mes enfants [fidèles] de les garder tous dans la prière !

Je vous aime,

Votre Jésus de la Miséricorde



Mes afflictions – celles que je vous envoie – sont souvent des signes de ma faveur. Doutez-vous de cela ? Étudiez la vie de mon Fils et la vie des saints

Message du Ciel - Journal de Pelianito : message du 31 août 2014 – « Acceptez vos afflictions avec patience, priez pour la grâce de les supporter avec une sainte joie ».

Nahum 1, 12-13 : Ainsi parle le Seigneur : ‘Si nombreux et si prospères soient-ils, ils seront fauchés et ils disparaîtront. Si je t’ai humiliée, désormais je ne t’humilierai plus. Et maintenant, je vais briser le joug qui pèse sur toi, et rompre tes chaînes.’

« Mes enfants, retenez bien ceci lorsque vous êtes affligés. Ma colère ne dure qu'un instant, mais ma faveur sur ceux qui s'accrochent à moi dure toute une vie. Enfants bien-aimés, vous ne comprenez pas, mais mes afflictions – celles que je vous envoie – sont souvent des signes de ma faveur. Doutez-vous de cela ? Étudiez la vie de mon Fils et la vie des saints. Qui était plus affligé que mon Fils et ma Mère ? Pourtant, leur histoire n’était pas qu’afflictions et il en est de même pour vous.

Acceptez vos afflictions avec patience, priez pour la grâce de les supporter avec une sainte joie. De cette façon, vous transformez les afflictions en grandes grâces pour vous-même et ceux pour qui vous les offrez.

Mes enfants, vous recevrez d’autant plus de grâces que vous vous accrocherez plus étroitement à moi dans vos afflictions. Si vous ne savez comment prier, alors appelez-moi simplement – "Père !" – Et je serai là avant que le son ait disparu. Enfants, je suis avec vous et je vous aime. Approchez-vous. »

Père bien-aimé de mon cœur, comme nous méritons peu une telle attention aimante de ta part. Pourtant, ne regarde pas notre faiblesse, mais le signe du Christ dans lequel nous avons été baptisés. Si tu vois le Christ quand tu nous regardes, alors nous serons exaltés avec lui et serons dignes de nous accrocher à notre bien-aimé Abba. Père ! Père ! Père



J'aide à guérir les personnes atteintes d'épreuves terrestres, mais de votre côté luttez du mieux que vous pouvez avec votre propre mal physique

Message de Jésus
à John Leary (USA) reçu le 6 décembre 2013 (Saint Nicolas)

Jésus : « Mon peuple, en passant par cette vie, vous pouvez être appelés à souffrir de nombreuses façons différentes en raison de la fragilité de votre corps dans cette vie mortelle.

Lorsque vous êtes en bonne santé, vous pouvez accomplir beaucoup de choses, mais quand vous êtes malades ou blessés, vous souffrez pour accomplir les tâches quotidiennes. Parfois, Je vous éprouve avec la maladie pour vous garder humbles. Mais lorsque vous êtes malades ou mal en point, vous pouvez faire appel à Mon aide, comme les aveugles l'ont fait [Mt. 9, 27-31], et vous pouvez offrir vos souffrances pour les pécheurs et les âmes du purgatoire.

Peu importe ce que votre corps terrestre vous fait souffrir, restez toujours fixés sur Mon amour, et ne désespérez pas des difficultés. Il peut être facile de se décourager quand les choses ne vont pas comme vous le voulez, mais ne laissez pas les problèmes de la terre vous distraire de l'attention que vous Me portez.

J'aide à guérir les personnes atteintes d'épreuves terrestres, mais de votre côté luttez du mieux que vous pouvez avec votre propre mal physique. Je vois tout ce que vous souffrez, et vous serez récompensés dans le ciel. »



Lorsque les flèches de Satan viennent à votre rencontre, comprenez que vous êtes en train de faire quelque chose de bien

Tendre-Cœur
: message de Jésus reçu le 26 septembre 2013 - Récitez votre chapelet chaque jour

Enfants de mon divin Cœur, 

Je Suis. Réjouissez-vous en Moi. Je suis l'Alpha et l'Oméga. Je suis Qui Je suis. Ouvrez-Moi vos cœurs. Permettez-Moi de vous transfigurer pour Ma gloire. Ouvrez vos cœurs sans hésitation, et attendez-vous à ce que des miracles arrivent pour vous. Ô Mes petits, ne laissez pas vos cœurs être préoccupés. Mes plans sont parfaits. 

Ne laissez pas le désespoir vous prendre en charge. Ayez confiance en Moi. Espérez en Moi. Je ne vous abandonnerai jamais. Je marche silencieusement à côté de vous. Souvent, Je vous porte dans Mes bras d'amour. Lorsque les épreuves vous assaillent, Je vous protège. Satan essaie de vous briser, mais ne vous laissez pas opprimer. Je vous ai oint d'une huile de joie et d'allégresse. Réjouissez-vous devant l'adversité.

Lorsque les flèches de Satan viennent à votre rencontre, comprenez que vous êtes en train de faire quelque chose de bien. Si vous étiez sous son contrôle total, il n'aurait pas besoin de vous tenter plus longtemps. Bien-aimés, réjouissez-vous quand les épreuves vous assaillent. Que ce soit un signe que Je vis en vous. Réjouissez-vous en Moi jusqu'à la Mort. Soyez forts. Appelez-Moi dans les moments de faiblesse. 

N'ayez pas peur. Je vais vous armer pour la bataille. Je vous ai fait cadeau de Ma Parole, des sacramentaux, des sacrements et d'une arme puissante pour vaincre Satan : le Rosaire. Récitez votre chapelet chaque jour car il assurera Ma victoire. Soyez vigilants. Soyez remplis de foi. Priez pour la paix.

Intercédez pour ceux que j'ai confiés à vos soins. Priez sans cesse, et espérez en Moi.

Je vous laisse Mon baiser de paix. Shalom.



Pour Dieu, la souffrance est un mal qui n’empêche pas de vous transformer et de vous conduire vers le bien, vers la sainteté

Message du Ciel -
Jean messager de la lumière - 7 aout 2013


" Mes bien chers frères et sœurs,

Sont bien nombreux ceux qui rêvent d’un dieu qui règlerait au mieux les misères de l'homme sur la terre, un dieu qui donnerait la santé et la richesse à celui qui est généreux pour l’Église et assidu à la sainte Messe. Mais tout cela n'est qu'une imagination éloignée de la réalité. Mais, qu'ils soient chrétiens, d'une autre religion ou incroyants, tous les hommes subissent des malheurs. A un plus ou moindre degré, ils connaissent les catastrophes, la souffrance, l'angoisse, la faim, la pauvreté et tous les évènement qui les frappent avec injustice.

Ceux qui ne croient pas, ont ainsi beau jeu de vous dire, face aux problèmes qui vous touchent : "Où est votre Dieu ? " Ils ont bien raison, ce dieu-là n'existe pas car il n'impose pas le malheur. Comprenez que l’amour de Dieu est bien réel, mais ce n’est pas pour cela qu'il éliminera vos souffrances, vos angoisses, toutes violences et autres catastrophes.

Supposez que pour une raison diverse, par exemple à la suite d'une messe ou d'une neuvaine, que le Seigneur Dieu vous ait un jour guéri d'une maladie ou protégé de mauvaises personnes, mais il ne vous dégagera pas forcément de la souffrance, ni de la mort, qui sont la marque du péché originel.

C'est d’un amour infini que Dieu vous aime et s'il vous arrive une catastrophe, ce n’est pas parce qu’Il vous aurait rejeté. Dieu vous aide toujours à porter votre fardeau quand vous êtes dans la souffrance, que ce soit une souffrance physique, psychologique, ou le résultat d’une agression, ou d'une catastrophe.

Pour Dieu, la souffrance est un mal qui n’empêche pas de vous transformer et de vous conduire vers le bien, vers la sainteté. Tant qu’à faire, si vous subissez un problème, faites en sorte d’en sortir grandi, d’en sortir bonifié. Ainsi, mettez-y vos propres forces, faites appel à la solidarité, laissez Dieu vous aider et vous sortirez vainqueur, que ce soit de la souffrance, des agressions, des trahisons, des calomnies, de la maladie, des catastrophes. A cet effet, pensez que tout comme la sainte Eucharistie, la prière faite avec sincérité et ferveur est efficace.

Pensez à la Divine Providence, où Dieu vous conduit et vous protège, mais pas selon des critères uniquement humains. Pour votre salut, Dieu fait tout pour vous inspirer, vous soutenir et vous transformer...

La mort et la vie forment la paire la plus redoutable. Vous avez pour vocation d’être en évolution et d’être bien vivant. Cette évolution suppose que vous mourriez en partie à ce que vous étiez hier, pour vivre aujourd'hui, cela, sans sacrifier aucune des bonnes dispositions de votre vie. La Providence de Dieu, c'est-à-dire Son amour, vous rend capable d'accepter la vie et d'en user dans le bien avec courage et créativité

Sous la Lumière du Père Éternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre messager d’Espérance"


Ceux qui me sont fidèles auront bientôt leur récompense par mon Ère de Paix et plus tard dans le ciel

Message de Jésus
à John Leary (USA), reçu le Jeudi 9 mai 2013


Jésus : «Mon peuple, pour l'instant vous souffrez beaucoup de votre condition humaine et pour votre propre survie. Malgré tout je pourvois à l'ensemble de vos besoins, et vous pouvez faire appel à moi pour vous soutenir dans vos difficultés quotidiennes.

Ceux qui me sont fidèles auront bientôt leur récompense par mon Ère de Paix (sur la terre) et plus tard dans le ciel ou la souffrance et la maladie n'existeront plus. Vous me placerez au centre de votre vie chaque jour. Soyez patient en supportant
cette vie, car une vie encore plus belle vous attend. "


Ne redoutez pas ces épreuves. Elles viennent du malin qui veut vous arrêter de cheminer avec moi

Message de Jésus donné au Père Melvin Doucette (Canada) - Lundi 6 mai 2013

Lecture tirée des Actes des apôtres (14.21-28) :

Paul et Barnabas annoncèrent la Bonne Nouvelle dans la ville de Derbe où ils firent beaucoup de disciples. Puis ils retournèrent à Lystre, à Iconium et à Antioche de Pisidie. Ils fortifiaient le cœur des croyants, les encourageaient à demeurer fermes dans la foi et leur disaient : « Nous devons passer par beaucoup de souffrances pour entrer dans le Royaume de Dieu. » Dans chaque Église, ils leur désignèrent des anciens et, après avoir jeûné et prié, ils les recommandèrent au Seigneur en qui ils avaient cru.

Ils traversèrent ensuite la Pisidie et arrivèrent en Pamphylie. Ils annoncèrent la parole de Dieu à Perge, puis se rendirent à Attalie. De là, ils partirent en bateau pour Antioche de Syrie, la ville où on les avait confiés à la grâce de Dieu pour l'œuvre qu'ils avaient maintenant accomplie. Arrivés à Antioche, ils réunirent les membres de l'Église et leur racontèrent tout ce que Dieu avait réalisé par eux, et comment il avait ouvert la porte de la foi aux non-Juifs, eux aussi. Paul et Barnabas restèrent assez longtemps avec les croyants d'Antioche.
----------------------------------------------

Quelle joie d’apprendre la guérison de ce garçon de 11 ans, qui était atteint du cancer. Sa mère et d’autres proches avaient sollicité des prières pour que le Seigneur le guérisse. La semaine dernière on l’a conduit à un hôpital de Halifax (Nouvelle-Écosse) pour lui faire subir une opération, mais les médecins ont découvert qu’il n’avait absolument pas le cancer, alors que les tests effectués auparavant s’étaient révélés positifs. « C’est à n’y rien comprendre », ont-ils dit. Oui vraiment, le Seigneur a permis là un grand miracle. Remercions-le pour tout ce qu’il fait. (chapitre sur le Père Doucette)

Vous trouverez ci-dessous le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :


« Restez forts, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui faites partie de ma grande famille. Saint Paul vous dit dans ce texte que les chrétiens subissent beaucoup d’épreuves pour entrer dans le Royaume de Dieu. Ne redoutez pas ces épreuves. Elles viennent du malin qui veut vous arrêter de cheminer avec moi et vous inciter à retourner au monde afin de suivre ses idées à lui.

Pour parvenir au ciel, il vous faut suivre la volonté de Dieu, et non votre propre volonté. Votre volonté est corrompue et vous conduira au péché en vous faisant emprunter le mauvais sentier. Vous le constatez chaque jour dans le monde.

Parce que les gens suivent leur propre volonté, ils commettent l’adultère, l’avortement, l’euthanasie, le mariage homosexuel, etc. Tout cela va totalement à l’encontre de ma volonté, et si ces gens ne reviennent pas à moi et ne se repentent pas de leurs péchés, ils ne pourront pas être sauvés.

Vous avez besoin de prier avec grande foi tous les jours. Personne ne vous aime comme moi, et je suis toujours là pour vous aider. Je vous bénis tous. »

Traduction : RF



Faites toujours confiance à Dieu et vous ne vous tromperez pas

Message du Ciel - Jean messager de la lumière - 28 novembre 2012

Mes bien chers frères et sœurs,

Chacun des évènements qui interviennent dans votre vie, qu'ils soient sur le plan personnel ou général, sont appelés à vous dévoiler le sens profond de votre existence. Et cela, ne serait-ce que lors d'une maladie, d'un séjour dans un milieu hospitalier, de la naissance ou du décès d'un membre de votre milieux familial et même d'un ami.

Vous êtes quasiment tous confrontés un jour ou l'autre et parfois même à plusieurs reprises à l'épreuve de la souffrance . Dans cette expérience à laquelle vous n'êtes presque jamais préparés, la souffrance, la tristesse, l'abandon et même la révolte risquent de vous dominer. De plus, dans la culture occidentale et pour bien de personnes la mort signifie le néant ou l’inconnu, c’est généralement un sujet tabou.

Parmi vous, qui n'a pas fait un séjour dans une clinique, un hôpital ou encore, y avez-vous accompagné une personne ? Un passage dans ces lieux de souffrance peut bouleverser quelque chose d’important dans votre vie. Cela vous perturbera peut-être, mais vous permettra de mieux comprendre ce que vous êtes réellement par rapport à votre prochain. De même, après le décès d'un être cher, vous pouvez vous trouver déstabilisé et devoir prendre un autre chemin.

Sur un lit d'hôpital, vous vous sentirez dépourvus devant tout ce qui vous arrive. Votre corps ne réagira plus comme vous le souhaiteriez, vous avez arrêté votre travail, vos occupations avec toutes les conséquences qui en découlent et c'est alors que
vous avez le sentiment de vous sentir inutile. Que pouvez-vous faire?

En premier temps, il est important que vous soyez accompagné, de pouvoir compter sur quelqu’un de confiance, qui vous comprendra, vous respectera et surtout ne vous jugera pas. Ainsi vous concevrez ce que vous êtes en cet instant précis, oui, que vous êtes encore une personne bien vivante même si vous avez subi une importante opération qui vous rend fragile et même jusqu’à la fin de votre vie vous imposera à prendre des médicaments.

C'est dans ces moments que vous entrez dans la pédagogie de la confiance
. Malgré votre handicap, vous apprécierez toute la sollicitude, si ce n'est l’amour de votre prochain, ce qui est d’une importance capitale.

Pensez que vous êtes habités par la présence de Dieu, présence fort discrète qui, tout en respectant votre liberté, anime votre foi et votre espérance.
Pensez, qu'en venant parmi les hommes, le Seigneur Dieu a pris sa place dans vos cœurs, aussi dans les douloureux moments de dépendance, méditez cette réalité, en particulier lorsque vous chercherez autour de vous à vous appuyer sur du solide. Faites toujours confiance à Dieu et vous ne vous tromperez pas.

Un jour, comme toute personne, vous aurez rendez-vous avec le Seigneur. Actuellement vous préférez ne pas trop y penser
.
La Mort est une des rares évidences du monde, il est inutile de vous en inquiéter
si vous avez agi en plein accord avec votre conscience et en particulier aidé et aimé votre prochain. Autrement, ce sera un plus ou moins long séjour en purification.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père Éternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Jean, votre messager d’Espérance



Que nous l'attendions patiemment, que nous portions nos peines aussi gaiement que possible et que nous en fassions peu de cas.

Vision données à Sainte Julienne de Norwich, une mystique anglaise ayant vécu aux XIVe et XVe siècles

 Quinzième révélation : compréhension spirituelle

« J'avais depuis longtemps un ardent désir d'être délivrée de ce monde et de la vie présente. Je considérais souvent les misères de tout genre qu'on y rencontre et le bonheur qui nous attend là-haut. »

« À tout ceci notre aimable Seigneur répondit : ''Tu seras délivrée soudain de toute souffrance, de toute maladie, de tout malaise et de toute la peine que tu ressens. Tu viendras là-haut et je serai moi-même ta récompense; tu seras remplie d'amour et de bonheur.''

« Dieu veut que nous prenions ses promesses aussi largement et pleinement que possible, mais il demande, d'autre part, que nous l'attendions patiemment, que nous portions nos peines aussi gaiement que possible et que nous en fassions peu de cas. Moins nous nous en plaignons, par amour, moins nous les sentons; plus nous les méprisons, plus nous en serons récompensés dans la vie future. »

« Ainsi je compris que quiconque, en cette vie, choisit Dieu de son plein gré, doit se croire l'objet d'un amour éternel. Dieu veut que je me sente aussi liée à lui par l'amour que s'il avait fait pour moi seule tout ce qu'il a fait; voilà ce que chaque âme devrait se dire intérieurement. »


Tout homme est mis à l’épreuve, même celui qui a une foi solide. Sachez que l’épreuve est Grâce et Don : tout participe au salut des âmes.


Message d'Amour donné par la Divine Sagesse à une âme mystique d’Italie, le
13 avril 2012 

Chers élus, Mes amis, demeurez dans Mon Amour, soyez Miens par l’esprit et le cœur. Ne craignez pas, n'ayez pas peur, quoi qu'il arrive.

Épouse bien-aimée, Je demande à qui M’aime avec un cœur ardent et sincère d'avoir en Moi, Jésus, pleine confiance, peu importe ce qui se passe : Je connais les douleurs et les problèmes, Je sais tout et Je pourvoirai à tout.

Tu Me dis :
« Doux Amour, empêche le terrible ennemi de porter le désespoir dans les maisons, dans les familles, dans les cœurs. Autour de moi, Doux Amour, j’en vois beaucoup qui ne peuvent pas donner de solution à des problèmes pourtant simples et je pénètre l'action capillaire [« capillare » : fine et ramifiée] du terrible ennemi. Doux Amour, fais qu’il ne puisse mener à bien son plan de ruine et de destruction. »

Épouse bien-aimée, que ton cœur soit serein : Je ne veux jamais que l’épreuve soit au-dessus des forces ni que les forces soient au-dessous de l’épreuve. As-tu bien compris, petite Mienne, qu’à chacun sont données des épreuves qui peuvent être surmontées ?

Tu Me dis :
« Bien-aimé, Adoré, Adoré Jésus, je suis convaincu de cela, mais je vois croître la démoralisation générale et je crains que cela ne rende tout plus difficile et plus douloureux. »

Épouse bien-aimée,
qui a confiance en Moi est comme un solide rocher qui résiste aux chocs, à la pluie, au vent, et ne s'effrite même pas ! Celui qui a confiance en Moi est comme un chêne que la tempête ne plie pas, à qui elle ne peut casser même une seule branche ! As-tu compris que tout repose sur la confiance en Moi, Jésus ?

Tu Me dis :
« Dieu d'Amour et de Tendresse, de jour en jour fortifie notre foi. Fais de nous tous de solides rocs et que chacun soit comme un chêne que la tempête ne bouge pas. Que la foi en Toi, Amour, soit notre force. »

Chère épouse, souviens-toi de Mes Paroles ; celui qui a la foi peut dire à cette montagne : « Déplace-toi » et elle se déplace. Béni soit celui qui Me reste fidèle avec son cœur et son esprit en ce difficile moment de tempête.

Tout homme est mis à l’épreuve, même celui qui a une foi solide. Sachez que l’épreuve est Grâce et Don : tout participe au salut des âmes. Que se rassure ton petit cœur, serré contre le Mien : qui est éprouvé sortira de l’épreuve plus confiant et plus fort ; maintenant il gémit et il tremble, demain il sera heureux de la plus grande Félicité. Épouse bien-aimée, Mes Pensées ne sont pas vos pensées et Ma Logique n'est pas la vôtre. Tout le monde le comprend bien.

Tu Me dis :
«Très Saint Amour, que tout arrive en nous selon Ta Logique. Que se réalisent Tes Projets ; ils prennent leur source dans Ton Cœur qui est un merveilleux Océan d'Amour – et seulement d'Amour, tout entier d’Amour. »

Aie confiance en Moi, petite épouse. Sache attendre dans la joie du cœur, elle ne te sera pas enlevée. Je t'aime.

Je vous aime.


Je suis venu relever mon Épouse. Sa beauté dans les derniers jours surpassera de loin toute sa gloire passée.

Message du Ciel - Journal de Pelianito : 18 Mars 2012

Cantique des Cantiques 4, 7-8 : « Tu es toute belle, mon amie, Et il n'y a point en toi de défaut. Viens avec moi du Liban, ma fiancée, Viens avec moi du Liban ! »

« Mes bien-aimés, comme Je soupire après mon Épouse immaculée ! Je désire voir mon Épouse pure et sans aucune tache de péché, de corruption, ou de cupidité. Mon Épouse est ma bien-aimée. Comment pourrais-Je la voir déshonorée et ne pas être ému ? Comment pourrais-Je rester dans l’attente alors qu'elle est souillée et ternie ? Je vous dis que Je ne peux pas.

Je suis venu relever mon Épouse. Sa beauté dans les derniers jours surpassera de loin toute sa gloire passée. Elle est mon Épouse et elle a subi de nombreuses humiliations. Je veux effacer de sa mémoire tout ce qui a causé sa douleur. Je veux transformer son angoisse en cris de joie ! Priez, enfants, pour le Royaume de la Divine Volonté. Désirez-le comme Je le désire. Un jour de gloire vous attend ! »

O mon Jésus, comme nous désirons que vous veniez secourir votre Épousé et établir votre glorieux Royaume, le Royaume de la Divine Volonté. Que votre règne vienne, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Maranatha ! Amen !


En réalité, votre croix existe et a été mise de côté pour vous avant votre naissance. Chaque croix est une réplique de la mienne. Chaque croix s’origine dans la mienne

Message du Ciel - Le Journal de Pelianito : 4 mars 2012


Nous vous adorons, ô Christ, et nous vous bénissons, car vous avez racheté le monde par votre Sainte Croix.

« Les enfants, n'ayez pas peur de vos croix. Ma sainte croix fut l'instrument du salut.
Chaque croix est faite sur mesure pour chaque âme. En réalité, votre croix existe et a été mise de côté pour vous avant votre naissance. Chaque croix est une réplique de la mienne. Chaque croix s’origine dans la mienne.

Voulez-vous être Simon de Cyrène et porter ma croix pour moi en haut de la colline du Calvaire ? Ensuite ne pas vous dérober à votre propre croix. Tout comme Eve a été formée à partir d’Adam, votre croix est formée de la mienne.

Des gens ont combattu pour récupérer des reliques de la Vraie Croix. Ces mêmes personnes reconnaissaient le pouvoir et la grâce attachés à la croix qu’il est demandé [à chacun] de porter comme aussi vrais que celles d'une relique du morceau de bois qu'ils cherchaient – et comme aussi puissantes.

Méditez ces choses, mes enfants, alors que les jours s'assombrissent. Renoncez à vous-mêmes, prenez votre croix, et suivez-moi.

O mon Jésus ! Combien de fois me suis-je plainte au sujet de mes croix ! Pardonnez-moi Seigneur, car je l'ai fait sans saisir pleinement l'immense honneur qu’il y a à être invité à participer à vos travaux de rachat. Seigneur, accordez-moi grâce sur grâce, que je puisse porter ma croix avec gratitude et joie. Amen.


Lorsque je supprime quelque chose que vous chérissez, Je sais que cela vous cause de la peine, tout comme cela me peine. Malgré tout, Je répands des grâces sur votre âme pour éloigner la douleur, et vous emplir d’une expérience plus profonde de Ma Présence.

Message de Jésus via Marie des Philippines, daté de la mi-janvier 2012- (Le message a été rapide et je n'ai pas pris soin de le dater).

Le Seigneur donne et le Seigneur ôte, Béni soit le Nom du Seigneur !  Il y a toujours un bien à être façonné dans l'âme de l’aimé ; Bien qui, souvent invisible, est peu compris Et pourtant lorsque le Seigneur ôte, il faut dire : Béni soit le Nom du Seigneur !!!!

Croire en Lui est la clé qui ouvre les portes du Royaume, pour une âme fidèle ; Ses attributs ont été révélés par grâce, aussi ne nous lassons pas, consumons-nous en Lui,
... dans Sa Lumière, dans Sa Force,
... dans Sa Miséricorde et dans Son Amour.

 
Notre-Seigneur : Je suis le serviteur bon et fidèle, qui vous attend, qui attend que vous Me choisissiez, J’attends que vous M’écoutiez, que vous M’ouvriez vos cœurs, Je suis là, à fidèlement attendre que vous M’appeliez.

Sachez ceci, mes bien-aimés, Je vous ai choisis pour ce grand éveil et Je vous implore, pour étancher ma soif de vous ! Je suis là, prêt à vous aimer, mais Je ne peux pas venir à vous

 quand vos cœurs Me sont fermés.

Bien-aimés, Je ne cherche qu'à vous aimer pour l'éternité. Lorsque je supprime quelque chose que vous chérissez, Je sais que cela vous cause de la peine, tout comme cela me peine.

Malgré tout, Je répands des grâces sur votre âme pour éloigner la douleur, et vous emplir d’une expérience plus profonde de Ma Présence. Mon amour toujours enverra au passél'épreuve de la peine, et vous permettra d’entrer  dans une plus grande conscience de Mon Être.

Oh quelle joie emplit Mon Cœur lorsque des âmes se tournent vers Moi pour mieux séjourner dans mon Être. Oh quelle joie emplit Mon Cœur lorsque des âmes désirent être totalement consumées par Moi !

Oh quelle joie emplit Mon Cœur lorsque Je peux Me donner librement et pleinement !!!!
 
Fin du message !


Et si un jour votre espoir est remis en question, eh bien vous devez M’expliquer la source de votre douleur. Venez à Moi dans le silence de votre cœur, et J’écouterai votre chagrin. 

DIRECTIVES POUR NOTRE TEMPS - Message du mois, tel que Jésus l’a donné à Anne, un apôtre laïque d’Irlande le 1er février 2012

Au début de chaque mois, notre Seigneur donne à Anne un nouveau message au sujet de son appel au service.

Chers apôtres, votre foi vous rend beaux. Je vous vois recevoir les grâces du ciel. Votre cœur se transforme petit à petit et votre service se purifie, il est de moins en moins souillé par l’égoïsme. Votre vie est en train de changer de plusieurs manières.

Il est possible que vous soyez en train de quitter un type de service pour un autre ou de terminer une tâche qui a retenu votre attention pendant longtemps. Il est possible que vous soyez en train de poser une lourde croix douloureuse et qu’en étant libérés, vous puissiez servir avec plus de liberté, d’une autre façon.

[Ici Jésus s’adresse à chacun de nous personnellement] Il est possible, cher apôtre, que tu sois dans l’attente de ta mission suivante pour le ciel et que tu sois pressé de t’y atteler. Ou alors, tu sers tout simplement dans la fidélité, du mieux que tu peux dans ton travail de tous les jours. Quoi qu’il en soit, tu crois, et tu essayes de vivre de cette conviction. Ceci te rend beau à Mes yeux. Oui, la fidélité envers Moi réconforte le monde.

Ce petit foyer de fidélité auquel tu contribues est en quelque sorte un signe qui dirige le regard des autres vers l’autre monde. En te voyant, les autres comprennent que tout le monde ne vit pas pour cette vie. Ils comprennent que même si tu as tort en ce qui concerne l’éternité, l’espoir en l’éternité existe.

Mes amis, vous ne vous rendez pas compte à quel point cet espoir est important pour la personne qui vit un moment où tout espoir semble perdu.

Pauvre humanité… Nous devons apporter l’espoir au monde, en servant fidèlement le Père. Et si un jour votre espoir est remis en question, eh bien vous devez M’expliquer la source de votre douleur. Venez à Moi dans le silence de votre cœur, et J’écouterai votre chagrin. Je vous réconforterai. Je vous montrerai que la puissance céleste peut guérir les blessures les plus profondes et les souffrances les plus cruelles. Je vous redonnerai des forces.

Je vous en prie, croyez-Moi. Il est dans l’intérêt de toute l’humanité que vous possédiez l’espoir dont les autres ont besoin. Oui, vous êtes beaux à Mes yeux, chers apôtres. Vous êtes beaux.


Mais Dieu entend tout cri de douleur, Dieu n’abandonne personne dans l’épreuve, pensez à Jésus endormi dans la barque - donc dans votre cœur - qui est là bien présent.

Message du Ciel - Jean messager de la lumière  - Réveiller la foi - 08 août 2011 

"Mes bien aimés frères et sœurs,

Il est courant que la façon d’agir de Dieu vous paraisse déroutante. Certains, peuvent se demander s’ils font bien de compter sur Dieu, étant donné que leur prière n’est pas entendue ou que de mauvais évènements puissent persister. C’est alors que les non-croyants vous diront que la foi est psychologique et que votre croyance en Dieu est quelque chose qui apaise vos peurs et règle vos questions. Mais vous, en votre qualité de croyants, vous savez bien que votre chemin de foi, souvent en contradiction avec le monde, est rempli d’obstacles et d’embuches.

Il est certain que la foi est bien différente de l’un à l’autre, votre attachement au Christ, donc votre confiance en Dieu, tout comme vos actions peuvent varier. La foi peut différer selon les circonstances de votre vie ; fort rare sont ceux qui n’ont jamais douté et même éprouvé à un moment donné, quelques difficultés à croire. Les plus grands Saints ont vécu des épreuves de foi, alors pourquoi vous en seriez-vous épargnés ?

Quand tout se réalise selon vos désirs, il est courant que vous n’éprouviez aucune envie de vous tourner vers le Seigneur Jésus ou tout simplement avoir quelques pensées à son égard. Mais par contre, quand vous êtes saisis par l’épreuve, quand la tempête se lève, - tout comme les apôtres - vous paniquez et vous vous tournez alors vers le Seigneur pour vous blottir contre son cœur. Effectivement, l’épreuve a cette vertu de vous sortir de l’indifférence et de réveiller votre foi et surtout, de bien la confirmer.

Il est regrettable que pour certains, l’épreuve a bien souvent raison de leur foi ; combien de fois n’avez-vous pas entendu des personnes, qui devant un deuil douloureux, une mort inconcevable, une injustice révoltante ont affirmé qu’ils ne pouvaient plus croire en Dieu, en un Dieu qui laisse faire tout ça.

Mais Dieu entend tout cri de douleur, Dieu n’abandonne personne dans l’épreuve, pensez à Jésus endormi dans la barque - donc dans votre cœur - qui est là bien présent. Pensez, qu’au milieu de votre vie, Dieu peut vous demander des choses impossibles, des choses qui au premier abord vous sembleront déraisonnables. Cette impossibilité sera de pardonner à celui qui vous fait souffrir, d’aimer celui qui vous haït, de servir celui qui vous méprise, et même le Seigneur peut vous demander de vous engager derrière Lui et même après un grand malheur de sortir du groupe et d’aller évangéliser.

Il est certain que vous faites confiance à Dieu, mais si souvent, reconnaissez que vous pouvez avoir davantage confiance en vous-même. Certes vous avez raison et il est logique d’avoir confiance en vous pour certaines choses, pour ce que vous réalisez en bien, soit l’étude, l’organisation, le travail bien fait. Mais pour pardonner, pour aimer, pour servir, pour donner et pour consoler, l’aide du Seigneur Jésus vous est si nécessaire pour les mettre au cœur de votre existence.

Cet acte de foi, cette confiance c’est le travail d’une vie qui ne doit pas attendre l’épreuve pour l’accomplir, ne pas attendre la tempête pour vous tourner vers le Seigneur Dieu. Chaque jour remettez-vous-en à Lui, remettez votre vie entre Ses mains et chaque jour demandez-Lui de vous apprendre à croire, vous apprendre à lui faire confiance.

Vous ne pouvez ignorer que dans le Sacrement de Réconciliation vous avez toujours cette merveilleuse possibilité d’accueillir l’Amour de Dieu dans votre vie. Ainsi vous Lui direz qu’au-delà de tout ce que vous avez cherché de vain ou de mauvais, c’est la communion avec Lui que vous voulez vivre. Pour cela, surmontez tout découragement, l’amour du Seigneur étant plus fort que tout.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père Éternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre messager d’Espérance"


En ces temps, vos croix croîtront et se multiplieront. Je veux que vous reflétiez davantage Mon Cœur en ces temps. J’ai besoin de votre patience maintenant et Je vous fais don de la grâce de porter cette croix. Je ne vous laisse pas seul. Vous Nous avez, Ma Mère et Moi, toujours.

Message de Jésus de la Divine Miséricorde via Marie des Philippines, reçu les 24 et 25 mai 2010, à 22 heures après le rosaire et le chapelet de la divine miséricorde

Le 24 mai :

Jésus de la Divine Miséricorde : Je vous couvre de Mon Précieux Sang, Mes enfants, spécialement en ces temps. Mon Précieux Sang que J'utilise plutôt pour vous protéger, non tant de la souffrance, que des efforts des mauvais pour vaincre vos cœurs fatigués et exténués. 

Mon précieux sang que Je donne pour vous marquer comme Miens. L'ennemi est repoussé par la douce offrande de Mon Sang Sacré à l'autel. Mon Précieux Sang vous protège en ces temps où le danger se cache partout.

L'ennemi ne dort pas. L'ennemi essayera d'empêcher Mes enfants d'utiliser ce très puissant remède contre la maladie du péché empoisonnant la vie des hommes d'aujourd'hui, spécialement péchés d’orgueil, de concupiscence et d’envie. Mon Précieux Sang éloigne le virus du péché à l’assaut de vos puissances vitales. 

Je vous l’applique à chaque fois que vous dites : « Jésus Crucifié, couvrez-nous de Votre Précieux Sang !!! » Je vous infuse la force pour vous défaire des griffes séduisantes de Satan. 

Appelez-Moi : « Jésus Crucifié, couvrez-nous de Votre Précieux Sang !!! » Je vous infuse l’humilité puisque vous faites de vos souffrances des offrandes indignes au pied de Ma Croix

Appelez-Moi : « Jésus Crucifié, couvrez-nous de Votre Précieux Sang !!! » Je vous infuse du courage et de la patience, ainsi vous continuez à porter votre croix en haut du Calvaire. 

Appelez-Moi : « Jésus Crucifié, couvrez-nous de Votre Précieux Sang !!! » Je vous infuse la confiance pour tout M’abandonner : totus tuus, totus tuus, totus tuus.

Appelez-Moi : « Jésus Crucifié, couvrez-nous de Votre Précieux Sang !!! » Je vous infuse la paix, une paix durable qu’on ne trouve qu’au Ciel. 

Le message se poursuit le mardi 25 Mai 2010, après les mystères douloureux.  

Jésus de la Divine Miséricorde : Mon Sang anime l'âme, de même que le sang humain anime le corps. Mon Sang rendra vie à vos âmes. Le sang humain sert à transporter l’oxygène dans les organes et les tissus du corps et charrie les déchets, et c’est votre défense contre les virus et bactéries.

Mon Sang, Je vous le donne pour apporter Ma Vie dans vos âmes et pour retirer la tache du péché. C’est pourquoi Je vous demande de M’appeler : « Jésus Crucifié, couvrez-nous de Votre Précieux Sang ! » Par ces mots, vous renforcez vos âmes, vous animez vos âmes. 

Chacun de vous qui boit à Ma coupe de souffrance constatera qu'à mesure que le poids de votre croix augmente, le degré de votre unité à Ma croix et donc de l'unité à Mon Cœur augmente. Cela signifie, que Je vous donnerai un nouveau cœur, Mon Cœur. Mon Cœur a été transpercé par amour pour vous. Mon Cœur souffre pour vous chaque jour, couronné avec un million d'épines par amour pour vous. 

En ces temps, vos croix croîtront et se multiplieront. Je veux que vous reflétiez davantage Mon Cœur en ces temps. J’ai besoin de votre patience maintenant et Je vous fais don de la grâce de porter cette croix. Je ne vous laisse pas seul. Vous Nous avez, Ma Mère et Moi, toujours.

Vous en avez aussi d'autres qui empoignent la croix que Je leur ai donnée. Trouvez l'unité dans le partage de votre croix avec les autres. Quand vous unissez vos croix aux leurs, cela ne forme-t-il pas un plus parfait sacrifice au Père ?

Ne cessez pas de dire le Rosaire, appelez-Moi, par Ma Mère. Continuez à aller à la messe, faites de vos vies un sacrifice vivant. Offrez, Offrez, Offrez ensemble avec Moi toutes vos croix, ainsi nous pourrons introduire le règne du nouveau Royaume de paix. 

La victoire de la Croix et du Rosaire est proche.

Fin du message


Il est possible que vous souffriez et que vous vous demandiez pourquoi Je permets cette souffrance, car vous avez le sentiment que vous seriez plus productifs si vous n’aviez pas ces croix dans vos vies.


DIRECTIVES POUR NOTRE TEMPS - Message du mois, tel que Jésus l’a donné à Anne, un apôtre laïque d’Irlande le 1er janvier 2011

Au début de chaque mois, notre seigneur donne à Anne un nouveau message au sujet de son appel au service.
 
Mes amis, entendez-vous Ma voix ? Sentez-vous Ma présence ? Soyez certains que Je suis présent. Je désire vous le garantir, afin que vous soyez confiants par rapport au plan que J'ai choisi pour votre vie.

Je sais que vous éprouvez des tentations par rapport au plan que J’ai prévu pour vous, pas nécessairement aujourd’hui, mais peut-être à d’autres moments. Il est également possible que vous éprouviez cette tentation tous les jours.

Il est possible que vous souffriez et que vous vous demandiez pourquoi Je permets cette souffrance, car vous avez le sentiment que vous seriez plus productifs si vous n’aviez pas ces croix dans vos vies. Pensez un instant à ce qui ce serait passé si J’avais rejeté la croix et si J’avais continué de prêcher. Qu’est-ce qui serait resté après Ma vie ? Pensez à l’absence de la Passion dans la vie de foi qui existe aujourd’hui. Comment peut-on prêcher l’évangile sans être prêt à accepter les croix qui l’accompagnent inévitablement ?

Non, très chers amis. Pour représenter en vérité le Royaume de Dieu auprès des autres, il faut être prêt à faire des sacrifices, voire même à mourir, dans certains cas. La gloire de votre travail se révèle dans les âmes de ceux que vous avez touchés directement, ou de ceux qui ont été touchés par d'autres, parce que vous avez consenti à Mon plan.

Mon plan pour vous sera hautement bénéfique à ceux qui souffrent de la solitude et qui ne connaissent pas la joie. Il y a tant de tristesse ! Si vous Me servez, Je vous remercie. Si vous pensez vouloir Me servir, J’ai besoin de vous. Si vous souffrez sous le poids de lourdes croix à cause de votre engagement envers le ciel, Je Me réjouis en vous.

Dans tous les cas, Je suis avec vous. Je vous encourage à le croire et à en vivre car c’est la vérité. Lorsque votre temps sur terre sera terminé, vous contemplerez Mon royaume et vous verrez tout ce en quoi vous y aurez contribué, par votre service.

La vie n’est facile pour personne et les tentations existent pour tous. Soyez certains que vous pouvez vous servir de Ma force, lorsque vous vous sentez faibles. Parfois, vous n’aurez aucune conviction, mais vous devrez le vivre. J’allumerai des feux d’amour par votre intermédiaire, si vous faites cela pour Moi. N’ayez pas peur de vos combats humains, car c’est par ces combats que les autres voient la force de Celui qui œuvre par votre intermédiaire.


Cette vie est une vallée de larmes où les conforts sont éphémères et les épreuves tout autour de vous. Demandez Mon aide pour porter votre croix

Message de Jésus à John Leary (USA)
, reçu le 10 mars 2011

Jésus  : « Mon peuple, le Carême vous emmène à Ma Crucifixion au cours de la Semaine Sainte et, enfin, à Ma Résurrection.

Les vendredis de Carême sont spéciaux à cause du jeûne et en particulier du jeûne de viande. Il faut se souvenir qu’une de vos dévotions de Carême consiste à réciter le Chemin de Croix le vendredi. Quand vous marchez avec Moi le long de ces Stations, unissez toutes vos peines et vos souffrances avec les Miennes, en Me les offrant en sacrifice. Et Je vous demande à tous, Mes fidèles, [en récitant le Chemin de Croix], de prendre votre propre croix quotidienne, celle même que vous portez dans la vie.

Cette vie est une vallée de larmes où les conforts sont éphémères et les épreuves tout autour de vous. Demandez Mon aide pour porter votre croix, [Je vous aiderai] à la manière de Simon, qui M'a aidé à porter la Mienne. »


Chers élus, Mes amis, vous, maintenant, pour le moment vous soupirez, mais bientôt vous vous réjouirez et vous ne vous souviendrez plus du passé

Message d'Amour donné par la
Divine Sagesse à une âme mystique d’Italie, le 20 janvier
2011 

Chers élus, Mes amis, vous, maintenant, pour le moment vous soupirez, mais bientôt vous vous réjouirez et vous ne vous souviendrez plus du passé. Soyez patients dans la difficulté et très actifs dans le témoignage.

Epouse bien-aimée, Mon amour n’annule pas complètement la fatigue de la vie, Mon amour atténue, mais il n'enlève pas les douleurs et les maux de tous les amis les plus fidèles. Pensez au bien-aimé aimé Paul, qui M'a demandé à plusieurs reprises d’ôter cette écharde qui le faisait souffrir, rappelle-toi, petite, la réponse que Je lui ai donnée ?

Tu Me dis : « Doux Jésus, Amour Infini, je m'en souviens très bien et j’y pense souvent, Tu lui as dit : Supporte avec patience, Ma Présence te suffit’. »

Je donne cette réponse à Mes amis les plus proches, quand ils gémissent et voudraient être complètement soulagés. Ma petite épouse, ceci t’attriste-t-il ?

Tu Me dis : « Non, Amour, je n'ai vraiment pas à me plaindre, je sais que la douleur, je sais que la souffrance est très utile pour le salut de son âme et de celles des autres. C’est vrai qu’avec le sacrifice offert par amour et la prière fervente, il s’obtient les Grâces de salut qui conduisent à la conversion. Doux Amour, quand l'homme souffre il devient triste, personne n'aime la souffrance ni ne la demande pour son salut et celui des autres.

Il ne manque pas d’histoires de saints merveilleux qui T’ont demandé des souffrances pour leur salut et celui des autres, mais en général, si l'homme avait à choisir, il préférerait se sauver sans douleur, en portant une petite croix, et aider les autres, sans trop de peine. Pardonne, Doux Amour, la faiblesse humaine, la grande fragilité, car nous sommes différents de Toi, Doux Jésus, Doux Amour, Suave Baume de l’âme. Toi, volontairement, Tu as fait face à la plus grande douleur, Tu as porté par Amour la plus lourde Croix, Tu as dit au cher et Très Saint Père : ‘Me Voici. Me Voici, prends-moi’. 

C’est par la Croix que nous adorons, que nous pouvons avoir le salut. L'homme, même le plus terrible pécheur, peut avoir le Pardon s'il se repent, parce que Toi, Toi, Très Doux Amour, Tu as racheté ses péchés, Toi, Très Saint, Tu T’es sacrifié pour tous. Ton Amour est unique et merveilleux, Tu es un Océan infini d'Amour, nous sommes petits, petits, fragiles et mesquins, même si nous pensons que nous aimons beaucoup, parce que notre nature est restée profondément blessée par le péché originel. Je Te supplie, donne à Tes amis fidèles, à tous les hommes sur la terre, une petite goutte de Ton Amour, parce qu’il (=l’homme) peut commencer par T’aimer, Très Doux Amour, puis aimer son prochain, et enfin toute la Création.

Les hommes ne méritent pas un tel Don de Toi ; quel homme, en fait, peut se dire méritant devant Toi ? Parce que nous les hommes n'avons pas de mérite devant Toi, Très-Saint, nous T’offrons Tes Mérites et ceux de Ta Mère Co-Rédemptrice (*). Tu demandes de supporter avec patience les tribulations et les épreuves de la vie, de le faire pour Ton Amour, nous, les petits les plus petits, tout serrés près de la Douce Mère, c’est exactement ce que nous voulons faire, Te bénissant, quand tout va bien comme quand tout va mal. Nous savons bien, nous avons bien compris que rien n'arrive par hasard, absolument rien, si Toi, ô Dieu, Tu dis que cela soit, ou si Toi, Amour Infini, Tu dis que ce ne soit pas. Chaque fois qu'il y a des problèmes, je pense : Jésus, Amour Infini, Tu sais et Tu permets, si Tu as répondu oui à mon affliction, cela signifie qu’elle sert, qu’elle est utile, qu’elle est un médicament qui guérit. »

Épouse bien-aimée et fidèle, ceci tu dois apprendre à le dire à tous ceux qui croient en moi, que rien n'arrive par hasard, bien sûr, qu’il n'arrive que ce que je veux ou permets, que personne ne peut s’attribuer la chose, mais que c'est toujours Ma Volonté qui dit oui ou qui dit non.

Tous les hommes de la terre, ouvrez-Moi votre cœur, soyez à Moi en esprit, en chaque pensée, chaque sentiment de l’âme, soyez toujours à Moi, fiez-vous à Moi, et Moi, Moi, Jésus, Je vais vous faire confiance et Je vais vous donner de grandes tâches à accomplir, de grandes choses à Mon service.

Tu Me dis : « Doux Amour, il n'y a rien de plus beau et sublime que d’être à Ton service à toute heure du jour, il n'y a rien de plus beau que d’avoir l’esprit toujours tourné en adoration vers Toi, il n'y a rien de plus beau que de voir s’élever les plus doux sentiments de notre cœur vers Toi. Adorable Seigneur, Tu parles de difficultés et de tribulations à endurer avec patience et amour ; qui souffre et peine à Ton service souffre bien peu et se réjouit beaucoup, parce que toute douleur bientôt devient un plaisir. »

Chère épouse, J'ai concédé au monde un temps, un autre temps de plus pour comprendre Mon Amour et se décider pour Moi, Moi qui lui ai fait porter une croix légère et marcher rapidement vers la lumière de Mon royaume de l’éternelle Félicité, souvent voler sur Mes Ailes et voir les Merveilles de Mon Amour. Epouse bien-aimée, qui Me sert, sert et se prépare à lui-même un grand et merveilleux avenir ; les peines seront de courte durée, la Félicité est sans fin.

Chère épouse, reste proche de Mon Cœur, goûte les Délices de l'amour. Je t'aime.

Je vous aime.

[(*) Parmi tous les titres que la tradition chrétienne a attribués à la mère de Jésus, celui de « Co-Rédemptrice », né au XVe siècle, connut ses heures de gloire dans la première moitié du XXe siècle, mais fut délibérément écarté par le concile Vatican II. Aujourd'hui, dans certains milieux catholiques, ce titre semble être de retour : un mouvement international et influent lutte même pour la proclamation d'un « cinquième dogme marial » qui devrait définir Marie « Co-Rédemptrice ». Les théologiens soutenant l'utilisation du titre et la proclamation de ce dogme fondent leur argumentation à la fois sur certaines révélations privées (notamment celles d'Amsterdam, récemment reconnues par l'Église), et sur les textes et discours de plusieurs saints, de grands théologiens et de papes, dont Pie XI et Jean-Paul II.]


Mon père ne châtie pas pour le plaisir de châtier, mais Il permet à chaque homme d’être éprouvé, de sorte que lorsque la tentation ou la difficulté est passée, l’homme sache et comprenne que son Sauveur a livré le combat et défait l'ennemi d'une manière victorieuse.

Message de Jésus-Christ Notre Sauveur donné à Anna Marie, apôtre du scapulaire vert, le 11 février 2011 à 21h 19 : JESUS parle de la valeur de nos epreuves et de son retour

Anna Marie : « Mon Seigneur, je vous entends appeler. Mon Seigneur êtes-vous le Père, le Fils ou l'Esprit Saint ?

Jésus : Ma chérie, c'est Moi, votre Sauveur, Jésus de la Croix.

Anna Marie : Oui mon Seigneur. Puis-je vous demander, s'il vous plaît, si vous vous prosternerez et adorerez votre Dieu Saint et Père Éternel, Qui est l'Alpha et l'Omega, le Créateur de toute vie, de tout ce qui est visible et invisible ?

Jésus : Oui Ma chérie, Moi, votre Divin Sauveur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, Je Me prosternerai et J’adorerai maintenant et toujours Mon Saint et Miséricordieux Père, qui est l'Alpha et l'Omega, le Créateur du ciel et de la terre, de tout ce qui est visible et invisible.

Anna Marie : Oui, mon cher Sauveur, je vous aime Jésus, s'il vous plaît parlez, votre servante pécheresse est maintenant à l'écoute.

Jésus : Ma fille bien-aimée, Je sais que vous êtes préoccupés par beaucoup de problèmes que la vie a placés sur votre chemin,
mais vous devez envisager chacun d'eux avec grande confiance puisque que Je suis là pour vous aider.

C’est vrai qu’il faut dire que lorsque l’épreuve est là, beaucoup de chrétiens la considèrent comme une punition de leur Dieu ; mais vraiment il s'agit d'un don, en vue de triompher de la douleur par la joie – d’être éprouvé et de sortir encore victorieux du tourment ou de l’épreuve quels qu’ils soient.

Rien n'a changé. Mon père ne châtie pas pour le plaisir de châtier, mais Il permet à chaque homme d’être éprouvé, de sorte que lorsque la tentation ou la difficulté est passée, l’homme sache et comprenne que son Sauveur a livré le combat et défait l'ennemi d'une manière victorieuse. Donc, ne renoncez pas à l’espoir. N’allez pas vous convaincre que la vie n'est pas un effort. Non, car chaque épreuve que vous surmonterez dans la prière et d'une manière ferme, dilatera votre vie spirituelle sur la terre et votre gloire dans le Ciel.

Jésus : Maintenant soyez en paix. Soyez en paix et ne permettez à personne de vous enlever votre paix. La paix dont Je parle c'est la paix que Je vous offre. Paix et amour de Dieu, de la famille, de la nation. Priez donc, chers frères et sœurs.

Priez Mon Saint, Eternel et Miséricordieux Père de prendre conscience de l’épreuve qui vous assaille. Et vous allez héroïquement traverser les épreuves pour être victorieux en toute justice.

Anna Marie pose une question.

Jésus : Je vais revenir vers ce monde en tant que Roi de gloire, devant l'humanité tout entière – il vous suffit de continuer à attendre votre Seigneur. Attendez votre Sauveur, comme dans la parabole de l'Époux et des lampes. Mon retour arrivera sur les nations au moment où Je serai le moins attendu. Aussi, priez. Priez pour être prêts et priez pour avoir assez d’huile pour vos lampes.

Jésus : Je vous aime, Mes enfants bien-aimés. Je vous aime, Mes frères dévoués, et Je vous aime toutes, Mes filles bien-aimées. Votre Sauveur, le Christ-Roi, Jésus de Nazareth.

Anna Marie : Merci Jésus, et louanges à vous, Seigneur des seigneurs et Dieu des dieux. Nous vous aimons tous, tous les apôtres vous aiment tellement Jésus !


Avec moi vous surmonterez chaque épreuve et chaque obstacle

Message de Jésus au
Père Melvin Doucette) (Canada) -  Lundi 6 décembre 2010

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Rédempteur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a adressé les mots suivants :

« Je te salue Joseph Melvin, mon frère, et je salue tous mes chers frères et toutes mes chères sœurs qui vivent dans chacun des pays de la terre. Vous êtes un temple et un sacerdoce royal pour offrir au Père par moi des sacrifices spirituels qui lui soient acceptables. Dans ce temple je suis la pierre angulaire et chacun de vous êtes une pierre qui tient l’édifice debout.

« Je vous appelle mon peuple car vous êtes une race choisie. À cause de votre foi je suis devenu votre chef et vous êtes tous unis à moi pour former un royaume solide. Je vous ai montré ma miséricorde par mes souffrances et ma mort sur la croix, et après trois jours je me suis relevé d’entre les morts pour ne plus jamais mourir.

L'amour est ce qui nous lie comme des frères et des sœurs. Marchons ensemble sur le chemin que je vous ai indiqué, et unis à moi vous arriverez sûrement à la destination dont je vous ai parlé. Avec moi vous surmonterez chaque épreuve et chaque obstacle. Je vous donnerai la force de tout accomplir. Je vous bénis tous. »

Traduction : RF



Cette croix vous donne le goût de Mon amour pour les autres

Message de Jésus via Marie des Philippines, reçu le 19 juillet 2010 : la souffrance, le Chemin de Croix de la vie
 

Jésus notre Seigneur : Ma fille, tu as suivi avec obéissance Mes demandes, et pour cela Je t’inclus dans Mes souffrances.

(Ce week-end bien qu’étant encore faible, j'ai acheté de la nourriture et de l’eau car il m’a été demandé de faire des préparatifs matériels à différents moments de la journée, tout au long de la semaine, même de l’or, acheter de l’or et de l’argent – mais je ne sais pas où l'acheter car je sais seulement où acheter des chaînes en or et elles ne sont pas bon marché ; donc j'ai obéi d'abord à la directive d’acheter de la nourriture en conserve et de l'eau et quelques pièces en argent.)

Jésus : Ne te plains pas si je te donne quelque chose de plus difficile à embrasser, puisque ceux qui sont les plus proches de Moi, se trouveront plus unis à Mon Cœur quand ils porteront leur croix vers le haut de la pente raide du Calvaire. Si la montée est raide et pleine d'épines, réjouissez-vous (!!!), car dans les souffrances, Je vous montre, Je vous révèle… Mon Divin Amour, Ma Divine Miséricorde.

Quand vous souffrez le plus, c’est quand vous êtes le plus proche de Mon Cœur. Pourquoi est-ce  si peu de Mes enfants qui aujourd'hui le font affectueusement ?  Combien qui se plaignent et désirent être débarrassés de cette croix. Or, cette croix vous donne le goût de Mon amour pour les autres. Sachez que quelle que soit la souffrance que vous endurez dans le corps, il vous est donné la compréhension et la sagesse d’avoir part à Mon amour divin. 

Si tu veux le paradis sur terre, il n’y a pas d’autres chemins que la Croix.  Parfois c’est une croix physique pesant lourdement sur votre corps. Ne t’interroge pas sur l'incidence croissante des gens que tu connais qui souffrent de cancer.

(J'avais prié pour plusieurs qui l'ont, et aussi pour ceux qui sont dans un état critique à l’hôpital – pour d’autres raisons médicales.)

Je le fais parce que J'aime, car c'est l'âme qui apprend à M'aimer davantage quand le corps est écrasé dans sa montée douloureuse en haut du Calvaire. Je vous invite tous et chacun à prendre votre croix et Je sais que vous êtes aussi fatigués, mais rappelez-vous que c’est le seul moyen pour le ciel d’atteindre la terre. Vous devez prendre votre croix et l’étreindre et grimper la pente raide du Calvaire. 

Rappelle-toi la vision de sœur Lucie [dans le 3ème secret de Fatima] dans laquelle le chef de l'église (le Pape), les prêtres, et les laïques derrière lui, montent vers le haut de la montagne.

Oui, ce chemin est étroit et l'ennemi essayera de vous diriger hors du chemin étroit et vous montrera un chemin plus lisse (plus facile et plus confortable), un chemin qui vous éloignera de la Vérité selon laquelle l'amour doit mourir à lui-même, pour fleurir et naître à nouveau dans l'Amour que Je Suis.

Ce chemin est étroit de sorte que vous devez y marcher seul, ce chemin est étroit de sorte que très peu désirent l’emprunter.

Ce chemin est étroit de sorte que très peu peuvent l'atteindre sans Ma grâce. Mais ce voyage vous mène à Moi, alors ne désespérez pas, ne vous fatiguez pas, car Je vous renouvellerai, Je vous ressusciterai et vous donnerai un nouveau corps, une nouvelle âme née de Mes propres corps, sang, âme et divinité. 

J'ai continué à te montrer plusieurs fois, plusieurs fois sans paroles (j'ai reçu les visions du calice et l’ascension d’un escalier en spirale au ciel que je vous ai postées) que le plan du paradis sur terre est déjà là, a été là depuis longtemps pour tous ceux qui M’ont recherché et M'ont trouvé.

Vous devez prendre votre croix, à plusieurs reprises pendant la journée, pendant la longue nuit sombre de l'âme, partout dans la maladie, au cours de la souffrance. Vous tomberez comme Je suis tombé, mais demandez la grâce pour que vous puissiez reprendre votre croix et la porter au sommet.

Je vous ai donné une foi ferme, une conviction forte pour que, à défaut de voir la lumière, vous sachiez dans votre cœur, dans votre âme, que la Lumière est à la fin de votre voyage. Cette lumière que Je suis, n'est pas nécessairement ce que vous ne verrez qu’à la fin de votre vie organique. Le voyage spirituel que vous entreprenez peut vous mener au paradis sur terre, pendant votre vie [terrestre], mais pour beaucoup, cette transformation du moi n’arrive que quand l'âme, au seuil de la mort, au pinacle de la souffrance, livre tout au Seigneur.

Je t’enseigne de plus en plus chaque jour comment le faire. Je t’ai donné d’être plus sensible à [la présence de] ton ange pour que tu puisses te reposer sur lui chaque fois que tu te sens si faible. 

Je sais aussi que tu grandis et deviens de plus en plus en petite aux yeux du monde, mais ce n’est qu’aux yeux du monde et non aux Miens. Ne sois pas effrayée, car Je n'ai besoin que tu puisses être aussi petite que pour pouvoir t’inonder de Mon amour, de Ma paix et de Mes grâces.

Mon royaume en vous, à l’intérieur de vous, ne peut pas croître et fleurir tant que vous vivez et vous accrochez aux « vertus » de ce monde. Vous devez continuer à être élagués de ses fausses valeurs, de sorte que Je puisse enlever la balance de vos yeux [la balance qui compare sans cesse les avantages de ce monde et de l’autre]. C'est votre tâche d’amener votre croix au sommet du Golgotha. Là, vous constaterez qu'amour plus grand qu’en ce sommet n’a jamais existé.

Quand le ciel descend sur la terre à chaque fois pendant la messe, beaucoup ne se rendent pas compte qu’il leur a été donné un avant goût du paradis sur terre. Mais Je t’ai laissé y goûter car tu l’as demandé avec plus d’insistance. Beaucoup qui ont reçu des grâces les gaspillent encore, les piétinent et s'éloignent les mains vides car ils n'ont pas su comment les discerner, comment les recevoir et comment les utiliser. 

Maintenant c'est ta tâche de montrer aux autres le chemin de croix, la voie du paradis sur terre. Le feras-tu mon enfant ?

Moi : Seigneur, qui me croira ? Je suis présentement si faible et toujours un peu malade et faible. Je m'inquiète toujours trop de l'avis des d'autres. Je suis trop sensible au fait d’être méprisée ou ridiculisée. Laissez-moi vivre la litanie d'humilité. Seigneur, délivrez-moi s'il Vous plaît du désir d’être approuvée. Laissez-moi faire juste la tâche que Vous me demandez. Car Vous Vous donnez si généreusement à moi, comment puis-je Vous dire non ?

En évoquant les années passées, lorsqu’il y avait du tumulte sur les marchés, Vous m'avez montré que Vous m'aviez guidée. J'ai suivi pensant que c’était mon audace à l'époque, mais regardant derrière moi, je me rends compte que c'était Votre main Seigneur. Vous m’avez toujours protégée. Je continuerai donc à Vous faire confiance et à être obéissante à ce que Vous me demandez. Donnez-moi s'il Vous plaît juste la force et la sagesse, afin que je dise les bons mots pour remuer les cœurs autour de moi et les ouvrir à Votre message. Je comprends que le temps presse plus qu’avant. Aussi je travaillerai plus durement mon Seigneur. Merci et louange et bénédiction pour Votre amour et Votre miséricorde débordante pour tous Vos enfants. 

Fin du message 

Traduction Robert


Aussi, ne regardez que Moi, ne vous tournez que vers Moi, afin de ne pas entrer en tentation. Celui qui M’appelle reçoit Mon secours, celui qui Me prie, Je le fortifie.

Message du Ciel donné à Jean-Marc (France)
, le samedi 28 mars 2009 – 15h30 - 4e semaine de Carême

Jean-Marc : Très Sainte Trinité, nous Vous aimons de tout notre c?ur, que Votre divine Parole vienne nous fortifier dans ce combat spirituel de chaque jour. Bénissez ce cénacle qui aura lieu à Blavozy (43), le dimanche des Rameaux 5 avril 2009. Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit…

Recevez, fils et filles tendrement aimés de Votre Père des Cieux, Ma très sainte bénédiction.

Marcher à la suite de Votre Sauveur Jésus-Christ, tel est le chemin de tout véritable disciple de Jésus. C’est chaque jour de votre vie, qu’il vous faudra suivre Mes pas, sans vous lasser, en Me restant fidèle jusqu’au Ciel. Celui qui se dit être Mon disciple, celui qui porte le beau nom de chrétien, doit accepter les joies et les peines de cette vie, avec la même confiance, le même abandon.

A quoi vous servirait votre Foi, si vous ne répondiez pas à Mon appel de Sauveur, lorsque Je vous invite à Me suivre dans les moments douloureux ? Celui qui M’aime véritablement, se détourne de l’esprit du monde et de ses plaisirs factices, pour rester avec Moi, et Me suivre dans Ma Passion douloureuse et sanglante.

Celui qui veut vivre de Ma Vie divine, doit accepter de mourir à lui-même, jusque dans sa propre volonté. Ainsi, Je pourrai vivre en lui et lui en Moi. Rappelez-vous, chaque jour de votre vie, que vous êtes enfant de Dieu, promis à un héritage éternel. Un Royaume de Paix, de Joie, d’Amour, de Félicité, vous attend, après avoir traversé l’épreuve de cette vallée de larmes.

Vous n’avez qu’un seul but à atteindre : votre vie avec Moi et en Moi pour l’éternité. Le reste ne vous concerne pas, le reste ce sont les tentatives du Malin, les séductions de la chair, les péchés qui veulent vous faire perdre votre pureté et vous enchaîner au mal.

Aussi, ne regardez que Moi, ne vous tournez que vers Moi, afin de ne pas entrer en tentation. Celui qui M’appelle reçoit Mon secours, celui qui Me prie, Je le fortifie. Aussi, sachez bien que vous n’êtes pas seul, Je suis à vos côtés, lorsque vous voulez marcher à Ma suite.

Comme les compagnons d’Emmaüs, Je suis près de vous, Je vous enseigne, Je vous soutiens, Je vous éclaire de Ma Lumière… Recevez, fils et filles de Dieu, Ma très sainte bénédiction.

Jésus-Christ Votre seul Sauveur


De fait, ces douleurs que vous endurez sont agréées par le Père, qui par grâce, les transforme en or.

Message de Jésus via Marie des Philippines, le 24 janvier 2010, à 8h 30, à son oratoire, après les mystères glorieux
 

Maman Marie : Je voudrais que vous commenciez le premier des mystères glorieux par le dernier mystère douloureux : la crucifixion. C’est la meilleure façon de réfléchir sur la résurrection. Commencez par la mort de mon Fils.

Avant la grande joie de la résurrection, chacun doit d'abord passer par une crucifixion, et dans votre vie, c'est la même chose. Le véritable chemin dans la vie de tout chrétien est rempli d'épines et de crucifixions occasionnelles ; mon Fils jusqu’à aujourd'hui, continue à porter la Croix de vos péchés. Avant la résurrection, ma douleur durant ces trois jours d'attente fut insondable.

Chaque âme qui prend sa croix afin de parvenir au royaume des cieux doit être prête pour la solitude, le temps d'obscurité de la nuit intérieure, la persécution, les fléaux répétés. De fait, ces douleurs que vous endurez sont agréées par le Père, qui par grâce les transforme en or.

de même, pour  être purifié, l'or doit être fondu dans des feux intenses pour que toutes les impuretés puissent être enlevées. Votre voyage spirituel sur cette terre est une longue purification en plusieurs étapes. À cause de vos  péchés, ajoutés à ceux de vos ancêtres (vos dispositions à pécher), votre âme a besoin de cette purification 

Jésus : Il n'y a pas d'autre moyen (ici d’un ton ferme) – mais j'ai pris la plus grande part du poids de vos péchés afin que vous ne tombiez pas et ne soyez pas en mesure de ne pas vous relever. Il vaut mieux prendre ce chemin de croix avec un cœur ouvert. 

(J'ai hésité avant d'écrire la partie qui suit, mais je m’y sentais exhortée…)

Prenez par exemple le cancer et la façon il affecte tant de personnes aujourd'hui. Il y a ceux qui parviennent à accepter Sa présence dans leur vie et qui feront ce qui leur est possible pour obtenir la guérison complète de cette maladie si redoutée. Ils apportent des changements spirituels et plusieurs me reviennent en prenant le chemin d’une repentance sincère. 

Cependant, il en est d'autres qui n'acceptent pas la grâce de cette « croix ». Ces gens restent amers, en colère et plein de ressentiment, jusqu'à la fin. Ils ont [pourtant là] la possibilité d’une transformation de leur âme qui leur assurerait une place en mon Royaume. Ils voulaient porter SEUL leur croix, loin de moi.

En raison du libre arbitre, Je ne pouvais pas les soulager de leur croix. Chaque âme doit toujours choisir – et Je ne suis qu'à un soupir de tous mes enfants, attendant qu’ils M’appellent. 

Fin du message 

Traduction Robert


Vous ne pouvez atteindre une vraie gloire spirituelle – avec ses récompenses – sans prendre votre croix

Message de Jésus via Marie des Philippines, le dimanche 7 février 2010


[Le samedi 6 février 7h20, mystères joyeux – j'étais tellement malade que je n’ai eu aucun message après le rosaire.
Le dimanche  7 février – hors de la ville – j’ai dit un rosaire dans la voiture : j’ai eu un message, mais je l'écrirai lundi – j’ai laissé le cahier sur mon autel à la maison.
Le lundi 8 février, après les mystères joyeux : « Seigneur, laissez-moi écrire le message de dimanche ».
Alors que je commençais les mystères glorieux (dans la voiture), j'ai de nouveau entendu...]

Réfléchissez toujours d'abord sur la crucifixion afin d'aborder correctement la résurrection. Il ne peut y avoir aucune résurrection sans crucifixion. Il en est de même avec votre vie dans l'esprit.

Vous devez prendre votre Croix, c'est la seule voie de retour. Vous ne pouvez atteindre une vraie gloire spirituelle – avec ses récompenses – sans prendre votre croix. Beaucoup se concentrent maintenant sur une vie de bien-être, une vie pleine de satisfactions, et veulent ignorer la croix. Mais Dieu a déjà pris nos croix, pour nous montrer qu’il n'y a aucun autre moyen de revenir vers le Père.

Pour arriver à son niveau de modernisation technologique, en particulier dans les villes, il a fallu plusieurs générations à votre monde actuel. Dans le monde spirituel, il a fallu aussi plusieurs générations pour comprendre ce qui a eu lieu il y a 2000 ans.
(À ce moment-là, je me suis demandé si nous progressions vraiment dans notre développement spirituel, car si l’on considère l'état du monde, il ne semble pas en être ainsi. Et après mon interrogation mentale, j’ai entendu :)

C’est à partir d'ailleurs [c’est-à-dire à partir de l’au-delà], que la vie spirituelle de l'Homme s'approfondit.

Fin du message.


(Suite) Chapitre II

-