Retour à la page des mises à jour   -    Index  Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Dieu dénonce la théorie de l'évolution
Jésus : L'homme actuel n'est pas le résultat d'une évolution qui monte, mais le résultat douloureux d'une évolution qui descend, car la faute d'Adam a entamé pour toujours la perfection physique, morale et spirituelle de l'homme initial. (...) Tout animal est tel qu'il a été fait, depuis des millénaires. Il y a bien eu diminution ou augmentation structurelle des dimensions, croisements avec apparition de races nouvelles, hybridations. (...)
 
Les fossiles témoignent que des animaux n'ont pas évolué, ... !!! Ce qui est contraire à la "théorie de l'évolution". On peut voir au "Jardin des Plantes", à Paris, des fossiles d'animaux existants encore.
Autre chapitre : Dieu parle aux Scientifiques
Vous qui croyez êtes plus avisés, Je vous invite à ouvrir les yeux pour voir tout ce que j’ai créé. 

Message de Dieu le Père au
Père Melvin Doucette - 31 décembre 2007 - Ce matin ma prière contemplative s’est passée en compagnie de notre Père céleste, qui m’a parlé ainsi :

Melvin, mon frère, toi qui partages mon sacerdoce, je t’aime et je te bénis.  Je vous aime tous, mes fils et mes filles qui croyez en moi, votre Père, et en mon Fils Jésus, votre Sauveur.  J’ai pris soin de vous au cours de l’année qui s’achève et je serai avec vous pour combler vos besoins, physiques autant que spirituels, pendant la Nouvelle Année.  Mettez en moi toute votre confiance.

C’est un fait que chez bien de gens la foi devient de plus en plus superficielle.  Beaucoup se fient à leur capacité de survie et à leur travail.  Ils croient que la seule chose nécessaire à leur bonheur est l’argent.  Par manque de foi, ils ont cessé de prier et ne vont plus à l’église.  Ils vivent à toutes fins pratiques en athées. Ils mènent une vie de péché, loin de moi, ils sont pleins d’orgueil et prisonniers d’un ou de plusieurs péchés mortels.  Ils ont besoin qu’une autre personne prie pour eux, car ils ne pensent plus à demander mon aide.

Ces non-croyants ont l’impression mensongère que je n’existe pas. 
Vous qui croyez êtes plus avisés, Je vous invite à ouvrir les yeux pour voir tout ce que j’ai créé. 

Les êtres humains peuvent-ils produire un beau coucher de soleil, un arc-en-ciel, une fleur ou le sable au bord de la mer?  Selon vous, d’où vient l’arbre en fleurs ou qui a fait les innombrables espèces d’oiseaux?  Tout dans le monde a été crée par moi, votre Père, comme un cadeau à votre intention. 

Regardez simplement le mécanisme d’horlogerie qui règle l’univers tout entier et émerveillez-vous de ma création.  Si vous avez la foi, vous saurez que toute la beauté, la grâce, la précision et la perfection de l’univers témoignent de l’amour que je vous porte. 

N’allez-vous pas me remercier de tout ce que j’ai fait pour vous? Vivez la Nouvelle Année en union avec moi, votre Père, avec Jésus, mon Fils, et avec l’Esprit Saint.  Je vous bénis tous. »


Des changements se produisent, mais le même nombre d’atomes et de matière existe aujourd’hui comme ce l’était au moment de la création

Message du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Lundi le 5 février 2007 (Ste-Agathe)

Jésus dit :« Mon peuple, dans cette vision, vous voyez la beauté de la création de Dieu au moment même où vous le lisez dans la Genèse.  Plusieurs de vos scientifiques ont de la difficulté avec les textes de la création dans la bible, parce que plusieurs ne croient pas en des miracles comme ceux-là. 

Leurs idées de la théorie du « big bang » et de la théorie de l’évolution ne sont que théories sans aucun fait prouvé dans la réalité.
 

Les systèmes des astres passent constamment par le vieillissement et la renaissance. 
Aucune espèce ne s’est jamais mutée à un nombre plus élevé de chromosomes.  Des changements se produisent, mais le même nombre d’atomes et de matière existe aujourd’hui comme ce l’était au moment de la création. 
Croyez en cette création des choses, parce que l’homme dans toute sa science ne peut pas créer un arbre ou faire un humain seulement à partir d’éléments. 


C’est regrettable que l’homme ait abusé de la nature en manipulant l’ADN, les hybrides et même le clonage.  L’homme ne comprend pas le grand tableau de l’équilibre de la nature et toutes vos plantes hybrides et animaux sont des tentatives pour améliorer ma perfection avec vos imperfections.  C’est pourquoi vos médicaments ont de mauvais effets, et il s’ensuivra avec vos hybrides et changements de l’ADN des inadaptés en nature. 

Les herbes naturelles et les plantes sont meilleures pour votre corps que tout ce que l’homme peut développer.  Comprenez que mon plan pour l’homme c’est de me connaître, de m’aimer et me servir, et non pas de réinventer une création parfaite qui est déjà parfaite. »


La théorie de l’évolution de Darwin et les fondamentalistes

Message du Seigneur à John Leary
  - Mercredi le 10 novembre 2005 (fête de St-Léon le Grand)

Jésus a dit :  « Mon peuple, vous voyez aux nouvelles un débat entre les scientifiques qui supportent la théorie de l’évolution de Darwin et les fondamentalistes qui supportent l’enseignement de la Bible d’un plan « intelligent ». 
C’est un peu triste que ceux qui utilisent cette phrase essaient de déguiser la « Création de Dieu » afin d’être politiquement correct. 


Les jours de la création ont très peu de relation selon vos jours,
mais la création actuelle est venue de Ma main. 
L’évolution est enseignée dans vos écoles comme un fait au lieu d’une théorie. 
C’est vrai que différentes espèces ont changé à travers la mutation pour s’adapter à leur environnement. 

Ce qui n’a pas été scientifiquement prouvé c’est qu’une espèce ne peut pas changer la composition de ses chromosomes en une espèce supérieure, ou que ce serait encore le cas. 

Les 46 chromosomes de l’homme sont uniques à son espèce
et J’ai fait l’homme à Mon image avec une âme, une raison et une libre volonté. 
Ce sont tous des dons que J’ai donnés seulement à l’homme et à aucune autre espèce.
 
La croyance dans à Ma création a plus de crédibilité qu’une théorie non prouvée. »  


il n'y a pas eu d'évolution. Il y a eu simplement la Création voulue par le Créateur

Extrait du livre "
Maria Valtorta - Leçon sur l'épitre de Saint Paul aux romains" (page 130-leçon n° 23)

(C'est Dieu qui parle) Le Doux Hôte me dit: (...)

Il n'y a pas eu d'auto-genèse, il n'y a pas eu d'évolution. Il y a eu simplement la Création voulue par le Créateur.
Votre raison, dont vous êtes si orgueilleux, devrait suffire à vous convaincre qu'à partir de rien, on ne peut former quelque chose d'initial, et qu'à partir d'une chose initiale unique, on ne peut former le tout.

Dieu seul peut mettre de l'ordre dans le chaos et le peupler d'innombrables créatures qui forment la Création.
Ce Créateur très puissant n'a pas eu de limites dans ses actes créatifs, qui ont été multiples. Pas de limites non plus dans la création de créatures déjà parfaites, parfaites selon le but pour lequel chacune d'elles a été conçue.

Voilà une sottise que de croire que Dieu, après avoir décidé de se donner une Création, ait pu faire des choses informes ou incomplètes, et attendre d'en être glorifié seulement à la fin du cycle évolutif, lorsque chaque créature, et toutes les créatures ensemble, auraient atteint la perfection de leur nature, en devenant enfin aptes à satisfaire le but naturel ou surnaturel pour lequel elles au-raient été créées.

De même qu'une telle théorie ne peut s'appliquer aux créatures inférieures, dont le but naturel est situé à l'intérieur d'un espace de temps limité, de même et à plus forte raison el-le ne peut s'appliquer à l'homme, créé dans un but surnaturel et destiné à la gloire du Ciel.

Pourrait-on seulement imaginer un Paradis dont les légions de Saints glorifiant Dieu autour de son trône seraient le produit dernier d'une longue évolu-tion de bêtes sauvages?

L'homme actuel n'est pas le résultat d'une évolution qui monte, mais le résultat douloureux d'une évolution qui descend, car la faute d'Adam a entamé pour toujours la perfection physique, morale et spirituelle de l'homme initial.

La blessure a été tellement grave que même la Passion de Jésus-Christ, qui pourtant redonne la vie de la Grâce à tous les baptisés, ne peut effacer les résidus de la faute, les cicatrices de la grande blessure, c'est-à-dire les mauvais appétits qui sont la ruine de ceux qui n'aiment pas Dieu, ou très peu, et qui sont le tourment des justes qui ne voudraient pas se sen-tir attirés par la voix de ces appétits, et qui luttent de façon héroïque, et pendant toute leur vie, pour gagner cette bataille et demeurer fidèles au Seigneur.

L'homme n'est pas le résultat d'une évolution, de même que la Création n'est pas le produit d'une auto-genèse.
Une évolution suppose toujours une première source créative.
De plus, penser que les innombrables espèces existantes puissent dériver d'une seule cellule auto-engendrée, est un pur absurde.


Pour vivre, la cellule a besoin d'un milieu fertile, pourvu d'éléments qui permettent et maintiennent la vie.
Si la cellule s'est auto-engendrée à partir de rien, où a-t-elle trouvé les éléments pour se former, vivre et se reproduire?
Si elle n'existait pas encore lorsqu'elle a commencé à être, comment a-t-elle trouvé les éléments vitaux: l'air, la lumière, la chaleur, l'eau? Ce qui n'existe pas encore ne peut pas créer.

Alors, comment la cellule aurait-elle trouvé les quatre éléments déjà prêts à la recevoir au moment de sa formation?
Qui lui aurait donné le germe qui s'appelle "la vie"? Quelle source?
Même si, par hypothèse, on voulait admettre que ce non-existant se soit formé à partir de rien, de quelle façon à partir de son unité et de son espèce unique, aurait-il pu produire toutes les variétés d'espèces qu'on retrouve dans la Création visible?

Astres et planètes, mottes de terre, rochers, minéraux, les multiples et différentes qualités du règne végétal, les différentes espèces et familles du règne animal, encore plus nombreuses et variées que celles du règne végétal...

Des invertébrés aux vertébrés, des mammifères aux ovipares, des quadrupèdes aux quadrumanes, des amphibies et reptiles aux poissons, des carnivores féroces aux ovins doux, des animaux armés de redoutables armes d'attaque ou de défense aux insectes qu'un rien suffit à détruire, des colosses qui habitent les forêts vierges et contre qui aucun autre animal ne peut s'élever sauf leurs propres semblables, à toutes les catégories d'arthropodes, jusqu'aux protozoaires et bacilles:
tous venus d'une seule et unique cellule? Et par génération spontanée?

Si tel était le cas, la cellule serait plus grande que l'Infini.
Pourquoi l'Infini, Celui dont les attributs n'ont pas de mesure, a-t-il été occupé pendant six jours, six étapes sidérales, pour faire la Création visible, en départageant l'ouvre de cette création en six ordres de création ascensionnelle qui évoluait, elle oui, vers des perfections toujours plus hautes?

Non parce qu'il avait besoin d'apprendre à créer toujours mieux, mais à cause de l'ordre qui règle toutes ses divines opérations.
Cet ordre aurait été violé - car cela aurait eu pour effet de rendre impossible la survie de la dernière créature à être créé: l'homme - si l'homme avait été créé au tout début, avant que la Terre ne soit constituée dans toutes ses parties, pour être prête à le recevoir grâce à l'ordre établi dans ses eaux et dans ses continents; avant que cette même Terre ne soit rendue confortable par la création du firmament; avant qu'elle ne soit rendue lumineuse, belle, fertile par le soleil bé-néfique, la lune luisante et les innombrables étoiles; avant qu'elle ne soit devenue la demeure, le réservoir, le jardin de l'homme grâce aux créatures végétales et animales dont elle est recouverte et peuplée.

L'homme a été fait au sixième jour. En lui sont résumés les trois règnes de la Création sensible et, merveilleuse vérité, en lui se trouve aussi la preuve de son origine divine: l'âme spirituelle que Dieu a infuse dans la matière de l'homme.
L'homme: véritable anneau de jonction entre la Terre et le Ciel, véritable trait d'union entre le monde spirituel et le monde matériel, être où la matière sert de tabernacle à l'es-prit, être où l'esprit vivifie la matière non seulement pour la vie mortelle, qui est limitée, mais aussi pour la vie immortelle qui doit venir après la résurrection finale.

L'homme: créature en qui resplendit et demeure l'Esprit Créateur.

L'homme: merveille de la puissance de Dieu qui par son souffle, partie de son Etre infini, pénètre et transforme la poussière en puissance d'homme, en l'élevant à la condition de créature surnaturelle, de fils de Dieu par participation de nature, devenue apte à se mettre en relation directe avec Dieu et à comprendre l'Incompréhensible. L'homme devenu ca-pable d'aimer et en droit d'aimer Celui qui dépasse tout autre existant, à un point tel, que cet homme, bloqué par un res-pect écrasant, ne serait même pas en mesure de désirer de l'aimer sans le don du divin soutien.

L'homme: le triangle créé qui avec sa base de matière touche la Terre d'où il a été tiré; avec ses facultés intellec-tuelles tend à monter vers la connaissance de Celui à qui il ressemble; et avec sa partie la plus élevée, l'esprit de l'esprit, la partie la plus choisie de l'âme, touche le Ciel et se perd dans la contemplation de Dieu-Charité, tandis que la Grâce, gratuitement reçue, l'associe à Dieu, et la charité allumée par cette union avec Dieu le divinise. Car "celui qui aime est né de Dieu", et le privilège du fils est de participer à la nature de son père. C'est donc dire que l'homme est l'image de Dieu à cause de son âme divinisée par la Grâce, et ressemble à Dieu à cause de la charité qui est rendue possible par cette même Grâce.

L'homme a donc été créé le sixième jour. Il a été créé complet, parfait en chacune de ses parties matérielles et spiri-tuelles, fait selon la Pensée divine et selon la fin pour laquelle il avait été créé: aimer et servir son Dieu pendant la vie ter-restre, le connaître dans sa Vérité, et jouir enfin de Lui dans l'autre vie, éternellement.

L'Homme unique a été créé, celui à partir de qui devait naître toute l'Humanité, à commencer par la Femme, compagne de l'Homme, faite pour lui, et qui avec lui aurait peuplé la Terre entière et dominé les autres créatures inférieures.


L'Homme unique a été créé, celui qui en tant que père aurait transmis à sa descendance tout ce qu'il avait reçu: la vie, les sens, les facultés matérielles, ainsi que l'immunité de toute souffrance, la raison, l'intelligence, la science, l'intégrité, l'immortalité, et pour finir, le don des dons: la Grâce.

La théorie évolutionniste qui s'appuie sur la conformation du squelette, ainsi que sur la diversité des couleurs de la peau et celle des physionomies, et qui par là voudrait prouver ses propos erronés sur l'origine de l'homme, n'est pas une théorie contre la vérité des origines de l'homme - créature créée par Dieu - elle est en sa faveur.

Car ce qui prouve l'existence d'un Créateur, c'est justement la diversité des couleurs et des structures chez les différentes espèces de créatures que lui, le Tout-Puissant, a appelées à l'existence.

Si cela s'applique au cas des créatures inférieures, à plus forte raison cela s'applique à l'homme.

A l'homme créé par Dieu, même si certaines circonstances de vie, de climat, et aussi de corruption - c'est cela qui a provoqué le déluge, et aussi, mais beaucoup plus tard, dans les prescriptions du Sinaï et dans les malédictions de Moïse, des ordres et des me-naces si sévères (Lv 18, 23; Dt 27, 21) - font qu'il présente des aspects et des couleurs différentes selon les différentes races.

Tous savent, et l'expérience de la vie le prouve et le confirme continuellement, qu'une impression violente peut provoquer des réactions imprévues sur l'embryon d'une mère en gestation, à un point tel que celle-ci met au monde un petit monstre qui rappelle dans ses formes l'objet qui a troublé la mère.

On reconnaît aussi que la longue insertion d'une personne de race aryenne au sein d'un peuple non aryen produit des modifications plus ou moins accentuées dans les traits du visage.
Cette dernière finit par emprunter certains traits ca-ractéristiques de la race qui l'accueille.
De même il est prouvé que des climats particuliers, ou les caractéristiques spé-ciales d'un milieu ambiant, ont une influence sur la croissan-ce et le développement des membres du corps humain, et sur la couleur de la peau.

Tout cela pour dire que les chimères sur lesquelles les partisans de l'évolutionnisme voudraient construire l'édifice de leur présomption ne soutiennent pas leur édifice mais en fa-vorisent l'effondrement.

Dans le déluge ont péri les branches corrompues de l'humanité errante dans les ténèbres par suite de la faute.
Un seul rayon de l'étoile perdue - le souvenir de Dieu et de sa promes-se - parvenait encore à se frayer un chemin, comme au travers d'un épais brouillard, jusqu'au petit nombre des justes.

Une fois les monstres détruits, l'Humanité préservée s'est multipliée à partir de la race que Dieu avait reconnue comme juste, la race de Noé.
L'Humanité a donc été reconduite à son premier état, celui du premier homme, dont la nature toujours constituée de matière et d'esprit, et restée telle même après que la faute en eut dépouillé l'esprit de la Grâce divine et de l'innocence.

Si l'homme eût été le produit final d'une évolution ayant des brutes pour ancêtres, à quel moment et de quelle façon aurait-il reçu son âme?
Est-il possible que des brutes aient reçu avec leur vie d'animaux l'âme spirituelle? L'âme immortelle? L'âme intelligente? L'âme libre? Cette simple pensée est un blasphème.

Et comment donc auraient-elles pu transmettre ce qu'elles n'avaient pas?
Et Dieu, serait-il allé jusqu'à se déshonnorer Lui-même en plaçant l'âme spirituelle, son souffle divin, dans un animal?
Un animal si évolué qu'on l'imagine, ne demeure-t-il pas toujours un animal?
Le descendant d'une longue série d'animaux? Même cette supposition est de nature à offenser le Seigneur.


Pour se donner un peuple de fils et donner ainsi expression à l'amour dont il surabonde et recevoir l'amour dont il est assoiffé, Dieu a créé l'homme directement avec un acte parfait de sa volonté, en une seule opération qui a eu lieu le sixième jour de la création.

Dieu alors a pris de la poussière et l'a transformée en chair vivante et parfaite.
Ensuite il lui a insufflé l'âme, une âme adaptée à sa spéciale condition d'homme, fils adoptif de Dieu et héritier du Ciel.
Il ne s'agit pas ici de l'âme "que même les animaux ont dans les narines", et qui va disparaître avec la mort de l'animal.
Il s'agit de l'âme spirituelle qui, elle, est immortelle, qui survit à la mort du corps et ranimera ce corps au son des trompettes du Jugement - lors du triomphe du Verbe incarné, Jésus-Christ -.

Il ranimera ce même corps. Car il faut que les deux natures qui ont vécu en-semble sur la Terre s'unissent à nouveau pour l'éternité, dans la joie ou la douleur, selon les mérites qu'ensemble elles au-ront acquis.

Voilà la vérité. Que vous l'acceptiez ou que vous la refusiez.
Et même si vous êtes nombreux à vouloir la refuser avec obstination, le jour viendra où vous la connaîtrez parfaitement, où votre esprit en sera convaincu en un instant, et vous réaliserez que pour avoir suivi l'orgueil et le mensonge vous aurez perdu le Bien éternellement.


Il va de soi que ceux qui n'admettent pas que l'homme a été créé par Dieu, n'arrivent pas à saisir la nature exacte de la Faute, le pourquoi de la condamnation, les conséquences inhérentes à celle-ci et à celle-là.

L'homme a besoin de croire à la création telle que décrite. Cela lui est nécessaire pour le rendre capable de se guider afin d'orienter toujours, s'il le veut, toutes ses actions vers le but pour lequel il a été créé; but immédiat: aimer et servir Dieu sur terre; but ultime: jouir au Ciel de sa présence.

Mais suivez-moi. Ma parole est lumineuse et simple parce que je suis Dieu. Et Dieu, Sagesse infinie, sait s'adapter à l'ignorance et à la relativité de ses petits. J'aime les petits, pourvu qu'ils soient humbles. Je leur dis: "Venez vers moi, vous qui êtes petits, et je vous apprendrai la Sagesse"




Extrait d'un message de Jésus à Maria Valtorta (en 1950)
(page 175 du livre "à l'aube d'une ère nouvelle" en vente aux Éditions du Parvis)


(c'est Jésus qui parle)

(...) Comment ceux qui veulent expliquer la création et la vie par l' auto genèse et la poly genèse, peuvent-ils nier que le Tout-Puissant puisse faire moins que ce qu'il a pu créer au commencement, où il n'y avait pas même la matière, mais seulement le néant, et ensuite seulement des choses limitées et imparfaites ?

Est-ce logique, purement logique et raisonnable, que l'on admette le miracle du chaos qui s'ordonne par lui-même et engendre la cellule, et que la cellule évolue en espèces et chaque espèce en espèces de plus en plus perfectionnées et nombreuses, tandis qu'on décide que Dieu n'a pas pu faire de lui-même la Création ?


Est-il logique et raisonnable de soutenir l'évolution de l'espèce, d'une espèce donnée jusqu' à la forme animale la plus parfaite, douée de la parole et de la raison, alors qu'on est à même de constater - ce qui concerne ces deux facultés - que depuis des millénaires que les animaux vivent avec l'homme, aucun animal n'ai jamais acquis ni la parole ni la raison ?

Tout animal est tel qu'il a été fait, depuis des millénaires.
Il y a bien eu diminution ou augmentation structurelle des dimensions, croisements avec apparition de races nouvelles, hybridations.
Mais malgré l'écoulement des siècles et des millénaires, l'on ne voit jamais le taureau cesser d'être taureau, le lion cesser d'être lion, ni le chien cesser d'être chien, lui qui vit avec l'homme depuis des siècles. Pas plus qu'on ne voit les singes, au cours des millénaires et malgré leurs contacts avec l'homme - dont ils peuvent certes imiter certains gestes, mais dont ils ne peuvent pas apprendre la parole -, devenir hommes, même pas du point de vue animal.

Ce sont les créatures inférieures elles-mêmes qui démentent, par l'évidence des faits, les élucubrations des tenants de la science purement rationnelle.
Les animaux sont tels qu'ils étaient. Ils témoignent de la toute-puissance de Dieu par la variété des espèces, mais ils n'ont pas évolué.

Ils sont demeurés tels qu'ils étaient, avec leurs instincts, leurs lois naturelles, leurs aptitudes particulières, qui ne sont pas inutiles, même si parfois elles peuvent le paraître.
Dieu ne fait pas d'œuvres inutiles ni totalement nuisibles. Même le venin du serpent est utile et a sa raison d' être. (...)


Message du Seigneur au Père Melvin Doucette -- Le 8 juin 2005 - Île-du-Prince-Édouard) / C0B 2B0 / Canada

Je me suis entretenu avec Jésus dans ma prière ce matin. Il m’a parlé en ces termes :


« Melvin, mon frère, je t’aime et j’aime tous mes frères et toutes mes sœurs.
Tous doivent louange, honneur et adoration à Dieu
car il est l’Être suprême et le Créateur de l’univers.

Tous sont appelés à croire en un seul Dieu, ainsi que l’enseigne le Premier Commandement. Sachez que Dieu le Père a créé toutes choses, depuis les hautes montagnes jusqu’à l’atome le plus petit, invisible à l’oeil nu.
Tous les végétaux ont été faits par le Père, pour servir de nourriture aux êtres humains et aux animaux et pour combler divers besoins.
Certaines de ses œuvres n’ont été créées que pour le délice des yeux, comme les fleurs, les couchers de soleil, les arcs-en-ciel ou les beaux paysages.


Le Père a également fait les animaux,

qui sont de différentes sortes et de différentes tailles.

Il y a aussi les oiseaux du ciel; il en existe d’innombrables espèces et toutes ont été créées par le Père.
En dernier lieu, le Père a créé les êtres humains,
qu’il a faits à son image et à sa ressemblance.

Les humains sont les seules créatures qui peuvent parvenir à connaître le Père et à le louer, l’adorer et le vénérer.

En vérité, ils sont aussi les seuls êtres qui peuvent pécher, car ils ont reçu la faculté humaine de choisir. Je vous appelle tous aujourd’hui à adorer votre Créateur, le Père céleste, au nom de toutes les créatures qui doivent le servir.

Acceptez le Père et rendez-lui l’honneur qui lui est dû pour toutes les œuvres qu’il a faites.
Remerciez-le pour tous les donsqu’il vous a accordés et demandez-lui chaque jour de vous venir en aide.
Jevous bénis. »


Jésus s'adresse à tous les milieux scientifiques du Monde,

Message du Seigneur à Jean-Marc (France) 2 août 1990

En ce jour, Moi, Votre Père Créateur de tout l'Univers, Je M'adresse directement à tous les milieux scientifiques du Monde, à tous ceux de Mes enfants qui ont consacré leur vie à la science des hommes. Sachez, vous tous Mes enfants, vous tous qui vous croyez savants au véritable sens du terme, sachez que la connaissance de l'homme est bien limitée et ténébreuse face à la Création infinie de Dieu et à ses Lois et Commandements qui régissent tout.

Mes enfants, ouvrez bien vos yeux sur la réalité des choses. Vous prétendez tout connaître et tout savoir, mais qu'êtes-vous face à Mon Infinité! Vous n'êtes qu'un infime grain de poussière qui prétend tout connaître ! Retrouvez l'humilité, enfants du monde, car c'est par votre orgueil que vous vous perdrez.
Toutes vos connaissances et lois actuelles sont basées sur des sables mouvants, sur des illusions totales puisque toute votre soi-disant "science humaine" a tout basé sur la négation de Dieu, Moi, Votre Père et Votre Créateur.

Si vous voulez tout comprendre en niant Mon Existence, non seulement votre compréhension ne pourra qu'être enténébrée, mais encore vous ne trouverez jamais la Vérité.
Sachez, vous tous: savants, docteurs et scientifiques, que tout a été créé par Dieu et que rien ne peut exister sans Dieu.

Sachez, une fois de plus, que l'homme ne vient pas de l'animal, mais que chaque élément de Ma Création a été créé séparément et chacun pour une fonction bien précise. Vos théories de l'évolution humaine sont donc totalement faussées et vos prétentions scientifiques vous montent à la tête.

Voyez et croyez! Voyez les merveilles de Ma Création, analysez la perfection dans Mes Créatures et, si vous avez un peu de logique, simple et pure, vous ne pourrez douter que seul Dieu a pu crée une telle merveille.
Ouvrez votre cœur, Mes enfants, car il est dur comme la pierre. Ne faites plus souffrir Ma Création par vos expériences qui ne mènent à rien, si ce n'est à accroître votre soif de puissance et votre orgueil, qui veut s'étendre au-delà de la terre.

A quoi bon sonder l'Espace entier si vous ne connaissez pas les mystères et les merveilles que Dieu a déposés dans votre cœur !
A quoi vous mènent toutes vos recherches si ce n'est à détruire l'Œuvre de Dieu! Votre curiosité aiguisée vous a conduits à écouter les voix trompeuses du serpent qui est à l'œuvre plus que jamais et qui vous a fait mordre, une fois de plus, dans le fruit défendu, celui de la fausse connaissance.

Ouvrez les yeux, Mes enfants, et comprenez qu'une vie sans Dieu est une vie perdue, une vie vouée à l'échec, une vie dans les ténèbres et promise à l'éternelle souffrance. Il est temps et plus que grand-temps d'ouvrir les yeux et de retrouver la bonne direction.
Ne cherchez plus sans cesse à expérimenter le pourquoi et le comment des choses, mais cherchez à Me connaître et à M'aimer et vous découvrirez la véritable science, la seule science, celle qui vient de Dieu, celle qui est de toute Éternité.

Sachez que vous tous, qui, par vos fausses connaissances, avez détourné Mes enfants de la bonne voie, vous êtes grandement responsables et que pour cela aussi vous serez durement jugés et châtiés si vous ne changez pas de voie, si vous ne vous convertissez pas, si vous n'implorez pas Mon Pardon de Rédempteur. Tous les crimes que vous avez commis ou dont vous êtes l'origine ou la cause, tous ces crimes sont inscrits en "lettres noires", inaltérables, sur votre âme et, de cela aussi, il faudra rendre compte au Tribunal de Dieu.

Je M'adresse spécialement à vous, Médecins du monde, vous qui avez reçu de Dieu la merveilleuse mission de soigner, soulager et guérir les maux et maladies de votre prochain. C'est une noble mission pour qui en respecte les conditions de Dieu, soit: I'Amour du prochain et le respect de la vie. Mais combien êtes-vous qui transgressez Mes Commandements et qui, sans pitié, massacrez les innocents dans le ventre de leur mère; vous rendez-vous bien compte que vous êtes de grands criminels ?

Tremblez, tremblez d'effroi, car si vous ne vous repentez pas et ne changez pas de voie, la colère de Dieu va bientôt s'abattre sur vous tous et sur vos sociétés mauvaises, et vous ne pourrez plus rien si ce n'est regretter amèrement vos crimes.

Que ce message vous permette d'ouvrir vos yeux et votre cœur, et ne vous laisse plus indifférents face à la souffrance humaine. Sachez que votre Père vous aime, que Jésus-Christ vous aime et attend avec impatience que vous veniez à Lui pour vous faire pardonner, car Il est toute Miséricorde comme Je suis source de toute Miséricorde.

Mes enfants, répondez à l'Appel de Votre Père et convertissez-vous avant l'échéance inéluctable des châtiments.


Mon récit de la création dans la Genèse est très explicite et ordonné

Message du Seigneur à John Leary - Jeudi le 14 juillet 2005.

Jésus : « Mon peuple,
l’homme est curieux concernant les choses de l’espace et vous êtes continuellement à la recherche de nouvelles informations pour savoir comment cet univers s’est fait. 
Vos savants continuent de croire qu’une grosse explosion au hasard est à l’origine de l’univers.
 

Mon récit de la création dans la Genèse est très explicite et ordonné
,
mais vos scientifiques ont de la difficulté à croire que J’ai tout créé dans l’ordre. 

L’ordre ne vient pas du chaos …
vous voyez votre propre système solaire de planètes et de lunes.
 
Toute Ma création est parfaite dans chaque détail, et l’homme ne peut pas en comprendre la véritable perfection. 
Lors du jugement, vous comprendrez alors vraiment Ma perfection, mais sachez que Mes chemins sont plus grands que vos chemins. »


La création de l’univers microscopique

Message au
Père Melvin Doucette (Canada) - Le 28 juillet 2005

Durant ma demi-heure de prière ce matin,
Jésus m’a parlé en ces termes de la grande puissance de Dieu :


« Melvin, mon ami, je t’aime.
Dans le credo tu dis Je crois en Dieu, le Père tout-puissant.
Le Père a une puissance infinie et s’en est servie pour créer l’univers entier.
Les scientifiques commencent à peine à comprendre l’étendue et la complexité de l’univers.
Seul le Père pouvait créer des planètes et des étoiles si colossales.

Une puissance plus grande encore est manifestée dans la création de l’univers microscopique : les particules y sont si petites qu’on ne peut les voir à l’œil nu; elles forment un monde tout nouveau d’atomes et d’éléments sous-atomiques.

Toutes ces choses sont si bien ordonnées qu’elles en confondent l’esprit.


Ce qui est frappant aussi dans l’univers, c’est le mouvement bien réglé des planètes, des étoiles et des lunes. Tu n’as qu’à regarder la terre et sa lune : la lune tourne autour de la terre depuis des millions d’années, à la même vitesse et selon le même orbite mois après mois; la terre tourne sur son axe à chaque période de 24 heures, et les saisons se succèdent avec la régularité d’une horloge.

Le soleil remplit fidèlement son importante fonction : il répand continuellement sa lumière, et la terre en tournant produit le jour et la nuit.

Seule une grande puissance intelligente peut faire tout cela et le maintenir en mouvement.


Mais ce que Dieu le Père a fait de plus grand dans la création, ce sont les êtres humains. À vrai dire, il a créé toutes choses dans l’univers par amour pour toi et pour tous les hommes et toutes les femmes vivant sur terre.

Devant tant de merveilles qui vous entourent, quelle raison auriez-vous de ne pas aimer le Père?
En vérité, vous devez l’aimer et l’adorer pour le grand amour qu’il vous manifeste.

Vénérez-le chaque jour et rassemblez-vous chaque dimanche pour lui rendre un culte et une adoration solennels.
Ayez un cœur reconnaissant pour tout ce que le Père vous a donné. Je vous aime. »




  ---