Retour à la page des mises à jour   -    Index Index par thèmes  -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Le jugement des âmes devant le Seigneur
Autres chapitres : Le jugement des non baptisés  Des talents et des hommes  Les Dons de l'Esprit


Ce qui est essentiel est ce que vous avez fait aux plus petits, à ceux que la vie a blessés ou laissés pour compte, car alors c’est à Jésus ressuscité que vous l’avez fait, et cela vous sera compté.

Message du Ciel - Jean messager de la lumière 
- Livre Tome 6 : En route vers la Jérusalem céleste. Page 174 : Vous serez jugés sur l’amour - Message du14 août 2006

Toute la création est en ce moment livrée au pouvoir de l’Adversaire, elle se libérera de l’esclavage de cette dégradation pour recevoir la liberté glorieuse des fils de Dieu.

Le Sauveur jugera l’humanité, cette certitude vous ne pouvez pas l’effacer de l’Évangile. Cette vérité peut en gêner certains et même parfois les inquiéter !

Oui, un jour viendra - dont vous ne pouvez connaître la date - où le Seigneur de gloire fera un tri.
Oui, Il fera le tri dans tout ce que les hommes ont fait de bien et de mal.

Ce jour qui se projette à la fin des temps, précisément de votre temps, a pour principe de vous rappeler, de loin en loin, tout le sérieux de votre existence, toute l’urgence de la conversion et tout le réalisme qui vous est demandé dans le service du Seigneur.

Au grand jour vous sera révélée l’union qui vous associe à Jésus glorieux.

Cette union se concrétise par votre comportement et les actions que vous avez réalisées à l’égard de tous ceux et de toutes celles qui sur terre ont eu besoin de secours et cela sans faire aucune discrimination selon leurs dispositions personnelles par rapport au Royaume de Dieu.

Ce qui est essentiel est ce que vous avez fait aux plus petits, à ceux que la vie a blessés ou laissés pour compte, car alors c’est à Jésus ressuscité que vous l’avez fait, et cela vous sera compté.


Faites le point pour mesurer si dans votre vie quotidienne vous avez bien réagi :

-- quand vous avez croisé des personnes qui ont eu besoin d’amitié,
-- qui ont eu la soif d’être reconnues,
-- qui sont demeurées étrangères et prisonnières de leur passé,
-- exposées sans défense au grand froid du mépris ou de l’indifférence ...

Certes, vous pouvez considérer que ce ne sont que de petits mépris et des indifférences passagères, mais le Seigneur prend pour Lui tous les regards que vous détournez,

-- toutes les paroles de paix que vous négligez,
-- toutes vos lenteurs à pardonner et
-- tous vos silences, quand ils sont des silences volontaires,
-- toutes vos contractions d’orgueil.

Tant que vous cheminez, tant que vos forces vous permettent d’espérer un lendemain, peut-être pensez-vous avoir suffisamment de temps devant vous et vous espérez que les autres changeront, et qu’alors vous pourrez aimer.
Or, c’est dès aujourd’hui que Jésus veut être servi en ses frères et ses sœurs si difficiles à aimer.

Par pitié, au nom de Jésus, avec les frères du Ciel, dès ce moment nous sommes chargés de vous redire, oui, vous redire avec douceur et insistance que vous serez jugés sur l’amour, parce que, dans Sa tendresse, le Seigneur Jésus voudrait dès aujourd’hui que vous soyez accordés à Sa propre charité...

Donc, vous avez à aimer Jésus charitablement, avec confiance, sans regarder derrière vous et sans appréhension.

Donnez-vous à vos frères en vous aimant les uns les autres et Jésus vous prendra comme instruments pour accomplir des merveilles, cela à la condition que vous vous remettiez entre Ses mains dans un élan de confiance aveugle et absolue. "

 Jean messager de la lumière



Si vos vies ne me rendent pas gloire, vous récolterez votre juste jugement

Tendre-Cœur : message de Jésus reçu le 10 Septembre 2013

Enfants de Mon Divin Cœur,

Réjouissez-vous en Moi. Je désire demeurer en vous. Je vous cherche. Je suis Qui Je suis. Je suis le Grand JE SUIS. Je suis l'Alpha et l'Oméga. Ne me rejetez pas. Ouvrez vos cœurs avec grande espérance. Abandonnez-vous à moi. Abandonnez-vous, et croyez en Moi, bien-aimés. Donnez-Moi la permission de travailler en vous. J'ai tellement de choses à exploiter dans vos cœurs et vos âmes. 

Beaucoup d'entre vous sont vraiment perdus. Vous avez rejeté Mes préceptes, brisé Mes commandements d'amour, et mérité Ma condamnation. Vous marchez sur la Terre en toute confiance, pensant que Ma miséricorde vous sauvera à la dernière seconde. Vous vous trompez, enfants.

Réveillez-vous. Satan a corrompu votre cœur. Vous vivez dans le péché. Vous Me rejetez, et vous croyez que Je vais vous montrer miséricorde à votre dernier souffle ? Vous avez été trompés. Ma colère sera la seule chose que vous recevrez de Moi lors de votre trépas. 

Vous allez trembler devant Moi. Vous mendierez ma miséricorde, et Je vous présenterai votre comportement passé, et Je resterai sourd à vos supplications. Je détournerai Mon regard de vous pour toute l'éternité, et Je vous jetterai dans le feu de l'Enfer auquel vous appartenez de plein droit.

Arrêtez de vous mentir à vous-mêmes. Si vos vies ne me rendent pas gloire, vous récolterez votre juste jugement. Ecoutez-Moi. Je vous laisse Mon baiser de paix. Shalom


Lorsque j'ouvrirais votre "boîte au trésor", tout ce que vous aurez stocké là pendant votre vie pourra ainsi être utilisée pour compenser vos péchés

Message de Jésus à John Leary (USA) daté du 13 juillet 2013 (St Henri)

Jésus : « Mon peuple, quand vous étiez enfant, vous aviez l'habitude de mettre vos pièces de monnaie dans une tirelire ou une petite boîte au trésor. [Aujourd'hui] vous pouvez même posséder quelques bijoux précieux que vous gardez dans un coffre-fort ou une boîte à bijoux. Vous avez en général un endroit spécial où vous conservez d'autres objets de valeur. 

Dans un sens spirituel, vous avez tous un coffre au trésor céleste où Je stocke vos larmes pour moi, vos bonnes actions, et toutes vos intentions de prière. Je vois si les intentions que vous avez dans vos cœurs soient bonnes ou mauvaises. Je cherche votre amour, et toutes les attentions que vous montrez à la fois pour Moi et pour vos prochains. 

Quand vous viendrez à Moi lors de votre jugement, après votre décès, ce ne sont que les actes de votre vie que vous aurez dans vos mains. Lorsque j'ouvrirais votre "boîte au trésor", tout ce que vous aurez stocké là pendant votre vie pourra ainsi être utilisée pour compenser vos péchés. C'est alors que Ma justice va régler ses comptes pour tout ce que vous avez fait. Le jugement de certaines âmes sera l'enfer ou le purgatoire, seules quelques âmes viendront directement au ciel."


Les âmes du purgatoire vivent hors du temps, et ne savent pas combien il leur reste à souffrir avant d’accéder au Ciel

Message de Jésus à John Leary (USA) Lundi 27 mai 2013

Jésus : Mon peuple, vous ne connaissez pas le jour où je vais vous ramener à la maison pour vous faire face à votre jugement. Certaines âmes seront perdues et iront en enfer, et seules quelques âmes vont directement au paradis. Cela laisse un bon nombre d'âmes qui auront besoin d'être purifiée au purgatoire.

Ce lieu de souffrance est comparable à une zone brumeuse, lugubre et triste où les âmes errent sans arriver à me voir. Seules les prières et les messes des âmes vivantes sur terre peuvent les aider à s'élever vers le ciel. Les âmes du purgatoire vivent hors du temps, et ne savent pas combien il leur reste à souffrir avant d’accéder au Ciel. La seule bonne chose qu'elles ressentent, c'est qu'elles ont l'espoir qu'un jour elles seront avec moi au paradis.

Certaines âmes du purgatoire inférieur souffrent comme si elles étaient dans les flammes de l'enfer. Ces âmes ne peuvent y sentir l'amour et la compassion des personnes vivantes qui prient pour elles, car dans ce lieu, l'amour ne peut y entrer.

Priez pour qu'après votre mort, vos familles pensent à prier pour vous si vous êtes au purgatoire.


Travailler chaque jour sur le perfectionnement de votre âme et soyez prêt pour le dernier jour de votre vie

Message de Jésus à John Leary (USA), reçu le
dimanche 5 mai 2013:

Jésus : «Mon peuple, chaque jour de votre vie, c'est comme une étape de plus vers votre jugement, et un pas de plus vers le ciel pour mes fidèles.

Chaque jour, vous devriez vous concentrer sur ma volonté afin que vous puissiez accomplir la mission que je vous ai donné.

Prenez le temps qu'il faut pour vos prières quotidiennes et la messe en semaine pour ceux qui le peuvent. Vous pouvez même me rendre visite par mon tabernacle lors des nuits d'adoration. Vous devez travailler pour gagner votre vie mais vous avez aussi besoin de partager votre foi chaque jour en donnant le bon exemple chrétien de ceux qui vous entourent.

Quand vous le pouvez, n'hésitez pas à aider les autres qui sont dans leurs besoins. A la fin de chaque journée, essayez de réfléchir sur l'un de vos défauts que vous pourrez confesser plus tard, mais apprenez de vos erreurs afin de ne pas les répéter. Lorsque vous arriverez au jour de votre jugement, vous devrez rendre des comptes pour chaque jour sur la façon dont vous avez travaillé pour moi.

Plus vous aurez de bonnes actions, plus il sera facile pour vous d'aller au but ultime qu'est le Paradis. Travailler chaque jour sur le perfectionnement de votre âme et soyez prêt pour le dernier jour de votre vie.


Même si vous avez à souffrir dans cette vie,
cela vaut la peine d'arriver à être avec Moi dans le ciel pour toujours


Message de Jésus à John Leary (USA), reçu le 1
er août 2012 (Saint Alphonse de Liguori) 

Jésus : « Mon peuple, pendant la journée le soleil cache les étoiles, et vous voyez un beau ciel bleu. La nuit, avec un ciel clair, vous pouvez voir des milliers d'étoiles et même des galaxies lointaines, avec l'aide d'un grand télescope. Chaque étoile est comme votre propre soleil qui émet de la lumière à partir de son four nucléaire. Lorsque vous étudiez le soleil, les planètes et les étoiles, vous voyez un immense univers qui vous montre comme la terre est petite par rapport à tous les autres corps célestes. Ce qui est unique sur la terre, c'est l'abondance de la vie, avec toute son eau à la bonne température, à bonne distance du soleil.

Non seulement l’univers est beau, mais il est difficile de comprendre le nombre infini des étoiles. L'homme ne peut pas vraiment comprendre le vrai sens de l'infini ou de l'éternité parce que vous avez une référence de temps réduite à cette vie. C’est un coup de chance si la durée de vie de l'homme peut atteindre ne serait-ce qu’une centaine d'années, mais cela ne peut même pas rayer la surface de l'éternité. N'oubliez pas que votre âme est immortelle, et qu’elle continuera de vivre hors du temps. 

Vous n'avez que deux destinations finales : le ciel ou l'enfer. Une fois que vous êtes jugés [et envoyés] dans l’un des deux lieux, votre âme sera là pour toute l'éternité. Même si vous avez à souffrir dans cette vie, cela vaut la peine d'arriver à être avec Moi dans le ciel pour toujours. 

Vous avez vu l'enfer, et personne ne choisirait une si horrible destination éternelle. Même quand les gens voient cette possibilité à la fin de leur vie, ils ont une dernière opportunité de M'aimer et d'être sauvés. Il est difficile d'imaginer que certaines âmes sont tellement aveuglées par le mal et les plaisirs qu'ils choisissent l'enfer. Je désire que toutes les âmes M'aiment et veuillent venir au ciel. 

Ces âmes qui M'aiment, auront beaucoup à souffrir dans cette vie, et elles peuvent avoir besoin de souffrir en purgatoire pour être purifiées. Mais le choix final va les amener à être avec Moi dans la beauté d’un amour total pour toute l'éternité. Cette glorieuse récompense vaut bien n'importe quelle quantité de souffrance que vous pourriez avoir à souffrir pour gagner le ciel. »


C’est vous-mêmes qui portez la responsabilité et le fardeau de tous vos actes quand vous avez dit au Seigneur « oui » ou « non », ou bien encore en vous taisant, refusant tout engagement

Message du Ciel - Jean messager de la lumière - 13 mars 2012

"Mes bien chers frères et sœurs,

Quand le Fils de l’homme entouré de ses saints anges, viendra en plein ciel de gloire, Il siégera sur un trône pour le jugement dernier. Ce jugement, Jésus en fait état en donnant l’image de la séparation des brebis d’avec les boucs, donc comme un choix tout comme un tri. Mais en réalité, il ne s’agit pas d’un tri arbitraire opéré de l’extérieur mais de l’intérieur de vous-même.

Sachez que dès cet instant et pour chacun de vous, s’opère ce tri. Il n’est pas seulement un choix, une décision, un jugement établi par Dieu, mais c’est vous-mêmes qui portez la responsabilité et le fardeau de tous vos actes quand vous avez dit au Seigneur « oui » ou « non », ou bien encore en vous taisant, refusant tout engagement. Par ailleurs, du fait qu’un non croyant agisse dans l’amour pour le bien des autres, il est bon de considérer, que c’est un « oui » qu’il dit au Seigneur Dieu.

Dans le mystère de l’Église le Christ est parmi vous. Vous vivez Sa Présence dans la Parole de Dieu telle que vous l’entendez dans l’Évangile parce que le partage de la Parole de l’Évangile est aussi une communion véritable à la Présence du Seigneur. Ensuite, c’est dans la Sainte Communion lorsque vous vous approchez du Saint Calice et vous recevez le Corps et le Sang du Christ, que vous faites l’expérience de Sa présence Eucharistique.

C’est à la lumière de l’Esprit que vous avez à tourner votre regard vers tous les pauvres et les laissés-pour-compte, ainsi l’œil de votre cœur aura la capacité de discerner le visage meurtri mais si glorieux du Seigneur Jésus. De jour en jour, apprenez à percevoir cette identité afin que cette présence du Christ Jésus se réalise pleinement en vous. Pensez que le Jugement de Dieu s’accomplit en vous et cela quand vous n’avez pas reconnu la venue du Christ, quand vous n’avez pas été sensibles à sa grande présence. Il n’y a pas, en effet, de plus grande présence du Christ que dans ceux auxquels Il veut s’identifier.

Le Christ ayant porté en lui toutes vos blessures tout comme vos faiblesses, vous avez à veiller à ce que chaque mouvement de votre être soit un mouvement d’amour. Ainsi, votre propre cœur sera transformé par l’Esprit Saint, en un cœur sensible et palpitant.

L’Esprit Saint vous ouvre les yeux pour que vous ayez la capacité de voir et de comprendre la tristesse et le malheur des autres. L’Esprit Saint vous insuffle la force véritable, c’est-à-dire la force d’aimer. Quand votre cœur profond sera transformé par l’amour de Dieu, tout ce que vous ferez jaillira de là, tous vos actes seront des élans d’amour, de douceur, de tendresse, de pardon et de consolation.

Vous avez de jour en jour, à veiller et à offrir votre cœur et vos yeux à l’action de l’Esprit Saint. Oui, de jour en jour, car le Seigneur vous dit « Maintenant est venu le Jugement de ce monde ». Oui ! C’est maintenant, aujourd’hui, à cet instant même – et jour après jour que le jugement de Dieu s’accomplit en chacun de vous.

C’est dans l’Amour et la Lumière du Père Eternel, mes frères et sœurs bien aimés, qu’avec votre parenté, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre frère dans l’Amour et l’Espérance."


Beaucoup de gens ne réalisent pas à quel point est proche ce jugement de leur vie, à la fin de la tribulation.

Message de Jésus à John Leary (USA), reçu le mercredi 24 août 2011, en la fête de Saint-Barthélemy

Jésus : « Mon peuple, cette vision de la vendange [qui vous a été donnée] illustre le passage de l'Apocalypse où les grappes, c’est-à-dire les âmes, sont rassemblées pour le jugement dernier.

Apocalypse, chapitre 14, versets 15-20 : « Et un autre ange sortit du temple, criant d'une voix forte à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille, et moissonne; car l'heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre. Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée. Et un autre ange sortit du temple qui est dans le ciel, ayant, lui aussi, une faucille tranchante. Et un autre ange, qui avait autorité sur le feu, sortit de l'autel, et s'adressa d'une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant : Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre; car les raisins de la terre sont mûrs. Et l'ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu. Et la cuve fut foulée hors de la ville; et du sang sortit de la cuve, jusqu'aux mors des chevaux, sur une étendue de mille six cents stades. »

Ce jugement des âmes de la terre est entièrement en rapport avec les raisins de la colère, – jugement au cours duquel les méchants sont jetés en enfer, et Mes fidèles orientés vers le Ciel. Beaucoup de gens ne réalisent pas à quel point est proche ce jugement de leur vie, à la fin de la tribulation.

Car Je suis Celui Qui vient sur les nuées, et Je vais couper les grappes de raisin de Ma vendange d'âmes. C'est pourquoi Je vous ai donné la parabole des vierges sages, afin que vous vous prépariez à Ma venue avec une âme propre. Par la confession fréquente votre âme sera prête pour Mon jugement. »


Ceux qui iront dans le feu de l’enfer sont ces gens qui auront refusé de montrer le moindre amour pour leurs semblables.

Message de Jésus donné au Père Melvin Doucette -
(Canada) -Vendredi 12 août 2011 - Vous trouverez ci-après le message que notre Seigneur et Sauveur a donné au Père Melvin.

Jésus lui a parlé en ces termes :


« Je vous aime, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs de chacun des pays du monde.

Vous serez tous présents au Jugement dernier à Jérusalem. Il y aura deux groupes : l’un à ma droite et l’autre à ma gauche. J’espère sincèrement que vous serez à ma droite, car alors vous irez avec moi au ciel pour toujours. Ceux qui seront à ma gauche seront envoyés dans l’enfer de feu.

La raison pour laquelle certains iront au ciel est la suivante : pendant leur vie sur la terre, ils auront aimé leurs semblables. Aimant leurs semblables, ils les ont aidés dans toutes les difficultés qu’ils pouvaient avoir. Ils ont aimé le Père en fréquentant l’église et en priant régulièrement à la maison.

Ceux qui iront dans le feu de l’enfer sont ces gens qui auront refusé de montrer le moindre amour pour leurs semblables. Pleins de suffisance, ils ne se préoccupaient que d’eux-mêmes. Ils n’ont jamais donné même un verre d’eau à ceux qui avaient soif. Ils ont refusé de croire en moi, d’aller à l’église et de prier. En fait, ils auront suivi le malin tous les jours de leur vie. Alors ils passeront l’éternité avec Satan.

Je veux que vous coopériez avec moi et que vous veniez au ciel avec moi. »

Traduction : RF



À la fin, le Père arrive et constate que le bon serviteur se conduit très bien; il l’honore et l’accueille au ciel. Le mauvais serviteur, lui, (...)

Message de Jésus donné au Père Melvin Doucette - (Canada) - Vendredi 11 mars 2011 - Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph Melvin.

Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

« En vous saluant, toi mon frère Joseph Melvin, et vous tous mes frères et sœurs de chacun des pays du monde, je vous demande de relire attentivement le passage des Écritures figurant au début de ce message. Le maître mentionné dans ce texte est Dieu le Père, et le serviteur, c’est chacun de vous. Vous avez tous reçu une mission, que Dieu vous demande d’accomplir durant votre séjour sur la terre.

« Le bon serviteur, c’est celui qui agit de façon responsable et fait bien son travail. Il se conforme à ce que le Père attend de lui et il est toujours disposé à lui obéir.
Le mauvais serviteur, au contraire, refuse d’agir de façon responsable et se contente de satisfaire ses appétits. Il veut que tous les autres soient à son service et fassent ce qu’ils ont à faire, pendant que lui boit et s’enivre ou prend de la drogue.

À la fin, le Père arrive et constate que le bon serviteur se conduit très bien; il l’honore et l’accueille au ciel. Le mauvais serviteur, lui, est écarté et se retrouve en enfer. Je vous appelle à imiter le bon serviteur, pour être au ciel avec moi un jour. Durant ce temps de Carême, changez de comportement et suivez-moi. »

Traduction : RF


Chaque homme devrait penser à la vraie vie, celle d’après la séparation de l’âme et du corps, avec une grande joie, après l’avoir préparée au cours de la vie terrestre, jour après jour, avec beaucoup d’application

Message d'Amour donné par la Divine Sagesse à une âme mystique d’Italie, le 26 mars 2011 

Chers élus, Mes amis, restez fidèle à Mon Cœur et ne vous inquiétez pas, quoi qu'il arrive, ne vous inquiétez pas : si Moi, Moi, Jésus, Je suis avec vous, qui peut être contre ?

Epouse bien-aimée, Mon appel se poursuit, mais le monde reste sourd et passif. Mon Cœur désire le salut de chaque âme, mais celui qui est sourd et aveugle à Ma Parole et à Mes Signes, quelle possibilité a t-il d’être sauvé ?

Tu Me dis : « Pardonne, Doux amour, la fragilité de l'homme moderne, pardonne. Les humains ont toujours essayé de faire cavalier seul, sans aide, parce que dans leur cœur, elle est très tenace, la racine de l'orgueil. Pardonne et offre Ta Miséricorde, à flots, avant de passer à la Parfaite Justice. »

Vois-tu ce qui se passe ? Tout est Œuvre de Ma Miséricorde, qui veut sauver, et ne jamais condamner.

Tu Me dis : « Doux amour, Ta Logique est très différente de celle de l'homme, parce que l'homme pense seulement au corps et d’abord que ce corps soit au top ; Toi, Jésus, cependant, pense que l'âme est la plus importante et que, souvent, elle est négligée voire oubliée. Combien de personnes vivent dans le présent comme s’ils n’avaient pas d’âme ? Je demande humblement pardon pour tous ceux qui oublient d'avoir une âme et vivent en la négligeant. »

Chère épouse, elle est très grave la situation de ceux qui vivent comme s’ils n'avaient pas d'âme : quelle possibilité ont-ils de se sauver ? Imaginez quelqu'un qui doit passer un examen très important, mais n’y pense pas, ne se prépare pas, n’étudie pas : comment peut-il le réussir ? Chaque homme doit passer devant Ma Justice, tant les pauvres que les puissants, Moi, Moi, Jésus, Je suis le Juge.

Tu Me dis : « Doux amour, combien ne réfléchissent pas à cette question, combien vivent comme si nous ne devions jamais être jugés par personne. Tu es le Juge Parfait, et cela devrait remplir nos cœurs de joie, car les jugements des hommes sont souvent erronés ; comme elle est déficiente, Amour Infini, comme elle est pauvre la justice de l'homme ! Il y a une grande joie à connaître la vérité sublime : chaque homme devra se présenter devant Ta Parfaite Justice. »

Epouse bien-aimée, cette joie n’est pas ressentie par tous pareillement, certaines personnes se sentent désolés à l’idée de devoir être soumis à Mon Jugement et ils préfèrent simplement en rejeter la pensée. Pour ceux-ci, grand est le risque de la ruine. Chère épouse, porte Mon Message au monde : que chacun pense à la condition de son âme et réfléchisse sur ​ ​sa vie, qui est juste un souffle par rapport à l'éternité. Celui qui pense longuement à l'état de son âme prépare avec soin son éternité, mais celui qui n’y pense pas et vit comme s’il n’en avait pas, perd le temps précieux donné pour se préparer à la vraie vie – vie qui n'est pas de la terre, mais commence quand l'âme est séparée du corps et vole vers Moi, Jésus, pour être jugée.

Epouse bien-aimée, est sage celui qui vit, jour après jour, en préparant sa vie future, la vraie ; est insensé celui qui vit dans l’insouciance, il ressemble à un homme ivre qui ne sait où il va : un coup à droite, un coup à gauche et ne voit pas où il met les pieds ; il tombe dans le premier fossé et ne peut plus se relever. Epouse bien-aimée, que le monde comprenne que les signes que Je donne ne le sont pas pour tomber dans la plus profonde tristesse ; [ils le sont] pour vous servir à comprendre que la vie sur terre est éphémère, qu’il faut être prêts à la lâcher et à rejoindre la vraie vie.

Tu Me dis : « Doux amour, dans le cœur de l'homme il y a de la terreur à l'idée de quitter cette vie, personne ne veut la quitter, même s’il est vieux et malade. »

Epouse bien-aimée, c'est une conséquence du péché originel, la peur de l'au-delà est le résultat de cette terrible culpabilité. Chaque homme devrait penser à la vraie vie, celle d’après la séparation de l’âme et du corps, avec une grande joie, après l’avoir préparée au cours de la vie terrestre, jour après jour, avec beaucoup d’application. Revenons à l’exemple de l'examen important et décisif, si l'on est préparé avec soin, non seulement on n'a pas peur de passer l'examen, mais on est impatient d'y être.

Tu Me dis : « Doux amour, il n'y a pas d'homme sur terre qui voit cette séparation avec joie, nous avons tous une grande crainte en regardant les belles choses de la création, et nous ne voudrions pas les quitter, nous pensons à nos douces affections et nous trouvons dur de nous en détacher, et que cela ne devrait pas être. Dans le Paradis, c’est vrai, il n'y a pas de regret, les choses les plus belles sont en lui, et l'âme, même privée de corps, éprouve les sentiments les plus sublimes, parmi lesquels la plus grande félicité qui envahit tout.

Doux amour, Tu donnes à chaque personne la Grâce de fixer sa pensée sur cette réalité sublime qu’est le Paradis. Au réveil tout homme devrait avoir cette première pensée : travailler pour se préparer à la joie sublime du ciel. Pendant la journée, il devrait souvent fixer sa pensée sur une si merveilleuse condition. Le soir venu, au calme, il devrait déjà commencer à jouir de ce Délice, en se plongeant dans sa méditation. »

Epouse bien-aimée, chère épouse, tu parles bien : ceux qui pensent fréquemment au Paradis, se mettent en position d’y entrer, et de travailler dur pour y parvenir. Demeure heureuse dans Mon Cœur et goûtes en les délices d’Amour. Je t'aime.

Je vous aime.

Jésus


Ceux qui Me rejettent et ne suivent pas Mes Commandements, et qui n’aident pas leur prochain, ont choisi la route large de l'enfer

Message de Jésus à John Leary (USA)
, reçu le 24 mars 2011

Jésus : « Mon peuple, dans ce récit évangélique de l'homme riche et de Lazare (Luc 16:19-31) vous pouvez voir comment, à ceux qui souffrent sur la terre et Me sont fidèles, est promise une place dans le ciel. Mais ceux qui ne sont riches que pour eux-mêmes et ne se soucient pas de ceux qui en ont besoin, pourraient se retrouver dans l’éternelle peine des flammes de l'enfer.

Votre corps meurt, mais votre âme continue de vivre pour l'éternité, et c'est le choix de chaque personne qui détermine par ses actes l'endroit où cette personne sera. Le Ciel, l'enfer, et le purgatoire existent, et ce sont vos seules destinations possibles. Si vous choisissez de Me suivre en M'aimant, d’obéir à Mes commandements, et de Me servir ainsi que de servir votre prochain, alors vous pourriez pâtir un certain temps au purgatoire, mais vous serez un jour avec Moi dans le Ciel. Ceux qui Me rejettent et ne suivent pas Mes Commandements, et qui n’aident pas leur prochain, ont choisi la route large de l'enfer.

En enfer, les âmes souffrent dans les flammes d'une éternelle sensation de brûlure, mais elles ne sont pas consumées par elles. L'âme est un esprit, mais elle va souffrir des tourments des démons, et elle ne Me reverra jamais. Ces âmes en enfer sont totalement désespérées et elles Me haïssent, mais c'est le choix de l’âme d’être en enfer. Je donne à chaque âme sur la terre une chance d'être sauvée, même à son dernier souffle.

Voir les âmes en enfer, et à quel point elles souffrent, devrait être une source d'inspiration pour vous, Mes fidèles, pour toucher autant âmes que vous le pouvez et les sauver de ce lieu. Apprenez de cet Evangile que votre Meilleur choix est d'être avec le Seul qui vous aime dans le ciel, plutôt que d'être avec le diable qui vous déteste en enfer. »


Votre roi vient : Mes enfants, êtes-vous prêts à le rencontrer ?

Message de Jésus à Jennifer (USA), reçu le 18 décembre 2010 à 13 heures 10

Mon enfant,

C’est Ma miséricorde ! C’est Ma miséricorde ! C’est Ma miséricorde !

C'est grâce à Ma miséricorde que Mes enfants obtiennent la victoire que J'ai gagnée pour eux.

C'est grâce à Ma miséricorde que l'aveugle peut voir.
C'est grâce à la
miséricorde que les trois hommes sages [les rois mages] sont venus et ont rendu hommage à leur roi, parce qu'ils avaient confiance dans le plan divin.
C'est grâce à la
miséricorde que Lazare est ressuscité des morts.
Ce fut Ma
miséricorde qui renversa les tables dans le temple.
C’est par Ma
miséricorde que J'ai enduré cette agonie dans le jardin, le couronnement d'épines, la flagellation à la colonne.
C’est par Ma
miséricorde que J’ai transformé l'eau en vin aux noces.
C’est Ma miséricorde qui a prévenu Mes disciples que ceux qui vivent par l'épée, périront par l'épée.

Je demande à Mes enfants jusqu’où va leur miséricorde ? Voulez-vous que vos jugements sur l’autre se transforment en un plus grand jugement pour vous ? Jusqu'où va votre miséricorde ? Existe-t-il des limites qui seront à la fin les limites [mêmes] de votre réception de la miséricorde ? Dans quelles dispositions venez-vous à la Crèche ? Venez-vous dans l'humilité ?

Comment vous présentez-vous devant Moi dans l'Eucharistie ? Votre âme est-elle prête à rencontrer votre roi ? Mettez de côté vos luttes avec d'autres être, car Je vous dis que la seule chose qui vous empêche de Me recevoir dans votre cœur de la meilleure manière qui soit, c'est vous. Votre jugement est entre vous et votre roi car Je suis Jésus. Votre vie, votre mission, votre âme est un voyage entre vous et votre Sauveur, car Je suis Jésus.

Ne perdez pas votre temps à examiner votre prochain, votre frère ou votre sœur, car ils auront aussi leur jugement devant Moi.
Priez plutôt pour eux, aimez-les et rendez vos cœurs plus réceptifs à Moi alors que vous vous préparez à célébrer Ma naissance.

Votre roi vient : Mes enfants, êtes-vous prêts à le rencontrer ? Car je suis Jésus le roi de la miséricorde et c'est Ma miséricorde et Ma justice qui prévaudront.


L'âme sera jugée selon le degré de ressemblance de son cœur avec le Saint Amour

Message du Saint Amour à Maureen, reçu le 17 décembre 2010 : « Toute âme doit faire face à la vérité »

Saint Pierre : « Louange à Jésus. »

Puis : « Vient un moment où chaque âme doit faire face à la vérité de ce qu’il est devant Dieu. A ce moment – que ce soit par la grâce d'une illumination de la conscience ou du jugement dernier de l'âme – ce qui va compter, c’est la façon dont elle a fait face à chaque tentation à pécher.

L'âme sera jugée selon le degré de ressemblance de son cœur avec le Saint Amour.

Si elle a utilisé ses sens pour l’impureté ou sa langue pour détruire la réputation d'autrui, elle en sera tenue pour responsable. Si elle a eu une position estimée ou un poste d'autorité, et n’en a fait usage que pour son propre bénéfice, foulant aux pieds les droits des autres à cette fin, elle sera jugée en conséquence.

Ceux qui ont jugé de façon précipitée la présente Mission du Ciel, et empêché la propagation du Rosaire de l'Enfant à naître vont savoir combien de vies ont été prises en raison de leurs mauvaises actions.

[Le Rosaire de l'Enfant à naître est un projet spécial dans la Mission des Ministères du Saint-Amour, un projet œcuménique, pro-vie, destiné à atteindre tous les cœurs et les esprits avec le Message du Saint Amour, ce qui signifie mettre Dieu par-dessus tout et aimer son prochain comme soi-même. L'acte égoïste de l'avortement va à l'encontre de cet enseignement. Avec l'aide de Dieu et la puissante prière de ce Rosaire particulier, les Ministères du Saint-Amour espèrent rassembler tous les gens pour mettre un terme à l'horrible péché de l'avortement. http://www.rosaryoftheunborn.com/store/pc/home.asp]

Personne ne devrait prendre à la légère son devoir de chercher la vérité et de vivre dans la vérité. Ne vous accomodez pas de points de vue spécialement adaptés à votre mode de vie. Ouvrez vos cœurs à la vérité et vivez dans la vérité, qui est le Saint Amour. Vous aurez moins de comptes à rendre. »

Le même jour, Jésus est là avec son cœur exposé. Il dit : « Je suis votre Jésus, né Incarné. »

Puis : « Mes frères et sœurs, Mon cœur bat pour vous, avec l’innocence du Divin Amour dans la crèche. Suivez la Lumière de la Vérité qui est le Saint Amour, et agenouillez-vous à côté de Moi dans la crèche.

Je vous attends. Je vous aime.  »


Êtes-vous prêts à rencontrer votre Roi ?

Message de Jésus à Jennifer (USA) reçu le 16 décembre 2010 à 14 heures 09

Mon enfant,

J'appelle Mes enfants à l’essentiel, le cœur de leur Sauveur. Je viens à Mes enfants avec un message d'amour. Je leur dis, êtes-vous prêts à contempler la crèche ? Êtes-vous prêts à rencontrer votre Roi ?

Lorsque vous Me recevez dans l'Eucharistie vous embrassez la crèche. Lorsque vous Me recevez dans l'Eucharistie vous préparez votre cœur à être guéri comme l'homme aveugle [le fut]. Vous êtes en train d'éveiller votre âme d'entre les morts. Lorsque vous me recevez dans l'Eucharistie, vous venez à la dernière cène. Vous prenez conscience de l'agonie dans le jardin et vous unissez votre souffrance à la Mienne et revendiquez la victoire que J'ai gagnée pour vous.

Venez mes enfants, venez.
Venez à Moi comme vous l'avez fait quand vous étiez petits enfants, uniquement avec confiance et amour. Vous devez être à Moi comme vous souhaitez que soit à vous vos enfants. Prenez Ma main car vous n'avez rien à craindre – puisque je suis Jésus.

Prenez le temps de regarder dans vos cœurs, Mes enfants. Si chacun d'entre vous désire le ciel, vous n’arriverez pas à le conquérir en luttant les uns contre les autres. Votre place a déjà été désignée pour vous. Mais encore une fois Je vous le dis, votre cœur désire-t-il revendiquer pour votre âme la victoire que j'ai remportée pour vous ?

Comment pouvez-vous venir à la crèche si vous avez dans votre cœur la division, le désaccord avec votre frère ou votre sœur ou votre prochain ?
Toutes choses s’en vont car votre temps sur cette terre est temporel.
Si vous passez votre temps divisés sur les choses de cette terre, comment préparez-vous alors votre âme pour la vie éternelle ? Aimez, Mes enfants, ayez confiance, Mes enfants. Renoncez aujourd'hui à ce que vous ne serez pas en mesure de modifier demain [c’est-à-dire renoncez à votre vie de péché].

Maintenant allez de l'avant, car Je suis Jésus, et soyez en paix, car Je suis le roi de la miséricorde.


Ils font de leurs biens et des richesses leurs dieux, et ils ne sont pas prêts à Me rencontrer pour leur jugement.

Message de Jésus à John Leary (USA) reçu le vendredi 27 août 2010, en la fête de Sainte Monique


Jésus : « Mon peuple, l'Evangile d'aujourd'hui (Matthieu 25, 1-13) parle des cinq vierges sages et des cinq vierges folles portant leurs lampes à huile. Les cinq vierges sages étaient prêtes à rencontrer l’époux, ayant acheté assez d’huile pour alimenter leurs lampes. Les cinq vierges folles n'étaient pas prêtes et n'avaient pas acheté assez d'huile. Lorsque la venue de l'époux fut annoncée, un long temps après, les vierges préparèrent leurs lampes. Quand les vierges folles eurent leurs lampes vides, elles durent partir acheter de l’huile. Plus tard, à leur retour, elles ont trouvé porte close, et se sont entendu dire par le portier qu'il ne les connaissait pas parce que,
ne sachant ni le jour ni l'heure, [elles auraient dû veiller].

Ainsi en est-il avec les sages fidèles et les insensés de ce monde. Les fidèles ont préparé leurs âmes par de fréquentes Confession et Me rencontrent tous les jours dans leurs prières.

Les gens du monde M’ignorent et refusent de M’admettre dans leur vie, malgré de nombreuses opportunités. Ils font de leurs biens et des richesses leurs dieux, et ils ne sont pas prêts à Me rencontrer pour leur jugement. Alors, quand ces gens du monde viendront à la porte du ciel, Je vais leur dire que Je ne les connais pas et, réprouvés, ils seront envoyés en enfer, et ils ne seront pas en mesure d'y échapper, tout comme dans la vision où les lingots sont restés dans l’abîme.

La leçon [de tout cela], c’est que pour entrer au ciel il faut avoir l’âme préparée pour votre jugement, et s’assurer que vous avez une relation d'amour avec Moi afin que je puisse vous reconnaître comme l’un de Mes disciples. Ceux qui Me refusent, ne Me connaîtront pas le jour de Ma venue, et pourrait se perdre pour toujours en enfer. »


En vous concentrant sur Moi et sachant que vous pourriez mourir demain, vous ne serez pas en défaut quand Je viendrai vous chercher

Message de Jésus à John Leary (USA),
reçu le 8 septembre 2010, jour anniversaire de la naissance de Notre-Dame

Jésus : « Mon peuple, bientôt les feuilles vont changer de couleurs et tomber au sol. C'est une autre saison colorée, [qui fait écho aux] colorations des fleurs au printemps. Beaucoup ont plaisir à visiter vos parcs pour photographier cette évolution des feuillages.

Il y a une signification spirituelle dans les quatre saisons qui permet la comparaison avec la vie rapide de l'homme sur la terre. Vous entrez dans une vie nouvelle, ou une naissance, au printemps [de votre vie], vous entrez dans l'âge adulte et c’est l’été, devenez vieux, c’est l’automne, alors que vos cheveux deviennent gris ou blanc, et finalement c’est la mort, l'hiver [de la vie]. Ce cycle des quatre saisons est un rappel constant de la mortalité du corps.

Vous savez qu’à un moment donné vous êtes appelés à mourir, alors vous devez toujours être bien préparés à Me rencontrer à votre jugement. Comme vous voyez l’automne et l'hiver venir, vous vous souvenez aussi des jours de la fin [de la fin des temps] dans les lectures qui ont mené à l'Avent. Cet automne et cet hiver sont le bon moment pour se rappeler que votre âme doit être préparée pour votre jugement.

Examinez vos actions et l'état de votre vie spirituelle. Essayez de faire des progrès [spirituels] constants dans votre vie, avec plus de bonnes œuvres et une bonne vie de prière. En vous concentrant sur Moi et sachant que vous pourriez mourir demain, vous ne serez pas en défaut quand Je viendrai vous chercher chez vous pour [Me rencontrer] Moi. »


Une fois que vous mourez, vous ne pouvez rien changer, il est donc important d’être toujours prêt


Message de Jésus à John Leary (USA), reçu le 4 Septembre 2010


Jésus : «
Mon peuple, quand on considère tous les jours que vous passez sur la terre, c'est peu de temps – et bientôt votre vie sera appelée à vous quitter. Ce temps passe vite, aussi avez-vous besoin de tirer le meilleur parti de votre temps et ainsi vous pouvez amasser des trésors dans le ciel.

Vous savez tous qu'un jour vous allez mourir, mais vous ne savez pas comment ni quand. De temps en temps, vous avez besoin de penser à votre vie spirituelle pour voir où vous vous tiendrez à votre jugement.

Certaines personnes gardent des âmes pures avec de fréquentes confessions et la prière quotidienne, tandis que d'autres ne sont pas tout à fait prêts. Une fois que vous mourez, vous ne pouvez rien changer, il est donc important d’être toujours prêt.

Lorsque vous examinez votre vie, voyez si vous vous êtes améliorés ou non de façon à pouvoir changer tel ou tel secteur de votre vie nécessitant une amélioration.

Vous devriez être en quête de perfection, ce qui veut dire se rapprocher de Moi et être moins impliqué dans les désirs du monde. Meilleurs sont les actes que vous stockez dans le ciel, et plus sera facile pour vous d’aller à votre jugement.

Et alors que vous œuvrez à votre propre vie spirituelle, vous pouvez être aussi un bon exemple pour les autres, pour l’amélioration de leur vie spirituelle. »


Chaque mot que vous dites, chaque action que vous faites s’inscrit à votre compte

Message de Jésus à Jennifer, reçu le 5 mars 2010

Mon enfant,

Je dis à Mes enfants : ne voyez-vous pas que chacun sera responsable pour lui-même ? Je vous dis, Mes enfants, qu’il vous a été donné une vie, [et] une âme. Voyez-vous, Mes enfants, vous dites des mots, mais vos langues vont à l’aventure [sont sans guide]. [Et] vous posez des actes qui ne reflètent pas toujours les Miens.

Chaque mot que vous dites, chaque action que vous faites s’inscrit à votre compte. Personne ne sera avec vous au jour du jugement. Votre voisin ne peut pas payer pour vous, vous seul pouvez réparer pour vous-même. Permettez-moi de posséder vos pensées, de guider vos paroles, et vos actes en retour seront de moi.

 Trop nombreux sont ceux qui considèrent les défauts des autres au lieu de considérer leurs fautes. Je vous dis que le diable, afin de piéger l'âme, peut se servir de [votre] conscience pour égarer le corps [dans ses actes]. Mais c'est Moi, Jésus, qui parle au cœur pour conduire l'esprit à faire la volonté de votre Père Céleste, afin de sauver votre âme.

Maintenant allez de l’avant, chers enfants, dans l'amour et l'action de votre Créateur, car je suis Jésus et tout sera fait selon Ma volonté.


Chaque jour vous devez être prêts à me rencontrer

Enseignement de Jésus donné au Père Melvin Doucette -
(Canada) - Mardi 10 novembre 2009

Jésus : « Vous savez que le temps approche où je reviendrai sur terre pour juger les vivants et les morts. Ce sera la fin du monde. Tenez-vous prêts pour ce grand jour car alors, tout se fera dans la stricte justice. Vous devez renouveler votre vie et, avec l’aide de ma grâce, viser résolument la sainteté. Par la prière et l’amour de vos frères et sœurs, vous grandirez chaque jour en sainteté. Repentez-vous régulièrement de toutes vos fautes et combattez toutes les tentations en vous appuyant sur ma force, que je vous donne si vous me la demandez.

« Réveillez-vous donc maintenant, mes frères et mes sœurs, afin que le grand jour ne vous prenne par surprise comme un voleur. Chaque jour vous devez être prêts à me rencontrer, le cœur rempli de lumière. Je suis présent dans votre cœur, alors vous n’avez rien à craindre puisque que vous êtes déjà dans le Royaume de Dieu, que j’ai inauguré lorsque j’étais sur la terre. 

Vous êtes entrés dans le Royaume par le Baptême et vous y appartenez toujours si vous me suivez. Soyez un membre actif de mon Église et respectez les commandements que le Père vous a donnés. Je vous bénis. »

Traduction : RF


Voici que nous vous parlons du premier jugement

Messages du ciel donné à LA FILLE DU OUI - http://www.lafilleajesus.org


http://cid-e869b8175311dc31.profile.live.com/Lists/cns!E869B8175311DC31!166/


Vous et votre jugement -  Dieu Amour  (Message donné à la Fille du Oui - volume 4 (date inconue)  http://www.lafilleajesus.org/f_accueilNEW.htm

Mes enfants, voilà que le temps de l’avertissement est sur le point de pénétrer votre nuit. Ce mot « avertissement » semble si peu réaliste, dans la tête de certains de mes enfants, que cela les empêche de réaliser qu’ils doivent être en état d’alerte afin qu’ils puissent prendre les moyens de se préparer pour ne pas souffrir.

Vous tous, réveillez votre goût à la vie, celle qui est en vous et qui crie qu’elle ne veut pas disparaître. Votre âme voudrait que vous réalisiez que vous la négligez. Allez ! faites ce qu’elle vous demande. Par ses incessantes interventions, elle me supplie de ne pas vous laisser aller à votre perte.

Mais, parce que vous refusez continuellement de venir à Jésus, votre âme est en train de consentir à la souffrance que vous ressentirez le jour de la noirceur, dans sa triple cadence, qui sera sur vous bientôt. Vous savez qu’un jour est un jour de vie dans votre vie. Moi, je vous dis que trois jours sera comme un jour pour vous, car votre corps sera dans la noirceur comme s’il était dans un tombeau, pareil à mon Corps qui a été enseveli: trois jours dans le sépulcre. Vous qui vivez en état de péché mortel, ces jours seront terribles pour vous. Vous ne pouvez même pas, avec une imagination débordante, faire une scène exacte de ce que vous ressentirez tant il y aura de souffrances en vous. Vous qui refusez d’écouter votre âme, votre être souhaitera disparaître tant les douleurs que vous ressentirez seront lourdes à supporter. Vous souffrirez selon les péchés que vous portez en vous; vous seuls choisissez de demeurer dans cet état.

Ne faites pas la dure tête, c’est vous qui ne voulez pas de nos grâces d’amour; nous, la Trinité, ne cessons de vous avertir par les apparitions de votre Mère, notre Bien-Aimée, et par les messages que nous vous donnons depuis tant et tant d’années que vous devez vous repentir sinon, à cause de votre entêtement, vous connaîtrez de grandes souffrances. Petits enfants à la nuque raide, vous allez devoir fléchir, car le temps est arrivé. Vous ressentirez le poids de vos péchés que vous avez consenti à porter. Oui, tous vos manquements envers l’Amour seront votre mesure sur la balance. À vous de réaliser si vous avez commis le mal envers votre prochain, vous-mêmes et nous, l’Amour. Voici que nous, la Divine Volonté, mettons notre Vouloir devant vous:

Ce qui vient, c’est le premier jugement. Il y en aura un autre, celui-là sera le dernier grand jugement où les morts ressusciteront avec leur corps qui sera réuni à leur âme, alors que, vous, vous y serez avec votre corps et votre âme. Nous, la Volonté Éternelle, nous vous l’affirmons.

Voici que nous vous parlons du premier jugement:

Vous serez en vous et Dieu se montrera à vous et, devant votre Sauveur, vous serez en face de lui avec ce que vous êtes.
Votre intérieur s’ouvrira tel un grand livre et vous tous verrez vos oeuvres. Les bonnes seront devant vous et vos mauvaises aussi: rien ne vous sera caché. C’est votre jugement!
Vous ne pourrez éviter votre propre jugement, car tout se passera en vous et vous serez devant Dieu le Fils.
L’amour que Dieu a pour vous sera connu de vous; nous avons cette puissance d’amour.
Vous ressentirez en vous son amour et tout ce qu’il a fait pour vous, vous le saurez.
L’amour de Dieu sera présent en vous jusqu’au bout.
Notre justice sera sans équivoque.
Quand celle-ci commencera, elle ne s’arrêtera que lorsque tout sera terminé.
Dieu mettra en vous l’amour de la justice qui vient de lui; vous ne pourrez pas faire autrement que de vous juger et cela ne se fera qu’avec cet amour.

Là commencera votre jugement, il sera fait avec justice. La puissance de Dieu vous pénétrera afin que vos yeux puissent s’ouvrir et rien de ce que vous verrez ne vous échappera: la lumière se fera sur tout. C’est vous-mêmes qui verrez les moindres détails de vos actions et la plus petite de vos pensées: tout vous sera montré. Depuis votre naissance jusqu’au jour de votre premier jugement, tout ce que vous aurez fait, oui, tout sera mesuré et jugé; de la plus petite action à la plus grande, qu’elle soit bonne ou mauvaise, vous ne pourrez y échapper. Vous serez en face de vos choix, vous ne pourrez nier que c’est vous-mêmes qui avez négligé de vous préparer pour votre vie éternelle. Vous aurez tous été avertis avant que cela n’arrive, personne ne pourra se le cacher.

Dieu le Fils vous a donné des avertissements et cela est écrit dans son Évangile.
Allez voir les paraboles: le pain et le levain, les lampes allumées et les dix vierges, le blé et la moisson, le maître et son serviteur. Voyez et comprenez. La justice est fidèle à elle-même. Parce que vous voulez ignorer nos avertissements, vous recevrez votre propre justice, c’est vous qui le voulez ainsi. Voyez-vous, lorsque vous ne faites rien pour votre vie éternelle, c’est vous seuls qui portez ce poids; bientôt, ce poids sera mis sur la balance, il fera contrepoids avec le poids de ce que vous auriez dû faire pour avoir la vie éternelle. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende; que celui qui a des yeux pour voir, voie.

Nul ne peut échapper à lui-même; c’est vous seuls qui êtes ce que vous êtes:
telle est ma justice. Dieu n’imputera pas aux autres ce qui est d’eux pour vous l’attribuer et de même pour vous-mêmes. Ce qui a été fait par vous, c’est vous qui l’avez voulu et réalisé; voilà pourquoi vous serez en face de vos actions: nul ne paiera pour les actions des autres.

Écoutez ma Volonté qui vous dit: «Vous serez comme des épis de blé qui se laissent transformer pour devenir du bon blé; mais, à cause de vos étourderies, vous ne pourrez profiter de la douceur du meunier qui brise le grain pour le séparer de son écorce afin qu’il devienne du bon blé. Oui, vous serez fouettés par vos propres actions jusqu’à ce que vous soyez présentables devant Dieu Amour, le Très-Haut.» Que vous êtes sourds et aveugles! Si vous ne vous prenez pas en main, là, tout de suite, vous seuls l’aurez voulu.

Il est urgent, oui, urgent de réaliser toute l’ampleur de ces messages qui vous sont donnés. Nous vous le disons avec tellement de chagrin, car nous savons qui d’entre vous rejettera ces avertissements. Oh! toi qui rejettes avec tant d’indifférence nos messages, Dieu te garde encore en lui dans sa souffrance. Mon Être souffre encore pour toi. Que cette noirceur, qui te couvrira pour te faire entrer en toi, puisse te faire réaliser que Dieu t’aime et qu’il te veut à lui. À mon appel, puisses-tu comprendre que l’amour est toi, toi en moi. Écoute en toi mon cri d’amour: «Viens mon tendre enfant, viens en moi. Je suis ton Dieu Amour qui t’aime et je te propose le bonheur en échange de ton oui à l’Amour. Viens, viens, je t’attends. Amen.»

Tout vous sera montré

Jésus


Chacun de vous devrez comparaître un jour devant moi et recevoir son juste jugement.

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par l
e Père Melvin Doucette -
Mercredi 27 mai 2009

 Je vous offre maintenant un message que notre Seigneur et Sauveur a adressé à Joseph. Jésus lui a dit ceci :

« C’est un fait que toute vie humaine prendra fin tôt ou tard. Un jour vous mourrez et vous quitterez votre corps. Vous êtes appelés à entrer dans votre demeure éternelle du ciel, où vous vivrez avec le Père, l’Esprit Saint et moi, le Fils de Dieu, en compagnie de ma Mère ainsi que de tous les anges et les saints. Vous ne pouvez parvenir à cette demeure céleste par vos propres forces, mais uniquement en coopérant avec la grâce que je vous ai méritée. Le Père et moi avons envoyé l’Esprit Saint pour qu’il habite avec vous et vous aide dans ce voyage à éviter le mal et à faire le bien.

« Soyez forts, mes frères et mes sœurs, et marchez dans la foi chaque jour. Vous ne pouvez rien faire par vous-mêmes, mais sachez que je suis venu vivre parmi vous pour vous enseigner et pour souffrir et mourir afin de vous racheter. Je me suis levé d’entre les morts et maintenant je vis à la droite du Père. Chacun de vous devrez comparaître un jour devant moi et recevoir son juste jugement. L’état de votre vie au moment de vous arriverez devant mon trône de justice déterminera l’endroit où vous irez. Amendez votre vie tandis qu’il est encore temps, afin que vous puissiez entrer dans votre demeure céleste. »

Traduction : RF


Chaque peuplade a sa propre justification devant moi, d’où les jugements qui seront permis pour chaque pays, chaque groupe et race viendront à des degrés variables.

Messages de Dieu le Père par l’entremise de
Lec des Philippines - 21 juin 2008 à 6 :45 h. (a.m.)

«Fils, écoute mes paroles qui s’adressent à toi et au fidèle « reste ».

Je ne permettrai pas que le monde soit détruit en un instant mais je permettrai son châtiment graduellement afin de donner la chance à ceux qui vivent encore de changer leurs conduites, de se repentir et de chercher mon visage. Chaque peuplade a sa propre justification devant moi, d’où les jugements qui seront permis pour chaque pays, chaque groupe et race viendront à des degrés variables. Ne jugez pas parce que la couleur de peau d’un homme est jaune, noire, rouge ou brune qu’il n’est pas comme les autres ayant apparemment une culture supérieure et qu’il semble être moins grand dans mon estime. 

Ce qui ressort comme très essentiel pour moi, c’est le genre de vie que les gens mènent, soit que l’amour prédomine dans leur conscience ou qu’ils n’en ont pas du tout, dans lequel cas les jugements pourraient être plus sévères que les autres qui accomplissent  mes commandements d’amour.

Je n’insisterai pas, à savoir qui mérite le plus d’entrer dans mon Royaume et qui ne le mérite pas, mais sur celui qui par ailleurs cherche toujours à aimer et à servir, non seulement Dieu votre Créateur, mais également votre prochain.  Le degré selon lequel vous aimez détermine l’éternelle et dernière destinée.

Le sacrifice de mon Fils Jésus, pour la justification des péchés du genre humain pour retenir mon jugement, n’est pas encore terminé pour garantir la récompense sans réserve de mes promesses du Royaume, mais l’humanité doit collaborer dans son exercice de libre choix de la volonté pour choisir le salut par le chemin étroit, le chemin de l’amour et du sacrifice. »

Fin du message à 7 :00 h. (a.m.)


Il n’y a pas à l’intérieur le reflet de Dieu qui est Lumière et Perfection. L’âme qui est sans la Lumière ne peut pas supporter d’être en présence de la Lumière parfaite et par conséquent, elle se jette elle-même en enfer.

LA VIERGE VICTORIEUSE - Enseignement de Jésus par l’entremise de Lory (Missouri, E.U.) 28 février 2008
- Enseignement d’une page des Écritures - Romains 12 : 17

«Ne rendez à personne le mal pour le mal;  ayez à cœur de faire le bien devant tous les hommes. »

« Mes enfants qui êtes rassemblés ici aujourd’hui, je vous donne ce verset parce qu’il est extrêmement important. Aujourd’hui, vous vivez dans une culture de la mort.  C’est évident :  les gens tuent les gens pour des raisons de vengeance, d’argent, de territoire, de ressources matérielles, sans oublier la mise à mort des enfants à naître et des personnes âgées afin de préserver un style de vie que vous considérez comme valable.  Tout cela est facile à voir et à reconnaître pour ce que c’est :  Assassiner physiquement.

Il y un autre genre de mise à mort sur laquelle la plupart de vous êtes totalement aveugles, c’est la mise à mort des âmes.  Certains d’entre vous peuvent dire que vous ne pouvez pas tuer l’âme, qu’elle est immortelle, et en ce sens vous avez raison, mais l’âme fut créée pour la vie.  Elle est donnée à chaque personne pour qu’un jour, le corps et l’âme soient unis au ciel pour la gloire de
Dieu et pour votre propre bien.  Mais, l’âme en un sens, meurt spirituellement quand la grâce n’est pas présente;  elle est sans la vie surnaturelle qui l’amène à la plénitude pour laquelle elle a été créée. 

L’homme, par sa libre volonté, vole l’âme de sa vie surnaturelle quand il commet un péché grave, et à un moindre degré, par le péché véniel. Si une personne meurt en état de péché mortel, l’âme paraît devant moi en jugement sans vie surnaturelle en son intérieur. 

Il n’y a pas à l’intérieur le reflet de Dieu qui est Lumière et Perfection.  L’âme qui est sans la Lumière ne peut pas supporter d’être en présence de la Lumière parfaite et par conséquent, elle se jette elle-même en enfer.
Comme je l’ai dit, une personne peut librement choisir de faire ceci à l’âme.

Il y a une autre façon qui conduit l’homme à la mort spirituelle.  Elle commence à travers les incitations de ceux qui sont autour de lui.  On peut lui avoir enseigné les chemins du mal dès son enfance, si les parents ne suivent pas les voies de Dieu et n’obéissent pas aux commandements.  Ils enseignent à leurs enfants de ne pas obéir aux commandements et de ne pas chercher Dieu, ou encore, à travers des situations où une personne est brutalisée par la guerre, la torture et l’inhumanité de l’homme envers l’homme, elle peut se rebeller contre Dieu et faire le mal par désespoir ou vengeance.  C’est ce dont je désire parler aujourd’hui. (...)


Serez-vous préparés?

Message du Ciel - Mère de la Lumière Perpétuelle - 25 juillet 2007

« Reste-t-il assez de temps pour renouveler votre vie pour que Dieu puisse de nouveau voir son image en vous?  Si vous saviez que demain était votre dernière journée ici-bas, utiliseriez-vous sagement votre temps pour préparer cette journée?

Ne prenez pas de chance et ne mettez pas votre âme en danger en ignorant la direction pour obtenir votre salut. S’il y a un défaut qui a encore besoin d’être réparé, ne prétendez pas, mes chers enfants, qu’il n’existe pas. 

Si demain vous deviez faire face au jugement de Dieu, est-ce que votre âme, mes chers enfants, serait en état de grâce?  Bien que vous ne puissiez pas prédire ce que l’avenir réserve, Dieu continue de vous vouloir au ciel, mais il y a aussi un enfer. »

« Que votre volonté soit faite »


Le plus grand nombre, au moment du détachement, se convertit, demande pardon et est sauvé. Mais il y a des personnes qui malgré tout ne le veulent pas.

Messages des révélations de l'italienne Mirella Pizzioli

Pour les créatures qui ont vécu de manière indifférente vis-à-vis de Dieu, ou sans le connaître, celles qui n'ont pas réfléchi, qui n'ont pas encore choisi, lorsqu'elles se trouvent sur le seuil de la Porte, le Seigneur leur donne l'opportunité de comprendre, de voir, d'entendre. Et alors elles se décident à dire oui ou non à Dieu. Le plus grand nombre, au moment du détachement, se convertit, demande pardon et est sauvé.

Mais il y a des personnes qui malgré tout ne le veulent pas.


L'âme n'est pas jugée aussitôt : elle reste devant Dieu qu'elle adore, et dont elle médite la profondeur des bontés. La cour céleste, tout entière, l'entoure et acclame sa présence.

Révélations de le stigmatisée Marie-Julie Jahenny (1850-1941)

(...) En sortant du monde, l'âme n'emporte rien de la fibre mortelle qui l'attachait au corps. L'âme se repose avant de paraître au jugement du Seigneur ; elle se repose sur ces deux paroles : amour et miséricorde. Dans la première parole, elle voit, de son œil devenu éternel, toute l'étendue des biens que le Seigneur lui a donnés ; elle voit tout l'amour qui a fait que Jésus s'est livré pour elle.

Dans la seconde parole, celle de miséricorde, l'âme voit combien de fois sa clémence l'a relevée et rappelée dans sa grâce. Ces deux paroles enlèvent toute frayeur dans l'âme arrivée près de son Juge Éternel.

L'âme n'est pas jugée aussitôt : elle reste devant Dieu qu'elle adore, et dont elle médite la profondeur des bontés. La cour céleste, tout entière, l'entoure et acclame sa présence. La voix du Seigneur lui dit : «Âme immortelle, approche avec amour». L'âme s'approche de son Créateur, et le Seigneur la fait passer dans la balancé de droite. L'âme reçoit sa part de récompense.

Un peu à l'écart se tient une troupe nombreuse, celle des sujets de l'Enfer et des élus du Paradis. Alors qu'avant le jugement il se faisait grand bruit du côté de l'Enfer, au moment de la sentence, les damnés écoutent en silence et avec anxiété : ils deviennent calmes et muets.Dès la proclamation que l'âme est destinée au ciel, la cour éternelle se prosterne en louanges aux pieds du Souverain Juge.
Ces louanges embaument aussi l'âme, et la font participer, déjà, au bonheur éternel. Tous les démons poussent des vociférations ardentes ; ils se précipitent les uns sur les autres et s'accusent mutuellement de n'avoir pas fait d'efforts pour plonger cette âme dans leurs abîmes.

Ils retournent vers l'enfer, où ils vont prendre une horrible revanche sur les malheureux qui brûlent dans leurs supplices. Quand une âme va au ciel, les damnés, en enfer, peuvent s'attendre à recevoir, au retour de la troupe infernale, de grandes tortures. Leurs plaintes ne sont, à l'avance, que la réalité des supplices qu'ils savent devoir éprouver de la part de ces monstres qui reviennent les mains vides.
Voilà ce que je vois dans la lumière. Le bonheur éternel fait palpiter notre âme d'amour. La beauté du ciel fait envisager toutes les peines de la terre, sans qu'on se plaigne, sans que l'on en souffre : c'est le commencement du vrai bonheur. (...)




-