Retour à la page d'accueil  apparitionsmariales.org  -  Nature et Création  -  Mises à jour   -  Index      
Miracles et guérisons
Le Seigneur : "Pas une seule prière ne m’échappe, et pas une seule personne qui me prie ne s’en va les mains vides"
--------------------------------------
  Messages de Jésus (28 mars 2007)
« La meilleure façon de demander la guérison est qu’une ou plusieurs personnes prient pour vous et posent la main sur vous.

La prière d’un ami cher ou d’un groupe est puissante et procurera la guérison sans grand retard. 

--------------------------------------
(Paroles adressées par Notre Seigneur à Sainte Faustine)
Jésus : A trois heures, implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs.
Et ne fût-ce que pour un instant, plonge-toi dans ma Passion. C'est là une heure de grande miséricorde pour le monde entier.
En cette heure je ne saurai rien refuser à l'âme qui me prie par ma Passion
".

Pour lire les derniers messages sur le thèmes des miracles   Sacrement des malades   Le don de guérison
Pour obtenir un miracle, une guérison
Lire aussi le chapitre : Intentions de prières, méthode
--------------------------------------------------------

Un bon moyen d'obtenir un miracle est de faire dire des messes pour les âmes du purgatoire

Pour en savoir plus, lire le chapitre "j'ai un problème"
----------------------------------
Chapitre spécial : Comment plaire à Dieu afin de tout obtenir du Seigneur
--------------------------------------------------------

Pour obtenir un miracle, une guérison il faut vous fassiez un pèlerinage dans un lieu dédié aux guérisons. ce sont généralement des lieux d'apparitions, anciens ou actuels, ou auprès de personne ou d'un groupe ayant le charisme de guérison. Ces miracles sont gratuits, si on vous demande de l'argent, fuyez ! Laissez-vous guider par le ciel pour choisir le lieu de pélérinage approprié, dans le doute, choisissez les lieux "dans l'air du temps".

Chaque lieu a une spécialité, Medjugorje, c'est plus pour les conversions ou pour obtenir une enfant, Pour les maladies visibles ou graves, préférer les lieux avec eau ou huile miraculeuse, ou des personnes avec un fort charisme de guérison (voir ci-dessous)

Ou que vous habitiez, il y a près de chez vous un lieu de guérison. Pour exemple : pour Paris, c'est (à titre d'exemple) la médaille miraculeuse, Rue du Bac (Paris 7e) . N'oubliez pas que, l'élément le plus important, c'est la foi, et qu'il ne coûte rien à Dieu de faire un miracle.

Petit rappel pour ceux qui souffrent d'un handicape/maladie incurable. Lors du Grand Miracle qui aura lieu à Garabandal moins d'un an après le Grand Avertissement
"Il ne sera visible que de Garabandal même, et des montagnes environnantes; il aura lieu un jeudi à 20 h 30 et durera environ un quart d 'heure; les incroyants seront convertis et les malades seront guéris."

Donc, tous les malades qui auront fait le déplacement seront guéris ... et après les 3 jours de ténèbres qui clôtureront la fin des temps, il y aura une guérison généralisée des malades pour rentrer dans la terre nouvelle.

----------------------------------------------
Mais l'idéale est bien évidemment de ne pas être malade. Donc pour garder sa santé ou pour guérir par des voies naturelles, je vous conseille cette médecine douce très efficace.
Personnes ayant le charisme de guérison


Fratel Cosimo (Italie)

Frère Elie (Italie)



Père Bill
(France)

Voici des exemples de pélérinages ou ont lieu régulièrement de nombreux miracles


Lourdes
Eau Miraculeuse (France)

Notre Dame du Laus
Huile Miraculeuse
(France)

Kérizinen
Eau Miraculeuse
(France)



Rue du Bac (Paris)
Saint Curé d'Ars (France)
Lisieux (France) ND de la Salette (France)
San Damiano (Italie)
.
Témoignage de guérisons et de miracles :  Fratel Cosimo - Lève-toi et marche !  (site extérieur) Frère Élie   (site extérieurSan Damianio (5 témoignages)  Kerizinen (2 témoignages)
------------------------------------------------
Chapitres associés :  Handicapes - maladie génétique  Exorcisme   Aux persécutés   Marie qui défait les nœuds   Intercession de Marie   Témoignage de Foi (Greg)

------------------------------------
Les Saintes reliques, Source de guérison

La foi et la confiance sont indispensables pour obtenir la guérison, et il faut être absout de toute faute grave

Jeudi 4 juin 2009 - Je vous transmets maintenant le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph. Jésus lui a dit ceci :

 « Les guérisons de malades ont continué après mon Ascension, puisque tous les apôtres avaient reçu de moi le pouvoir de guérir. La célèbre guérison de l’infirme à la porte du temple suscita un grand émoi dans le peuple et entraîna l’arrestation de Pierre et de Jean. Ils purent ainsi témoigner de moi devant le sanhédrin, formé de tous les chefs religieux des Juifs. Pierre et Jean furent interrogés par les membres de ce conseil, qui voulaient savoir de qui ils tenaient le pouvoir d’accomplir un tel miracle. Pierre, rempli de l’Esprit Saint, leur répondit avec conviction. C’était en mon nom qu’ils avaient accompli ce grand miracle. Les chefs religieux, après leur avoir ordonné de ne plus invoquer mon nom, décidèrent finalement de les relâcher.

 « Aujourd’hui comme autrefois de nombreuses guérisons sont faites en mon nom. Je peux ainsi raffermir la foi des croyants et amener d’autres personnes à croire en moi. Les guérisons montrent que j’approuve leurs auteurs et leurs projets. Ce sont mes amis et j’agis à travers eux. De plus, j’ai béni le lieu de la Nouvelle Pentecôte et je vous apporte là quelque chose de nouveau puisé de mon trésor. Ouvrez vos cœurs à ce nouveau trésor. »

Mercredi 3 juin 2009 - Vous trouverez ci-après le message que Notre-Seigneur bien-aimé a adressé à Joseph. Jésus lui a dit les paroles suivantes :

 « J’ai accordé à saint Pierre et aux autres apôtres le don de guérison. Ma puissance curative agissait à travers eux lorsqu’ils priaient sur les gens pour les guérir. Pendant mon existence terrestre, je guérissais tous ceux qui venaient à moi pour me demander un remède ou une guérison. Et aujourd’hui, j’agis de la même façon à travers ceux qui ont reçu de moi ce pouvoir.

 « Il est étonnant de voir une personne confinée depuis des années à son fauteuil roulant se lever et commencer à marcher. Ou une personne en phase terminale de cancer qui, après que mes choisis aient prié avec elle, est guérie totalement et n’a plus la moindre trace de cancer. Il y a aussi les guérisons spirituelles, comme la délivrance de personnes submergées par la colère ou la haine. D’autres reçoivent le don de la foi ou sont libérés de l’emprise du malin. Ces guérisons de diverses sortes montrent que je suis à l’œuvre et que j’habite parmi vous. La foi et la confiance sont indispensables pour obtenir la guérison, et il faut être absout de toute faute grave. J’agis par la puissance de l’Esprit Saint, et comme je désire que vous receviez tous la Nouvelle Pentecôte.  »

Traduction : RF


Cela est dû aux grandes quantités d’aliments toxiques que vous consommez et aux produits chimiques présents dans l’eau que vous buvez

Père Melvin Doucette - 25 septembre 2008


Alors que Jésus se trouvait dans une localité, survint un homme couvert de lèpre. Quand il vit Jésus, il se jeta devant lui le visage contre terre et le pria en ces termes : « Maître, si tu le veux, tu peux me rendre pur. » Jésus étendit la main, le toucha et déclara : « Je le veux, sois pur! » Aussitôt, la lèpre quitta cet homme (Luc 5.12-13).

Voici un autre message que le Seigneur a donné à Joseph. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

« Pendant ma vie publique, beaucoup de malades venaient à moi pour me demander la guérison. Ils souffraient de tous genres de maladies. Beaucoup avaient la lèpre, un mal terrible qui détruit le corps humain. Ceux qui croyaient en moi s’approchaient, se prosternaient et me demandaient de les guérir. Ils savaient que j’avais le pouvoir de le faire et avaient entendu dire que diverses personnes avaient obtenu par moi la guérison. J’éprouvais toujours de Ia compassion pour tous les malades et je les touchais en prononçant une parole, et la maladie les quittait. C’est ce que je fis pour le lépreux, et il fut très heureux de se voir bien portant.

« J’accordai ce pouvoir de guérison à tous les apôtres, que j’envoyai dans les villes et villages du pays. À leur retour, ils me racontaient toutes les guérisons qui survenaient quand ils priaient avec les gens. Aujourd’hui, beaucoup de ceux qui croient en moi ont ce même pouvoir de guérison, qui est un don de ma part. À travers eux je guéris un grand nombre de personnes, comme je le faisais lorsque j’étais sur la terre. Ils ont le pouvoir de guérir toutes sortes de maladies, physiques ou spirituelles.

« Dans le monde actuel on voit de multiples maladies, encore plus que de mon vivant sur la terre. Cela est dû aux grandes quantités d’aliments toxiques que vous consommez et aux produits chimiques présents dans l’eau que vous buvez. Une grande partie de la nourriture est empoisonnée par une multitude de produits chimiques, l’eau est polluée par toutes les choses que vous y mettez. Quand vous êtes malade, venez à moi et je vous aiderai. Avec grande foi allez vers ceux qui ont le don de guérison et permettez-leur de prier avec vous.

« Ces douleurs et souffrances innombrables sont dues aux maux de tous genres que le péché a introduits dans le monde. Avant le premier péché, il n’y avait ni maladie, ni mort; le péché est la cause de tout cela. Je suis venu payer le prix du péché et vous laver entièrement de vos fautes si vous les regrettez. Restez près de moi et je vous protégerai. »


Je l’ai fait également pour montrer aux gens que j’avais un pouvoir divin

Père Melvin Doucette 19 septembre 2008


Jésus se rendit ensuite dans une localité appelée Naïn; ses disciples et une grande foule l'accompagnaient. Au moment où il approchait de la porte de cette localité, on menait un mort au cimetière : c'était le fils unique d'une veuve. Un grand nombre d'habitants de l'endroit se trouvaient avec elle. Quand le Seigneur la vit, il fut rempli de pitié pour elle et lui dit : « Ne pleure pas! » Puis il s'avança et toucha le cercueil; les porteurs s'arrêtèrent. Jésus dit : « Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi! » Le mort se dressa et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère (Luc 7.11-15).

 Voici maintenant le message que le Seigneur a donné à Joseph. Jésus lui a parlé en ces termes :
« J’ai guéri beaucoup de gens au cours de ma vie publique. J’ai même ramené des morts à la vie, comme ce jeune homme qui était le fils unique d’une veuve. J’ai simplement posé la main sur lui en disant : Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi! Aussitôt il revint à la vie, s’assit et commença à parler, puis je le rendis à sa mère. Quelle joie remplit son cœur, et tous les gens se mirent alors à glorifier Dieu.

« J’ai guéri ce jeune homme par compassion envers sa mère qui se retrouvait seule. Je l’ai fait également pour montrer aux gens que j’avais un pouvoir divin, puisque seul Dieu peut ressusciter les morts.

 « Cela vous est dit aujourd’hui afin que vous m’acceptiez comme votre Seigneur et Sauveur et que vous croyiez en moi de tout votre cœur. Si vous croyiez en moi, une telle guérison est de nature à fortifier votre foi. Vous savez que je suis ressuscité d’entre les morts pour ne plus jamais mourir. Je suis à l’œuvre dans toutes les parties du monde, vous invitant à la prière et vous montrant l’immense amour que je vous porte.

Approchez-vous de moi par la prière, en participant à la liturgie de l’Eucharistie, en me recevant à la Messe et en vous offrant totalement à moi pour faire la volonté du Père. Ainsi vous serez mon ami et je vous garderai près de mon Cœur. Je vous bénis. »


S’ils ne croient pas ou qu’ils doutent, ils resteront dans leur maladie

Père Melvin Doucette - 21 septembre 2008


 « Jésus descendit de la colline avec eux et s’arrêta en un endroit plat, où se trouvait un grand nombre de ses disciples. Il y avait aussi là une foule immense : des gens de toute la Judée, de Jérusalem et des villes de la côte, Tyr et Sidon; ils étaient venus pour l’entendre et se faire guérir de leurs maladies. Ceux que tourmentaient des esprits mauvais étaient guéris. Tout le monde cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous » (Luc 6.17-19).

Voici un message que Notre-Seigneur a donné à Joseph. Jésus lui a dit ceci :

« Beaucoup de gens m’ont suivi pendant ma vie publique sur la terre. Ils marchaient pendant des jours pour aller entendre mes entretiens et se faire guérir de toutes sortes de maladies. J’accordais la guérison à toute personne qui m’en faisait la demande. J’avais toujours de la compassion pour les malades, les estropiés, les aveugles et les infirmes. Souvent aussi je chassais les esprits mauvais chez des personnes que m’amenaient leurs proches. Les gens savaient qu’il émanait de moi un pouvoir capable de les guérir.

« Mon pouvoir est à l’œuvre aujourd’hui comme il l’était quand je vivais sur la terre. Beaucoup ont reçu le don de guérison : mon pouvoir curatif passe à travers eux pour guérir tous les gens, peu importe leur maladie.
Comme je le faisais autrefois, je demande aujourd’hui aux gens de croire que je suis leur Seigneur et Sauveur et d’avoir confiance que je les guérirai. S’ils ne croient pas ou qu’ils doutent, ils resteront dans leur maladie. Beaucoup de personnes de mon village natal ne purent être guéries parce qu’elles ne croyaient pas en moi.

« Je guéris aujourd’hui beaucoup de gens dans le monde entier. Mes adeptes sont répandus dans tous les pays de la terre et viennent me demander, à moi ou à une personne nommée par moi, de leur venir en aide. J’entendrai sûrement leur cri et je les guérirai corps et âme. Je sais qu’une guérison consolide la foi et l’amour de ceux qui croient et qu’elle augmente également leur ferveur dans la prière. Ils se rapprochent de moi et deviennent mes amis. Je veux que vous soyez tous mes amis et que vous viviez en union avec moi. Je vous donnerai les grâces nécessaires pour éviter le péché et suivre les commandements. Soyez de ma famille et aimez-vous les uns les autres. »


Jésus lui-même lui a dit que l’incapacité de pardonner peut nous empêcher d’obtenir une guérison et d’être exaucés dans nos prières

Père Melvin
- Mercredi 11 juin 2008


Encore une fois aujourd’hui je vous parlerai de Bob Rice, docteur en théologie et pasteur protestant pendant 33 ans, devenu aujourd’hui un évangéliste laïque catholique. Il est l’auteur d’un opuscule sur la sainte Eucharistie où il traite entre autres du pardon. Jésus lui-même lui a dit que l’incapacité de pardonner peut nous empêcher d’obtenir une guérison et d’être exaucés dans nos prières.

Il raconte à ce propos l’histoire d’une femme qui, affligée d’une très mauvaise vue, vint un jour le voir après un service pour demander la guérison. Il avait commencé à prier pour elle, quand Jésus l’interrompit pour lui dire que cette femme gardait rancune envers sa belle-sœur et qu’elle ne serait pas guérie tant qu’elle ne ferait pas une démarche auprès de cette personne.

En entendant ce message la part du Seigneur, la femme sut aussitôt à quoi il faisait allusion.
Elle alla voir sa belle-sœur, lui pardonna et lui demanda pardon comme le Seigneur le lui avait prescrit. Une fois qu’elle eût fait tout cela, sa vue fut guérie instantanément.

Jésus cependant avait encore du travail à faire sur la tendance de cette femme à entretenir des ressentiments. Lors d’une retraite réunissant toute la congrégation, le Seigneur montra à cette dame qu’elle devait demander pardon à l’un de ses frères. Une dimanche vers 14 heures, la dame alla à la cuisine attenante à la chapelle et en revint avec un récipient d’eau et une serviette. Elle s’agenouilla devant l’homme et se mit à pleurer : elle lui avoua qu’elle avait grand mal à l’aimer chrétiennement comme un frère. Pendant qu’elle confessait ses mauvais sentiments, elle lui enleva ses chaussures et ses bas et lui lava les pieds. La chapelle fut alors envahie par la présence divine.

Père Melvin - Mercredi 11 juin 2008



Aujourd’hui, je continue à guérir les malades, et des miracles innombrables surviennent partout dans le monde

Message de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada)  -
12 mars 2008

Ce matin, dans ma prière contemplative, je suis resté avec Jésus pendant une demi-heure. Il m’a parlé ainsi :

Melvin, mon frère et mon ami, je t’aime, et j’aime de tout mon cœur tous mes frères et toutes mes sœurs du monde entier. Ma joie est complète lorsque vous m’acceptez comme le Messie et que vous me suivez chaque jour.

Quand j’étais sur la terre, je manifestais mon amour pour les gens en les guérissant de toutes leurs maladies.

De nombreux malades sont venus à moi pendant ma vie publique pour me demander de les guérir. On amenait ces pauvres gens à la maison où je séjournais, ou encore on les déposait sur la route où j’allais passer.
Ma compassion à leur égard me commandait de les secourir. J’étais venu pour renouveler le monde et j’ai commencé par redonner la santé à tous ceux qui étaient malades. Je posais ma main sur eux et ils étaient complètement guéris. Ces guérisons, évidemment, apportaient une grande joie à tous ceux qui les recevaient.


En voyant que j’avais le pouvoir de guérir les corps, beaucoup reconnaissaient que je venais de Dieu et certains reconnaissaient que j’étais le Messie. Les premiers à croire en moi comme le Sauveur furent les apôtres, et Pierre, au nom des autres, fit publiquement un acte de foi en moi. Ils avaient été témoins des nombreux miracles que j’avais accomplis. Si je pouvais guérir leur corps, sûrement que je pouvais guérir leur âme.

Aujourd’hui, je continue à guérir les malades, et des miracles innombrables surviennent partout dans le monde.

Ils font réfléchir les gens, et chez beaucoup de miraculés ou de témoins d’une guérison, la foi grandit. Je veux que chacun croie en moi comme son Seigneur et Sauveur. Je suis votre Frère qui vous montre le chemin vers votre maison et qui éclaire ce chemin. Je vous aime. »


À titre de Fils de Dieu, j’ai le pouvoir de guérir toute maladie, qu’elle soit physique ou spirituelle

Message de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada)  -
9 janvier 2008

J’étais avec Notre-Seigneur Jésus ce matin durant ma demi-heure de prière contemplative. Le Bien-Aimé m’a parlé ainsi :

Melvin, mon frère, je t’aime. J’aime tous mes frères et toutes mes sœurs qui habitent dans chacune des parties du monde.  Je suis né parmi vous afin de vous montrer l’amour de Dieu à votre égard et d’expier vos péchés.  Pour vous manifester ma compassion et mon amour envers vous, en particulier les malades, j’ai guéri tous ceux qui venaient à moi en me demandant de les guérir.

J’ai guéri les gens de toutes sortes de maladies et j’ai même ramené des morts à la vie.  J’étais venu pour apporter la vie afin que tous puissent l’avoir en abondance. 
C’était ma joie de redonner aux gens la santé.  Par ces guérisons, je pouvais amener les gens à considérer la puissance que j’avais et d’où cette puissance provenait. 
En effet, seul Dieu a le pouvoir de guérir les humains instantanément ou de ramener les morts à la vie; aucun être humain n’a ce pouvoir, sauf les quelques personnes que j’ai choisies comme instruments pour accomplir de grandes guérisons.

J’ai exercé ma puissance de guérison sur ceux qui croyaient en moi et qui s’étaient engagés totalement à mon égard.  La foi en moi est indispensable à toute personne pour que je puisse la guérir.  Beaucoup de gens de mon village natal de Nazareth n’ont pu recevoir de moi la guérison parce qu’ils manquaient de foi. 
Si vous voulez être guéris, ayez la foi et marchez à ma suite.
  À titre de Fils de Dieu, j’ai le pouvoir de guérir toute maladie, qu’elle soit physique ou spirituelle.  La guérison la plus importante, cependant, est la guérison spirituelle car elle est pour toujours.  Venez, demandez la guérison du cœur ou un accroissement de foi, d’espérance et d’amour. 

Demandez d’avoir la force de pardonner à ceux qui vous auraient blessé de quelque manière.  Ces guérisons vous rapprocheront beaucoup de moi, votre Seigneur et votre Frère.  Tout ce que je fais pour vous, je le fais par amour.  J’attends de vous que vous m’aimiez en retour.  Je vous bénis et je vous aime de tout mon cœur. »


Mais recherchez leur aide car ils respectent aussi votre liberté de choix comme nous le faisons aussi.  Leur aide est perceptible, toujours prête, mais demandez-leur d’aider. 

Messages du Ciel par l’entremise de Lec des Philippines 16 novembre 2007
Message de Maman Marie
à  7 :15 h. a.m. à
l’Église St-François Ville de Mandaluyong, Métro Manille

J'ai demandé à Maman Marie si elle avait quelque chose à dire.  Elle a dit « Oui Fils ».  Ce qui suit est ce que j’ai entendu de la calme petite voix intérieure.

« Mon fils, ton respect pour moi, ta Mère, compte beaucoup dans mon penchant pour rechercher ta compagnie sur une base régulière. Je désire parler aux fidèles pour qu’ils n’abandonnent pas leur zèle à prier d’abord la prière de toutes les prières que mon Fils leur a enseignée. 

Prier le chapelet aidera à éloigner les tentations du malin ainsi qu’à repousser les attaques visibles et invisibles de la part de l’ennemi invisible. Les anges du Seigneur se tiennent devant vous pour vous protéger là où vos pieds vous amènent, mais recherchez leur aide car ils respectent aussi votre liberté de choix comme nous le faisons aussi.  Leur aide est perceptible toujours prête, mais demandez-leur d’aider. 

Les prières des fidèles sont ramassées par les anges qui me les présentent, lesquelles je dépose aux pieds de mon Fils pour qu’il les écoute.  À ceux qui ont recours à moi, soyez donc assurés que vos prières qui ont sollicité mon intercession ne seront jamais vaines, car je suis moi-même celle qui parle directement à mon Fils pour qu’il veuille bien exaucer vos prières même si elles sont dites à la hâte. 

Je n’empiète pas cependant sur la sagesse de mon Fils mais un appel constant à son cœur miséricordieux obtient souvent des réponses aux pétitions envoyées par les fidèles. 

J’aide mon Fils à gagner encore plus d’âmes pour le ciel. »



Parfois, il semble que vos prières ne sont pas exaucées. Il se peut que ce soit pour plusieurs raisons.

Message du Seigneur à John Leary (USA) - Jeudi le 11 octobre 2007

Jésus : « Mes amis, les intentions de prière et l’Évangile d’aujourd’hui qui dit :  Demandez et vous recevrez’ est peut-être difficile à comprendre pour l’homme.  Je réponds à vos prières, mais pas toujours de la manière que vous le désirez. 
J’ai toujours demandé de prier pour ce qui est le mieux pour votre âme ou les âmes de ceux pour qui vous priez. 

J’ai aussi demandé de prier dans toutes vos pétitions en mon Nom et selon ma Volonté.  Parce que je n’interviens pas avec votre libre volonté ou celle des autres, vous devez prier pour avoir la grâce, que ceux pour qui vous priez soient prédisposés à mon amour et fassent la bonne chose. 

C’est particulièrement vrai pour ceux qui sont loin de l’Église pour qui vous priez pour qu’ils reviennent.  Parfois, il semble que vos prières ne sont pas exaucées.  Il se peut que ce soit pour plusieurs raisons.  L’une d’elle, c’est que votre intention n’est pas ce qui est le mieux pour votre âme ou pour une autre.  Une autre raison, c’est que ce n’est pas approprié selon ma Volonté ou que l’âme de vos intentions ne veut pas changer son style de vie de sa  propre volonté.

En cas de maladie, le patient peut mourir ou continuer de souffrir parce que c’est son temps pour mourir ou qu’il subit son temps de purgatoire sur terre.  L’autre à la fin des prières de pétitions, c’est que si votre prière a été exaucée, vous devriez me rendre louange et action de grâce pour le bon résultat. 

Dans les cas de conversions, souvenez-vous qu’à cause des péchés des pécheurs, ils ont des prix variés :   plus de prières, de jeûne et de messes sont nécessaires pour expier leurs péchés.  Continuez de prier pour vos intentions, parce que la persistance dans la prière est nécessaire dans certains cas. »



J’ai guéri le cancer, la paralysie, le mal de dos, la cécité, la surdité, l’asthme, l’infertilité, etc. 

Message de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada)  -
31 octobre 2007

Mon temps de prière s’est passé en compagnie de Jésus, notre Seigneur et notre Sauveur, et je l’ai entendu me dire ceci :

Melvin, mon frère et mon compagnon, je t’aime toi ainsi que tous mes frères et toutes mes sœurs dispersés dans tous les pays du monde. 
Dans la puissance de l’Esprit Saint, je guéris le corps et/ou l’esprit de tous ceux qui viennent à moi avec foi et qui m’ouvrent entièrement leur cœur.  Je guérissais tous ceux qui venaient à moi quand j’étais sur la terre, et je continue mon œuvre de guérison à travers les instruments que j’ai choisis pour ce ministère.


Melvin, tu es l’un de ces instruments que j’ai choisis.  Tu as vu des centaines de guérisons, tant physiques que spirituelles. Certains de mes amis ont été guéris d’une dépression profonde, de blessures émotives, de la colère, de leurs peurs, du ressentiment; d’autres ont reçu un accroissement de la foi, un grand amour pour moi et l’espoir en l’avenir.  Il y a eu beaucoup, beaucoup de guérisons physiques. 

Chez certains j’ai guéri le cancer, la paralysie, le mal de dos, la cécité, la surdité, l’asthme, l’infertilité, etc.  J’ai fait lever d’autres de leur fauteuil roulant ou fait disparaître la douleur qu’ils avaient dans une partie de leur corps.  Ces guérisons montrent que je suis présent dans le monde et que j’y suis à l’œuvre exactement comme autrefois. 

Quiconque vient à moi reçoit une guérison, qu’elle soit physique ou spirituelle. La guérison spirituelle est la plus importante que vous puissiez recevoir. Elle sera vôtre pour toujours.

La raison pour laquelle je vous guéris quand vous venez à moi, c’est que je vous aime.  J’ai de la compassion envers tous ceux qui souffrent et je veux que vous soyez tous en santé et forts et que vous me suiviez, moi votre Sauveur. 

Si toutefois le moment est venu pour vous de quitter cette terre, je vous accorderai une guérison spirituelle et je chasserai votre douleur afin que vous puissiez vous préparer à faire ma rencontre.  Si vous marchez à ma suite, je vous accueillerai au ciel avec les anges et les saints. Je vous aime tous. »


C’est surtout par la célébration de la sainte Messe et l’imposition des mains que j’apporte la guérison aux gens

Père Melvin Doucette - Message de Jésus du 4 octobre 2007

J’ai passé une demi-heure en prière contemplative ce matin avec Notre-Seigneur, qui m’a adressé les paroles suivantes :

Jésus : « Melvin, mon frère, je t’aime et je t’embrasse. Je bénis tous mes frères et toutes mes sœurs qui lisent mes messages et je vous invite tous à vous approcher de mon Cœur.
« Je suis venu dans le monde pour y établir mon Royaume, et l’un des signes que mon Royaume est parmi vous est la guérison des malades. Je suis très heureux, Melvin, que tu te concentres sur le ministère de guérison. C’est surtout par la célébration de la sainte Messe et l’imposition des mains que j’apporte la guérison aux gens. La plupart des personnes ont besoin de guérison physique ou spirituelle, et je suis toujours prêt les guérir si elles croient en moi et me suivent. Venez avec foi, et vous serez guéris.

« Melvin, beaucoup de grandes guérisons se sont produites dans la maison de prière de ma chère Mère, ainsi que dans les lieux où tu as célébré la sainte Messe. Permets-moi de te citer quelques exemples :
j’ai guéri le mal de dos d’un Terre-Neuvien qui souffrait depuis deux ans;
j’ai guéri une Québécoise qui était partiellement paralysée à la suite de deux accidents;
un Américain a été complètement guéri d’un cancer terminal; une femme a recouvré l’ouïe après avoir été sourde d’une oreille pendant des années;
beaucoup de personnes ont recommencé à fréquenter l’église régulièrement après que je leur aie apporté la guérison de l’esprit, et bien d’autres après avoir recouvré la santé.


« Je t’assure que beaucoup d’autres guérisons se produiront dans l’avenir, non seulement dans la maison de prière mais également un peu partout dans le monde. Lorsque j’étais sur la terre, je guérissais tous ceux qui venaient à moi; aujourd’hui, par mes prêtres et d’autres personnes choisies, je continue à guérir pour montrer que je vous aime et que mon Royaume est arrivé au milieu de vous. Je suis toujours près de vous et je vous bénis. »


Demandez et vous recevrez

Message du Seigneur à John Leary
(USA) - Dimanche le 29 juillet 2007.

Jésus :« Mes amis,  dans le Saint des Saints du temple juif était gardé la Torah et l’Arche d’Alliance contenant les dix commandements.  Dans chaque tabernacle et lieu d’adoration, vous avez aussi un Saint des Saints dans mon Saint Sacrement.  C’est le lieu de ma réelle présence dans le pain consacré.  Tout comme Moïse a vénéré le buisson ardent en enlevant ses sandales, alors vous aussi devriez vénérer ma réelle présence lorsque vous venez me rendre gloire et louange. 

Dans le silence de votre présence vous pouvez me demander de parler à votre cœur.  Souvent vous venez à moi pour prier des demandes pour l’âme des gens ou pour une maladie.  Dans l’Évangile d’aujourd’hui je vous dis :  (Lc 11 : 9-10)  ‘Demandez et vous recevrez;  cherchez et vous trouverez;  frappez et on vous ouvrira.  Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouvera et à celui qui frappe on lui ouvrira.’ 
Priez pour ce qui est ma volonté dans vos demandes et ma réponse sera ce qui est le meilleur pour leur âme.  Je ne vais pas à l’encontre de la libre volonté de personne, mais chaque prière est entendue et sera exaucée à mon heure. 
Ayez foi et croyez en moi et vous aurez votre récompense au ciel. »


C’est un fait que j’agis également par les mains des médecins qui prennent soin de vous. Ils font beaucoup pour vous aider, pour guérir et réparer votre corps. 

Message de Jésus au Père Melvin Doucette  - le Jésus 9 août 2007

 
Ma demi-heure de prière matinale s’est passée en compagnie de Jésus, notre Seigneur et notre Sauveur. Voici ce qu’il m’a dit :

Melvin, mon frère et mon ami, je t’aime et j’aime tous mes frères et toutes mes sœurs de toutes les parties du monde.  Je veux que vous soyez tous avec moi.  Y a-t-il parmi vous quelqu’un de malade?  Quelqu’un de triste ou de déprimé?  Est-ce certains n’ont rien à manger?  Toutes ces personnes sont vos semblables et attendent votre aide.  Lorsque j’étais sur la terre, j’aidais tous ceux qui étaient dans le besoin, et je vous invite à faire de même.

Amenez-moi tous ceux qui souffrent et je leur donnerai la paix du cœur.  J’ai un amour de prédilection pour les pauvres et les malades. 
Je vous invite à prier pour eux et à les secourir de quelque manière.  J’ai guéri bien des malades pendant ma vie terrestre et je continue à le faire aujourd’hui, en particulier à travers ceux qui ont reçu de moi le don de guérison. 

Il faut vous offrir entièrement à moi dans la foi pure, sachant que je suis votre Sauveur.  Suivez les enseignements de mon Église et vous serez mon frère bien-aimé, ma sœur bien-aimée.  J’accorde de nombreux dons à mes amis qui m’aiment.


C’est un fait que j’agis également par les mains des médecins qui prennent soin de vous. Ils font beaucoup pour vous aider, pour guérir et réparer votre corps. 

Je ne veux pas vous voir malades ou tristes, mais débordants de santé et de joie en ma présence. 
Certes vous avez à porter votre croix chaque jour, et parfois elle peut être lourde.  Ne portez pas votre croix seul, mais portez-la avec moi.  Je suis toujours là pour vous aider.

Certains hélas m’oublient lorsque tout va bien.  Ils peuvent même cesser d’aller à l’église, se persuadant qu’ils n’ont pas le temps de prier. Cela est dangereux, car alors vous êtes seul et je ne suis plus là pour vous porter secours.  Tôt ou tard vous trébucherez et vous aurez besoin de mon intervention – mais que pourrai-je faire puisque vous m’avez chassé?  Demeurez toujours mon ami, et chaque jour je serai là pour vous aider. Je vous aime. »


Ce sont les personnes qui s’engagent totalement envers moi qui recevront la guérison du corps et de l’esprit

Message de Jésus par l'entremise du Père Melvin Doucette - 24 juillet 2007


J’ai passé une demi-heure en prière contemplative ce matin, et voici ce que Jésus m’y a dit :

Melvin, mon frère, je t’aime et je vous aime tous, vous mes frères et sœurs.  Je vous invite à croire en moi et à vous consacrer totalement à moi.  Obéissez-moi en toutes choses. Vous savez que je vous exhorte à prier chaque jour et à aller l’église chaque dimanche.  Je vous invite également à éviter le péché en me demandant tous les jours les grâces nécessaires pour me suivre. 
Je vous ai dit maintes fois, et c’est consigné dans l’Écriture :  Demandez, et vous recevrez.

C’est mon désir de vous guérir de toutes les maladies que vous puissiez avoir. 
Cependant, je ne puis opérer si vous ne croyez pas en moi et si vous ne vous êtes pas offerts totalement à moi. Donnez-moi votre cœur tout entier, et permettez-moi de le transformer et de le renouveler. 

Chacun a besoin de conversion, et cela se réalise par ma grâce avec votre coopération. N’écoutez pas le monde quand il vous dit que je n’ai plus ma place actuellement :  j’ai ma place aujourd’hui plus que je ne l’ai jamais eue.
Ce sont les personnes qui s’engagent totalement envers moi qui recevront la guérison du corps et de l’esprit et qui, un jour, pourront être avec moi au ciel pour l’éternité.

Acceptez-moi comme votre Sauveur et mettez en pratique tout ce que je vous dis.  Je vous aime de tout mon Cœur. »


Dieu entend toutes les prières et il répondra mais, ...

Mère de la Lumière Perpétuelle 23 juin 2007


" Mes chers enfants, comment ne puis-je pas sourire quand je vois un si grand nombre qui sont rassemblés ici pour prier le chapelet? Je mets ensemble chaque 'Je vous salue Marie' et je les partage avec ceux qui sont maintenant dans un état de désespoir.

Il y en a tellement parmi ceux qui souffrent qui ne comprennent pas pourquoi Dieu ne répond pas quand ils demandent son aide. Dieu entend toutes les prières et il répondra mais, vous devez d'abord apprendre à lui faire confiance et arrêter de lui demander des pourquoi.


Quand, mes chers enfants, les hommes finiront-ils par apprendre que les dons de Dieu sont infinis, mais vous devez mériter chaque don.
Vous ne pouvez pas, mes chers enfants, rester là à ne rien faire et vous attendre à ce que Dieu réponde au moment où vous voulez la réponse.

Vous pouvez suivre les pas du riche et du sage, mais est-ce que cela, mes chers enfants, vous obtiendra le paradis? Les Écritures ont révélé que 'les derniers seront les premiers', et cette règle, mes chers enfants, ne sera pas annulée. C'est pourquoi je suis heureuse que vous priiez pour les autres, aidant à sauver les âmes de ceux qui se sont égarés. Dieu vous récompensera pour chaque sacrifice; c'est, mes chers enfants, la manière de Dieu de répondre à chacun.

Si vous continuez, chers enfants, à faire ce que vous faites durant le voyage de la foi que vous poursuivez, Dieu, chers enfants, vous accueillera les bras grand ouverts quand il vous appellera par votre nom et vous invitera à entrer à l'intérieur. Quand vous traverserez l'arc-en-ciel, vous réaliserez alors, même si vous êtes le dernier, que vous allez gagner le premier prix. Rappelez-vous, chers enfants, que Dieu ne sera pas surpassé car il vous aime tellement qu'il vous a donné son Fils. "

" Que votre volonté soit faite "


J’ai mes instruments pour agir en mon nom et vous apporter ces grandes guérisons. Allez les trouver, demandez-leur de prier pour vous quand vous êtes malade, et j’écouterai leur prière.

Messages du Seigneur au Père Melvin Doucette
Message du 27 avril 2007

Ce matin ma prière contemplative s’est passée avec Jésus, notre grand Ami, et je l’ai entendu me dire ceci :

« Melvin, joie de mon cœur, je t’aime. Je salue avec grande affection tous mes frères et toutes mes sœurs qui habitent dans tous les pays du monde.
Je me suis relevé d’entre les morts et tout pouvoir m’a été donné. Si vous m’ouvrez votre cœur, je vous donnerai toutes les grâces dont vous avez besoin pour votre salut. Ayez confiance en moi, votre Sauveur : croyez que je suis avec vous chaque jour.

« Quand j’étais sur la terre, j’ai manifesté ma puissance par les guérisons et les miracles nombreux que j’ai accomplis. Je redonnais la santé à tous ceux qui venaient à moi en me demandant de les guérir.

Je rendais la vue aux aveugles, les boiteux se remettaient à marcher et les malades recouvraient la santé. J’ai même ramené des morts à la vie. Je suis encore à l’œuvre aujourd’hui comme je l’étais quand je vivais sur la terre.
J’accomplis un travail beaucoup plus grand aujourd’hui : depuis ma résurrection, en effet, je suis à l’œuvre dans tous les pays du monde, alors que de mon vivant sur la terre, je n’agissais que dans un territoire très limité. J’ai une compassion immense pour vous, gens de mon peuple, et je veux vous procurer à tous la guérison du corps et de l’esprit.

« J’ai mes instruments pour agir en mon nom et vous apporter ces grandes guérisons. Allez les trouver,
demandez-leur de prier pour vous quand vous êtes malade, et j’écouterai leur prière.

Je fais cela parce que je vous aime, mes frères et mes sœurs, et que je veux vous avoir avec moi. Je vous accorde à tous la bénédiction de ma paix et de mon amour. »


La prière d’un ami cher ou d’un groupe est puissante et procurera la guérison sans grand retard

Messages du Seigneur au Père Melvin Doucette -  28 mars 2007

Chers amis, Jésus est le grand guérisseur. Il continue à guérir bien des gens aujourd’hui, comme il l’a fait quand il vivait sur terre. Ma demi-heure de prière contemplative s’est passée en compagnie de notre Seigneur, qui m’a dit ceci :
       
« Melvin, mon petit frère et mon ami, je t’aime.  Je chéris de tout mon cœur tous mes frères et toutes mes sœurs qui vivent dans les diverses parties du monde.  Je suis toujours prêt à répondre à toute prière sincère que vous m’adressez. 

Je réponds à chaque prière selon le temps et la manière qui me sont propres. Bien des gens me demandent une guérison – guérison du corps, de l’esprit ou du cœur. Je continue à en guérir beaucoup.  Je désire cependant que vous ayez foi en moi et que vous soyez toujours disposés à faire la volonté du Père.

« La meilleure façon de demander la guérison est qu’une ou plusieurs personnes prient pour vous et posent la main sur vous.
La prière d’un ami cher ou d’un groupe est puissante et procurera la guérison sans grand retard. 

Si vous souhaitez une guérison, il est bon de vous repentir de vos fautes d’abord et de vous offrir totalement à moi. Rappelez-vous ce qui est écrit dans les Évangiles : à Nazareth, je n’ai pu opérer aucun miracle parce que les gens manquaient de foi à mon égard.  Ils n’ont pas cru que j’étais le Messie, le Sauveur, envoyé par le Père pour les racheter.

« Les miracles et les guérisons sont de grands témoignages qui révèlent la puissance de Dieu. Lorsqu'une personne est guérie du cancer, de l’asthme, du mal de dos ou de toute autre maladie, la foi des gens s’en trouve raffermie. 

Ils me voient à l’œuvre parmi eux et sont plus disposés à suivre la voie que je leur ai tracée.  C’est ce qui est arrivé de mon vivant sur terre, et c’est ce qui arrive encore aujourd’hui.
« Il y a également des guérisons spirituelles, qui valent plus que les guérisons physiques.  La conversion d’une personne est d’une immense valeur.  Il est absolument nécessaire à une personne de croire en moi pour parvenir au ciel. Priez, mes amis, afin que tous les incrédules en viennent à m’accepter et à croire que je suis leur Sauveur, et commencent leur cheminement avec moi.  Je vous aime et je répands sur chacun de vous les dons de ma paix et de mon amour. »

Il est important pour nous, chrétiens, de remercier le Seigneur pour toutes les merveilles qu’il accomplit. J’ai vu bien des guérisons dans ma vie : par exemple, une personne sourde a recouvré l’ouïe, une femme en chaise roulante depuis trois ans s’est remise à marcher.  Le Seigneur est bon et tous ces miracles montrent le grand amour qu’il nous porte.  Remercions-le à tous les jours.

Père Melvin


Quant vous demandez quelque chose à Dieu, il peut y avoir un délai

Message du Ciel - Mère de la Lumière Perpétuelle - 22 avril 2007


« Mes chers enfants, ne devenez pas l’esclave de Satan; ses supercheries attirantes ne sauveront pas votre âme. Satan essaie de vous attirer avec ses tentations rusées, afin que vous commenciez à douter de la révélation de Dieu.

Vous n’avez pas à attendre ce que Satan vous offre, sauf que son appât est attaché à chacune des offres. Quant vous demandez quelque chose à Dieu, il peut y avoir un délai, mais mes enfants, il ne vous égarera jamais.

Vous vivez maintenant, chers enfants, dans le domaine de Satan où tellement de vies innocentes ont été tuées. Étant donné, mes chers enfants, que le sang continue de couler, les victimes continueront d’augmenter. Pendant combien de temps, mes chers enfants, ce carnage peut-il durer? Combien resteront lorsque la dernière pierre sera jetée? Si les hommes ne commencent pas à s’amender de ses péchés, où seront leurs âmes quand le dernier jour prendra fin?

Mes chers enfants, vous ne trouverez pas le ciel sur terre même si vous avez vécu ici depuis votre naissance. Rappelez-vous, chers enfants, que votre but ultime ce n’est pas de soutenir les fables de Satan mais de sauver votre propre âme.

« Que votre volonté soit faite »



Ceux qui demandent leur intercession le jour de la fête de leur mort.

Messages donnés à John Leary Lundi le 1er janvier 2007 (Marie, Mère de Dieu)

Jésus dit : « Mon peuple, cette vision de la noirceur représente le monde dans ses péchés avant que je ne naisse dans le monde.  La lumière qui suit représente ma venue et la libération de mes saints de leurs liens afin qu’ils puissent entrer au ciel.  Ma lumière entre dans chaque âme et elle est soit acceptée ou refusée.  La lumière qui rayonne de mes saints c’est la façon dont ma grâce les illumine afin qu’ils puissent rayonner les lumières de grâce pour que vous puissiez imiter leurs vies.  Ils ne sont pas seulement des modèles à suivre, mais ils sont aussi des intercesseurs pour vos prières de demande. 

Puisque vous débutez cette nouvelle année, soyez particulièrement conscients des jours de fête de mes saints parce qu’il leur est accordé encore plus de miracles de grâce pour ceux qui demandent leur intercession le jour de la fête de leur mort.
  J’invite mes fidèles à faire appel à moi, mes saints et mes anges pour avoir de l’aide dans votre bataille contre le mal et pour vous aider sur votre sentier vers le ciel. »


Toutes les prières sont entendues

Messages donnés à John Leary - 4 décembre 2006.

Jésus dit :« Mon peuple, la foi du centurion Romain fut un exemple pour plusieurs puisqu’il a reconnu mon autorité d’être capable de guérir les gens. Non seulement j’ai guéri les maladies des gens, mais j’ai aussi offert de guérir les vies spirituelles. 

Garder vos âmes guéries de vos péchés par la confession est beaucoup importante que toute douleur ou maladie de votre corps physique. Toujours. vos corps sont les temples du Saint Esprit et vous devez les conserver en bonne santé et ne pas en abuser par les drogues, la cigarette ou l’alcool.  Ceux qui ont foi que je peux les guérir, ont de meilleures chances d’être guéris.  

Toutes les guérisons sont exaucées en mon Nom selon ma volonté et c’est la façon de prier pour vos guérisons.
Je sais ce qui le mieux pour chaque âme et il peut y avoir une raison pour laquelle j’envoie une peine ou une maladie. 

Parfois les maladies ou les peines sont pour vous humilier ou peuvent être une grâce utilisée pour quelqu’un.
Toutes les prières sont entendues, mais je choisis de répondre à votre prière à mon heure et non la vôtre. 

Souvent c’est difficile de comprendre pourquoi il y a tant de souffrances sur terre, mais je vous assure que tout ce qui arrive l’est pour une raison dans mon plan de vie pour vous. »


Mère de la Lumière perpétuelle - 23 juillet 2006.

« Le ciel a été pris d’assaut par une pétition de prières, demandant à Dieu qu’un jeune enfant puisse recouvrer la vue.  Beaucoup de saints et d’anges se sont aussi joints à vous pour prier pour cet enfant, parce que vous le leur avez demandé. 

À cause de vos prières et de chaque chapelet, l’enfant, qui autrefois était aveugle, peut maintenant voir.  Les autres symptômes dont il souffrait, furent également soulagés, parce que ceux qui ont prié pour lui croyaient en la miséricorde de Dieu. Vous avez assisté à deux miracles à peu de jours de distance;  un enfant qui ne pouvait pas respirer, Dieu a fait repartir sa respiration.  Et même si son corps était déjà devenu bleu, Dieu a répondu à vos prières et sa vie fut renouvelée. 

Dieu était très heureux du nombre qui ont réagi, dont certains qui ne connaissaient pas ces enfants mais qui étaient quand même liés avec leurs cœurs.  Encore une fois, vous avez assisté à la réponse de Dieu à vos prières, car rien n’est impossible si vous laissez Dieu faire sa part. 

Votre foi peut ne pas être plus grosse qu’une graine de moutarde, mais comme vous l’avez intercédé auprès de Dieu, vous avez déplacé la montagne.  Vos actions, chers enfants, ont montré à tous que les montagnes ont été déplacées par tous ceux qui ont prié. »

« Que ta volonté soit faite »


Mère de la Lumière perpétuelle - 14 juillet 2006.

CE QUE VOUS FAITES AUX AUTRES

« Cette fois, tu as vu un homme affamé qui cherchait de la nourriture dans un bac à ordures.  Tu n’as même pas hésité;  tu voulais t’assurer qu’il mange. Il voulait s’acheter un hot dog, mais sur qui peut-il maintenant compter?  Tu lui as donné de l’argent pour acheter de la nourriture;  ses larmes ont exprimé sa gratitude.

Il a vu que quelqu’un se souciait encore, puis il a demandé s’il pouvait partager un câlin.  Pendant que tu partageais l’accolade avec lui, tu as vu dans ses yeux le visage de mon Fils. Ton don fut rapidement multiplié (voir la note ci-après) là où les frais réguliers n’étaient pas utilisés.  De plus, le mendiant était mon Fils qui vous remercie tous les deux pour ce que vous avez fait. 

Note :  Le récipiendaire de ce message et son épouse se rendaient chez le dentiste, et c’est à ce moment qu’ils ont aperçu cet homme qui cherchait de la nourriture.  Il raconte que le dentiste aurait réduit les frais dentaires parce que leur assurance dentaire n’était pas suffisante à cause de d’autres interventions antérieures. 

Messages donnés à John Leary - Dimanche le 2 juillet 2006.

Jésus dit : Mon peuple, la lecture de l’Évangile traite de guérison et même de la résurrection d’une petite fille

Vous voyez beaucoup de maladies et de morts autour de vous, et vous priez pour votre propre guérison et celle des autres.  Vous devez être patients dans vos demandes de prière, parce que
je réponds à vos prières en mon temps, et quelques fois la réponse est « non » parce cela peut ne pas être dans mon plan. 

Quand vous priez dans la foi, priez pour que si vous devez être guéris ou qu’un autre doive être guéri, que ce soit selon ma volonté. Votre santé est un don, et ce n’est que lorsque vous tombez malades ou que vous avez un accident que vous réalisez vraiment ce qu’est la bonne santé. 

Rendez-moi grâce à chaque jour d’être vivants et en santé, mais même le malade peut offrir ses souffrances pour la valeur rédemptrice des autres âmes.  (...)


Paroles adressées par Notre Seigneur à Sainte Faustine - P.J. 1320

Jésus : A trois heures, implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs. Et ne fût-ce que pour un instant, plonge-toi dans ma Passion. C'est là une heure de grande miséricorde pour le monde entier.
En cette heure je ne saurai rien refuser à l'âme qui me prie par ma Passion ".

Prière :

Jésus miséricordieux, Apôtre du Père éternel, nous voulons à l'heure de Ta mort, tourner nos regards vers Toi, avec une foi profonde et une grande confiance. Pleins d'humilité et d'amour, nous nous agenouillons en silence, méditant Ta douloureuse Passion et Ton sacrifice, offert en holocauste pour nos péchés.

Nous Te demandons pardon pour tout le mal que nous avons fait, consciemment ou inconsciemment, et aussi pour avoir souvent semé le trouble et l'inquiétude dans le cour des autres.
Nous Te prions, et à l'exemple de Saint Vincent Pallotti nous Te demandons ardemment de faire que chacun de nous prenne modèle sur Ta vie de Christ Apôtre et glorifie sans fin la Miséricorde de Dieu, afin de détruire le péché et de sauver les âmes. Puisse notre Père du ciel et notre Créateur demeurer toujours en nous ! Que l'Esprit de la divine Vérité nous illumine et que notre vie, notre comportement, tendent à nous former à Ta ressemblance.

Comme Saint Vincent Pallotti nous croyons fermement que ceux qui s'emploient avec humilité et confiance en Dieu à sauver les âmes des autres sauvent aussi la leur. Amour miséricordieux, nous Te rendons grâce : instruits par Ton exemple, nous pouvons découvrir ce chemin de la vérité, de l'honnêteté et du bien. Tu nous permets de Te connaître et de T'inviter. Nous désirons être toujours près de Toi, avant tout par le sacrement de la réconciliation et par l'Eucharistie. Nous T'appelons avec les mots de Tes disciples : " Seigneur, reste avec nous ! II

Que Ta volonté nous purifie et nous guérisse !
Que Ton amour nous transfigure afin que, confiants en ta Miséricorde, fidèles aux préceptes du Décalogue, en dépit des obstacles et de notre propre faiblesse, nous avancions avec persévérance dans notre vie jusqu'à la rencontre finale avec Toi.
Daigne bénir, Seigneur Jésus, le successeur de Saint Pierre et toute l'Eglise. Accorde au monde la grâce de la paix et de la réconciliation. Jésus, nous avons confiance en Toi

Texte trouvé dans "le Messager de la misericorde Divine n° 54"


Permets-moi de te rappeler certaines de mes œuvres parmi vous

Message du Seigneur au père Melvin Doucette
- Le 5 octobre 2005

J’ai passé une demi-heure avec Jésus ce matin. Voici ce qu’il m’a dit :


« Melvin, mon frère et mon ami, je t’aime. Vois-tu ce que je fais au milieu de vous? J’ai un grand amour pour tous ceux qui sont malades; je veux leur apporter à tous la guérison. Permets-moi de te rappeler certaines de mes œuvres parmi vous.

J’ai guéri le terrible mal de dos d’une personne lorsque tu as prié pour elle.
J’ai guéri la fièvre et le mal de gorge d’un garçon que sa mère t’avait amené.
J’ai rendu la vue à un aveugle quand tu as prié avec son épouse, qui était venue en son nom.
Il y a également ces personnes atteintes du cancer que j’ai guéries.
J’ai entendu ce couple infertile depuis des années : après que tu aies prié avec eux, leur problème a été réglé et ils ont maintenant deux enfants.
J’ai guéri certains de la paralysie, d’autres de l’arthrite.
Beaucoup souffraient de problèmes émotionnels, et je les ai guéris.
Mon œuvre de guérison des malades se poursuit aujourd’hui comme lorsque j’étais sur terre.


Il y a toujours denombreuses guérisons dans les lieux saints et privilégiés, parce qu’ils sont empreints de grâces particulières. La maison  de prière de Notre Dame de l’Île-du-Prince-Édouard est un de ces lieux, comme beaucoup en ont fait l’expérience. Ma Mère écoute tous ceux qui viennent lui présenter une demande et elle intervient en leur faveur.

De nombreuses guérisons spirituelles se produisent également dans de tels lieux.
Certains sont convertis et reviennent à moi; d’autres reçoivent le don de la foi et les grâces requises pour se sortir de leurs dépendances et de leurs mauvaises habitudes. Beaucoup sont fortifiés dans leur foi, reviennent à l’Église et se mettent à prier quotidiennement.

Je vous aime et je vous veux tous près de moi. »


J’ai affermi le pouvoir de guérir en toi

Message du Seigneur au père Melvin Doucette Mercredi 20 juillet 2005

Tôt ce matin j’ai passé une demi-heure en prière avec Jésus, qui m’a parlé ainsi :

« Melvin, mon frère et mon ami, je t’aime.

Quand j’étais sur terre, les malades venaient à moi nombreux dans l’espoir d’une guérison, et je les guérissais tous. Dans la plupart des cas, je posais ma main sur la personne et elle était guérie. Parfois, je guérissais à distance en prononçant des paroles comme : " Va, ton enfant est guéri. " J’ai quelques fois ramené à la vie des personnes qui étaient mortes, comme la jeune fille de 12 ans et Lazare, qui était au tombeau depuis quatre jours.

Ma compassion pour les malades est la raison pour quoi je les guérissais.
J’ai donné ce pouvoir à beaucoup afin qu’ils puissent guérir les malades en mon nom.
La personne malade doit croire en moi et m’ouvrir son cœur.

J’ai guéri bien des gens à travers mes choisis.
Ils sont mes instruments pour apporter mon amour et ma compassion à tous ceux qui souffrent. Melvin, ne te lasse pas d’imposer les mains aux malades pour les guérir. J’ai affermi le pouvoir de guérir en toi afin que tu sois capable d’apporter la guérison à beaucoup.

Certains seront guéris spirituellement, d’autres physiquement. Tous recevront une guérison si tu pries avec eux. Ma puissance divine est à l’œuvre dans le monde afin de manifester l’amour que j’ai pour vous tous. Je vous bénis. »

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J’ai participé souvent à des ministères de guérison et dans des endroits très variés.

Il y a toujours beaucoup de personnes qui ont besoin de guérison. En fait, tout le monde a besoin d’être guéri, soit physiquement, soit spirituellement. Nous sommes tous des gens brisés qui avons besoin de retrouver le bien-être. Il n’y a qu’un seul guérisseur, et ce guérisseur est notre Seigneur Jésus.

Quand il était sur terre, il guérissait quiconque qui lui demandait de l’être. Lorsque nous prions avec quelqu’un pour demander sa guérison et que cela arrive, c’est Jésus qui opère la guérison. J’ai constaté que Jésus est partout très actif car il guérit les gens où qu’ils soient dans le monde.

Avant de proclamer qu’un personnage décédé est un saint ou un bienheureux, l’Église exige un miracle incontestable. Dans la plupart des cas, ce miracle est une guérison qui ne peut s’expliquer autrement que par l’intervention du Seigneur.
Comment les médecins peuvent-ils expliquer qu’un cancer disparaisse en une nuit, ou qu’un myope retrouve une vue parfaite en quelques secondes?

Durant ma jeunesse, je portais des verres parce que je ne pouvais voir de loin; il m’était impossible de conduire sans lunettes. Un jour en 1977, en Afrique, pendant que j’étais en prière à l’église vers 6 heures du matin, j’éprouvai tout à coup une sensation de brûlure aux yeux.

J’ai enlevé mes lunettes pour me frotter les yeux puis, regardant tout autour, je me suis rendu compte que je voyais de loin sans lunettes. Je suis sorti dehors, et je pouvais voir partout distinctement. J’ai jeté mes lunettes ce jour-là et j’ai remercié le Seigneur
d’avoir guéri ma vue. J’ai consulté un oculiste en 2002, soit 25 ans après cet épisode : il m’a dit que ma vue était parfaite et que je n’aurais jamais besoin de lunettes. Le Seigneur m’avait guéri miraculeusement. Remercions-le de tout ce qu’il fait pour nous.


Père Melvin Doucette


Apparition de Conyers - Messages sur les miracles (11 janvier, 1992)

(...) Plusieurs de mes enfants font des demandes, mais ils n'obtiennent pas ce qu'ils demandent parce qu'ils n'observent pas mes commandements.

Recherchez ma volonté et gardez mes commandements, et vous obtiendrez ce que vous demandez.
Beaucoup de mes enfants se leurrent. Ils pensent qu'ils gardent mes commandements mais ils ne le font pas. Mes enfants orgueilleux sont comme étaient les Pharisiens : Ils pensent qu'ils sont bons et qu'ils observent mes lois. Mais ils violent le premier de mes commandements. L'orgueil et l'amour ne font pas bon ménage. L'humilité et l'amour vont ensemble."


Message du Seigneur au père Melvin Doucette  Mercredi le 13 août 2003

Ce matin, Jésus m'a parlé de Son amour pour les malades. Il a commencé en disant:

"Melvin, mon frère, Je t'aime. Je vous bénis tous, mes amis, car Je suis mort pour chacun de vous.
Je vous veux en santé et pleins de vie. Durant ma vie sur la terre, Je n'étais jamais malade. J'étais de temps en temps fatigué à cause du travail et des voyages mais Je n'ai jamais eu de fièvre ni souffert d'aucune maladie.

C'est un fait qu'il y a toujours plusieurs personnes qui sont malades.
La maladie peut frapper à tout âge et aujourd'hui le cancer et le SIDA prévalent spécialement dans plusieurs pays. Les maladies et leurs causes ne viennent pas du Père ou de Moi mais elles viennent du terrible dérangement de la nature qui est survenu lorsque le péché est entré dans le monde.

Quand J'étais sur la terre, J'ai guéri plusieurs personnes malades. J'ai une grande compassion pour les malades et J'aimerais qu'ils soient tous guéris.
La réception de l'Eucharistie et du Sacrement des malades avec une grande dévotion a un grand pouvoir de guérison.

Il y a de mes amis qui ont le don de guérison que Je leur ai donné. Ils peuvent guérir en mon nom.
Pour démontrer mon amour pour les malades, Je fortifierai ce don en ceux qui l'ont reçu. Plusieurs autres seront guéris s'ils croient en Moi et Me suivent. Néanmoins, Je désire la guérison de votre esprit encore plus que vos corps. Je vous aime tous."



foire.jpg (8513 octets)
-