Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Être missionnaire (4)
Chapitre 5  --  Chapitre 4  --   Chapitre 3  --  Chapitre 2  --  Chapitre 1
Autres chapitres : Aux évangélisateurs   Nouveaux Apôtres   De tous les pays du monde

... et pourtant il y alla quand même, comme l’Esprit Saint le lui avait inspiré

Message de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) Dimanche 26 mai 201

Vous trouverez ci-après le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Soyez forts, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui êtes unis à moi. C’est uniquement en entretenant une relation intense avec moi que vous parviendrez à surmonter tout problème ou obstacle.

Voyez saint Paul, il était assailli de difficultés, mais je le fortifiais et il n’avait aucune crainte. Avec mon aide, il était toujours prêt à faire face aux ennuis. Il savait qu’en se rendant à Jérusalem, on l’arrêterait et le jetterait en prison, et pourtant il y alla quand même, comme l’Esprit Saint le lui avait inspiré.

Il donna un grand témoignage de sa foi en moi et il brava la mort sans la moindre inquiétude. Il dit aux chrétiens d’Éphèse qu’ils rencontreraient eux aussi des loups redoutables prêts à leur causer toutes sortes d’embûches, mais qu’ils ne devaient pas avoir peur et rester étroitement unis à moi.

Aujourd’hui, beaucoup de chrétiens catholiques se heurtent à une vive opposition partout où ils se trouvent, mais ils doivent rester constamment près de moi afin que leur foi demeure solide.

Je vous aime tous et je vous bénis. »

Traduction : RF



Tu avais ouvert une église dans un village où il n’y avait pas de catholiques, et chaque dimanche, l’église se remplissait de plus de 400 personnes

Message de Jésus au Père Melvin Doucette (Canada) Dimanche 28 avril 2013

Lecture tirée des Actes des apôtres (11.19-26) :
La persécution qui survint au moment où Étienne fut tué obligea les croyants à se disperser. Certains d'entre eux s'en allèrent jusqu'en Phénicie, à Chypre et à Antioche, mais ils ne prêchaient la parole de Dieu qu'aux Juifs. Cependant, quelques croyants, qui étaient de Chypre et de Cyrène, se rendirent à Antioche et s'adressèrent aussi à des non-Juifs en leur annonçant la Bonne Nouvelle du Seigneur Jésus. La puissance du Seigneur était avec eux, de sorte qu'un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur. Les membres de l'Église de Jérusalem apprirent cette nouvelle. Ils envoyèrent alors Barnabas à Antioche. Lorsqu'il fut arrivé et qu'il vit comment Dieu avait béni les croyants, il s'en réjouit et les encouragea tous à demeurer résolument fidèles au Seigneur. Barnabas était en effet un homme bon, rempli du Saint-Esprit et de foi. Un grand nombre de personnes furent gagnées au Seigneur.
 
Barnabas partit ensuite pour Tarse afin d'y chercher Saul. Quand il l'eut trouvé, il l'amena à Antioche. Ils passèrent tous deux une année entière dans cette Église et instruisirent dans la foi un grand nombre de personnes. C'est à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens.

Vous trouverez ci-après le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Réjouissez-vous, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui appartenez à mon Église. Voyez ce qui s’est produit à Antioche après que les disciples eurent parlé de moi à la population. Une multitude d’habitants de cette ville adhérèrent en même temps à l’Église. Vu les tensions entre Juifs et non-Juifs, les disciples envoyèrent Barnabas à Antioche pour qu’il s’informe de ce qui se passait. Il découvrit que les non-Juifs avaient été remplis de l’Esprit Saint, exactement comme les apôtres l’avaient été le jour de la Pentecôte. Tous ces non-Juifs furent donc baptisés, à la grande joie de Barnabas.

« Mon frère Melvin, tu as vu quelque chose de semblable quand tu étais en Afrique.

Tu avais ouvert une église dans un village où il n’y avait pas de catholiques, et chaque dimanche, l’église se remplissait de plus de 400 personnes. Quand venait le moment de la Sainte Communion, une seule personne s’avançait pour communier, toutes les autres n’ayant pas été baptisées. Après avoir reçu une instruction, elles furent toutes baptisées et toutes purent recevoir la Sainte Communion.

Quelle joie régna dans ce village quand tous les habitants devinrent mes disciples. Moi aussi je ressentis une grande joie à la vue de tous ces croyants. Je te bénis mon frère Melvin et vous tous qui lisez ce message. Je vous aime tous. »

Traduction : RF


Les disciples du Christ ont ainsi témoigné de la Bonne Nouvelle jusqu'aux limites de la terre

Message du Ciel - Jean messager de la lumière
-17 mai 2012

Mes bien chers frères et sœurs,

A l’Ascension de son Fils, la Sainte Vierge Marie avec son cœur de maman, ne désirait qu’une seule chose au monde : être avec Jésus son Enfant bien-aimé.
Son cœur de Maman a ressenti malgré tout une immense joie, du fait qu'avec sa chair et son sang, son très cher enfant soit élevé à la droite du Père, de façon mystérieuse mais bien réelle.


C’est bien pour obéir à son Fils, qui au pied de la croix, lui a demandé d’être la Mère de l’Église, qu’elle est restée sur terre. Elle avait la mission d'accompagner et de soutenir les disciples, cela dans l'attente confiante du don de Dieu et dans l’inspiration de l'Esprit Saint. Les disciples du Christ ont ainsi témoigné de la Bonne Nouvelle jusqu'aux limites de la terre. Et jusqu'à leurs dernières forces dans leur mission d’évangélisation ils ont agi de tout leurs cœurs dans l'amour de Dieu.


Vous avez à prendre une part active à la mission de l’Église et rendre le Christ-Jésus présent dans le monde, en proclamant l’Évangile, en faisant adhérer les hommes à la foi de l’Église.

Comme la Sainte Vierge Marie, vous êtes surtout engagés dans une entreprise qui risque de rester inachevée si vous ne mettez pas toute votre bonne volonté pour faire naître en vos frères humains la vie de Dieu.

Certes, vous n’êtes pas les maîtres de cette œuvre car seul l'Esprit Saint peut la réaliser et cela à travers votre entière disponibilité ; ainsi, Marie, l'humble servante du Seigneur, est devenue la Mère de Dieu par la puissance de l'Esprit Saint à qui elle s'est offerte entièrement pour l’Eternité.

 
La fête de l'Ascension du Seigneur doit vous rappeler de manière particulière le commandement du Seigneur Jésus à ses disciples d'aller jusqu'aux limites de la terre. Cette invitation vous devez la réaliser en défendant l’Église, qui est Marie et également en votre propre âme, qui inlassablement est menacée par le Griffu.

Ce qui s'oppose réellement à lui et au mal, ce ne sont pas vos discours car il sait en faire, il sait même se servir de la parole de Dieu, comme il le fit avec Jésus, au commencement de sa mission, lors des tentations au désert. Non, ce ne sont pas vos discours, mais une vie nouvelle dans laquelle le démon n'a plus aucune part, parce qu'elle est toute dominée par la présence et l'action de Dieu
.


Demandez à la Sainte Vierge Marie d'augmenter en vous la disponibilité à suivre l'Esprit Saint qui est présent dans votre cœur et qui seul peut transformer votre vie, afin que vous aussi, deveniez dignes de participer, avec tous les saints, à la gloire éternelle du ciel, là où le Seigneur Jésus est monté vous préparer une place.


 Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père Éternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus et de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre messager d’Espérance"

-----------------------------------------------------------------------

Les traces de la présence des premiers chrétiens en Chine

La Stèle nestorienne (http://fr.wikipedia.org/)
Ci-contre, la stèle photographié en 1892, actuellement conservée au musée Beilin ("Forêt de stèles") à Xi'an

La stèle nestorienne est une stèle datant de de l'époque Tang en Chine, érigée le 7 janvier 781 qui décrit les cent cinquante premières années de l'histoire du christianisme en Chine.

Elle met en lumière le fait que l'Église chrétienne nestorienne a été reconnue par l'empereur Tang Taizong et que son missionnaire le plus significatif était le Chinois Alopen qui parlait le syriaque (venant probablement de Perse), et qui fut accepté par l'empereur en 635 dans sa capitale de Chang'an (aujourd'hui à Xi'an, Sian).

La stèle a été enfouie en 845 à cause des persécutions religieuses de l'empereur Tang Wuzong.

Elle fut découverte en février 1625, près d'une église construite par Matteo Ricci. Le témoin de cette découverte en avertit un mandarin qui pourrait être Li Zhizao. Par la suite, elle fut étudiée par les pères de la Mission jésuite en Chine. Les textes ont été traduits en latin en 1625 par le P. Nicolas Trigault, sj, et en français en 1628.

Elle mesure 2,79 m de hauteur et présente des textes en chinois et en syriaque, décrivant la vie des communautés chrétiennes chinoises dans le nord du pays, rédigés par un moine nommé Adam, de nom chinois Jingjing (Ching-tsing), du monastère de Ta-ts'in.

Sur un des côtés, il y a une liste de soixante-dix noms de personnages: Evêques, diacres etc... écrits en syriaque et la plupart du temps en chinois.


Extraits :


"Monument commémorant la propagation dans l'Empire du Milieu de l'illustre religion de Ta Ts'in" (c'est-à-dire de la Syrie)

En Syriaque, au pied de la pierre : En l'an des Grecs 1092, le seigneur Jazedbuzid (Yesbuzid), prêtre et vicaire épiscopal de Cumdan la ville royale, le fils du Mailas éclairés, prêtre de Balkh une ville du Turkestan, mit en place cette stèle, sur laquelle est inscrit le dispense de notre Rédempteur, et la prédication des missionnaires apostoliques au roi de la Chine.

Puis en Chinois : Le prêtre Lingpau.

A nouveau en Syriaque : Adam le diacre, fils de Jazedbuzid, vicaire épiscopal, le Seigneur Sergius, prêtre et vicaire épiscopal, Sabar Jésus, prêtre, Gabriel, prêtre, archidiacre, et Ecclesiarque de Cumdan et Sarag.

C’est alors que la personne divisée de notre Unité Trine, le Vénérable Radieux Messie, rentrant et voilant sa Majesté véritable, vint au monde semblable aux hommes. Un ange publia la bonne nouvelle, et une Vierge enfanta le Saint dans le Ta-ts’in (Da Qin, l’Orient méditerranéen) ; un astre radieux annonça l’heureux événement, et la Perse, ayant vu son éclat, vint offrir des présents. Le Messie accomplit la Loi ancienne (l’Ancien Testament) qui avait été formulée par les vingt-quatre saints pour gouverner les familles et les empires selon le grand modèle ; il établit la doctrine nouvelle, qui ne s’exprime pas en paroles, de l’Esprit Saint de l’Unité Trine, pour former à la pratique vertueuse selon la foi correcte.



Ainsi, chacun de vous, en particulier si vous êtes chrétien, vous avez le devoir d’être missionnaire et proclamer que tout être qu’il soit enfant, femme ou homme est sacré et qu’il est habité par Dieu.

Message de Jean Cara "Messager de la lumière" (France) à ses parents par locutions intérieures - le 4 janvier 2012

"Mes bien chers frères et sœurs,

La naissance de la Sainte Vierge Marie qui est devenue la Mère de Jésus est l'histoire de votre salut. Elle signifie le grand don de Dieu à l'humanité, car Jésus fut créé entièrement par la grâce, sans aucune opération humaine. En Adam tous les hommes ont péché, mais c’est par le Christ Jésus que l’humanité a été sauvée.

Dans la généalogie du Seigneur Jésus, qui va d’Abraham à Joseph, vous y découvrez autant de Rois, de saints, de pécheurs et de quelques femmes. Et toutes les femmes se retrouvent en Marie, la Mère de Jésus, ce qui montre si bien que le salut a reposé de façon spéciale sur les femmes.

N’oubliez pas qu'une femme fut le premier témoin de la résurrection du Seigneur Jésus qui a toujours eu une préférence pour les méprisés et les faibles. La femme qui donne la vie personnifie bien, l'accueil, la foi, la fidélité, l'endurance, et aussi parfois subit-elle des persécutions.

Vous avez à considérer la vie de votre monde de la même manière, car tous, sont enfants de Dieu, hélas une multitude l’ignore. Aussi bien des hommes et des femmes qui vivent sans repères et qui sont à la dérive ont-ils besoin d’être considérés et aidés.

Ainsi, chacun de vous, en particulier si vous êtes chrétien, vous avez le devoir d’être missionnaire et proclamer que tout être qu’il soit enfant, femme ou homme est sacré et qu’il est habité par Dieu. C’est-à-dire que chacun de vous, homme ou femme, vous avez le devoir de faire connaître Dieu, d’aider votre prochain et à l’inviter à réagir, car vous ne pouvez oublier que le Royaume de Dieu est tout proche et qu’il est encore temps que les hommes de toutes cultures et races prennent enfin la bonne route.

Si pour différentes raisons vous n’avez pas la potentialité d’agir, au moins priez, communiez et même faites l’offrande de messes et c’est ainsi que vous rendrez grâce à Dieu pour tous ceux et celles qui peuvent être au service direct de leurs frères et sœurs, que ce soit dans le service des pauvres, des personnes âgées ou malades, pour ceux qui accompagnent des drogués, dans le service des femmes battues, abandonnées, tout comme celles qui sont tentées par l’avortement.

Et vous, qui d’une manière ou d’une autre vous mettez votre tenue de service, merci pour vos prières, pour l’offrande de messes en particulier pour les âmes du purgatoire et tout ce que vous faites de bien un jour, cela vous sera rendu au centuple.

Dans tout l'amour du Ciel, mes frères et sœurs bien aimés, avec votre parenté, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre messager de l'amour du Ciel"



Vous allez être les porteurs de Ma puissance sur la terre, Mon peuple ! Vous devez aller leur prêcher Mon Évangile pendant qu'il est encore temps

Les Ailes de la Prophétie : Message de Jésus à Glynda Lomax en date du 5 janvier 2012 – Vision des agneaux blessés

Je me suis sentie poussée à me recueillir de façon pressante tard un soir de cette semaine. Je me recueillie peut-être dix minutes, lorsqu’une vague de chagrin m'a frappée au ventre. J'ai senti la tristesse du Père et des larmes commencèrent à couler sur mon visage à tel point que j'ai commencé à prier dans l'esprit, demandant au Seigneur de révéler d’où venait cette douleur, si quoi que ce soit dans ma vie avait pu L’affliger de la sorte. Il me fut donné une vision :
 
La vision s’ouvrait sur un endroit très sombre et sale. Là, j'ai vu un groupe de bébés agneaux et chacun était terriblement blessé. Il m'a été montré dans l'esprit que ce sont ceux qui sont perdus, ce sont ceux à qui personne n'a porté l'Evangile, que les ténèbres ont piégés par les manœuvres de l'ennemi, et qui n'ont pas connaissance de la façon de se libérer – la connaissance que nous en avons.

Puis j'ai vu un bras sortir de l'obscurité : dans la main il y avait un grand club. Il se mit à battre à plusieurs reprises l'un des tout petits agneaux avec le club géant. Un autre bras est apparu et a commencé à poignarder un autre petit agneau, qui avait déjà cicatrisé les plaies que présentait son petit corps mais les coups de poignards les ont rouvertes. Les petits agneaux étaient horriblement blessés et pleuraient, et il semblait n’y avoir personne avec eux en ce lieu de ténèbres qui se préoccupât de savoir s'ils étaient vivants ou morts, ou même pour voir qu'ils souffraient terriblement. Il m'a été montré que ce sont ceux qui sont pris au piège de l’addiction [= toxicomanie, alcoolisme, boulimie, ...] et qui sont pris au piège de l'abus [= maltraitance physique ou morale, abus sexuel, injustices, ...]. Ce sont ceux à qui l'ennemi a menti et qu’il a éloignés du Seigneur par ses mensonges : ils luttaient très pitoyablement et avaient l'air extraordinairement perplexe de ce qui se passait pour eux... Je peux dire qu'ils étaient terrifiés, mais qu’ils n'avaient aucune idée de quoi faire.

Au moment où la vision finissait, j'étais en larmes sur mes genoux, le cœur complètement brisé par ce que j'avais vu subir à ces tout petits agneaux quand le Seigneur a commencé à parler.
 
Jésus : « Beaucoup de Mes gens sont prêts à sauver Mes agneaux des ténèbres, mais ils n’en voient pas le moyen.
Dis-leur que Je vais leur donner le moyen de porter Mon Evangile à ceux qui sont perdus. Je vais passer rapidement car il reste peu de temps avant qu’il n'y ait plus de chance de les sauver.
 
L'ennemi les a piégés et enchaînés dans l'obscurité. Ma fiancée
(l’Eglise) se gave à la table des délices du monde, et en attendant Mon peuple périt faute d’avoir accès à Ma connaissance et à Mon pouvoir salvifique.

(Je pouvais entendre sa colère quand il parlait de la mariée souillée. Alors qu’il parlait d'elle, j'ai vu une femme dans une robe de mariée obscène, déchirée, affalée dans un fauteuil et dévorant quelque chose de dégoûtant et d’affreux, lorgnant une grande table posée sur le monde. Elle agissait comme si elle n’avait rien de mieux à faire et elle ne semblait pas se soucier de la saleté qui se répandait sur tout son visage, alors qu’elle mangeait. Elle saisissait avidement et se remplissait juste la bouche de cette saleté.)

Vous allez être les porteurs de Ma puissance sur la terre, Mon peuple ! Vous devez aller leur prêcher Mon Évangile pendant qu'il est encore temps. Vous ne devez pas perdre plus de temps ! Il reste peu de temps et ils périssent car l'ennemi les a pris au piège.

(J'ai vu un piège d'acier comme ceux qui sont utilisés pour piéger les animaux, et Satan qui riait alors qu’il approchait pour frapper le dernier coup tandis que le petit animal était tapi, terrifié, incapable d'échapper à ce qui était à venir).
 
Mon peuple, vous avez été appelés précisément pour un temps tel que celui-ci. Ce n'est pas par hasard que vous êtes là où vous êtes aujourd’hui. Je vous ai appelés pour prêcher Mon Évangile, pourquoi pensez-vous qu’il faut attendre ?
Je suis sur le point de mettre en place un moyen pour vous d'aller dans les lieux de ténèbres où se trouvent Mes petits, Je veux que vous M’obéissiez et que vous y alliez. Vous M’avez prié et Vous M’avez demandé à être utilisés, maintenant Je vous appelle sur l’heure.

(J'ai vu que l'ennemi avait augmenté ses attaques contre ces êtres perdus, pour essayer de les gagner à son royaume avant que quiconque puisse partager la vérité de l'Evangile avec eux : il lance des attaques majeures sur eux – des maladies physiques, des problèmes financiers, des détresses mentales. L'ennemi tente de les « abattre » et de leur provoquer des plaies à travers les autres jusqu'à ce qu'ils perdent espoir et s'autodétruisent par leur toxicomanie et par la violence.)
 
Ne tardez pas. Les âmes sont en jeu et Mes agneaux périssent parce que Mon Epouse est occupée du monde. Ils sont précieux pour Moi et Je désire que vous leur transmettiez le message que Je vous ai donné. Ne tardez pas plus longtemps.
Le temps passe vite maintenant et il n'y a plus de temps pour s’amuser dans le monde, Mes enfants. Faites cela pour Moi. Secourez Mes agneaux !

Jean 9, 4 : « Il faut que je fasse, tandis qu'il est jour, les œuvres de celui qui m'a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler. »


Osée 4, 6 :
« Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce ; puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J'oublierai aussi tes enfants. »

 Marc 16, 15 : « Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. »

Esther 4, 14 : « Car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d'autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n'est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? »


Vous êtes tenus de travailler pour que Ma Volonté se réalise dans les hommes et sur vous

Message de Dieu le Père à Mère Eugenia E. Ravasio pour les prêtres et les religieux : deuxième cahier, 1932

Vous Mes bien-aimés fils, prêtres et religieux, Je vous engage à faire connaître cet amour paternel que Je conçois pour les hommes et pour vous en particulier. Vous êtes tenus de travailler pour que Ma Volonté se réalise dans les hommes et sur vous. Or cette Volonté c'est que Je sois connu, honoré et aimé.

Ne laissez pas longtemps mon Amour inactif, car Je suis altéré du désir d'être aimé ! Voici le siècle privilégié entre tous ; ne laissez pas passer ce privilège, de crainte qu'il ne vous soit retiré ! Les âmes ont besoin de certaines touches divines et le temps presse ; ne craignez rien, Je suis votre Père ; Je vous aiderai dans vos efforts et dans votre travail, Je vous soutiendrai toujours et Je vous ferai goûter, même dès ici-bas, la paix et la joie de l'âme en faisant porter des fruits à votre ministère et à vos œuvres de zèle : don inestimable car l'âme qui est dans la paix et la joie, jouit d'un avant-goût du Ciel en attendant la récompense éternelle.

A Mon Vicaire, le Souverain Pontife, Mon Représentant sur la Terre, J'ai communiqué un attrait tout particulier pour l'apostolat des missions dans les pays lointains et surtout un zèle très grand pour rendre mondiale la dévotion au Cœur Sacré de Mon Fils Jésus. Maintenant, Je lui confie l'Oeuvre que ce même Jésus est venu accomplir sur la terre : Me glorifier en Me faisant connaître Tel que Je suis, comme Je viens de le dire à l'adresse de tous les hommes, mes créatures et mes fils.

Si les hommes savaient pénétrer le Cœur de Jésus avec tous ses désirs et sa gloire, ils reconnaîtraient que son désir le plus ardent est de glorifier le Père, Celui qui L'a envoyé et surtout de ne pas Lui laisser une gloire diminuée comme il a été fait jusqu'ici, mais une gloire totale telle que l'homme peut et doit Me la donner, comme Père et Créateur, encore plus comme Auteur de leur rédemption ! Ce que Je lui demande, c'est ce qu'il peut Me donner, sa confiance, son amour et sa reconnaissance.

Ce n'est pas parce que J'ai besoin de ma créature ou de ses adorations que Je désire d'être connu, honoré et aimé, c'est uniquement pour la sauver et lui donner gloire en partage que Je m'abaisse vers elle. C'est encore parce que ma Bonté, Mon Amour s'aperçoivent que les êtres que J'ai tirés du néant et adoptés comme de vrais fils vont tomber en grand nombre dans le malheur éternel avec les démons, manquer ainsi le but de leur création et perdre leur temps et leur éternité !

Si Je désire quelque chose, surtout à l'heure actuelle, c'est purement l'augmentation de la ferveur des justes, une grande facilité pour la conversion des pécheurs, une conversion sincère et persévérante, le retour des fils prodigues à la Maison Paternelle, en particulier des Juifs et de tous les autres qui sont aussi mes créatures et mes enfants, comme les schismatiques, les hérétiques, les francs-maçons, les pauvres infidèles, les impies et les sectes diverses et secrètes ; que bon gré mal gré, tout ce monde sache qu'il y a un Dieu et un Créateur. Ce Dieu qui parlera doublement à leur ignorance leur est inconnu, ils ne savent pas que Je suis leur Père.

Croyez-Moi, vous qui M'écoutez en lisant ces Paroles, si tous les hommes qui sont loin de notre Église Catholique, entendaient parler de ce Père qui les aime, qui est leur Créateur et leur Dieu, de ce Père qui désire leur donner la Vie éternelle, une grande partie de ces hommes, même parmi les plus obstinés, viendrait à ce Père dont vous leur parleriez.

Si vous ne pouvez pas aller directement leur parler ainsi, cherchez des moyens : mille industries directes ou indirectes, mettez-les en œuvre, avec un vrai esprit de suite et une grande ferveur et je vous promets que vos efforts seront bientôt, par une grâce, couronnés de grands succès.

Faites-vous des apôtres de Ma Bonté paternelle et, par le zèle que JE vous donnerai à tous, vous serez des forts et des puissants sur les âmes. JE serai toujours auprès de vous et en vous : si vous êtes deux qui parlez, JE serai entre vous deux: si vous êtes plus nombreux, JE serai au milieu de vous ; ainsi vous direz ce que JE vous inspirerai et Je mettrai dans vos auditeurs les dispositions voulues ainsi les hommes seront vaincus par l'amour et sauvés pour toute l'éternité.


Allez de l'avant aujourd'hui, comme un instrument de Mon amour pour ceux qui se présentent sur votre chemin, chaque être humain.

Message de Jésus à Jennifer (USA), reçu le 12 avril, 14 heures 31

Mon enfant, Ma paix soit avec vous.

Je viens vous demander, Mes enfants, si l'ombre de vos péchés ne vous retient pas de recevoir Ma miséricorde. Embrassez-vous votre foi avec un cœur ouvert ou votre manque de foi vous garde-t-il errant dans un monde vide ?

Venez mes enfants, venez à moi car Je suis Jésus. Embrassez Ma miséricorde, car vous embrassez alors le pouvoir de la Trinité. Vous devenez participants de la victoire que J'ai remportée pour vous, car Je suis Jésus. J'ai vu dans le Calice les péchés qui vous obscurcissent, mais Je vous le dis, il est temps pour vous maintenant d'embrasser la lumière.

Vivez l’heure actuelle comme un nouveau départ. Prenez conscience de votre mission et de ce que, par votre Baptême, vous a été donné le pouvoir de guérison de Mon amour.
Allez de l'avant aujourd'hui, comme un instrument de Mon amour pour ceux qui se présentent sur votre chemin, chaque être humain.

Comme Je vous l'ai dit, les yeux seront ouverts par votre témoignage et par votre exemple, car je suis Jésus et Ma miséricorde et Ma justice prévaudront.


Il est si important d’avoir des missionnaires dans toutes les parties du monde. Je les envoie vers des terres étrangères apprendre une nouvelle culture et une nouvelle langue...

Message de Jésus au
Père Melvin Doucette (Canada) Le 18 janvier 2011

Jésus parcourait villes et villages ; il enseignait dans leurs synagogues, prêchait la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissait toutes les maladies et toutes les infirmités. Son cœur fut rempli de pitié pour les foules qu'il voyait, car ces gens étaient fatigués et découragés, comme un troupeau qui n'a pas de berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson à faire est grande, mais il y a peu d'ouvriers pour cela. Priez donc le propriétaire de la moisson d'envoyer davantage d'ouvriers pour la faire. »
Évangile selon Saint Matthieu, 9, 35 – 39.
 
Vous trouverez ci_dessous le message que notre Seigneur et Sauveur a confié à Joseph Melvin. Jésus s’est adressé à lui en ces termes : « J’ai le coeur rempli de compassion pour tous mes amis, pour toi mon frère, Joseph Melvin, et pour tous mes chers frères et toutes mes chères sœurs du monde. Je suis là pour vous soulager si vous êtes malades ou souffrants. Je veux que tous, vous soyez remplis de paix et d’amour, ce sont des cadeaux que je vous fais.
 
« C’est un fait que nombreux sont ceux dans le monde qui ne me connaissent pas. Il n’y a personne pour leur enseigner et les rapprocher de moi. Il est si important d’avoir des missionnaires dans toutes les parties du monde. Je les envoie vers des terres étrangères apprendre une nouvelle culture et une nouvelle langue, pour faire connaitre leur Sauveur à ces gens et leur apprendre comment je suis descendu sur terre leur enseigner la vérité et comment je suis finalement mort pour eux, pour la rémission de leurs péchés.

Quand ils me connaîtront, ils croiront en moi et les missionnaires les inviteront à se faire baptiser et à entrer dans le Royaume de Dieu. Je voudrais tant que tous sur terre soient membres de mon Royaume. Ceux qui croient en moi et me suivent seront sauvés et me rejoindront un jour au ciel. Je vous veux tous avec moi au ciel. »


J'appelle tous Mes fidèles, (...) à aller et à évangéliser les âmes à la foi

Message de Jésus à
John Leary (USA), reçu le samedi 30 octobre 2010

Jésus : « Mon peuple, il y a divers ordres de prêtres et de frères qui sont appelés à être missionnaires et à aider à convertir les âmes à la foi.

Certains Franciscains prient et travaillent dans des monastères. Certains Rédemptoristes se consacrent à des missions ou à des retraites au bénéfice des gens. Certains Jésuites vont dans des pays étrangers pour gagner des âmes à la foi. J’envoie de même divers messagers pour partager Mon Évangile d'amour, mais aussi certains fidèles pour préparer des refuges pour la tribulation à venir.

Je vous ai déjà dit que les temps de tribulation se rapprochent, que beaucoup de messagers recevront plus de messages au sujet de la préparation des refuges. Etant donné que la persécution des Chrétiens va s’aggraver, Mes fidèles auront besoin de Mes refuges pour leur protection physique et spirituelle.

J'appelle tous Mes fidèles, outre ceux qui ont été mentionnés, à aller et à évangéliser les âmes à la foi. Certains se convertiront pour la première fois, tandis que les tièdes auront besoin de se reconvertir. »


Vous aussi dans votre cours de religion, vous devez enseigner aux enfants à dire les prières du Notre Père, du Je Vous Salue, du Gloire au Père, parce qu'elles n'ont pas été enseignées dans les classes précédentes ou par les parents.

Message de Jésus à John Leary (USA),
reçu le 25 Septembre 2010 (Messe votive de Notre-Dame)

Jésus : « Mon peuple, cette vision des statues traditionnelles qui sont retirées [des églises] est un symptôme des nombreuses bonnes traditions qui ont été supprimées par ceux qui enseignent le modernisme et le changement pour le changement.

Vous voyez comme un gros problème les catholiques abandonner leurs églises et les églises se fermer, mais là encore il s'agit d'un symptôme d'un problème plus vaste. Les gens perdent leur foi, ou alors ils n'ont jamais appris les bases de leur foi. [Et si] les jeunes abandonnent, c’est surtout parce qu'ils ne sont pas pleinement ancrés dans les dogmes de la foi.

Beaucoup, qui ont grandi il ya cinquante ans avec les religieuses et le Catéchisme de Baltimore, avaient de quoi mémoriser les bases de leur foi. Les religieuses leur ont appris les prières, les commandements, les sacrements, et bien plus encore. Vos écoles d'aujourd'hui n’enseignent pas aux enfants de la même façon.

Ils ont maintenant une foi édulcorée, et ne se rendent même pas compte de Ma Présence Réelle dans Mon Eucharistie, et n’ont pas conscience de la nécessité de la prière dans leur vie. Vous aussi dans votre cours de religion, vous devez enseigner aux enfants à dire les prières du Notre Père, du Je Vous Salue, du Gloire au Père, parce qu'elles n'ont pas été enseignées dans les classes précédentes ou par les parents.

Pourtant, lorsque vous essayez de trouver des éducateurs pour enseigner ces principes de base de la foi, vous êtes critiqués comme étant « à l'ancienne ». Le chapelet, la Messe, l'Adoration Eucharistique, l'Ecriture Sainte, et l'enseignement de la foi, sont très importants pour arriver à une spiritualité propre à gagner le ciel. Sans la promotion de ces éléments importants de la foi, vos églises vont pourrir sur pied.

Lorsque vous Me retirez de l'Eglise, vous ôtez la puissance qui en fait une sainte Eglise. Mon peuple a besoin de réapprendre ces bases et de les enseigner aux adultes et aux enfants pour qui c’est chose nouvelle, sinon vos églises vont se dégrader davantage.

Une pleine connaissance de Mon amour dans Ma Présence Réelle gardera Mes fidèles forts dans leur foi, et ils ne l’abandonneront jamais. Enseignez ce qu’il en est de Ma Présence Réelle, et ainsi les 70% qui ne croient pas pourront en venir à croire que Je suis réellement présent dans Mon Hostie et dans le vin consacrés. »


Vous êtes tous tenus d'être témoins de Mon amour et d'enseigner au peuple la foi que J'ai enseignée à Mes apôtres

Message de Jésus à John Leary (USA), reçu le 17 Septembre 2010 (Saint Robert Bellarmin)


Jésus : « Mon peuple, à l’exemple du saint du jour, Mes disciples sont tenus de protéger Mon Église des faux enseignements, comme ceux du Nouvel Âge. Les missionnaires ont travaillé pour convertir les Indiens et sauver leurs âmes. Mes disciples également ont la grâce d'avoir Mon don du salut par Ma mort sur la croix.

Vous êtes tous tenus d'être témoins de Mon amour et d'enseigner au peuple la foi que J'ai enseignée à Mes apôtres. Cherchez à sauver les âmes par le bon exemple d'une vie sainte. Par vos efforts d'évangélisation vous pouvez M’amener des âmes, au lieu de les abandonner à Satan.



Comment ces gens parviendront-ils à me connaître et à me suivre s’il n’y a personne pour les enseigner ?

Message de Jésus au
Père Melvin Doucette (Canada) - 15 janvier 2008

Ce matin j’ai passé une demi-heure en prière avec Jésus, notre Seigneur et notre Ami, et voici ce qu’il m’a dit :

Melvin, mon frère et mon compagnon, je t’aime.  J’ai un mot pour tous mes amis dispersés à travers le monde.  Tous ceux qui croient en moi ont le devoir de répandre la Bonne Nouvelle dans leur collectivité, dans leur pays et dans le monde entier. 

Beaucoup de gens sur la terre n’ont pas encore entendu parler de moi, et qui enverrai-je pour les enseigner?  Chaque fois qu’une personne en vient à croire en moi et entre dans mon Église, ma lumière pénètre un autre cœur.  Je veux que la terre entière baigne dans ma lumière. 
Comment ces gens parviendront-ils à me connaître et à me suivre s’il n’y a personne pour les enseigner ?

Aujourd’hui on entend très peu parler de devenir missionnaire et d’aller à l’étranger pour enseigner aux gens la Parole de Dieu et établir mon Église.  Tous mes disciples doivent savoir que l’Église est missionnaire et que cela fait partie de son essence.  Si vous perdez cette dimension, votre horizon devient très limité et pas entièrement catholique. 

Les paroisses devraient inviter des missionnaires à parler aux gens et à leur faire connaître l’Église des autres pays. 
Tous doivent recevoir l’appel à être missionnaire, que ce soit en donnant leur vie pour cette tâche importante ou en aidant ceux qui oeuvrent dans ces pays. 

Sans une solide dimension missionnaire de l’Église locale, il manque quelque chose et l’Église souffrira de cette omission.

Je vous invite tous, mes frères et mes sœurs, à prier pour les missions afin que l’Église puisse grandir dans tous les pays du monde. Il y a vraiment du travail missionnaire à faire où que vous soyez.  Je vous accorde ma paix. »





---