Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org

Le pardon de Dieu / La culpabilité
------------------------------------------------------------

Sortir du péché

Autres chapitres : Le péché
------------------------------------------------------

La confession   Pardonner à ses ennemis  

---------------------------------------------------------------------------------------------

Signe de croix  
Durant la messe   Confirmation   Le sacrement des malades   Célébration Eucharistique

Je veux que vous sacrifiiez pour Moi ces choses et ces activités dont vous savez qu'elles ne Me plaisent pas

Message de Jésus à Glynda Lomax, le 18 juillet 2013

L'heure est venue pour mon peuple de sacrifierJe veux que vous sacrifiiez pour Moi ces choses et ces activités dont vous savez qu'elles ne Me plaisent pas, afin que Je puisse vous bénir davantage en cette heure, car Mes bénédictions ne se répandront pas librement pour ceux qui refusent de marcher dans mes voies.

Vous Me dites : pourquoi ne me bénissez-vous pas ?... quand ce que vous refusez de lâcher fait obstacle à Mes bénédictions à venir.

Jusqu'à présent, J'ai retenu mon châtiment, mais Je ne vais pas continuer à le faire si vous continuez à vous accrocher à vos péchés.

Ps. 1, 1-3 : Heureux est l'homme qui n'entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs, ne siège pas avec ceux qui ricanent, mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu'il entreprend réussira

Rm. 12, 9 : L'amour doit être sincère, haïr ce qui est mal, s'accrocher au bien.


Si vous ne vous pardonnez pas vos erreurs, vous ne pourrez pas goûter la paix. Seuls ceux qui se pardonnent à eux-mêmes connaissent la paix en eux.

Message du Ciel donné à la Fille du Oui à Jésus - Volume 2 - n° 191 – 28 juillet 2001

 Jésus : "Jésus Amour" est en chacun de vos coeurs. Je suis la Vie. Je suis la Présence. Tout ce qui est de moi nourrit votre intérieur. Tout en moi est bon. Grande est ma miséricorde. Je suis un Dieu plein d’amour pour vous. Vous qui avez peur de vous présenter devant moi, l’Amour, comment, mes enfants, pourrais-je vous faire du mal, moi qui vous ai tout donné? Je vous ai donné ma Vie, qui est en vous tous. Je suis un Dieu qui ne veut que votre bien. Votre bien, c’est le mien. Tout est en moi. Vous êtes en moi, moi en vous.

Quand le temps de la miséricorde vous fut accordé par mon saint Père, je vins en ce monde pour réaliser ce qui a été écrit dans les saintes Écritures. Tous devaient connaître l’Amour miséricordieux.

Je suis l’Amour qui pardonne tout. Je suis l’Être du pardon. Mes enfants, comprenez bien, lorsqu’un enfant vient vers moi me demander de lui venir en aide, alors qu’il a enlevé la vie à un de mes enfants, je ne le punis pas, je lui donne la force de se repentir, afin qu’il ait le bonheur éternel.

Un enfant qui regrette ses fautes est un enfant d’amour qui regrette d’avoir manqué d’amour envers son prochain. L’Amour ne peut retenir son amour pour lui, il lui donne ce qu’il demande. L’Amour aime son enfant plus que lui-même. Mes enfants, l’Amour est venu en ce monde pour vous sauver.

Je suis la Résurrection et la Vie. Je suis l’Amour de Dieu le Père. Ma vie est en vous. Je suis celui qui vous a donné sa Vie pour que votre vie soit éternelle. Tout en vous, je vis. Mon Père m’a accordé son oui pour que vous soyez tous sauvés de la mort éternelle. Mes enfants, je ne veux perdre aucun de vous. Ma miséricorde est sans limites.

Je suis en tous mes enfants. Je suis l’Amour. Je pardonne à tous ceux qui se repentent de leurs péchés. Ma miséricorde est paix pour ceux qui acceptent de venir à moi. Je purifie tous ceux qui se donnent par amour à l’Amour. Si vous ne vous pardonnez pas vos erreurs, vous ne pourrez pas goûter la paix. Seuls ceux qui se pardonnent à eux-mêmes connaissent la paix en eux.

Combien d’enfants vont à confesse demander pardon pour leurs péchés et, après avoir reçu l’absolution, communient. Malgré qu’ils ont goûté à ma miséricorde, ils gardent en eux le sentiment d’être en faute. Ils demeurent dans le doute face à leur pureté. Ils sont inquiets sur la façon dont ils ont avoué leurs péchés. Ils croient qu’ils ne méritent pas mon pardon. Ils sont toujours en train de penser à leurs péchés en remettant en question leur confession.

Ces enfants ne peuvent retrouver la paix en eux, car ils ne se sont pas pardonnés. Ils ne peuvent pas oublier leurs gestes qu’ils ont faits contre l’Amour. Ils se culpabilisent à cause de leur passé.

Tout ce qu’ils ont fait les hante. Mes enfants, c’est Satan qui vous incite à penser à votre passé. Il connaît votre faiblesse et en profite. Il faut que vous vous pardonniez. Vous devez vous voir tout petits, sans force. Lorsque vous avez fait vos péchés, maintenant que je vous ai accordé mon pardon, il faut l’accepter en vous disant que Dieu vous a tout pardonné. Vous n’avez maintenant plus rien à vous reprocher, car Jésus vous aime.

Mes enfants, entrez en vous et dites-moi :

«Jésus, vois comme je suis faible, j’ai de la difficulté à me pardonner. Je sais que tu m’as pardonné. C’est moi qui ai peur que ma confession ne soit pas bonne. Jésus, je remets ma vie entre tes mains. Tu sais, toi, mieux que moi ce qui est bon. Je me donne à toi dans la confiance pour que tous mes péchés pardonnés soient partis à la mort. Lorsque Satan suscite en moi des doutes sur ma confession, donne-moi la lumière de voir sa ruse. Je t’aime.»

Vous verrez qu’après ces aveux, vous vous sentirez en paix en vous. Et si Satan vous tente encore, donnez-moi vos pensées. Moi, Jésus, je vais prendre votre offrande et déposer en vous des grâces d’amour. Elles vous feront réaliser votre présence d’amour auprès de moi, qui suis tout près de votre âme. Par votre don, j’écraserai Satan.

Ne doutez pas de ma miséricorde, mes enfants. Si vous pouviez voir en vous les grâces qui sont prêtes à vous venir en aide, vous ne seriez pas dans le doute. C’est ainsi que vous apprendrez à vous pardonner. Par la suite, il sera plus facile de pardonner à ceux qui vous font du mal, car ces grâces que je déverse en vous vont aussi vous aider à pardonner à ceux qui vous ont fait du mal. Moi, l’Amour, je vaincrai
le mal.

Mes enfants, l’Amour est venu pour vous montrer la Lumière. La Lumière est en vous. Je suis, moi, l’Envoyé du Père. Donnez-vous à moi. Je viens vous aider pour que vous puissiez pardonner à ceux qui vous ont offensés.

Vous qui êtes des victimes, vous avez mal en vous.
Vous avez subi de la violence physique ou morale.
Vous souffrez à cause de ceux qui vous ont fait du mal. Mes enfants, c’est que vous ne pouvez voir en vous les grâces qui sont prêtes à vous venir en aide.

Ce sont des grâces que je déverse en vous pour vous aider à pardonner à ceux qui vous ont fait du mal. Si vous ne pardonnez pas, vous vous refusez de l’amour.

Je sais, mes enfants, que vous avez du mal à pardonner à ceux qui vous ont blessés. Si vous ne leur accordez pas votre pardon, c’est vous qui souffrez le plus.

Même si, à cause de leurs fautes, ils sont en prison, vous ne devez pas nourrir une haine contre eux.
Vous devez vous garder en paix en demandant des grâces. Ces grâces vous aideront à ne pas tomber dans la tristesse. Ce n’est pas à vous de les juger, c’est à eux de porter le poids de leurs péchés et d’assumer leurs gestes jusqu’au jour où ils seront touchés par mes grâces d’amour.

Vous, vous êtes responsables de vous. C’est à eux seuls leur vie, non à vous. Si vous ruminez de la vengeance contre eux, vous vivrez vos journées sans joie et vous rendrez malheureux ceux qui vivent avec vous. Qui vit avec ce sentiment en lui devient amer.

Les enfants qui ont fait des actions contre leur prochain vivent avec leur intérieur qui souffre. Seuls ceux qui pardonnent connaissent la paix en eux. Voyez-vous, ceux qui souffrent le plus, ce sont les enfants qui nourrissent en eux la haine, la vengeance et le refus du pardon. Ils se meurent à petit feu à force de garder en eux toute cette haine. Ils se sentent mal dans leur peau.

Moi, qui suis en ceux qui vous ont fait souffrir, et aussi en vous qui ne pouvez leur pardonner, je vous aime. Je me suis offert pour vous sauver tous. Je suis venu pour les pires de ce monde.

Satan est celui qui veut votre perte. Il vous hait tant qu’il suscite en vous de la haine contre votre prochain.
Il incite mes enfants à faire le mal, à tuer, à violer, à blesser, à frapper, à mentir, à frauder, à jalouser, à calomnier, à voler, à haïr. Mes enfants, le pardon est une arme contre lui. C’est lui qu’il faut combattre, non vos frères et vos soeurs.

Si vous me demandez des grâces, je déverserai en vous des grâces d’amour pour vos frères et soeurs. Même s’ils vous font du tort, vous verrez que votre amour sera vainqueur du mal. Vous leur pardonnerez leurs erreurs envers vous et les autres. Vous me les donnerez et vous garderez en vous la paix. Même si cela vous semble peu réaliste, vous verrez mon agir. C’est moi qui vous transformerai par mes grâces d’amour. La joie vous envahira. Vous verrez vos frères et vos soeurs avec mon amour selon votre abandon.

Mes enfants, je viens vous montrer que vous êtes amour et que seul l’amour régnera bientôt sur la terre.

L’enfant qui a fait du tort à son prochain recevra des grâces par vos pardons. Il me demandera pardon pour ses péchés et il recevra ma miséricorde, car il sera amour. Ce sont mes grâces qui l’aideront à se voir tel qu’il est. Il se repentira de ses fautes avec mes grâces. Mes enfants, priez pour mes enfants qui font le mal. Ils ont besoin de mes grâces d’amour pour se voir tels qu’ils sont. Ces enfants n’ont pas été créés pour faire le mal, mais pour vivre en enfants d’amour.

Je suis l’Amour. Je me suis donné pour chacun de vous. Vous qui dites m’aimer, aimez ceux qui vous persécutent, soyez des enfants de la miséricorde.

Je vous aime. Aimez l’Amour. Je t’aime, ma bien-aimée. Amen.



Je vous demande,
à chaque citoyen du monde, de vous tourner vers Dieu notre Père Céleste et de Lui demander de vous pardonner, de pardonner à votre famille tous leurs péchés.  

Message de Notre Mère Céleste à Anna Marie, un Apôtre du Scapulaire Vert, reçu le 22 février 2012, mercredi des Cendres, à 14h 19 : PREPARATION DURANT LE CAREME

Anna Marie : Ma Dame, je vous entends m'appeler. Ma Dame, je vais vous demander si vous vous prosternerez et adorerez Dieu votre Divin Fils, Jésus de Nazareth, Qui est le Fils unique de Dieu le Père ; Qui est né d'une vierge, a souffert, est mort et a été enseveli ; est descendu aux enfers, est ressuscité des morts, et Qui est monté aux Cieux où Il est assis à la droite du Père pour juger les vivants et les morts ?

Mère Marie : Oui fille, Moi Marie, votre Mère Céleste, Je vais maintenant et toujours M'incliner et adorer Mon Divin Fils, Jésus de Nazareth, qui est né de la vierge, de mes saintes entrailles. Qui a été arrêté, et torturé pour les péchés de toute l'humanité. Qui est mort sur une croix et est descendu aux enfers, est ressuscité des morts, puis est monté aux Cieux où Il siège désormais à la droite de Son Père pour juger les vivants et les morts.

Anna Marie : Oui, Ma Sainte Dame, Reine du ciel et la terre, s'il vous plaît, parlez à votre servante pécheresse qui est maintenant à l'écoute.

Mère Marie : Cette année, la préparation de ce Carême et la Célébration de Pâques doit commencer aujourd'hui. La méditation sur les grandes souffrances et les tortures qu’Il a endurées pour les péchés de toute l'humanité est primordiale afin que tous comprennent. Regardez le linceul de mon Fils. Regardez les trous de Ses mains et de Ses pieds. Regardez le côté transpercé. Regardez Sa tête torturée. Voyez-vous ?


Voyez-vous ce qu'Il a fait pour vous, pour toute l'humanité ?
Si vous pouvez vraiment comprendre la douleur horrible qu’Il a endurée pour l'amour de vous, pour chacun de vous, ne pouvez-vous alors demander à mon Fils de vous pardonner ? Ne pouvez-vous donc vous humilier et demander pardon pour vos propres péchés ? Pourquoi beaucoup ne peuvent-ils pas se repentir ? Qu'est ce que qui se dresse sur votre chemin sinon votre ORGUEIL ?

Je vous demande, à chaque citoyen du monde, de vous tourner vers Dieu notre Père Céleste et de Lui demander de vous pardonner, de pardonner à votre famille tous leurs péchés.  

S'il vous plaît les enfants, le temps est court pour se repentir maintenant, alors que vous avez encore le temps de le faire. Je vous aime tous et à travers ces années J’ai voulu vous aider pour le temps du Carême, de sorte que vous puissiez vous préparer de manière appropriée à l'Avertissement [« Awakening » = l’Eveil] et aux épreuves qui vont suivre. Votre Mère aimante, Marie du Saint-Sacrement.

Anna Marie : Je vous remercie, Mère, d'être venu nous parler. Nous vous aimons tous, ô Reine, Mère Miséricordieux. Tous les apôtres, partout dans le monde, prient plus que jamais et nous vous aimons et vous remercions d'avoir aidé chacun de nous dans nos vies quotidiennes.



Même le plus grand pécheur de la Terre, s’il ouvre son cœur au pardon, sera sauvé

55. Message de la Vierge Marie reçu par Micheline Boisvert Tome 1 –  août1999, pages 106 et 107

« N’attendez plus, mes enfants. Acceptez le pardon de mon Fils. Ne dites pas : " Moi, je suis trop méchant ; Il ne peut pas m’aimer ; moi je L’ai trop blasphémé, Il ne peut me pardonner ; moi, je suis trop indifférent à Son autel, Il ne peut m’accepter ; moi, j’ai commis trop de vols ; moi, j’ai tué l’un de mes frères, Il ne pourra jamais me pardonner. " Cela est faux, mes enfants. Repentez-vous, mes enfants, ouvrez votre cœur à Son pardon et à Sa miséricorde. Même le plus grand pécheur de la Terre, s’il ouvre son cœur au pardon, sera sauvé.

55. Prière donnée par la Vierge Marie Tome 1 –  29 août 1999, page 107

«Viens, Seigneur Jésus, au travers de Ton Cœur d’Accueil, accueillir dans mon cœur le regret de mes fautes.

Comprenez, mes enfants, que Sa miséricorde est pour tous ceux qui souffrent. Il comprend votre misère, Il comprend votre solitude, et Il ne demande qu’à vous accueillir. Je vous en supplie, mes enfants, retournez vers le sacrement du Pardon. Il vous attend pour vous pardonner, non pour vous juger. Il n’est qu’amour, bonté et bienveillance pour tous ces petits enfants.

Priez et priez, mes enfants ! Aujourd’hui, au travers du Cœur d’accueil de Son Fils, il vient faire descendre sur cette Terre les toutes-puissances de grâces de Son Royaume. N’attendez plus pour demander le pardon. N’attendez plus pour ouvrir votre cœur au repentir et au regret de vos fautes. Cela est urgent, mes enfants, pour que vou s puissiez sauver votre âme.  »



C’est l’heure, Maintenant, ou Je vous appelle, mes enfants, pour vous attirer dans Ma Miséricorde afin que vous puissiez facilement bénéficier de son pouvoir de guérison.

Message de Jésus via Marie Philippines, reçu le samedi 17 septembre 2011, à 9h 30, à son autel, au 2ème mystère joyeux : Marie visite sa cousine Elisabeth et reste avec elle pendant trois mois pour l'aider dans sa grossesse ...
 
Je médite sur la charité de Maman Marie et je suis amenée à questionner le Seigneur sur la charité ...

Notre Seigneur Jésus : La charité de l'homme a un début et une fin. La charité divine est infinie car sa source est infinie. La charité humaine impose une limite au temps, à l'argent ou à l'énergie consacrés à l’objet de son désir. La Charité divine coule où elle doit sans égard pour elle-même.

Sachez que lorsque vous vous lassez, c’est la voix de votre moi qui fait pression sur votre âme. Sachez que lorsque vous vous lassez, c'est que vous avez commencé à compter ce qu’il en coûte à votre moi. Sachez que lorsque vous vous lassez, vous avez oublié que ma grâce est plus que suffisante.

Ma miséricorde est ma charité divine. Aucun homme ne peut en sonder les profondeurs.
C’est l’heure, Maintenant, ou Je vous appelle, mes enfants, pour vous attirer dans Ma Miséricorde afin que vous puissiez facilement bénéficier de son pouvoir de guérison. Allez-y, essayez, car il n'y a pas de limite à ce que je peux pardonner, à ce que je peux guérir, dans la mesure où vous serez vraiment désireux de vous approcher de moi, véritablement repentants donc de m'avoir offensé.

Rappelons que ceux à qui Je pardonne le plus J’ai donné les exemples de saint Paul qui avait l'habitude de tuer des chrétiens, et de Saint-Pierre qui a rejeté le Christ par trois fois – ceux-là ont été transformés par ma grâce et par leur grand désir de me suivre, de croire en moi, d’avoir confiance en ma miséricorde. Ils se sont sentis tellement bénis par cette guérison et ce pardon qui leur ont été accordés, que pour le reste de leur vie, ils se sont engagés, ils le désiraient, à m'imiter dans l’exercice de la Divine Charité, du Divin Amour et de la miséricorde.

Mesurez combien a été transformée votre vie, parce que ces pécheurs ont décidé de vivre comme des saints et de retrouver ce qui était perdu, en reconstruisant mon royaume de l'amour ...

Moi : J’ai eu mes doutes habituels : est-ce que j’entends encore sa voix, comment se fait-il que je ne comprenne pas certaines visions tout de suite, etc ..

Le Seigneur : Tu doutes encore, mon enfant, tu ne sais pas si vraiment tu entends ma voix. L'ennemi n'est jamais loin des âmes dont J'ai incorporé le cœur au Mien. Rappelez-vous que je protège les miens, que Je nourris les miens, donc soyez en paix.

Moi : Seigneur, je me sens tiraillé dans des directions qui semblent épuiser mon énergie, aussi je suis tentée d'arrêter d'écrire ou de mettre des messages par écrit et à la place de participer davantage à la « guérison » et de prier sur les autres, et de parler de notre foi, de votre parole, de votre vie. Ma liste de prières d'intercession est vraiment devenue très longue maintenant .... S’il vous plait, pardonnez-moi si ce ne sont que des excuses ...

(Le Frère F. et Sœur B. disent de ne pas cesser d'écrire, et de toujours continuer, aussi suis-je encouragée à continuer.)

Le Seigneur :
Je dilate ton cœur et ton esprit, te rapprochant toujours plus de moi, et alors que Je fais cela, tu viens à éprouver un niveau plus profond de compassion, de compréhension, ainsi qu'une autre forme de peine dont tu fais parfois l'expérience, une fatigue dans ton âme. Tu n’as rien à faire qu’à être plus immergé dans Ma Divine Charité, pour Maintenant la vivre plus pleinement.

Continue de bénir ceux qui en ont besoin avec ma miséricordieuse Lumière de guérison. Continue car j'ai besoin que tous mes enfants se bougent, agissent Maintenant, pour sauver des âmes Maintenant, pour apporter la lumière de guérison dont ont tant besoin les âmes lasses et usées de vos frères et sœurs, Maintenant.

Tu sens la fatigue de beaucoup d'âmes et aussi un petit goût de la fatigue de mon cœur et de celui de ma mère. Je t’ai enseigné comment retrouver des forces si tu te sentais vidée.

Moi : Il m'a été montré deux perspectives : dans l'une, je regarde l'obscurité autour de moi, et comme je me contente de rester là, Je commence à me sentir lourde et fatiguée et vidée et c’est comme si des ténèbres s'infiltraient en moi et pouvaient vraiment m'engloutir ....

Alors la perspective change et je suis poussée à aller voir : en face de moi je vois le Christ et Sa Lumière est si brillante, Il est le Fils/le Soleil (Son/Sun), Il est la Lumière, Sa Lumière est vivante – elle peut pénétrer à travers votre âme et vous faire revivre ; de lui sortent les Rayons ou les Ondes d’une Lumière qui guérit et comme je regarde cette Lumière, je l'absorbe, j'ai l'impression qu'elle me pénètre, Je l’attire en moi, je lui demande de me saisir, corps, pensée, âme et esprit. Je demande Sa Miséricorde de guérison, je demande Son amour de guérison, Sa grâce de guérison.

Et alors que je continue à faire cela, je me sens devenir plus légère, très légère, si légère que je pourrais flotter. Cette vision a eu lieu en plus d'une occasion et je ne comprenais pas d'abord ce que cela signifiait.

Voici ce que j’en comprends : quand parfois nous sommes trop concentrés sur nos propres croix ou sur celles des autres, nous pouvons être entraînés dans l'obscurité et nous pouvons nous sentir très lourds, tout comme dans la vision.
[D’autant que] le poids de la croix de chacun devient plus lourd, je le sens, car c'est le temps de la purification ....

Ainsi devons-nous tous les jours fixer notre regard, notre attention, sur la Lumière Divine du Christ (pensez à l'image de la divine Miséricorde, mais simplement plus lumineuse, avec un rayonnement illuminé et diffusant partout, et imaginez que le centre du cœur de l'image est surbrillant de lumière), et seulement après avoir ressenti Sa Lumière en nous, seulement après nous être sentis plus légers, grâce à Sa Lumière de guérison, alors et alors seulement, nous devrions essayer d'étendre aux autres cette même Lumière de guérison du Christ...

De là, j'ai aussi réalisé que parfois, lorsque nous apportons Sa lumière et Sa miséricorde aux autres, nous pouvons nous concentrer sur les lourdes croix que les autres connaissent et, au lieu d’arrêter cela et de nous remettre à puiser dans la Lumière du Christ pour nous, et à travers nous pour ceux qui en ont besoin , nous commençons à attirer le poids de leur croix vers nous, et cela pourrait nous affaiblir.
Il nous faut donc lier leur croix au pied de Sa croix ...

Encore une fois, je sais que l’accent de ce qui m’est enseigné est mis là-dessus. Parce que ce serait revenir à l'obscurité et puis à nouveau à la lumière du Christ [c'est-à-dire régresser et perdre des forces]. Je crois que nous connaissons tous de plus lourdes croix et donc nous avons besoin d'être fortement unis au Christ, de nous unir à Lui chaque jour de toute notre foi – l'obscurité en sera moindre. Pour s’unir à Lui, nous devons vraiment écouter Sa Parole, qui est Lumière et Vie, et Lui demander de nous enseigner comment vivre toujours dans Sa Lumière.

Parfois, dans la guérison ou l’aide apportée aux autres, on arrive à une telle empathie, qu'au lieu de les ramener à Jésus, à Sa puissance de guérison, de miséricorde, d'amour et de paix pour leur esprit, leur corps et leur âme, on se retrouve « entrer dans leur vie » et on commence à se sentir « noyé » par leur croix, et à se sentir lourd et épuisé.

Avant de pouvoir commencer à aider les autres, de leur apporter Sa lumière, nous devons discerner si nos « batteries » sont entièrement chargées ou non. Si elles sont « faibles » nous devons faire une pause et, dans l'immobilité, se connecter au Christ.

J’ai fréquemment une vision avant la guérison spirituelle, je visualise la Divine Miséricorde de Jésus, car c'est ce qui m’est souvent montré. Je visualise ses rayons de miséricorde et de grâce se répandant depuis le sommet de mon crâne et entrant dans mon esprit, mon cœur, mon âme, etc... Je lui demande de me purifier de toutes les peurs, des angoisses, des soucis, de la maladie, de la colère, de la rancune que j'ai pu garder consciemment ou non.

Je trouve alors que cela me libère de la « lourdeur » et je commence à sentir Sa lumière
plus que jamais. Je me concentre beaucoup sur Sa Lumière. Son amour, Sa vie, Sa passion, Sa parole
sont Sa lumière. Je ne sais comment décrire Sa Lumière, juste que nous devons en appeler à Sa Miséricorde, ce que fut Son Sacrifice, avoir confiance en Lui, croire qu'Il peut nous sortir de notre misère et de notre lassitude. Comme nous nous rapprochons de Sa Lumière, nous serons plus près de Lui, de son Amour et de notre désir aimant d'agir pour l’étendre aux autres (après avoir été « rechargés » par lui). Son Amour, une fois en nous, ne permettra plus à l'obscurité de rester en nous. Il n'y a pas de ténèbres en Lui.

J'invoque souvent aussi le manteau de Maman Marie, car c’est un manteau de paix et de protection. En lui, on trouve beaucoup de réconfort et de consolation et ce même manteau peut être étendu à nos frères et sœurs dans le besoin.

(Tous les jours, après la messe, je fais également la consécration au Cœur de Jésus par le Cœur Immaculé de Marie.)

J'espère que ceci aidera les guerriers de la prière et ceux qui sont dans le ministère de guérison.

Fin du message




Vous savez que j’ai pardonné à Pierre de m’avoir renié trois fois. J’aurais pardonné à Judas s’il s’était repenti de sa faute.


Messages de Jésus donné au
Père Melvin Doucette - (Canada) Dimanche 20 mars 2011

Tôt le matin, tous les chefs des prêtres et les anciens du peuple juif prirent ensemble la décision de faire mourir Jésus. Ils le firent ligoter, l'emmenèrent et le livrèrent à Pilate, le gouverneur romain.
Judas, celui qui l'avait trahi, apprit que Jésus avait été condamné. Il fut alors pris de remords et rapporta les trente pièces d'argent aux chefs des prêtres et aux anciens. Il leur dit : « Je suis coupable, j'ai livré un innocent à la mort! » Mais ils lui répondirent : « Cela nous est égal! C'est ton affaire! » Judas jeta l'argent dans le temple et partit; puis il alla se pendre. Les chefs des prêtres ramassèrent l'argent et dirent : « Notre loi ne permet pas de verser cet argent dans le trésor du temple, car c'est le prix du sang. » Après s'être mis d'accord, ils achetèrent avec cette somme le champ du potier pour y établir un cimetière d'étrangers. C'est pourquoi ce champ s'est appelé « champ du sang » jusqu'à ce jour. Alors se réalisèrent ces paroles du prophète Jérémie : « Ils prirent les trente pièces d'argent – le prix auquel les Israélites l'avaient estimé – et les employèrent pour acheter le champ du potier, comme le Seigneur me l'avait ordonné. »
Jésus comparut devant le gouverneur qui l'interrogea : « Es-tu le roi des Juifs? » Jésus répondit : « Tu le dis. » Ensuite, lorsque les chefs des prêtres et les anciens l'accusèrent, il ne répondit rien. Pilate lui dit alors : « N'entends-tu pas toutes les accusations qu'ils portent contre toi? » Mais Jésus ne lui répondit sur aucun point, de sorte que le gouverneur était profondément étonné (Évangile de saint Matthieu 27.1-14).

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Rédempteur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Je vous aime, toi mon frère Joseph Melvin, et vous tous mes frères et mes sœurs dispersés partout sur la terre. Durant ma Passion, on m’amena les mains liées devant Pilate, le gouverneur romain qui siégeait à Jérusalem. Il m’interrogea mais son interrogatoire comporta seulement deux questions. Je répondis à la première, mais restai silencieux à la seconde.

« En voyant que j’étais condamné à mort, Judas regretta ce qu’il avait fait et rendit l’argent aux chefs des prêtres et aux anciens, puis alla se pendre. Le problème avec Judas, c’est qu’il pensait que je ne lui pardonnerais jamais son geste. Vous savez que j’ai pardonné à Pierre de m’avoir renié trois fois. J’aurais pardonné à Judas s’il s’était repenti de sa faute.

Rappelez-vous ceci, mes frères et mes sœurs : je suis très miséricordieux et je suis prêt à vous pardonner tous vos péchés si vous les regrettez et si vous en demandez pardon. Vous savez que je suis mort pour vos péchés afin que le Père puisse les remettre tous. Si vous croyez en moi et regrettez les offenses que vous avez commises envers Dieu, vous pouvez être certains qu’elles seront totalement effacées.

Prenez la résolution de ne jamais pécher à nouveau. Je vous bénis tous. »

Traduction : RF



DIEU attend qu’il lui demande pardon. Le fera-t-il, s’avancera-t-il vers son DIEU et Père qui vient le réveiller ?

Message de Jésus à JNSR, donné le 23 février 2011 (St Lazare) : LA  PUISSANCE  DU  PARDON

« Et  Lazare sortit  du  tombeau »

JNSR : Seigneur,  que devons-nous faire ? Quel temps sommes nous ? Que désires-Tu Seigneur pour tes enfants ?

JESUS : Oubliez l’amertume des Temps et venez à Moi qui vous attends. 

Le soleil descend très vite et déjà la plaine se couvre d’ombre. Les oiseaux s’envolent loin et le loup se cache dans les fourrés. Il n’y a plus aucun bruit sur la plaine et les montagnes ont arrêté leur chuchotement… On n’entend que la brise se lever après une chaude journée d’été. Et voici que s’avance parmi ce qui reste encore debout, Celui que vous espérez tous !

Il vient vous relever de cette Terre devenue étrangère à ceux qui y sont nés d’elle.  L’Homme attend et DIEU le regarde… L’Homme a tout oublié et DIEU s’en rappelle. L’Un devant l’autre reste sans voix.

DIEU attend qu’il lui demande pardon. Le fera-t-il,  s’avancera-t-il vers son DIEU et Père qui vient le réveiller ?.  Alors, dans un élan, l’Homme vient à Lui et devant Lui se met à genoux, les larmes coulent de ses yeux et le Cœur de DIEU se met à battre encore plus fort, comme si ce Cœur qui a tant souffert devait,  à ce moment même,  renaître pour donner Sa Vie à celui qui est en train de se perdre.

Car,  oublier DIEU c’est déjà mourir à la Vie et DIEU ne veut pas sa mort,  mais veut lui donner Sa Vie. Celle qui ne finit pas, auprès de Lui !

Pourquoi poursuivre cette lutte si l’Homme vient de trouver Son Père et Son DIEU si longtemps perdu, car l’homme a oublié déjà d’où il vient et où il va … Alors qu’il se croyait mort, parce qu’en perdant son origine, c’est l’ombre qui envahit chaque être créé du même DIEU et Père.

JNSR : Peut-être alors, qu’en demandant au Père, simplement de nous ouvrir la porte de cette Connaissance qui manque à chaque être,  le Père se montrerait à chacun avec…« Son Livre de Vie Grand Ouvert ».

Alors même, Celui qui n’est pas destiné à être appelé,  tout à coup,  par le doigt de DIEU, se voit sur cette longue liste,  inscrit. Il suffit d’un souffle de DIEU pour que la fleur se redresse et que l’Homme apparaisse là où il n’était pas,  et que de sa bouche, sorte, la « Puissance du Pardon » qui est Sa Résurrection.

« Pardon  Père, accueille-moi en Ton Sacré Cœur Miséricordieux ». Pourquoi m’as-tu abandonné,  dira le Père,  ne t’ai-je pas tout donné en te donnant la Vie sur cette Croix d’AMOUR où,  un jour de ténèbre  «  Je t’ai donné la Vie de Mon Fils »  qui demeure à jamais dans le Père.

Il est l’Existence de la Terre entière,  du Ciel,  et de tout l’Univers.  Il est la VRAIE VIE.

Homme… Revient à Celui qui est Vie et Amour ! Je Suis Lui et Il est Moi et Il est toi en nous et nous en toi. Relève toi et marche vers cet endroit où tu vois le soleil paraître,  car Il vient déjà Celui qui Est et qui Etait de Toute Eternité  et qui Vient pour Toujours  VIVRE avec Vous.

Tu ne verras pas alors,  ni le feu se mouvoir,  ni l’eau t’envahir,  car rien ne te sera obstacle. Marche vers ce soleil qui brille à en brûler la vie de celui qui le regarde sans y comprendre que c’est DIEU dans tout Son éclat : « SA VIE  EST LUMIERE ».

Avance,  n’écoute ni le bruit de la mer  ni celui du vent, ne regarde pas le sol couvert de braises et n’aspire pas l’air  rempli de colère. Je Suis là, avec toi, marche sur Mes pas.

Ma demeure est toute proche. Lorsque tu me donnes ta main, tu es préservé du mal, car Je Suis la Miséricorde et la Vie. Tu arriveras à retrouver la Paix et la Joie,  car DIEU te tient dans Ses bras  et  te porte là où la Vie commence…

Oui, Celle pour qui tu as été créé  et  celle que tu obtiens aujourd’hui, car aujourd’hui tu viens de naître en Moi, Ton Seigneur JESUS.

 « Homme sors de ton tombeau » 

Ton  Seigneur  Jésus, Jésus-Christ le DIEU des VIVANTS



Je pardonnerai à toute personne qui me demande de venir dans sa vie et je n’ai aucun préjugé vis-à-vis d’aucune religion, confession ou association religieuse.

Message de Jésus notre Sauveur accordé à Anna Marie, apôtre du Scapulaire Vert, le 13 août 2010 à 18h 24 : « Je vais pardonner quiconque me demande de venir dans sa vie »

Anna Marie : « Mon Seigneur, est-ce que je vous entends m’appeler ?

Jésus : Oui, ma bien-aimée.


Anna Marie : Mon Seigneur. Puis-je vous demander, s'il vous plaît, si vous vous prosternerez et adorerez votre Dieu Éternel et Saint Père, Qui est le grand JE SUIS, le Créateur de toute vie, visible et invisible, et qui est l'Alpha et l'Omega ?

Jésus : Oui ma chérie, Mon Père est l'Alpha et l'Omega, le Créateur de toute vie, visible et invisible, présente ou non. Il est également appelé le grand JE SUIS, et oui, Moi votre Sauveur Jésus, Je Me prosternerai et J’adorerai Mon Éternel, Saint, et Miséricordieux Père.

Anna Marie : Oui Jésus, parlez s’il vous plait, car votre servante pécheresse est à l'écoute.

Jésus : Bien-aimée, Je sais que cet Apostolat poste des informations très importantes sur le site, ce travail touchera de nombreuses vies. Cela va aussi mettre en balance mon amour et mon pardon. Combien vont me chercher, qui voudront retrouver leur vie passée avec moi, revenir à la sainteté.

Cherchez d’abord le royaume de Dieu et toutes ses vertus. Et toutes ces choses vous seront données.

Je voudrais que vous ajoutiez ce message, bien en évidence, pour ceux qui me cherchent, qui cherchent à connaître la vérité : JE SUIS AMOUR, et je pardonne tous les péchés qu’ils ont commis, quand ils s’en repentent.

Jésus : Dis ceci à mes enfants bien-aimés : J’aime et Je pardonne d'abord, mais ils doivent demander, chercher et frapper.
Je ne retiendrai aucune grâce, à personne, à partir du moment où l’on aura tourné vers moi un cœur contrit.

Peu importe le nombre des péchés commis, je vais envelopper leurs âmes avec ma grâce et les baigner dans mon divin amour. Je suis mort pour chaque homme et chaque femme. J'ai souffert et Je suis mort pour tous les péchés commis par l'humanité.

Je pardonnerai à toute personne qui me demande de venir dans sa vie et je n’ai aucun préjugé vis-à-vis d’aucune religion, confession ou association religieuse. Je suis le Seigneur, Celui qui pardonne les péchés de l'homme et de la femme.

Jésus :
Dis à tous mes enfants je les aime comme un vrai père aime ses enfants. Ceci est mon message, soyez en paix maintenant et priez pour vos familles.

Votre miséricordieux Sauveur, Jésus-Christ crucifié.

Anna Marie : « Mon Seigneur Jésus, nous vous aimons tous, nous louons votre miséricorde et votre pardon. Mon Seigneur, s'il vous plaît, baignez tous nos cœurs dans votre amour divin, dans un monde qui possède tant de colère et de haine. Ayez pitié de notre monde et bénissez toutes les nations, s'il vous plaît, Jésus.

Fin du message



foire.jpg
            (8513 octets)

 -