Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Porter sa croix
Jésus : En fait, tous ont leur part de souffrances, mais avec moi, il leur est bien plus facile de porter leur croix. (...)
Message de Jésus au Père Doucette (Canada) - 19 juillet 2007
"Toutes les prières sont entendues, mais je choisis de répondre à votre prière à mon heure et non la vôtre"  (...)
Message du Seigneur donnés à J. Leary (USA) - 4 déc. 2006
Mesages de la Très Sainte Trinité à Jean-Marc - 28 septembre 2006
"(...) l'acceptation des croix dans votre vie est une noble vertu, qui pernet à l'âme de faire de rapides progrès sur ce chemin difficile de la sainteté. Voir en tout ce qui vous arrive la volonté de Dieu, c'est s'abandonner totalement entre ses mains et lui faire confiance (...)"
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitres importants à lire :
L'union avec Dieu  Les épreuves   Aux persécutés de la fin des temps   La Terre Nouvelle  La confiance en Dieu  La souffrance
"Ne craignez pas de témoigner combien je vous ai aidés et comment j’ai œuvré dans votre vie." Voici un Témoignage qui peut vous aider

Messages récents



Ceux qui partagent ma Croix sont les plus chers à Mon Cœur

Message de Jésus via Marie des Philippines, le 3 février 2010, à 8h15, après les mystères glorieux et le chapelet  de la Divine Miséricorde 

Jésus : Mon enfant, je sais que vous mettez votre confiance en MOI.

Parfois c'est la volonté du Père qu’un membre de la famille subisse une épreuve dans le but de conversion de la famille entière. Sachez que Dieu votre Père a arrangé un très beau plan pour votre famille. Ne soyez pas anxieuse. Ne vous inquiétez pas. Ayez confiance et regardez comment le Père arrange les événements dans vos vies.

Continuez dans la foi à aimer et à servir le Seigneur. Ma Mère est toujours à côté de vous, ne craignez jamais d’aller à elle. Vous grandirez dans la Foi pour aimer et servir le Seigneur. Ceux qui partagent ma Croix sont les plus chers à Mon Cœur. Continuez à offrir votre Croix car cela me plaît beaucoup.

 4 février – mystères lumineux, à 8h15 du matin. Après le rosaire, j'ouvre mon livre de « La Vraie Dévotion à Marie » (de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort), à la page 13 :

« Si nous examinons de près le reste de la Sainte Vie de Notre Seigneur, nous verrons qu'il a voulu commencer Ses miracles par Marie. Il a sanctifié saint Jean dans le sein de sa mère Sainte Élisabeth par la parole de Marie ; aussitôt qu'elle eût parlé, Jean fut sanctifié, et c'est son premier et plus grand miracle de grâce.
Aux noces de Cana, Il changea l'eau en vin à son humble prière, et c'est son premier miracle de nature. Il a commencé et continué ses miracles par Marie, et il les continuera jusqu'à la fin des siècles par   Marie. »



Vous avez eu à porter “votre dose de croix” dans votre vie

Enseignement donné par Jésus à «  Solitude » à partir des écrits de Luisa Piccareta sur la ‘Divine Volonté’ - 17 avril 2009

23 avril 1924, Luisa, Le Livre du Ciel, Tome 16, p. 132

L’état de profond sommeil de Luisa se poursuit. Au côté de Jésus, elle soufre sous le poids écrasant du monde. Comment savoir si c’est Jésus qui donne une souffrance ou le Diable.

Mes enfants, vous avez eu à porter “votre dose de croix” dans votre vie. Votre vie a été lourde parfois. L’avez-vous subie ou si vous avez été assez généreux pour l’offrir pour les autres ? Avez-vous ressenti un bien-être après l’avoir offert ? Je viens à vous pour vous demander de bien vouloir refaire ce chemin qui vous “a pesé”, de regarder où cela a été le plus pénible à porter. Regardez-le avec clarté et demandez-vous si cela vous a aigris ou rendu plus confiant avec ces évènements. Êtes-vous dans vos blessures encore aujourd’hui ? Bien !

Je vais vous dire que bientôt vous verrez le résultat de ce que vous avez produit. Le chemin est parfois douloureux et même insupportable, mais vous ne voyez pas ce que cela produit dans l’instant où vous le vivez. Ne craignez pas d’être objet du destin, comme plusieurs le pensent ! Mais, dans ces moments de douleurs, vous avez été peut-être un sauf-conduit pour vos proches ! Vous avez à le saisir ! Tout comme une maladie qui vous accable, ce sont parfois des choses à changer ou peut-être une chose à porter pour les vôtres.

Avez-vous fait ce chemin en maugréant ou si cela était par générosité ? Cela vous surprend ? Alors, pourquoi pensez-vous que Je Me suis donné sur la croix pour vous ? Vous saisissez ?

Maintenant, Je ne voudrais pas que vous preniez cela comme une fatalité mais, parfois, vous vous êtes dirigés dans un chemin pour obtenir des plaisirs de “bonne chair” et des satisfactions de toutes sortes. Cela vous a amenés à divers excès, à des moments d’étourderies. Alors, cela vous donne le résultat qui vous attendait dans cela.

Je veux vous faire saisir la différence de porter une douleur pour vos proches et une douleur que vous vous êtes infligée vous-mêmes, ou si c’est pour vos frères et sœurs, pour éviter que ces personnes dont vous portez le poids se perdent. Vous saisissez maintenant !

Quand cela se produit, vous avez les forces pour le faire. Tandis que, la plupart du temps, vous êtes conscients que vous avez abusé ou fait en sorte pour que votre poids soit lourd. Alors, il vous faut faire amande honorable à votre Créateur et ensuite l’offrir, cette souffrance, pour qu’elle soit féconde pour les autres.

Voilà ce que vous avez à démêler dans vos vies. Maintenant, le temps est venu d’être matures et d’avoir un discernement dans ces choses. Parfois vous le faites votre poids et vous avez tendance à accuser tout, sans avoir le moindre regard sur votre comportement, et vous criez à l’injustice souvent. Nous avons à faire des différences en cela ! Ne croyez pas que Je veuille vous accuser, ce n’est pas mon intention, mais Je veux vous faire saisir ce qui vient de Moi ou de vous. De cette façon, Nous serons “clair” entre nous ! Il ne s’agit pas non plus de vous donner de la culpabilité, mais de voir dans vos vies les erreurs qui vous appartiennent, non de choses qui viennent du Ciel. Voilà !

Je vous instruis, mes enfants. N’allez pas croire qu’il y a la moindre accusation, mais une façon de voir ce qui vous appartient ou appartient à Dieu ! C’est simplement un constat pour pouvoir mettre vos efforts et votre vue à la bonne place. Voilà !

Ce n’est qu’un petit passage de votre enseignement qui va vous paraître surprenant, mais qui est vraiment utile à réaliser. Mon Cœur est peu enclin à accuser, mais il faut que Je vous fasse voir la véritable chose dans vos vies. Amen.

Jésus, votre direction.


Je n’abandonne jamais mes amis

Message de Jésus à Joseph (
Père Melvin Doucette) (Canada) -  Mercredi 4 février 2009

« Entrez par la porte étroite! Car large est la porte et facile le chemin qui mènent à la ruine; nombreux sont ceux qui passent par là. Mais combien étroite est la porte et difficile le chemin qui mènent à la vie; peu nombreux sont ceux qui les trouvent » (Jésus, cité dans Matthieu 7.13-14).

Je vous transmets ce matin un autre message que notre Seigneur et Sauveur a adressé à Joseph. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Vous pouvez prendre seulement deux routes pour le voyage. La première est en mauvais état, criblée de trous et resserrée, mais elle mène à la vie et au Royaume de Dieu. Sa porte est très étroite et peu de gens la trouvent. Le piètre état de cette route évoque les souffrances de la vie sur terre et le fait que vous devez rejeter le monde et toutes ses tentations pour mener une vie d’humilité, en aimant vos ennemis et en pardonnant à tous ceux qui vous ont blessés.

« L’autre route, très fréquentée, est large et spacieuse. Elle vous invite à contenter vos envies de nourriture, de boisson, de plaisir, d’orgueil, d’argent et de sexe. Ceux qui la prennent ont l’esprit du monde et refusent de me reconnaître comme leur Sauveur et Rédempteur. Cette route conduit à une large porte, mais finalement débouche sur la destruction. Vous ne trouverez pas le bonheur au bout du voyage. Malheureusement, beaucoup suivent ce chemin invitant et s’ils y restent toute leur vie terrestre, ils seront pris par Satan et c’en sera fini d’eux. Il n’y a pas de salut pour ceux qui suivent ce chemin facile.

« Maintenant, mes frères et mes sœurs, à vous de prendre une décision très importante. Vous savez que je vous appelle à suivre la route en mauvais état qui aboutit à une porte étroite, mais je ne puis vous forcer à le faire. Par contre si vous me dites oui, je viendrai avec ma grâce vous remplir de l’Esprit Saint, et vous trouverez la paix et l’amour, ces grands dons qui viennent de moi. Il y aura de la souffrance en chemin, mais je serai là pour vous aider. N’ai-je pas dit : Venez à moi vous tous qui êtes fatigués de porter un lourd fardeau et je vous donnerai le repos?

Je n’abandonne jamais mes amis
:
je leur donne au contraire tous les dons excellents qu’il leur faut. Ne restez pas sur la route large, car vous serez détruits. Venez, suivez-moi sur l’autre route et franchissons ensemble la porte étroite. Je vous bénis tous. »


Traduction : RF


Et les grâces de Dieu sur Terre, se paient toujours par des épreuves pour l’âme

Message de Jésus à JNSR - 4 Janvier 2009 - Epiphanie

JÉSUS : Tels que nous sommes, nous sommes uniques. Nous sommes chacun un seul être mais cet être unique passe encore dans sa vie par différents états. Et les grâces de Dieu sur Terre, se paient toujours par des épreuves pour l’âme. Les eaux tranquilles ne sont jamais dans le programme de ceux, choisis pour porter à leurs frères, la Parole de DIEU. Cette Parole Vivante est le Christ Lui-même, qui souffre dans Son Cœur lorsque vous souffrez.

Aussi Je te demande de ne pas t’égarer, garde ton amour pur pour ton Dieu. Le pacte scellé entre (homme ou femme) et DIEU, doit être comme la chasteté d’un Saint : inviolable. Et l’épreuve subie parfois physiquement, loin de t’affaiblir est là pour la surmonter dans la force que Je te donne afin de gravir un échelon supplémentaire.

Ce que Je te demande, encore aujourd’hui C’est de t’élever avec ceux qui te suivent, car cette pente qui devient de plus en plus raide, vous conduit à la cime de ces monts si hauts, qui semblent toucher le Ciel, parce que très peu se sont décidés à monter si hauts.

Aujourd’hui, pour que la Lumière descende dans cette Vallée de Larmes, et éclaire le fond de ces âmes qui n’acceptent pas de s’ouvrir, il leur faut quelqu’un qui ait en lui cette liberté d’esprit, de vivre pour l’autre, ce qu’il désire pour lui-même. Être de Dieu et des hommes en même temps, et suivre DIEU jusqu’au bout. (...)


Comment pouvez-vous aller au ciel si vous continuez de céder à vos émotions et à vos désirs terrestres ?

Message du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Jeudi le 18 décembre 2008

Jésus : «Mes amis, regarder ce procédé de la purification du sirop d’érable est un exemple des choses physiques de ce monde.  Ce qui m’importe le plus, c’est comment chaque individu doit voir l’importance de travailler à purifier ses imperfections individuelles.  Souvent, c’est la façon dont vous répondez aux difficultés ou épreuves de votre vie qui vous aideront à grandir dans votre vie spirituelle. 

Parfois vous êtes éprouvés par de petites choses qui ne se passent pas comme vous le voudriez.  À d’autres moments, il y a des choses plus importantes qui vont mal.  Vous pouvez, sans que ce ne soit de votre faute, être confronté à des pertes dans le marché boursier ou à d’autres qui volent votre argent ou vos biens.  Lorsque cela vous met en danger de perdre votre maison ou d’autres nécessités de la vie, cela remet en question votre façon même de vivre. 

Perdre un emploi est tout à fait similaire. C’est là où vous devez réellement me faire confiance et prier pour avoir une solution à vos problèmes.  Il y a aussi de plus petites choses que vous rencontrez, comme un conducteur agressif ou lent sur la route.  Au lieu de vous mettre en colère et d’utiliser un mauvais langage, vous devez prier pour ceux qui vous agacent.  Dans tout ce à quoi vous faites face, reculez et soyez humbles plutôt que d’entrer en rage par rapport à quelque chose que vous ne pouvez pas changer. 

En contrôlant vos émotions, vous pouvez purifier toute imperfection dans laquelle la colère peut vous conduire.  Priez pour être davantage humbles en acceptant les tests et les épreuves de votre vieComment pouvez-vous aller au ciel si vous continuez de céder à vos émotions et à vos désirs terrestres ?  Je sais que vous êtes faibles dans votre humanité, donc, vous avez la confession pour purifier vos péchés.  Toutefois, travaillez sur vos attitudes et réactions afin de ressembler plus à un chrétien dans vos réactions et relations avec les gens.  Soyez plus aimants et moins égoïstes dans vos réactions face aux difficultés.  Cet période de l’Avent est davantage un temps d’amour, alors continuez de m’aimer ainsi que votre prochain au-dessus de vos désirs personnels. »


Au groupe de prière

Jésus : « Mes amis, quand vous êtes venus au monde, plusieurs d’entre vous furent baptisés enfants.  Depuis vos humbles débuts, il vous a aussi été donné l’opportunité de croire en moi et de suivre ma volonté, tout comme j’ai suivi sur terre la volonté de mon Père.  Suivez mes traces et que ma vie soit pour vous un exemple sur la façon de mener vos propres vies dans la simple obéissance à mes commandements.  Portez votre croix durant la vie dans une soumission humble à ma volonté et vous recevrez au ciel votre récompense. »



Mère de la Lumière Perpétuelle - Message du 12 juin 2008 - « Combien vaut le ciel ? »


«Chers enfants, vos croix, vous les comparez à chaque jour, à savoir qui porte le fardeau de plus pénible. 
Le poids ou la grosseur ne devrait pas vous préoccuper, mais plutôt la façon dont vous portez chaque croix pour mériter votre salut.

Où seriez-vous, mes chers enfants, sans la croix de mon Fils?  Quelles traces de pas suivriez-vous vers l’éternité?  Combien vaut le ciel pour vous?  Êtes-vous d’accord pour aider mon fils à supporter votre croix?

Bientôt vous saurez, mes chers enfants, quelle en est la réelle valeur;  non pas vos biens du monde, mais ce qu’il y a de l’autre côté du gouffre.  Chers enfants, afin d’acquérir votre salut, Dieu s’attend non seulement à la participation de son Fils mais d’aussi la vôtre. »

« Que votre Volonté soit faite. »



Il n’y a pas d’autre chemin que le chemin de la croix de mon Fils Jésus

Message de Dieu le Père par l’entremise de Lec des Philippines - 18 mars 2008 - Message de Dieu le Père (6 :45 h. a.m.)


« Fils, je suis pleinement conscient de ce qui se passe à l’intérieur de toi, mais laisse-moi te dire que tous ces maux, ces douleurs, ces maladies, cette faiblesse, cette souffrance, ce sentiment d’impuissance ne sont rien de plus dans ton esprit, que les signes d’un appel de réveil. 

Ce n’est que dans ce genre de situation que tu acquerras plus profondément des bénéfices dans l’ascension vers le royaume de l’esprit, un but dans ton processus de transformation où mourir à soi est la nécessité de base pour que mon Esprit parvienne à une plus grande emprise dans ton être, car c’est dans ta faiblesse que je suis fort. 

Lorsque tu es vidé de tes anciennes inclinations et passions, ta transformation en esprit devient un fait accompli. 
Il n’y a pas d’autre chemin que le chemin de la croix de mon Fils Jésus.


De même que Jésus a souffert, ceux qui suivent ses traces doivent souffrir également. 

C’est le chemin étroit, le sentier impopulaire pris et embrassé par les saints, mais à présent, demande-moi comment ils vont actuellement dans mon Royaume de paix, de bonheur et de gloire éternelle, et je te dirai que le temps court où ils ont supporté de boire à la coupe de souffrance de mon Fils Jésus, ils s’en souviennent maintenant comme ayant été le moyen de passage sûr et indubitable vers leur éternité glorieuse.

Ce n’est pas tout le monde sur terre qui aimerait la souffrance des saints, uniquement quelques illuminés. 

À présent, te demandes-tu encore pourquoi beaucoup sont appelés mais peu sont choisis?  (Mt 7 :13-14)  Est-ce que le plus grand nombre va accepter la souffrance comme l’ont fait les quelques choisis?  La réponse est évidente, fils! »

Fin du message à 7 :00 h. (a.m.)


Il ne permet pas les épreuves simplement pour vous regarder souffrir
et voir si vous lui serez fidèles
, mais ...


LA VIERGE VICTORIEUSE
- Enseignement de Jésus  par l’entremise de Lory (Missouri, E.U.) 13 mars 2008 - Enseignement d’une page des Écritures

Genèse 22 :12-18

«Il reprit :  ‘N’étends pas la main sur le jeune homme.  Ne lui fais rien, car maintenant je sais que tu crains Dieu, toi qui n’as pas épargné ton fils unique pour moi.’  Abraham leva les yeux, il regarda, et voici qu’un bélier était pris par les cornes dans un fourré.  Il alla le prendre pour l’offrir en holocauste à la place de son fils.  Abraham nomma ce lieu ‘le Seigneur voit’;  aussi dit-on aujourd’hui : "C’est sur la montagne que le Seigneur est vu."

L’ange du Seigneur appela Abraham du ciel une seconde fois et dit :  ‘Je le jure par moi-même, oracle du Seigneur.  Parce que tu as fait cela et n’as pas épargné ton fils unique, je m’engage à te bénir, et à faire proliférer ta descendance autant que les étoiles du ciel et le sable au bord de la mer.  Ta descendance occupera la Porte de ses ennemis;  c’est en elle que se béniront toutes les nations de la terre parce que tu as écouté ma voix.’
 
« Mes enfants qui êtes rassemblés ici, je vous donne à méditer ce passage des Écritures.  Souvent, quand une âme aime Dieu et persévère en cherchant et en obéissant à la Volonté du Père, Dieu éprouve cette âme;  il l’a raffine comme de l’or à travers des épreuves et tribulations.  Ces épreuves et tribulations sont données pour que l’âme puisse être purifiée et renforcie et pour qu’elle atteigne une union plus profonde avec Dieu.


L’aveugle spirituel dit souvent :  « À quoi sert-il d’obéir à Dieu et de l’aimer, car ceux-là semblent avoir parfois plus de problèmes que ceux qui ne  cherchent que leurs propres intérêts’ » 
Ce que l’aveugle spirituel ne voit pas, c’est que Dieu bénit cette âme, en en faisant une beauté qui a la force, et à la fin de l’épreuve, la joie et paix lui sont donnés qu’aucun homme ne peut enlever. 
Cette âme reflète plus clairement l’image de Dieu le Père et le Père se délecte en cet enfant qui est le sien. 
À travers ces épreuves, l’âme accumule et parfait les vertus qui sont des trésors pour maintenant et pour l’éternité.


Le Père répand ses bénédictions sur une âme qui est parfaite en lui, et pendant des générations, d’autres vont recevoir des bénédictions et bénir celui qui a trouvé faveur avec Dieu, parce que les grâces et bénédictions spirituelles ne sont pas limitées par le temps;  elles sont hors du temps et de la matière, et donc, elles sont fructueuses pour les générations à venir.  Le monde ne comprend rien, mais celui qui est rendu parfait en esprit partage la sagesse et la connaissance de Dieu et il comprend la valeur de tout ce qui lui arrive et il bénit Dieu pour sa bonté envers lui, maintenant et pour toute l’éternité.

La Sagesse…soyez attentifs!  Ce mot a beaucoup de signification et de valeur pour une âme en union avec Dieu.  Une âme a la vertu de Sagesse quand elle est attentive à chaque instant à chercher Dieu, sa volonté, sa bénédiction et sa miséricorde.  Au dernier jour, ces âmes rougeoieront plus brillamment que le soleil, d’amour, de gratitude envers Dieu et rayonneront de sainteté ce qui donnera de la splendeur au ciel.

Mes enfants qui êtes rassemblés ici, Dieu ne recherche pas votre obéissance pour son bien mais pour le vôtre. 
Il ne permet pas les épreuves simplement pour vous regarder souffrir et voir si vous lui serez fidèles, mais pour voir si vous trouverez les véritables richesses qui sont cachées dans les croix qui arrivent durant votre existence. 
En profiterez-vous pour grandir?
  Rechercherez-vous à trouver la richesse qui est vraie et qui vous aidera à être heureux éternellement?


Mes enfants, ne fuyez pas les croix;  ne cédez pas à la peur, mais soyez avisés (sages) et croyez en l’amour de votre Père et suivez sa voie (chemin).  Le ciel vous appartiendra, et même actuellement, vous trouverez le véritable bonheur, la véritable paix et le véritable épanouissement de vous-même que Dieu veut pour vous.

Moi, Jésus, je vous bénis. »


Ceux qui agissent ainsi trouvent la croix bien plus lourde
qu’elle ne l’est en réalité.


Message de Jésus au
Père Melvin Doucette  -  Mercredi 5 mars 2008
Pendant ma demi-heure de prière contemplative ce matin, j’ai reçu ce message de Jésus, notre Seigneur et notre Sauveur :

Melvin, mon frère, je t’aime. J’embrasse tous mes frères et toutes mes sœurs et je vous bénis tous. Je m’adresse à toi, Melvin, de ce désert où je vous appelle tous durant ces 40 jours à vous préparer à Pâques. Chacun a sa croix à porter. Je vous ai montré que la meilleure manière d’aborder votre croix est de l’embrasser. Beaucoup luttent contre la croix, crient et protestent contre elle et ont l’impression qu’elle les écrase.

Ceux qui agissent ainsi trouvent la croix bien plus lourde qu’elle ne l’est en réalité.
Soyez calmes, acceptez votre croix et portez-la à ma suite, et elle ne vous sera pas un tel fardeau. Je vous aiderai à porter votre croix et au milieu de vos souffrances, vous aurez la paix.

 La croix, c’est tous les fardeaux de l’existence. Chacun doit affronter la maladie à divers moments de sa vie. C’est toujours difficile à accepter, mais si vous le faites, cela devient méritoire. Chacun connaît de l’opposition, du rejet, la mort d’un être cher ou une mauvaise transaction financière et bien d’autres problèmes. Toutes ces choses causent de la douleur et de la souffrance et constituent la croix que nous portons.

Apportez-moi tout cela et j’allègerai la charge qui pèse sur vous.
Je vous donnerai la force de passer au travers de cette douleur et de cette souffrance. Vous en sortirez plus forts et vous vous rapprocherez de moi. Ne vous laissez pas décourager, mais sachez qu’il y a une lumière au bout du tunnel. Je suis votre grand ami qui ne vous abandonnera jamais.


Maintenez votre regard sur moi, et jamais vous ne quitterez le sentier que je vous ai tracé. Rappelez-vous que je vous aime et que je suis tout près de vous. Je vous bénis. »



mais si vous la portez avec moi,
je vous aiderai et elle deviendra bien plus légère


Message de Jésus au Père Melvin Doucette  - 17 février 2008

Ce matin j’ai passé une demi-heure en prière contemplative avec Jésus, notre Seigneur et notre Sauveur, et voici ce qu’il m’a dit :

Melvin, mon frère, toi qui partages mon sacerdoce, je t’aime et je te bénis. J’ouvre mon Cœur à tous mes frères et à toutes mes sœurs du monde entier, car je vous aime et je veux tous vous avoir avec moi comme ma grande famille.

Venez, restez avec moi pendant ces 40 jours au désert. Vous apprendrez l’importance de la souffrance, que nous avons tous à traverser.

J’ai utilisé la souffrance pour vous racheter de vos péchés et je vous ai invités à porter votre croix à ma suite. Chacun de vous a une croix à porter, mais si vous la portez avec moi, je vous aiderai et elle deviendra bien plus légère.

La croix, c’est toutes les douleurs, les blessures, les rejets, les maladies, etc. que vous éprouvez dans la vie.
Ne luttez pas contre votre croix : vous la rendriez encore plus pénible à supporter. Acceptez-la comme j’ai accepté la mienne et faites appel à mon aide afin de recevoir la force nécessaire pour la porter chaque jour.

Bien des gens sont éprouvés par toutes sortes de maladies au cours de leur vie. Combien souffrent de maux de tête ou de dos? Aujourd’hui, beaucoup sont atteints du cancer, et cela est une lourde croix à porter.
La maladie doit vous rapprocher de moi, votre Frère et votre Ami. Je ne suis pas celui qui cause la maladie d’une personne, mais je suis toujours très proche de toutes celles qui souffrent.

Je vous invite, mes frères et mes sœurs, à entretenir une relation aimante avec moi. Permettez-moi d’habiter dans votre cœur, d’être votre ami privilégié, et je vous apporterai chaque jour de nombreux dons.

N’enviez pas ce que les autres possèdent. Rappelez-vous que lorsque vous m’avez moi, vous avez ce qui est le plus important dans votre vie. Venez, recevez-moi aujourd’hui dans la sainte Communion. Je vous bénis. »


Il n’y a rien, chers enfants, que Dieu ne fera pas pour vous

Message du Ciel - Mère de
la Lumière Perpétuelle 11 février 2008

«Vous prétendez que rien n’est facile et peut-être que c’est vrai, mais il n’y a rien, chers enfants, que Dieu ne fera pas pour vous.  Si vous voulez que Dieu vous procure ce dont vous avez besoin, vous ne devez pas compter sur vous-même mais sur l’aide de Dieu. 

Mais si Dieu fixe les lignes directrices et que vous en changez les règles, quand le dommage sera fait, aurez-vous les bons outils?  Si vous avez essayé vos options et que vous n’avez pas atteint votre but, peut-être que vous n’avez pas pris en considération l’état de votre âme.

Chers enfants, Dieu veut toujours ce qui est le meilleur, mais si vous ne répondez pas à son appel, vous ne serez pas son invité.  Si, chers enfants, vous laissez Dieu agir selon ses priorités, vous complèterez ce long voyage et vous recevrez le grand prix. » 

« Que votre volonté soit faite »


Le voyage de l’âme dans le monde physique requiert que tu vives
les expériences d’amour aussi bien que les expériences d’adversité.


Message de Jésus de Nazareth
livré à Ned Dougherty le 2 février 2008 à 8 :00 h. Southampton Pines - East Quogue, NY

« Mon fils, aujourd’hui c’est un jour de grande lutte pour toi et elle est aussi compréhensible.  Tu as voyagé avec moi durant ton existence, en partie en marchant avec moi et en partie en protestant contre le fait que je voyage avec toi.  C’est difficile pour une âme, comme celle que tu possèdes, de faire l’œuvre du Père parce que tu as choisi de rechercher les plaisirs et désirs dans le monde matériel dans lequel tu vis. 

Mais voilà, tu sais où existe ta demeure éternelle et tu as très envie de venir à la maison, comme le font éventuellement toutes les âmes.  Où vas-tu à partir de là?  Tu éprouves beaucoup de douleur et de perte dans ta vie à ce moment-ci de ton voyage, et cette perte et cette douleur font aussi partie du voyage de la vie dans lequel l’âme est nourrie et désaltérée d’une manière que tu ne comprends pas complètement. 

Le voyage de l’âme dans le monde physique requiert que tu vives les expériences d’amour aussi bien que les expériences d’adversité. 
Lorsque le Père et Créateur de toutes les âmes t’a créé, il t’a créé avec beaucoup d’amour et avec l’espoir que ton voyage dans son existence sera gratifiante pour toi.  Ce voyage nécessite ta coopération pour œuvrer avec ton Père et Créateur à devenir un être plein d’émotions qui est éternellement gratifié des fruits et des dons avec lesquels ton existence éternelle peut être récompensée. 

Pour toutes les âmes, le voyage ici-bas sur terre est difficile et est rendu encore plus difficile pour ceux d’entre vous qui voyagent tout le long de leur vie sans même connaître celui qui vous a créé. 

Pour cette raison, j’ai fait ce voyage parmi vous en tant que Jésus de Nazareth pour vous apporter la Bonne Nouvelle des promesses éternelles qui vous ont été faites par le Père.  Mon voyage parmi vous est aussi réel aujourd’hui qu’il l’était il y a 2000 ans, lorsque j’ai en fait parcouru la surface de la terre pour communiquer la Bonne Nouvelle du Père.  La Bonne Nouvelle qui doit être transmise à tous les frères et sœurs sur la surface de la planète c’est la promesse de la Demeure Éternelle qui est à la disposition de toutes les âmes quand vous vous mettrez en route vers la maison pour être avec le Père au ciel.

Tu dois réaliser, ainsi que toutes les âmes, que votre existence ici-bas sur terre est temporaire, que vous êtes ici pour apprendre et grandir et que lorsque votre vie ici-bas est terminée, vous retournez à Dieu qui est votre demeure.  Pendant que vous êtes ici, vous ne faites qu’expérimenter une lueur de votre existence totale, mais cette lueur de vie dont vous faites l’expérience peut être difficile et troublante, et vous pouvez vous retrouvez à vous demander pourquoi il semble que ce soit tellement une privation pour certains de vos frères et sœurs pendant que d’autres parmi vous semblent prospérer dans un monde matériel. 

Les conforts de créature que vous vivez ici sur terre sont éphémères et temporaires et plusieurs de vous vont vivre des épreuves et de la privation à cet égard, parce que votre propre voyage personnel nécessite que vous fassiez de grands sacrifices pour devenir l’âme puissante, courageuse et aimante que le Père a toujours voulu que vous soyez. 

Souvenez-vous que durant ce voyage, vous êtes ici pour plaire à Dieu et non à vous-même.  Vous êtes ici pour transmettre son amour à tous les mortels et que vous serez jugés selon la façon dont vous vous êtes conduits avec vos frères et sœurs. 

Je te demande de contempler mon voyage et comment j’ai choisi de répandre l’amour du Père durant ma vie terrestre.  Reconnais-tu que de grands sacrifices furent faits par moi pour être parmi vous?  Reconnais-tu.

Que de grands sacrifices furent fait par ma Mère Marie, par mon père de la terre, Joseph, et par tous les membres de la famille et des disciples qui, à l’époque, ont cheminé avec moi durant ce voyage?  Reconnais que beaucoup est aussi attendu de toi au cours de ton propre voyage. 
Pour ceux qui ont reçu plusieurs dons du Père, beaucoup est attendu, et à cet égard, de plus grands sacrifices sont attendus de la part de ceux qui répondent à l’appel du Père de ramener tous les frères et sœurs au Père et de reconnaître que la vie ici-bas sur terre est un voyage temporaire qui mène ultimement à une forme plus élevée d’existence, pour toutes les âmes, dans les Royaumes éternels et célestes. 
Alors, quand durant votre voyage vous vous retrouvez à éprouver des difficultés qui semblent être au-delà de votre capacité de supporter, reconnaissez que je suis là avec vous durant ce voyage, que je parcours votre voyage à votre côté, et que lorsque le voyage devient trop lourd pour vous à porter, je vous porte durant les périodes les plus difficile pour vous ramener au Père à la maison.

Si tu te rappelles de ces choses quand les temps sont difficiles, alors ta vie deviendra pour toi plus facile à porter. 
Bien que de grands sacrifices soient faits par ceux d’entre vous qui vivent en reconnaissant le rôle du Père et le mien durant votre voyage, vous bénéficiez de savoir que vous êtes aimés par votre Créateur, que vous êtes aimés par moi en tant que son Fils, et que vous êtes nourris par la puissance du Saint Esprit, Trois en Un formant un Tout qui vous amènera ultimement à la maison vers votre récompense éternelle. 

Je suis venu à toi aujourd’hui en tant que Jésus de Nazareth.  Je suis venu à toi aujourd’hui pour atténuer ta peine, pour alléger ton poids et pour te donner l’inspiration et la connaissance pour comprendre l’importance de ton rôle dans l’avenir de l’humanité. 

Au sujet de cette importance, je l’adresse également à tous mes frères et sœurs.  Tous et chacun des enfants de Dieu ont un rôle très important dans le voyage de l’humanité.  Tellement de choses sont arrivées en ce monde qui éloignent l’humanité du chemin du Père, mais le Père est persistant et patient avec ses enfants, et il ne veut que ce qu’il y a de mieux pour vous. 

Ne reconnaissez-vous pas le rôle du Père dans tout ce qui bon dans la création?  Vous devez fixer votre attention sur cette seule pensée :  Que toutes les bontés dans le monde viennent de votre Seigneur et Créateur qui vous a destinés à être une âme aimante avec un mission très importante dans la vie. 

Saisissez cette seule pensée et mettez-la dans votre vie de tous les jours, en fait, faites-en la pensée la plus importante dans tous les moments de tous les jours et vivez de cette seule pensée. 

Que la connaissance de la miséricorde infinie de Dieu soit avec tous et chacun de vous, à tous les jours. 

Fin du message :  8 :37 h


Peu importe les circonstances apparentes, peu importe comment puisse paraître sombre ou impossible une situation

LA VIERGE
VICTORIEUSE
Enseignement de Jésus par l’entremise de Lory (Missouri, E.U.) 7 février 2008

Enseignement d’une page des Écritures - Romains 12 :12

« Soyez joyeux dans l’espérance, patients dans la détresse, persévérants dans la prière. »

« Mes enfants qui êtes rassemblés ici ainsi que ceux qui lisent ces messages, cette ligne exprime le cœur d’un véritable chrétien.

Un véritable chrétien, un véritable croyant, croit de tout son cœur, son esprit et sa volonté en son Dieu. 

Peu importe les circonstances apparentes, peu importe comment puisse paraître sombre ou impossible une situation, un véritable croyant sait dans son cœur et dans le plus profond de son être que Dieu peut faire toutes choses, et qu’il fera tout ce qui est nécessaire pour concourir au bien de ceux qui croient en lui. 

Par conséquent, le véritable croyant est en paix et la joie spirituelle est présente ce que personne ne peut lui enlever, parce qu’il a confiance en Dieu. 

Un véritable croyant fait plus qu’endurer dans l’affliction, il s’en sert pour son bénéfice spirituel et pour le bénéfice des autres, parce qu’il sait que Dieu est fidèle et qu’il va le délivrer. 

Un véritable croyant persévère dans la prière, c’est-à-dire qu’il n’arrête pas de prier, de communiquer avec Dieu.  

Un véritable croyant sait que la prière est un conduit servant à élever ses pensées d’amour, d’adoration, d’action de grâce et de pétition au Père, et ce qui reflue c’est l’amour, la protection, la miséricorde, le pardon et l’aide nécessaire de Dieu. 

Mes enfants qui êtes rassemblés ici, pensez toujours à la prière en ces termes.  Les prières ne sont pas uniquement des mots, mais, au sens spirituel, une puissance qui est vibrante et vivante.  Quand vous comprenez cela, vous ne venez pas timidement, espérant être entendus, mais dans l’expectative, joyeusement, sachant que vous êtes entendus, compris et exaucés. 

Mes enfants qui êtes rassemblés ici ainsi que ceux qui lisent ces messages, je vous ai ouvert un cadeau puissant, un cadeau qui va vous aider, tous les jours de votre vie, à continuer joyeusement et avec confiance.  Je vous ai donné le don de comprendre ce qu’est la prière. 

Moi, Jésus, je vous bénis. »


Mais ces croix furent désignées par moi pour aider les hommes dans leur voyage vers la maison, là où je désire qu’ils arrivent. 

Message du Ciel
par l’entremise de Lec des Philippines 2 février 200 

Note :  Le message qui suit s’adresse à moi personnellement.  J’avais prié pour la guérison d’une maladie physique et voici ce que j’ai entendu, mais laissez-moi quand même le partager.  Des lecteurs peuvent aussi être malades, souffrir ou subir des épreuves et ce message leur donnera peut-être une sorte de réconfort.  Lec

Message de Dieu le Père (6 :50 h. a.m.)

« Fils, la tolérance aux épreuves, souffrances, peines, douleurs, pertes d’êtres chers, pertes financières, est pour moi une attitude agréable. 

Mon fils Jésus a beaucoup souffert parce qu’il avait forme humaine lorsqu’il fut crucifié. 
Est-ce que je veux que de la souffrance arrive à mes enfants?  Certainement pas, mon enfant, mais ces croix furent désignées par moi pour aider les hommes dans leur voyage vers la maison, là où je désire qu’ils arrivent.
 

Sans la souffrance, le focus de l’homme est sur l’extérieur de lui-même, mais la souffrance l’oblige à aller à l’intérieur et à chercher dans la profondeur de son âme.  Si ses souffrances portent beaucoup de fruits et non pas de la rébellion contre moi, il me trouvera fort probablement.

La souffrance est temporaire.  L’âme ira à la maison vers moi, et quand tout aura été dit et fait, les gens s’apercevront que leurs souffrances n’importent plus et ne se comparent pas avec la gloire qui les attend. » 

Fin du message 7 :05 h. (a.m.)


et vous découvrirez qu’elle n’est pas si écrasante qu’elle le paraît

Message de Jésus au
Père Melvin Doucette - 17 janvier 2008

Ce matin j’ai passé une demi-heure en prière contemplative avec Jésus, Notre-Seigneur, et voici ce qu’il m’a dit :

Melvin, mon frère et mon ami, je t’aime.  Je vous bénis tous, mes frères et mes sœurs, qui habitez dans tous les pays du monde. 
Vous êtes mes amis si vous m’acceptez et passez du temps avec moi dans un cœur à cœur quotidien. 
Je vous rends capables, avec la puissance de l’Esprit Saint, de vivre chaque jour en union intime avec moi.

La personne qui veut me suivre doit faire humblement ma volonté et non la sienne, toute gonflée d’orgueil.  Le Père a fait connaître sa volonté lorsqu’il nous a donné les Dix Commandements. 
Vous ne pouvez pas dire que vous aimez Dieu si vous ne respectez pas les commandements.  Ils ne sont ni un fardeau, ni une entrave, mais vous rendent libres de toute immoralité afin d’être en mesure de me suivre. 

Ne permettez pas à l’orgueil de régir votre vie, sinon vous pouvez être certains que vous tomberez. 
C’est la personne humble qui réussit, car elle connaît ses faiblesses et l’importance de compter sur moi pour recevoir la force.

La croix est présente dans toute vie humaine.  Beaucoup se raidissent devant une croix et en ont peur.  Cette résistance les rend angoissés, déprimés, inquiets et incapables de dormir la nuit. 

Le conseil que je vous donne est de faire comme moi : j’ai embrassé ma croix et je l’ai portée, et elle est devenue le moyen par lequel j’ai pu racheter tous les peuples de la terre.  La croix symbolise toutes les souffrances, les douleurs et les difficultés de l’existence.

Je vous invite, mes amis, à porter votre croix avec moi. 
Je vous aiderai à le faire et vous découvrirez qu’elle n’est pas si écrasante qu’elle le paraît. 
La paix s’installera dans votre cœur car je serai avec vous et je vous fortifierai.
Demeurez toujours avec moi, pleins d’espérance et d’amour, et je ne vous décevrai pas.  Je suis venu dans le monde pour vous afin que vous ayez la vie et que vous l’ayez en abondance.  Ouvrez votre cœur pour que je le comble de ma grâce.  Je vous bénis. »


Tout comme vous promettez allégeance au Père, Moi, le Sauveur, vous promets mon allégeance. Je prendrai soin de vous, mes bien-aimés. 
Vous ne serez pas abandonnés. »


Directives pour notre temps - Message du mois, tel que Jésus l’a donné à Anne une apôtre laïque d’Irlande 1er janvier 2008.


« Je suis toujours avec vous chers apôtres.  Vous avancez tout au cours de vos jours de service en apprenant des leçons de plus en plus grandes sur la sainteté.  Je suis le professeur.  Quand vous m’offrez votre journée, vous vous engagez à demeurer avec moi tout le long de cette journée. 
Cela ne diminue en rien la nécessité de vivre votre humanité avec toutes ses joies et peines.  Au contraire, c’est à travers vos joies et peines quotidiennes que vous apprenez les leçons d’amour.

Vous pouvez penser que votre croix est lourde et peut-être qu’en vérité la croix que vous portez est lourde.

Vous pouvez penser que vous pourriez agir plus facilement ou plus promptement sans la croix.  C’est possible, mes amis, mais dans quel but?  Assurément, moi, Jésus Christ, j’aurais pu avancer plus rapidement et à l’aise vers le Calvaire sans la moquerie des foules, les infirmités physiques ou le poids de la croix.  C’est une déclaration indéniable. 
Mais vous étiez destinés à être sauvés par ma Passion.  Le monde entier a bénéficié de ma décision d’accepter la volonté de Dieu, qui incluait la souffrance.  De la même manière, le monde bénéficie de votre décision d’accepter les croix dans votre vie.


Vous m’offrez votre vie;  c’est tellement une chose simple aux yeux du monde et pourtant, aux yeux du ciel, c’est en effet une très grande offrande.  N’ayez pas peur de la croix de chaque jour. 
Ne pensez pas que votre croix va s’interposer au plan que j’ai pour vous.  La vérité c’est l’opposé : 
le plan que j’ai pour vous inclus la souffrance, et votre sainteté va s’accroître à cause de vos croix. 

Je ne me réjouis pas de la souffrance de mes amis…non je ne le fais pas.  Je me réjouis du consentement de mes amis à souffrir pour moi et avec moi.  Ceci ne changera jamais. 

Ma gratitude à l’égard de chacun de mes apôtres bien-aimés augmente à mesure que l’engagement de chaque jour s’écoule dans le passé.  Un flot de promesses d’allégeance traîne derrière vous à mesure que vous passez au lendemain.

Soyez en paix dans vos croix, je vous en supplie, parce que vos croix vous sont profitables d’une manière que vous ne pouvez pas comprendre, et c’est suffisant pour vous que le Sauveur comprenne.  Si vous êtes fatigués, n’ayez pas peur, vous aurez ce dont vous avez besoin pour surmonter et je vous soutiendrai, je fus également fatigué. 

Si vous trébuchez, ne soyez pas découragés, j’ai aussi trébuché et je vous remettrai sur vos pieds. 

Il n’y a pas de circonstances qui devraient vous rendre anxieux parce que,
tout comme vous promettez allégeance au Père, Moi, le Sauveur, vous promets mon allégeance. 
Je prendrai soin de vous, mes bien-aimés.  Vous ne serez pas abandonnés. »



Le plan de Dieu, mes chers enfants, ce n’est pas de contrôler votre vie, mais de vous préparer à l’éternité en sauvegardant votre âme

Mère de la Lumière Perpétuelle - 21 octobre 2007

« Vous continuez, chers enfants, à demander des pourquoi à Dieu, mais vos oreilles ne sont pas ouvertes pour entendre sa réponse.  Si vous ne recevez pas ce que vous vous attendez de Dieu, vous réagissez comme si Dieu vous avait négligés. 

Vous clamez avoir la foi et que vous croyez, mais où est votre foi durant les périodes où vous avez de la peine?  Si à chaque fois, Dieu répondait  comme vous le voulez, vous ne termineriez pas le voyage que Dieu a prévu pour vous. 

Le plan de Dieu, mes chers enfants, ce n’est pas de contrôler votre vie, mais de vous préparer à l’éternité en sauvegardant votre âme.  Il se sert de vos chagrins, de votre peine et de votre douleur pour purifier chaque journée en vue d’un meilleur lendemain. »

« Que votre volonté soit faite »


Ne la portez pas seul : portez-la avec moi. Ainsi elle sera bien plus légère et vous procurera beaucoup de mérites. 

Message de Jésus au Père Melvin Doucette - 10 août 2007
Ma prière matinale s’est passée en compagnie de Notre-Seigneur Jésus qui vivait sa Passion. Il m’a adressé les mots suivants :

Melvin, mon frère, viens près de moi qui suis suspendu à la croix, endurant de grands tourments pour votre salut et celui de tous les humains de la terre.   Ils m’ont cloué à cette croix de bois pour que j’y souffre jusqu’à la mort.   Voyez le sang qui coule de toutes les blessures dont mon corps est couvert.   Mon sang vous lave entièrement de vos fautes si vous les regrettez.     Je suis la Victime qui s’offre en sacrifice au Père pour votre Rédemption.

 Autrefois le peuple juif offrait de jeunes animaux en sacrifice pour ses péchés et ceux du monde. Maintenant le Fils de Dieu s’offre lui-même au Père en sacrifice pour vous. 
  Cela vous enseigne l’horreur du péché et à quel point il offense le Père qui vous a créés et pourvoit à vos besoins.  
Repentez-vous, mes chers frères et mes chères sœurs, de toutes vos fautes en recevant l’absolution dans le sacrement de pénitence et en promettant de ne plus jamais pécher.

Venez à la croix aujourd’hui et contemplez-moi dans les souffrances que je supporte pour vous.  
Voyez que j’ai accepté chaque coup de fouet, chaque blessure par amour pour vous.    
C’est pour votre salut que j’ai subi tous ces tourments jusqu’à mourir dans d’horribles douleurs. Je vous invite à croire en moi comme votre Sauveur et à me suivre comme votre Guide.
Je sais que vous avez tous une croix à porter.  

Elle peut être lourde parfois quand un être cher meurt, quand la maladie vous frappe ou qu’il y a de la division dans votre famille.   De nombreuses causes peuvent vous apporter de la douleur.  
Ne désespérez pas et ne repoussez pas la croix, mais embrassez-la et portez-la chaque jour.   Ne la portez pas seul : portez-la avec moi.  Ainsi elle sera bien plus légère et vous procurera beaucoup de mérites.  


Unissez toutes vos souffrances aux miennes et offrez-les au Père pour le salut du monde.  
De cette manière vous jouerez un rôle dans le salut de vos frères et de vos sœurs.   Restez avec moi aujourd’hui, accompagnez-moi dans mes souffrances.   Je vous aime et je meurs pour vous. »


En fait tous ont leur part de souffrances,
mais avec moi il leur est bien plus facile de porter leur croix.


Message de Jésus au Père Melvin Doucette -
du 19 juillet 2007
J’ai passé ma période de prière avec Jésus, notre Sauveur, qui m’a parlé ainsi :

« Melvin, mon frère, je t’aime et j’aime aussi tous mes frères et toutes mes sœurs de par le monde.
Si vous croyez en moi, vous appartenez vraiment à mon Royaume.
Le moment est venu, mes amis, de prendre une importante décision, une décision qui vous implique totalement.
Biens des gens n’ont pas la paix du cœur. Ils se sentent déprimés et n’ont pas l’impression de faire partie de la société dans laquelle ils vivent. Ils ont l’impression de marcher dans l’obscurité, ce qui les angoisse et les fatigue. Ils ont besoin d’un second souffle.

« Pour eux j’ai toujours été quelqu’un d’éloigné, jamais quelqu’un de proche. Ils pensent que nous ne sommes pas reliés, comme deux vases distincts.

Le problème est qu’ils ne veulent pas que je sois proche d’eux : ils craignent d’y perdre quelque chose.
Il s’agit d’une peur non fondée, basée sur l’illusion qu’en s’approchant de moi, ils auront beaucoup à souffrir.

En fait tous ont leur part de souffrances, mais avec moi il leur est bien plus facile de porter leur croix.

« La décision que vous devez prendre est de vous offrir à moi totalement.
Donnez-moi votre cœur, votre intelligence, votre volonté, votre être tout entier
.
Durant la prière ou l’Adoration eucharistique, offrez-moi tout ce que vous êtes et faites tout ce que je vous dirai.
Je vous parle par la Bible, par l’Église et par votre directeur spirituel.

Que chacune de vos réponses à mon appel soit un oui définitif. Vous serez mien et je serai toujours près de vous, et vous aurez la paix et la joie qui viennent de moi. Prenez l’engagement solennel de vous offrir à moi aujourd’hui. Je vous aime et je vous bénis. »


Acceptez n’importe quelle croix que Dieu vous donne,
car il sait vraiment ce qui est le mieux pour votre âme.
 


# 2999 - MESSAGE DE NOTRE MÈRE MARIE À PETITE MARIE (LITTLE MARY)
- 22 juin 2007

« Ma fille, je suis là, alors s’il te plaît, écris et transmets mes messages afin qu’il y en ait davantage qui se tournent vers Dieu avant qu’il ne soit trop tard.  Tous mes enfants doivent répondre à l’appel de Dieu.  Ils doivent se détourner du péché et préparer leur âme.

Le temps avance rapidement, donc veuillez laisser tomber vos désirs égoïstes et venez maintenant connaître Jésus. 

Priez à chaque nouvelle journée pour vous rapprocher plus près, plus près de mon Fils.  Priez et puis croyez que Dieu entend vraiment vos prières. 
Acceptez n’importe quelle croix que Dieu vous donne, car il sait vraiment ce qui est le mieux pour votre âme.
 
Acceptez et croyez que Dieu est avec vous et que vous n’aurez jamais à marcher seuls. 
Veuillez vous tourner vers Jésus et il vous enseignera comment vivre une sainte vie. 
Offrez-vous à lui à chaque jour afin de ne jamais perdre espoir.


À présent, veuillez faire confiance à Jésus et demeurez fermes dans votre foi.  Regarder Jésus et répondez, répondez maintenant à son appel aimant.  Veuillez répondre et revenez vers Dieu maintenant.  Veuillez écouter mes demandes célestes, car je suis réellement votre Mère qui prend soin de chacun de vous.  Amen! »


Beaucoup résistent à la croix
et sont vaincus par elle parce qu'ils ne font pas appel à mon aide.


Message de Jésus au Père Melvin Doucette - Message du 3 juillet 2007
Ma période de prière s’est passée en compagnie de Jésus, Notre-Seigneur, qui m’a dit ceci :
       
Melvin, mon frère, je t’aime et j’aime tous mes frères et toutes mes sœurs de tous les continents de la terre. 
Rien ne peut m’empêcher de parler à quiconque je choisis dans le monde. 
J’ai parlé à beaucoup dans le passé, et je parle à bien plus de gens encore à l’heure actuelle. 


Je donne des messages à mes prophètes pour aider les gens d’aujourd’hui à se repentir et à se mettre en marche à ma suite.
  Je connais chacun de vous totalement, je sais tout le bien que vous avez fait et aussi tout ce qui est moins bien. Beaucoup d’entre vous pensez que vous n’avez pas besoin de moi pour mener une vie de plénitude. 

J’espère que vous verrez avant qu’il ne soit trop tard que vous ne pouvez avancer ni trouver le bonheur sans moi.  Il vous importe de découvrir que vous avez besoin de moi pour obtenir la paix et la joie que vous désirez. 
Beaucoup ont tenté de s’arranger tout seuls et ont fini par faire un gâchis de leur vie. 

N’agissez pas comme eux : ouvrez votre cœur afin de m’accueillir chaque jour et de goûter à cette vie nouvelle.

Je suis tout disposé à transformer votre vie par la puissance de l’Esprit Saint.  J’éliminerai ce vide que vous ressentez, pour le remplacer par un sens clair et réel de la vie.  Vous constaterez que vous avez été créés non pas pour les buts limités du monde, mais pour un but éternel :  vivre pour toujours avec votre Père, avec l’Esprit Saint et avec moi, votre Sauveur. 
Je n’ai pas dit que vous n’auriez pas de croix à porter :  regardez-moi et voyez la croix que j’ai portée jusqu’à ma mort sur le Calvaire. 
Vous aussi vous aurez une croix à porter, mais je vous aiderai à le faire et vous serez capables de la porter sans grande difficulté. 

Aujourd’hui beaucoup résistent à la croix et sont vaincus par elle parce qu'ils ne font pas appel à mon aide.

Mon désir le plus grand est de vivre chaque jour dans votre cœur.  Ainsi je serai avec vous dans toutes vos douleurs et vos difficultés et j’allègerai votre fardeau.  Venez à moi en toute amitié, et puisse votre amour pour moi grandir de jour en jour.  Je vous aime de tout mon Cœur. »

Message du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Jeudi le 7 juin 2007

« Mon peuple, ce bateau dans la vision rappelle plusieurs expériences que j’ai eues avec mes apôtres.  J’ai appelé plusieurs de mes apôtres, qui étaient des pêcheurs, à me suivre pour être des pêcheurs d’hommes.  J’ai montré mes pouvoirs à mes apôtres quand j’ai calmé la tempête et que je les ai conduits à plusieurs grosses prises de poissons. 
Vous pouvez même vous imaginer vous-même voyageant en bateau sur la mer de la vie pendant que vous allez au travers les hautes vagues et la faible houle. 
Faites appel à moi durant votre vie pour que je puisse calmer les tempêtes et vous donner ma paix, mon repos et mon amour. »


Pensez comment ce pourrait pire si vous étiez aveugles ou en fauteuil roulant avec une mauvaise santé. 

Message du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Vendredi le 11 mai 2007.

« Mon peuple, quand vous vous réveillez le matin et que vous êtes capables de marcher, de respirer normalement sans maladie et que vous avez une bonne santé mentale, alors vous devriez me remercier pour votre bonne santé et pour avoir la chance de vivre une autre journée de votre vie. 

Quand vous vous plaignez de certaines choses qui ne sont pas allées à votre goût, pensez comment ce pourrait pire si vous étiez aveugles ou en fauteuil roulant avec une mauvaise santé.
 

Votre santé est un don pour vous et il devrait être grandement apprécié.  Quand vous pensez que vous avez des problèmes, ils ne sont rien en comparaison avec la perte de votre maison par le feu, une inondation ou par une tornade. 
Beaucoup de personnes sont éprouvées bien pires que vous.  Chaque personne durant la vie peut subir des douleurs physiques suite à un accident ou avoir des problèmes de santé.  Votre corps mortel est très fragile et une quantité de choses peut vous arriver. 

Porter des sacramentaux bénits et bénir votre demeure peut apporter protection pour votre corps et votre âme des influences mauvaises. 

De nouveau, soyez très reconnaissants pour le don de la foi et continuez de me servir par amour ainsi que votre prochain.  Des gens autour de vous ont besoin de votre assistance pour se rendre chez le médecin ou à l’hôpital.  Soyez consentants et ouverts à aider quelqu’un dans le besoin, spécialement vos amis et vos parents.  Parfois, vous pouvez aussi aider en priant pour les personnes dans les moments difficiles ou en leur présentant une aumône financière.  Aimez-vous les uns les autres comme je vous aime. »



Vos besoins sont connus et ils seront satisfaits


Message de la Vierge Marie
par l’entremise de Sharon Fitzpatrick - 30 mai 2007

« Mes chers chers précieux petits enfants, c’est avec un amour profond que je vous accueille.  Je vous attire à moi pour que vous puissiez trouver le réconfort de mon cœur immaculé. 
Chacun de vous, portez de nombreuses croix dont le poids varie selon la volonté de Dieu.
 

Parce qu’il vous a été demandé de porter les croix, cela ne veut pas dire que vous devez les porter seuls.  Vous en trouverez la force dans la sainte Eucharistie et le courage chez le Saint Esprit.  Vous ne marchez pas seuls. 


Moi-même je vous accompagne pour vous encourager tout le long du chemin. 
Mais souvenez-vous, mes amours, que Jésus fut suspendu à la croix, qu’il est mort sur elle mais qu’il est ressuscité. 
Votre résurrection aura lieu lors de la venue de Jésus lorsque vous le verrez, qu’il vous reconnaîtra et qu’il dira vos noms
Souvenez-vous de cela quand vous êtes tentés de devenir déprimés.  Vous avez été bénis au-delà des mots, mais je vous dis :  réfléchissez à ce que je viens de vous dire et ensuite réjouissez-vous dans votre engagement.


Petits enfants, ne vous inquiétez pas concernant l’état du monde, continuez seulement de prier, de faire confiance totalement à l’amour et la miséricorde de Dieu.  Ne pleurnichez pas sur votre situation dans le monde. 
Vos besoins sont connus et ils seront satisfaits.
 
Croyez et priez;  existez les uns pour les autres, existez pour le Christ.


Je vous prends par la main et je vous attire devant le Père;  je vous présente ce soir comme les plus petits de mes enfants et j’implore pour vous, pour vos familles, tout ce dont vous avez besoin spirituellement et temporellement.  Vous avez été décrétés mes précieux enfants, et donc vous ne serez jamais abandonnés.
 
Je touche vos cœurs, les réchauffant de ma bénédiction.  La bénédiction du Christ est aussi la vôtre, alors que les prêtres, que j’appelle ‘fils prêtres’ donnent cette bénédiction d’amour.  Louez et remerciez Dieu, encore et encore louez et remerciez Dieu. 
Vous êtes séparés des autres, et il vous a été donné un statut au ciel. 
Vous qui semblez faibles et sans importance, vous avez un statut au ciel.  Comprenez-vous que ‘le premier sera le dernier et que le dernier sera le premier’? 
Soyez humbles car vous êtes souvent devant le trône de Dieu et l’humilité lui convient.


Louez Dieu mes enfants, vous avez la croix, mais vous avez aussi un amour vrai qui est incompréhensible.  Louez Dieu, remerciez-le.  Oh! mes amours, faites cela maintenant, faites cela éternellement. »


Quand vous me placerez au centre de votre vie, vous trouverez que vous pouvez avoir un fardeau plus facile à porter quand vous faites tout pour moi.

Messages donnés à John Leary du 14 au 18 mars 2007

Cette vie n’est pas un divertissement continuel et du bon temps, mais vous devez tous supporter les épreuves et les problèmes de la vie.
Je suis toujours disponible pour vous aider, donc vous pouvez demander mon aide à chaque jour. Quand vous me placerez au centre de votre vie, vous trouverez que vous pouvez avoir un fardeau plus facile à porter quand vous faites tout pour moi. Aimez-moi dans mon Saint Sacrement et ayez du respect pour moi dans tous mes tabernacles. »


... et peut-être même qu’il portera votre croix

Message de Notre-Dame d’Emmitsburg par l’intermédiaire de Gianna Sullivan - 1er avril 2007


MESSAGE PUBLIC POUR LE MONDE

« Petits enfants, loué soit Jésus! »
« Petits, vous ne pouvez pas dire que vous être libérés de la culpabilité du péché; si c’est ce que vous croyez dans votre cœur, alors vous êtes dupes. Regardez Jésus et voyez comment, à cause de votre péché, il a enduré peine et souffrance sur la croix pour votre salut.

Cette période sainte en est une où vous pouvez réfléchir et implorer Dieu : « Crée en moi un nouveau cœur ». Faites tout ce que vous pouvez pour imiter mon Fils, pour vous aimer les uns les autres et pour faire le bien.

Mon Fils sera à vos côtés et il vous aidera à porter votre croix et peut-être même qu’il portera votre croix.

Ne désespérez jamais ou n’abandonnez pas tout espoir, car il est miséricordieux et indulgent, bienveillant et compatissant. S’il vous plaît, ne dédaigner pas sa miséricorde!

Je désire que vous receviez tous la belle grâce de son amour rédempteur, que vous viviez à l’intérieur de son Très Saint Sacré Cœur et que vous habitiez avec lui pour toute l’éternité, remplis de gloire et de joie.

Marchez avec moi à présent, et vivez la peine comme une « mère » et comme un « père » qui sont témoins que leur fils est traité comme un criminel, connu pour être méchant, un menteur, un faux prophète de son propre chef…oui…un criminel, mais totalement innocent, battu et dénudé, humilié et ridiculisé. Marchez avec moi et là, à l’intérieur de mon cœur très douloureux et immaculé, vous serez soutenus, réconfortés et protégés.

Je vous aime, petits enfants. Souvenez-vous que ce fut « l’église » qui a crucifié mon Fils, le grand-prêtre le pensait mauvais et frauduleux, et pourtant, mon Fils a crié : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23 : 34).
Vous devez aussi pardonner, car la vérité fera toujours surface.

Paix! Accompagnez-moi. Paix!



... unissez-les aux souffrances de ma Passion


Message du ciel donné au Père Melvin Doucette
Message du 9 février 2007
J’ai passé une demi-heure en prière ce matin avec Jésus qui vivait sa Passion, et voici ce qu’il m’a confié :

Melvin, mon frère, viens près de moi pendant que je porte ma Croix jusqu’au Calvaire.  Regarde ma Mère, elle s’approche de moi avec l'apôtre Jean et elle pleure.  Elle est infiniment triste de me voir traité comme un criminel, en route pour son exécution. 
Elle sait qu’on m’a condamné à mort bien que je n’aie commis aucun crime. 
C’est pour toi et pour tous les gens de la terre jusqu’à la fin des temps que j’ai accepté de souffrir ces horribles douleurs et de mourir sur la croix.  Ma Mère souffre avec moi durant ces heures de ma Passion.  Quand nous nous sommes rencontrés sur la route, nous n’avons pas parlé : nous nous sommes simplement regardés, le visage empreint de douleur.  J’avais le cœur brisé de voir ma Mère en proie à un tel chagrin.

Mes chers amis, les paroles prophétiques de Siméon lors de ma Présentation au Temple de Jérusalem s’accomplissent aujourd’hui pour ma Mère.  En effet, une épée a transpercé son Cœur en ce premier Vendredi Saint où elle s’est unie à moi dans mes souffrances.  Elle a joué un rôle spécial dans votre salut.

Joignez-vous à moi, vous tous qui croyez, et acceptez-moi comme votre Sauveur.  Toutes les souffrances, les douleurs, les blessures et les rejets que vous subissez, unissez-les aux souffrances de ma Passion et offrez-les à notre Père du ciel pour le salut de tous les gens de la terre. 
C’est ce que ma Mère et votre Mère avons fait, et ces souffrances ne seront jamais oubliées. 
Le monde aujourd’hui a besoin de salut plus que jamais.  Le Mystère pascal est éternel et il en est de même pour ma Passion, ma Mort et ma Résurrection, qui se continuent aujourd’hui et pour toujours. 
Je suis en route pour le Calvaire afin d’y mourir pour vous et pour toute l’humanité. Restez près de moi aujourd’hui et contemplez ce que vos péchés m’ont infligé. 
C’est par amour pour vous que j’ai accepté de souffrir et de mourir pour vous afin que vous puissiez devenir les enfants bien-aimés de notre Père du ciel. »


Je continue d’appeler toutes les âmes à prendre leurs croix

Message du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Jeudi le 14 décembre 2006 (St-Jean de la Croix)

Jésus :« Mon peuple, il y a plusieurs de mes saints qui sont illustrés sur des tableaux portant de grands crucifix près de leurs cœurs. 
Ceux-ci appréciaient combien j’aime tous les hommes, suffisamment pour prendre la forme d’un homme et mourir sur la croix pour chacun.  Ils traitaient mon amour avec un grand amour qui leur est propre, pour moi et ma croix. 
J’ai demandé à chacun de prendre sa croix de vie et de suivre mon exemple de souffrance.
 
Non seulement ces saints m’ont-ils aimé, mais ils ont tout abandonné de ce monde et ont dirigé leur vies dans une consécration totale pour suivre ma volonté pour eux. 

Je continue d’appeler toutes les âmes à prendre leurs croix et laissez mes saints être une inspiration pour vous à me suivre.  Même mes crucifix bénits de St-Benoît et les reliques de ma  propre vraie croix sont des sacramentaux puissants pour combattre les démons et les possessions dans les prières de libération. 

J’encourage les prières de libération pour lier les mauvais esprits au pied de ma croix et pour qu’ils ne reviennent  jamais vers la personne possédée.  Vous avez besoin de mon crucifix pour vous protéger contre les esprits malins parce ma mort sur la croix est une victoire sur le péché, la mort et Satan. »

Message du Seigneur donnés à John Leary (USA) - 4 décembre 2006.

Jésus dit :« Mon peuple, la foi du centurion Romain fut un exemple pour plusieurs puisqu’il a reconnu mon autorité d’être capable de guérir les gens. 
Non seulement j’ai guéri les maladies des gens, mais j’ai aussi offert de guérir les vies spirituelles. 
Garder vos âmes guéries de vos péchés par la confession est beaucoup importante que toute douleur ou maladie de votre corps physique. 
Toujours. vos corps sont les temples du Saint Esprit et vous devez les conserver en bonne santé et ne pas en abuser par les drogues, la cigarette ou l’alcool.  Ceux qui ont foi que je peux les guérir, ont de meilleures chances d’être guéris.  

Toutes les guérisons sont exaucées en mon Nom selon ma volonté et c’est la façon de prier pour vos guérisons.
 
Je sais ce qui le mieux pour chaque âme et il peut y avoir une raison pour laquelle j’envoie une peine ou une maladie. 

Parfois les maladies ou les peines sont pour vous humilier ou peuvent être une grâce utilisée pour quelqu’un.
 
Toutes les prières sont entendues, mais je choisis de répondre à votre prière à mon heure et non la vôtre. 

Souvent c’est difficile de comprendre pourquoi il y a tant de souffrances sur terre, mais je vous assure que tout ce qui arrive l’est pour une raison dans mon plan de vie pour vous. »


Chacun doit souffrir les épreuves de cette vie

Message du Seigneur à John Leary - Mercredi le 22 novembre 2006.

Jésus dit : « Mon peuple, je vous appelle à chaque jour à ramasser votre croix de vie et à la porter vers votre propre calvaire.  Chacun doit souffrir les épreuves de cette vie comme j’ai souffert sur la croix, mais je suis à votre côté comme Simon, prêt à alléger le poids de votre fardeau, si seulement vous le demandiez. 

Ceux qui ne me reconnaissent pas ou ne demandent pas mon aide, auront à porter le double du fardeau.
 
Cette image d’une croix qui se transforme en une barre (roue) d’un  bateau, représente mes fidèles lorsqu’ils me laissent les guider en pilotant et gouvernant le chemin vers le ciel.  
Quand vous demeurez centrer sur moi, c’est comme un capitaine qui dirige son navire avec son compas et les étoiles. 
Quand vous faites ma volonté pour votre mission sur terre, je fournis ce qui est le mieux pour votre âme en vous conduisant au ciel.  Le ciel c’est le port d’appel vers lequel toute votre vie est dirigée. 

Quand vous vous écartez du parcours dans le péché, vous pouvez corriger votre route en venant chercher mon pardon en confession.  Restez sur la route par la prière quotidienne, la messe et la fréquente réception de mes sacrements.  Quand vous arriverez à la porte du ciel, je vous dirai :  « Bien fait, mon vrai et fidèle serviteur;  parce que tu m’as suivi dans les petites choses, je te donnerai ce qui t’appartient dans le Royaume des cieux. »

Si vous demandez l’assistance de Dieu

Mère de la Lumière perpétuelle - 3 novembre 2006

« Si vous vous débattez, chers enfants, avec de la frustration continuelle, offrez-la à Dieu et vous recevrez compensation. 
Vous demandez souvent à Dieu de résoudre toutes vos difficultés, mais combien de fois lui demandez-vous d’absoudre tous vos péchés?

Vous ne résoudrez pas vos problèmes simplement en vous plaignant;  si vous demandez l’assistance de Dieu, vos luttes commenceront à diminuer. 
Mes chers enfants, peut-être ne réalisez-vous pas que lorsque vous demandez l’aide de Dieu, vous êtes toujours prioritaires. 

Mon Fils n’a pas promis que ce voyage serait sans croix à chaque jour que vous voyez. 
Mais sans elles (les croix), chers enfants, vous ne trouveriez pas le chemin et elle deviendront plus légères à mesure que vous continuez de prier. 

Il y a deux routes que vous pouvez suivre :  l’une s’appelle la misère ou le chemin de croix, qui mènera à la victoire.  Dieu, mes chers enfants, peut vous donner la direction, mais vous avez toujours le libre arbitre pour faire le choix. »

« Que ta volonté soit faite »




  -