Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes    -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
La grande rébellion sociale
Autres chapitres :  Révolte dans les Pays arabes

Pour la grande rébellion sociale, Je lui ai donné la permission de jouer cette carte et Je te le dis, il va la jouer à fond et rapidement, parce qu'il connait son temps et ne va pas manquer un seul moment.

Message d'Amour donné par la Divine Sagesse à une âme mystique d’Italie, le 10 mars
2011 

Chers élus, mes amis, soyez forts en Moi, utilisez Ma force pour vaincre le mal. Demandez et Moi, Jésus, Je vous donnerai ce dont vous avez besoin pour la dure bataille.

Epouse bien-aimée, sache que Mon ennemi a une terrible carte en main et qu’il veut la jouer, mais il ne peut rien faire de sa propre initiative – toujours à Me demander la permission. Pour la grande rébellion sociale, Je lui ai donné la permission de jouer cette carte et Je te le dis, il va la jouer à fond et rapidement, parce qu'il connait son temps et ne va pas manquer un seul moment.

Tu Me dis : « Doux Amour, Bienheureux Jésus, Tes Paroles, sévères, me font trembler comme une feuille agitée par fort vent. Je vois des signes partout de la grande révolte contre Tes Lois, je vois et je tremble, car je sais que l'ennemi, terrible, joue sa propre carte sur la rébellion. Arrive dans toutes les parties de la terre ce qui a été prophétisé par les prophètes anciens et nouveaux, je comprends clairement que l'ennemi est à l'œuvre, alors que beaucoup ne comprennent pas les signes et répètent : « Ce qui arrive est toujours arrivé, rien de nouveau sous le soleil. »

Qui ne comprend pas ne se prépare pas pour la rude bataille, semblable à celui qui est désarmé contre un ennemi bien aguerri et puissant ; quel espoir a-t-il de vaincre ? Doux Amour, Tu as donné permission à l’ennemi de jouer sa carte et c’est ce qu'il fait, portant la discorde partout et détruisant les familles, travaillant avec de subtiles ruses dans un monde où beaucoup trop sont imprudents, qui veulent ne rien voir et ne rien comprendre. Même dans les plus saintes situations, ils cherchent à tromper et à séduire.

Adoré Jésus, Bienheureux Jésus, il est vrai que les rebelles sont en grand nombre en ce temps, mais il est également vrai qu'il y a des gens qui T’aiment à chaque instant de la journée et qui disent : « Bienheureux Seigneur, que Ta Volonté soit faite. Ce que Tu veux nous le voulons également, et ce que Tu ne veux pas nous ne le voulons pas non plus. » Il y a ceux, sur la terre, qui ont fait de leur vie, par Ta Grâce, un poème d'amour et d'adoration pour Toi. Très Saint Jésus, par la présence de ces adorateurs, ôte de la force à l’ennemi qui est fort et attaque ceux qui sont désarmés et doivent l’affronter sans comprendre sa ruse. »

Epouse bien-aimée, c’est bien grâce à la présence de ces fidèles ardents, à cause de cette présence précisément qu'il est empêché de faire d'autres horreurs, plus terribles encore que celles qui ont lieu. Tu sais, puisque Je te l'ai révélé dans nos colloques intimes, qu'il doit toujours me demander la permission, et que ce soit pour faire de petites choses comme de plus graves, sans ma permission il ne lui est rien accordé de faire.

Eh bien, en raison de la présence de fidèles ardents, en raison de leur présence, son action est diminuée, mais il n’en sera pas toujours ainsi, Je veux que tout arrive à conclusion, afin de commencer la phase suivante ; vous savez qu’on ne peut monter un nouveau mur sans démolir l'ancien, ni faire une nouveau plâtre en utilisant le vieux effrité. Epouse bien-aimée, vous verrez le vieux s’effondrer, comme épuisé, mais aussitôt vous verrez la splendeur du nouveau et la tristesse du cœur va s'effacer pour laisser entrer la joie.

Tu Me dis : « Jésus, Doux Amour, je comprends que le passage devant nous, qui est en partie déjà en place, va être douloureux, je crains qu’ils ne soient pas peu ceux qui laisseront tomber leurs mains de tristesse, et que certains ne souffrent franchement de désespoir, et qu’ils ne se détournent du Don sublime de la vie. Envoie une foule d'anges pour consoler, soutenir, et aider les plus faibles. »

Epouse bien-aimée, Je fais déjà cela. Il n’arrive pas à haïr le Don de la vie celui qui M’a dans le cœur, dans l’esprit, et dans l’âme. Comprenez bien qu'un bateau avec un bon pilote ne peut pas couler. Surtout si, Moi, Moi, Jésus, Je suis à la barre, quand cela pourrait-il se produire ?

Tu Me dis : « Bien-aimé, Bien-aimé, Bien-aimé, porte-Toi au timon de chaque bateau, parce que la tempête est forte, les vents font rage, et là, où tu n'es pas là est le plus grand danger de ruine. »

Epouse bien-aimée, bien sûr que Je veux rester au timon de chaque barque, mais pour cela Je dois être accepté, désiré et aimé. Il ne faut pas oublier que l'homme a, par Ma Volonté, le Don de la liberté et qu’il l’aura jusqu'à son dernier souffle. Qui M’accueille dans sa vie M’a et M’aura, mais qui ne veut pas Me recevoir ne M’aura pas et grande sera sa ruine, non de Mon choix, mais de son propre choix. Mon cœur désire le salut des âmes, dans Mon Océan d’Amour est prêt un lieu pour chaque âme. Cela ne peut pas se faire automatiquement, sans lutte ni mérite, mais la victoire vient par le combat spirituel. Epouse bien-aimée, tout le monde sait que personne ne peut échapper, rester inerte, paresseux et indifférent, alors qu’il faut être actif, industrieux, déterminé à atteindre l'objectif fixé par moi.

Que chaque homme comprenne et que personne ne s’imagine se sauver, sans correspondre à la Grâce. Epouse bien-aimée, que le monde connaisse Mon Message, sois heureuse dans Mon Cœur et goûtes-y les Délices d’Amour. Je t'aime.

Je vous aime.






  ---