Retour à la page des mises à jour   -    Index    -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Partie 1
OVNI
Explication

Partie 2
Ils sont
parmi nous

Partie 3
Les véhicules volants
Partie 4
Où sont leurs bases
Partie 5
Comment voir
des OVNI
Partie 6
La vie
extraterrestre
Partie 7
Croire
aux OVNI
Partie 8
L'accident
de Varginha
La lune
mystérieuse
Partie 10   Les mystères de Mars Partie 11   Prophéties psi / Projet Stargate Partie 12   Voyager dans le temps / vision psychique
.
Traces mystérieuses d'implantations sur la Lune
.
Autre chapitre :  Mystère des civilisations anciennes
Mise à jour : 8 septembre 2016
Statistique de fréquentation au 10 septembre 2016 de cette page web, créée en octobre 2014 :  2 509 visiteurs uniques (4 par jour)
(Vincent - 29 aout 2014) J'ai toujours un peu peur de parler des bases aliens actives de la lune car si cela ne me pose, à moi, aucun cas de conscience et aucune lutte intérieure avec ma foi de catholique pratiquant, j'ai toujours peur que cela fasse décrocher de la foi chrétienne ceux qui pourraient s’intéresser à ce sujet.

Ce qui m'a fait enquêter par les bases "aliens" de la lune, ce sont les révélations de l
a religieuse allemande A.C. Emmeriche (1774-1824 et béatifié par Jean-Paul II) qui révéla par ses visions que les enfants non baptisés, morts avant l'âge de raison, se retrouvaient sur la face cachée de la lune. Les "Aliens"  de la lune ne sont donc pas des démons et appartiennent à un monde différent de ceux des profondeurs de la terre.

Il n'y a d'ailleurs aucun lien prouvé entre les Aliens/OVNI qui viennent de sous terre (et qui sont des démons sortant de l'enfer, lire le chapitre sur les OVNI) et les bases Aliens de la lune, qui semblent peuplées de gens qui n'ont pas la forme de démon, et qui (d'après Raymond Réant et Ingo Swann et de ce qu'ils ont vu) sont des hommes semblables à nous.




Visions psychiques d'Ingo Swann sur la lune


Dans son livre "Pénétration" (Éd. de l’Œil du Sphinx) Ingo Swann, en explorant psychiquement les bases de la lune pour le gouvernement américain, raconte :

(...) Des trous creusés dans les parois et le fond des cratères en rapport manifeste avec une activité minière ou terrassière. Il y avait des "filets" par-dessus des cratères, des "maisons" dans lesquels on vivait apparemment, bien que je n'ai pu voir qui, sauf dans un cas.

Dans ce dernier cas, je vis des sortes de gens occupés à travailler sur quelque chose que je ne pu saisir. L'endroit était sombre. L' "air" était rempli d'une fine poussière et il y avait une sorte d'éclairage comme un brouillard ou une brume jaune vert. Concernant ces gens, ils étaient soit humains, soit exactement semblables à nous et c'étaient tous des mâles  comme je pus le voir car ils étaient nus comme des vers. Pour quelle raison, je n'en avait aucune idée. Ils semblaient creuser dans un flanc de colline ou de falaise. (...)


Un autre extrait : chapitre 4 : atterrissage psychique sur la lune.


« Bon, fis-je, dites-moi quelle est la cible alors.»Après une assez longue pause, Axel demanda : « Ingo, que savez-vous de la Lune ? » La Lune ! Il veut que j’aille sur la Lune. « Eh bien, je sais qu’elle est là et que c’est un satellite mort, avec des cratères et des montagnes, si c’est ce que vous voulez dire.»

« Est-ce que vous vous êtes déjà intéressé à la Lune, ou y êtes déjà allé psychiquement ? » « Non. On ne s’est jamais intéressé à la Lune parce qu’on en sait trop sur elle. Et donc, ça ne serait pas une bonne expérience. Les gens penseraient que je me suis renseigné sur la Lune ou que je l’ai observée dans un télescope, ou ce genre de chose.»

« Et pourquoi pas la face cachée de la Lune ! Cette partie est toujours opposée à la Terre. Personne ne pourrait vous accuser d’y voir des choses déjà connues.»
« Oui, mais quand même, la Nasa a envoyé des missions autour et il y a plein de photos et de données.»

Axel se mit à rire. « Nous voulons que vous alliez sur la Lune et que vous nous décriviez ce que vous voyez. J’ai préparé des coordonnées lunaires, une dizaine au total, est-ce que c’est trop ? »

« Non, pas nécessairement, cela dépend du stress. Mais je n’aime pas en faire trop d’un coup car je risque de surimposer mes impressions.» « Bon, on n’aura peut-être pas besoin de les faire toutes», dit Axel de façon mystérieuse.
« Savez-vous qui est George Leonard, ou avez vous déjà entendu parler de lui ?» « Non.»
« Vous êtes bien sûr ?» « J’ai rencontré des centaines de personnes, mais je ne me souviens d’aucun George Leonard. Il y a un Leonard au SRI, mais je ne me rappelle pas bien les noms. Je me rappelle mieux les visages.»

Axel se mit à fouiller dans un dossier d’où il sortit cinq photos.

« Connaissez-vous une de ces personnes ? »
« L’une est le Dr Karlis Osis et cette autre travaille au SRI, mais je ne sais plus son nom. Je ne connais pas les trois autres. Il doit y avoir dedans votre M. Leonard, j’imagine.»… (…)

Nous nous mîmes au travail tôt le matin suivant. Je baptisai cela « Mission Lunaire ». Comme nous l’avions fait dans le projet Jupiter, je demandais à Axel de déterminer où était la Lune dans son cycle mensuel, c’est-à-dire dans sa relation présente à la Terre et au Soleil.

« La Lune est pleine», commença-t-il, « elle est à l’opposé du Soleil et elle se couche juste à l’ouest. Cela ira-t-il ? »
« Je l’espère, dis-je, la Terre est entre le Soleil et la Lune donc ; ce que je dois essayer de faire est de me diriger directement vers elle en m’éloignant du Soleil, en espérant un alunissage psychique (je souriais en disant cela) sur la surface.»
« OK, faites votre truc », dit Axel en souriant et il appuya sur le bouton « enregistrer » de son magnétophone.

Peu avant, dans la matinée, nous avions discuté du protocole expérimental et de la façon de mener la séance. Hormis l’énonciation à haute voix des coordonnées lunaires quand je les lui demanderais, Axel ne devait pas dire un mot. Je parle à haute voix, quand je «fais mon truc», me posant à moi-même une série de questions.

Mais ce sont des questions qui aident mon intellect à comprendre ce que je ressens. Ce ne sont pas des questions auxquelles les autres doivent répondre quand je suis «au travail». Je n’aime pas fermer les yeux quand je « fais mon truc ». Je m’installai et essayai de ressentir la Terre entre le Soleil et la Lune ; je commençai lentement à recevoir des images de mon élévation de la Terre jusqu’à voir sa courbure.

Et, je l’avais appris lors de nos essais pour parvenir psychiquement jusqu’à Jupiter, le Soleil semble bien plus petit aux sens psychiques que ce que l’on voit avec ses yeux sur Terre. Vu psychiquement, et bien que semblant plus petit, au moins trois sortes d’enveloppes sont clairement visibles autour de l’étoile Soleil.

Puis j’essayai de m’éloigner psychiquement du Soleil et me dirigeai vers la Lune. Celle-ci semblait plus grande que quand on la regarde avec ses yeux. Je n’eus aucune difficulté pour y parvenir.

Lentement d’abord, elle grandit de plus en plus, rapidement emplit mon champ de vision psychique : une chose blanche avec des couleurs grises, sombres et, étonnamment, beaucoup de jaunes. Soudain, je fus comme aspiré de plus en plus vite vers elle, comme en chute libre. Puis, j’eus la sensation de me «trouver» près d’un rocher ressemblant à de la pierre ponce.
« OK, murmurai-je à Axel, Je peux voir ces rochers, et de la poussière, je pense que j’y suis. Donnez moi votre première coordonnée en la faisant précéder par le mot “Lune” .»


Je notai sur un papier le mot «Lune» et les coordonnées, mais rien ne se produisit. J’étais toujours à l’endroit où je m’étais posé. «Donnez-les-moi à nouveau, plus lentement», demandai-je. Il le fit et j’eus une espèce de vision brouillée, l’impression de zoomer à travers une plaine, des montagnes, puis d’arriver enfin dans l’obscurité, ce qui me surprit. «C’est sombre ici, dis-je, qu’est-ce que c’est ? Question de principe, Axel, ne répondez pas.» L’obscurité !

Puis, lentement comme si je m’ajustais à une sorte de vision nocturne, je pus percevoir des formations. Et je compris ce qui s’était passé.

« Ces coordonnées, demandai-je, c’est sur la face cachée de la Lune ? Oui, ça doit être ça. »

J’essayai d’interpréter les impressions que je recevais. «Il me semble que je suis près d’une sorte de falaise. Elle se dresse assez haut et est faite d’une sorte de roche sombre. Il y a du sable blanchâtre, une sorte de sable granuleux. Au-delà de la falaise, il y a une sorte de vaste étendue. Il y a des motifs dans le sable, ou quoi que ce soit — ce n’est pas vraiment du sable.»

« À quoi ressemblent les motifs ? », interrompit Axel.

Il n’était pas supposé interrompre la description. Mais il l’avait fait, j’y allai donc.

« Eh bien (maintenant je fermais les yeux), des sortes de petites touffes ou des dunes, comme si le vent avait tracé ces motifs.»

Après avoir considéré un moment ces petites dunes, j’ajoutai : «Mais il ne peut y avoir du vent sur la Lune, n’est-ce pas ? Il n’y a pas d’atmosphère !…

Et pourtant, je ressens une sorte d’atmosphère.Je suis un peu perplexe. Faisons une pause.» M’étais-je trompé ?

Axelrod me regardait, il me semble, d’une façon assez étrange, comme s’il réfrénait un désir de parler. «Eh bien, continuai-je, ce à quoi ça ressemble en fait, c’est à de larges traces faites par un tracteur. Mais je ne comprends pas comment c’est possible, donc il doit y avoir quelque chose qui m’échappe. Ce sont juste des sortes de marques. Plutôt étrange.»

Je restai silencieux un moment. «Axel, est-ce que vous voulez…ou est-ce que je suis supposé voir des choses métalliques ou dans ce genre, ou quoi ? Je suis tout près de cette falaise qui est là, elle a une sorte de brillance, un peu comme de l’obsidienne…»

Axel répondit : «Non. Nous pouvons aller aux coordonnées suivantes maintenant.» «Un petit instant, s’il vous plaît, demandai-je, à mon signal, donnez-les-moi.»

Je notai les coordonnées suivantes. La vision de la falaise s’estompa et, en quelques instants je fus clairement en un autre endroit ; je ne pouvais pas croire que c’était sur la Lune. «Je suis désolé Axel, je crois que je suis revenu sur Terre, maintenant…»

« Pourquoi croyez-vous cela ?» demanda-t-il. « Eh bien, il y a… des…» Je m’arrêtai. Je regardai Axel.
« Nous devrions faire une pause, prendre un café, et on réessaye. »
« D’accord, mais vous avez vu quoi ? »
« Aucune idée. Mais quoi que ce soit, ça ne pouvait pas être sur la Lune.» (J’eus la triste vision des 1 000 dollars par jour prenant fin.)

Nous prîmes du café et discutâmes de choses et d’autres. Pour la première fois, je sentis qu’Axel était un peu nerveux. En quinze minutes nous étions de retour sur le lieu. Je refis la même procédure de m’éloigner du Soleil pour venir sur la Lune.

« OK, redonnez-moi ces coordonnées. »

Ce qu’il fit. Je les notai lentement, en m’assurant de ne pas faire d’erreur. J’eus conscience de me trouver dans une brume verdâtre : c’était ce que j’avais vu avant. Cette fois je décidai d’y aller, pour le meilleur et pour le pire.

« Eh bien je suis dans un lieu qui est une sorte de dépression, comme dans un cratère j’imagine. Il y a une étrange brume verte, une sorte de luminosité. Au-delà, tout semble sombre autour. Je me demande d’où vient la lumière. »

Je m’arrêtai à nouveau. Au bout d’un moment, Axel me relança : « Oui, quoi d’autre ? »

« Eh bien, j’imagine que vous n’allez pas aimer ça : je vois, ou il me semble que je vois la présence d’éclairages. Ils donnent une lumière verte… J’en vois deux rangées… oui, ces sortes d’éclairages qu’on voit dans les stades de football, très hauts, en batterie. En haut de sortes de tours…»

J’arrêtai là. « Bon, Axel, je ne peux pas être sur la Lune. Je vous dois des excuses, j’ai dû aller quelque part sur Terre.» Axel me fixa pendant un moment. Il ne souriait pas, et n’avait pas l’air compréhensif ou tolérant. Je crus que c’en était fini.

« Vous êtes sûr que vous voyez des éclairages ? De vrais éclairages ?» demanda-t-il finalement.
« Je vois des éclairages, certes ! Mais comment peuvent-ils être sur la Lune ?»

Axel avait un crayon dans les mains qu’il tripotait en tous sens. Son absence de sourire se transforma en grimace.

« Merde », dit-il finalement, en cassant le crayon en deux. J’étais très étonné et je m’attendais pleinement à ce qu’il quitte la pièce, consterné par le ratage de ma vision à distance. Mais il ne s’en alla pas.

« Des éclairages, hein ? Vous avez vu des éclairages ? »
« Eh bien oui. Mais pas sur la Lune, sûrement. Comment pourraient-ils être sur la Lune ?» Axel me fixait, sans rien dire. (...)



Récit de Raymond Réant lors d'un voyage astral collectif sur la lune


Voici un récit du parapsychologue Raymond Réant lors d'une exploration des bases aliens de la Lune lors d'un voyage astral collectif
(il avait fondé chez lui, en Région parisienne, une petite école de parapsychologie).

Extrait du livre "Pratiquez la parapsychologie" (ce livre n'est plus édité) -  Expérience du 4 juin 1983

(...) En effet alors que sur la Terre l'état d'apesanteur d'un homme en état de dédoublement pouvait facilement être contrôlé, sur le sol lunaire, au contraire, il semblait légèrement contrarier la volonté pour se poser... Une sorte d'élasticité faisait légèrement rebondir les nouveaux explorateurs qui s'y posèrent, mais il s'agissait là d'une impression mentale, qui se dissipa très vite. J'emmenai mes amis au bord d'une cavité circulaire que je connaissais et m'y introduisis le premier, en me laissant descendre entre les parois jaunes et brunes, jusqu'au fond.

Ceux qui m'accompagnèrent hésitèrent quelques instants avant de me suivre. je leur fis un grand signe de la main. Monsieur Pierre descendit, suivi de Madame Marie-Josée, de Madame Marie-Ange, et de Madame Maud. Au fond de cette cavité se trouvait une sorte de tunnel, à l'entrée duquel attendait un homme nommé Zarca, que j'avais déjà eu l'occasion de présenter à Monsieur C., dans de semblables circonstances.

Cet homme n'était pas en état de dédoublement, mais nous percevait très bien. Il était recouvert d'une sorte de membrane grisâtre, qui moulait tout son corps et son visage. Cet homme nous invita à le suivre. Après avoir traversé un sas, nous pûmes observer sur notre droite une pièce d'eau et des végétaux, sorte de légumineuses de grande taille.

Puis notre guide nous fit suivre une galerie, dont la voûte était semi-circulaire, et nous aboutîmes dans une grande salle sous-lunaire, en atmosphère conditionnée, compartimentée par une longue cloison transparente, au travers de laquelle nous pûmes observer de nombreux appareils semblables à des ordinateurs, sur lesquels s'occupaient des hommes et des femmes, qui ne portaient aucun vêtement de protection. Ils étaient vêtus comme les Terriens, à peu de chose près. Ce qui avait choqué Marie-Josée, c'était de voir parmi eux une personne entièrement transparente, qui passa près d'elle.

Ce fut le premier voyage extraterrestre que je fis faire à ce groupe d'étudiants, et, jugeant nécessaire de ne pas trop les fatiguer, je décidai de terminer cette courte visite, en remerciant notre ami sélénien. (...)




Ma théorie...

(Vincent) Ma théorie c'est que les enfants non baptisés, morts avant l'âge de raison (y compris les enfants des fausses couches) sont "replacés" sur la lune et peut-être sont-ils (de la lune) disséminés dans l'univers, colonisant d'autres planètes (avec interdiction de revenir sur terre) et ainsi l"histoire humaine dépasserait le cadre de la Terre. Mais il semblerait que Dieu ne veuille pas que les hommes de la Terre soient informés (de façon officielle) de cette extension humaine, pour preuve nous avons l’enlèvement du prophète Élie dans un char de feux (à lire dans l'Ancien Testament) et qui reste un événement mystérieux car personne n'en connait la raison ni sait où il est allé.

Ma femme eut une fausse couche après notre premier enfant et je fus informé en rêve (j'ai le don naturel de rêve prémonitoire) que ces 4 enfants de cette fausse couche furent placés quelque part ailleurs et continuaient leur vie. Donc en conclusion, tous les hommes qui vivraient ailleurs, viennent bien de la terre, ce que confirme ce message céleste issu de mon site de message prophétique.

Message de Jésus donné au Père M. Doucette (Canada) - 9 nov. 2011 (...) Tous les humains qui peuplent le ciel viennent de la terre. (...)



La Terre (et ses humaines) reste donc la base de tout. Toutes les âmes sont créées sur Terre (Créées par Dieu lors de la conception de l'enfant), mais si certaines font leur vie sur Terre, d'autres la font ailleurs. Voici donc mon hypothèse, qui est surement incomplète, et en espérant qu'elle soit vraie.

Message de la Sainte Vierge Marie : "Dès le début de la conception, le bébé a une âme" -
Pour en savoir plus sur l’Âme, lire le chapitre de messages célestes : Les Mystères de l’Âme



(Vincent) Pour rappel et information : Les véhicules volants actuels appelés OVNI ne doivent pas être confondus avec les véhicules volants des civilisations humaines antédiluviennes (et détruites sur terre par le Déluge) et dont on en a des vestiges avec les pistes de Nasca (un aéroport interplanétaire) et les visions obtenues par voies psychiques.

Ces hommes des temps anciens, grâce à leur technologie,
avaient colonisé le système solaire, et donc que l'on puisse retrouver des vestiges de ces anciennes civilisations sur d'autres planètes ne doit pas nous surprendre. J'ai moi-même eu une vision psychique (Remote Viewing) d'une antique civilisation installée sur Mars, d'origine terrienne et probablement aujourd'hui disparu.

Il pourrait y avoir un lien entre les hommes de la Terre des temps anciens, expatriés sur les planètes et qui seraient devenus indépendants de la Terre et les bases actuelles de la lune, mais tout cela reste mystérieux et il est impossible de connaitre avec certitude la vraie vérité et le vrai lien de tous ces éléments...

... et cela me rappelle un message récent de Jésus à propos de l'enlèvement du prophète Élie.
"Seul Dieu et les habitants du Ciel peuvent savoir où le prophète Élie a été enlevé".


Et pour conclure, je ne crois naturellement pas à la théorie qui voudrait que les premiers hommes soient des extraterrestres (hypothèse appelée globalement "Théorie des anciens astronautes") car je m’inscris dans une lecture biblique de l'histoire humaine et la densité de ma vie spirituelle et mystique fait qu'il est peu probable que je puisse un jour glisser vers le New-age et tout le bazar qui va avec.

Un site traitant du même sujet : ovnis-usa.com/anomalies-lune-mars/  ---  Un autre site : La vraie face caché de la Lune  
---------------------------------------------------------------------------------------------
La carte de la lune en ligne (face visible uniquement) en haute définition pour explorer soit-même
.

La carte de la lune en ligne (face visible et invisible) en très haute définition pour explorer soit-même (en meilleur définition que l'adresse ci-dessus mais l'absence d'ombre rassante ne permet pas de déceler efficacement les structures étranges).
Une petite base ?

(Vincent - 8 septembre 2014)
Bizarre cet ensemble architectural. On y distingue une cheminée.





Un vaisseau ?
.


(Vincent - 7 septembre 2014)
La bizarrerie se situe dans le cratère Manilius. Ce n'est pas moi qui ai trouvé cette petite anomalie, mais pour faire vous-même votre opinion, voici la photo originale en entier,
et j'ai retrouvé ce cratère sur la carte globale de la Lune (image de droite ci-dessous) sur ce site http://wms.lroc.


Pour ma part, je ne sais pas trop quoi penser, ce vaisseau me parait trop terrien, il ressemble trop à un engin de chez nous pour être extraterrestre, il s’agit peut-être d'une illusion d'optique.
L'image ci-dessous du centre est là pour vous indiquer l'angle de vue de la photo de gauche.
Notez que l'espèce de route au milieu de l'image de gauche et que l'on ne voit plus sur l'image du centre est une coupure sur la photo et non pas une anomalie lunaire qui aurait été gommé.
.
  




Complexe industriel ?

(Vincent - 6 septembre 2014)
Bizarre cette forme qui ressemble à un complexe industriel. (Voir la photo avec plus d'environnement).

.
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------
On dirait un bâtiment au fond du cratère... et sur la photo de droite aussi.

.
      

--------------------
On remarque sur l'image de gauche une forme au centre qui enjambe le bâtiment et qui monte vers le haut
Sur l'image de droite, j'ai forcé le contraste pour mieux faire apparaitre les 3 rayures.

Rien n'indique que ces constructions soient encore en activité, il s'agit peut-être de ruines comme le suggèrent certains scientifiques qui ont eu accès à des photos plus détaillées.
Mais néanmoins globalement il y a encore de l'activité extraterrestre sur la Lune.
.

  
 
-----------------------------------------
Encore une étrangeté. La bizarrerie vient aussi de la forme du cratère qui n'a rien de naturelle.

 

.


Obélisque (ou menhir) lunaire dans le cratère Alphonsuse


(Vincent - 4 septembre 2014)
Tro
uvée sur cette vidéo : Le cratère Alphonsus. Lorsque l'on compare l'ombre de cet obélisque avec l'ombre du cratère, on peut en conclure qu'il doit dépasser le cratère en hauteur, ce qui en fait un objet pas très naturel (ou bizarre), sans parler de sa forme pointue qui fait penser à un monument taillé (Cliquer sur la photo pour la voir en plus grand). Cet Obélisque fait 1,5 km de haut. (1 500 mètres).

Lorsqu'on regarde les autres cratères, les Obélisques lunaires aussi hauts et aussi bien taillés sont très rares.

Sur la photo du centre on remarque un bâtiment situé pas loin, à la forme un peu artificielle.
Photo de droite, c'est le cliché de la NASA (pris sur leur carte haute définition en ligne). Il est difficile de se rendre compte de la taille avec ces images officielles, l'astronomie amateur est donc une aide précieuse.


Et pour couronner le tout :
(wikipedia.org/) Le cratère Alphonse est l'un des sites réputés pour ses phénomènes lunaires transitoires, comme des nuages ​​rouges de teintes rougeoyantes qui ont été rapportés émanant du cratère. (...)





Anomalie lunaire


(Vincent - 2 septembre 2014)
Trouvé sur la vidéo d'un particulier
  (Voir la photo de droite en grand) et on retrouve la forme bizarre à droite
La pierre du centre est à mon avis anormalement haute (c'est son ombre qui trahit sa hauteur), elle fait penser à un menhir ou un obélisque, Ingo Swann en avait repéré de nombreux sur la Lune.

Une remarque : Ces photos officielles de la NASA ne mettent pas du tout en valeur les anomalies lunaires.
On comprend que John Lenard Walson (Auteur de vidéos lunaires) se fasse harcelé / intimidé, comme sur cette vidéo  -  ou celle-là, mais le plus fort c'est celle-ci (un appareil militaire d’attaques).

 

  


Un pont qui semble aller nul part
 


(Vincent - 1 septembre 2014) Image extrait d'une vidéo d'un particulier (voir la vidéo) - Voir l'image en entier. Et voici à droite le même cratère photographier par la NASA. C'est bien le même, j'ai fait toutes les vérifications nécessaire (L'angle de la photo est différent). Bizarre.

  



Forme surprenante
  (Vincent - 30 aout 2014) Très surprenante comme forme.








On dirait une base ?

(Vincent - 30 aout 2014) Tout cela fait un peu artificiel. C'est le terreplein devant le bâtiment qui a alerté mon regarde.



A observer soi-même sur cette carte : http://wms.lroc.asu.edu






Base lunaire et cratères taillé, filmé au télescope par un particulier


(Vincent - 28 aout 2014) Voir le film. L’étrangeté c'est le cratère taillé comme un écrou et l'élément qui se trouve en son centre. (Image de gauche ci-dessous capturée du film)
.

Photo de droite ce même cratère photographié par la NASA, l'élément au milieu du cratère y apparait très différent que sur la photo ci-dessous à gauche. (voir l'image en grand)
Photo de gauche, en bas à droite se trouve le début du cratère Alphonsus et son obélisque étudié plus haut dans la page, la proximité des 2 cratères est étrange (voir l'image).

  
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voir un autre film du même auteur  (Images ci-dessous capturées du film). On aperçoit 2 espèces de pont ou parois bizarre.
.





Engins lunaires et traces de véhicules


(Vincent - 26 aout 2014) Image trouvée sur Google Earth, version Lune. C'est cette vidéo qui me l'a révélé. J'en ai fait une capture d'écran. (Ne pas tenir compte du bord gris dentelé en bas à gauche de la photo, c'est la coupure entre la photo en haute résolution et celle en très basse).

-- L'objet fait 160 m de long et 35 m de large.
-- On remarque des traces de véhicules, la largeur des traces est de 17 mètres.

Ces traces de véhicules confirment les récits d'exploration lunaire réalisée dans l'astral par le parapsychologue français Raymond Réant et son équipe. Ils avaient vu des véhicules lassant des traces de chenilles sur le sol lunaire. Ingo Swann en avait vu également.

Merci aux fonctionnaires des services de renseignement américain, chargés de filtrer toutes les photos de la NASA, d'avoir négligé de flouter cette image.



Voici ci-dessous une vue de plus haut de l'endroit ou se trouve ce véhicule et les traces.


----------------------------------------------
Ci-dessous des traces de véhicules qui se croisent. La largeur des traces est de 40 m environ.

 


(Vincent) J'ai remonté la trace du nord qui finit par disparaitre, en me disant que le véhicule n'a pas pu se volatiliser et espérant que des traces réapparaitraient... et bien oui, les traces finissent par être visibles à nouveau, le véhicule a bien continué son chemin. D'autres traces sont d’ailleurs visibles à gauche.

  




(Vincent)
On arrive à trouver sur Internet de nombreux sites dédiés à la question des bases lunaires et plusieurs images circulent mais un soupçon confirmé de fraude pèse sur la NASA qui aurait découvert des choses « impossibles » et aurait volontairement effacé des détaille d’images ou les aurait flouté. En voici deux exemples (il y en a d'autres)

Cliquer sur la photo pour la voir en grand
. (La photo de gauche, c'est le cratère Zeeman situé sur la face cachée de la Lune, près du pôle sud)

 

Pour contrôler vous-même, voici le lien vers le site officiel où se trouvent ces photos :
Lien (-72° Latitude 108° Longitude), la photo est bien proposée au public flouté.
---------------------------------------------------
(Vincent 28 aout 2014)
Ces photos ne sont plus disponibles au public
. Toutes les photos de la mission Clémentine ont été retiré. Heureusement que certaines ont été capturé (Cliquer sur la photo pour la voir en grand). Cela me paraissait bizarre qu'ils les diffusent avec ce floutage grossier, les censeurs ont fini par mettre de l’ordre dans tout ça.




Étranges dômes sur la Lune

(Vincent) Certaines images ont échappé à la censure, voici ailleurs sur la lune les photos d’un Dôme mystérieux.

 

(Vincent) Voici la retransmission de l'article du journal Le Parisien de 1966.


Étranges dômes sur la Lune repérés par "Lunar Orbiter"


Le satellite américain "Lunar Orbiter 2" qui continue de tourner autour de notre satellite naturel, et poursuit les prises de clichés rapprochés du sol, vient de livrer un document sensationnel.

Les savants du laboratoire de Pasadena se sont penchés sur des formes insolites. Au lieu des innombrables cratères qui constituent en général l'ensemble du "paysage lunaire" apparaissent des objets converses, des protubérances...

Il s'agit de sortes de piliers mesurant une quinzaine de mètres de diamètre à la base et de 10 à 20 mètres de haut sur la nature desquels on a peine à se faire une opinion, déclarent certains. "Ces protubérances font songer à des stalagmites, ces étranges aspérités sont hautes de 12 à 25 mètres et ont un diamètre de 15 mètres à la base", ont dit d'autres savants.

Les autorités scientifiques de l'agence aérospatiale américaine ont refusé de donner d'autres détails. Protubérances, piliers, dômes... L'étonnement des services scientifiques de la "N.A.S.A." tient sans doute au choc qu'ils ont ressenti en découvrant sur les clichés des formes inhabituelles.

Pourtant, il peut y avoir autre chose. La commission américaine chargée de rechercher les objets non identifiés s'est déjà intéressée à ces formes. Notre enquête sur les "soucoupes volantes" abordera ce sujet prochainement. Il y a quelques années, des masses hémisphériques ont été décelées sur la Lune. Elles ont frappé les spécialistes, car "elles ressemblaient non à des collines, mais bien plutôt à des coupoles d'observatoire". Le mystère est donc total.

(Vincent) Ci-dessous des captures d'écran via Google earth.
 


---------------------------------------------------------------------------
Ci-dessous, un objet insolite lunaire





Dans un autre registre, un texte trouvé sur le forum : http://forum.astralsight.com/. Site dédié au voyage astral et autres expériences psychiques

Posté le jeudi 4 mai 2012


Titre : Y a-t-il quelqu'un qui a fait une projection astrale vers une planète habitée ?

C'est surprenant, mais, mon guide, lorsque nous voyageons ensemble vers le cosmos. Je lui demande cette question. Elle ne veut pas me le dire et lorsque je veux me rendre sur une planète habitée que je chercherais, elle me dit: "À la maison", elle me retourne dans mon corps physique. Si j'essaie seul, elle m'empêche de sortir.

Cela signifie-t-il que ça me traumatiserait ? Ou es-ce parce que personne ne peut y aller? J'ai cependant visité des planètes avec de l'eau, des nuages, de l'air. Cela, je l'ai vu. Donc, y avez-vous vu des êtres vivants, animaux, plantes, ou êtres pensants ?

C'est curieux que personne n'en parle!

Page d'accueil   --   Qui sommes-nous ?   --   Orientation religieuse   --   Historique   --   Index   --   Livre d'or

---