Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes  -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
Lettre à tous les soldats en guerre
Texte tiré du Stella Maris de septembre 2006 - En bas de page, des prières à Saint Michel trouvés sur Internet
Michael et Saint Michel
La lettre suivante a été écrite en 1950 par un jeune Marine à sa mère alors qu'il était hospitalisé après avoir été blessé au combat, en Corée. Cette lettre est arrivée entre les mains d'un aumônier de la Marine de guerre qui l'a lue devant 5000 Marines, à une base navale de San Diego, en 1951.

Sermon de l'Abbé Rioult sur Saint Michel et le combat entre Dieu et les démons (Vidéo) - 2013, Lorraine (France)
L'aumônier avait parlé au jeune homme, à sa mère et au sergent qui commandait la patrouille. Cet aumônier, le Père Walter Muldy, certifiait à tous ceux qui lui posaient la question, que cette histoire était vraie.

Au cours des années 60, on lisait cette lettre une fois par année, à Noël, sur les ondes d'une station de radio du Mid-west. La voici pour ceux quine la connaissent pas.


Ma chère Maman,

Je n'oserais jamais écrire cette lettre à quelqu'un d'autre que toi, parce que personne ne voudrait me croire.
Peut-être même que toi aussi tu trouveras ça difficile à croire, mais il faut que je le dise à quelqu'un.

Pour commencer, je suis à l'hôpital. Mais ne t'inquiète pas, tu m'entends, ne t'inquiète pas. J'ai été blessé mais je vais bien, O.K., tu comprends, je vais bien. Bon. Le médecin m'a dit que je se-rai debout dans un mois.

Mais ce n'est pas ça que je veux te raconter. Tu te souviens quand je me suis engagé dans les Marines, l'année dernière, tu te souviens quand je suis parti, que tu m'as dit de réciter une prière à saint Michel tous les jours. C'était pas la peine de me le dire, parce que, d'aussi loin que je me souvienne, tu m'as toujours dit de prier saint Michel archange. Tu m'as même, donné son nom. Eh bien, je l'ai toujours fait.

En arrivant en Corée, j'ai même prié encore plus fort.

Tu te souviens la prière que tu m'as apprise?

«Michael, Michael of the morning, fresh corps of Hea-ven adoming'», tu connais la suite.
Eh bien, je l'ai récitée tous les jours. Parfois en marchant et quelquefois pendant les haltes, mais toujours avant de m'endormir. Je l'ai même apprise à quelques copains.

Bon, eh bien, un jour, je faisais partie d'une patrouille de reconnaissance en territoire ennemi, bien en avant des lignes.
On avançait péniblement et il faisait très froid. Mon haleine, on aurait dit de la fumée de cigare.
Je croyais connaître tous les gars de la patrouille, mais un Marine que je n'avais jamais vu auparavant est venu marcher à côté de moi. C'était le plus grand Marine que j'avais jamais vu. Il faisait au moins 1 mètre 90 et il était bâti à l'avenant. Je me sentais rassuré d'avoir un type comme ça à côté de moi.

En tout cas, on continuait à marcher. Le reste de la pa-trouille s'est déployé. Juste pour amorcer la conversation, j'ai dit: Fait froid, hein! et puis j'ai ri. J'étais là à risquer de me faire tuer d'une minute à l'autre, et je lui parlais du temps qu'il faisait.
Il a semblé comprendre. Je l'ai entendu rire doucement.
Je l'ai regardé et j'ai dit: Je t'ai jamais vu avant. Je croyais connaître tout le monde dans l'unité.
Il a dit: Je me suis engagé à la dernière minute. Je m'appelle Michael.
• Surpris, j'ai répondu: Ah oui, moi aussi je m'appelle comme ça.
Il a dit: Je sais, et il a ajouté:
Michael, Michael of the mor-ning... (
Michel, rosée matinale, parure du Soleil levant...)

J'étais si étonné que je suis resté sans rien dire pendant une minute. Comment pouvait-il savoir mon nom et cette prière que tu m'avais apprise? Après quoi je me suis dit en souriant que tous les gars me connaissaient dans l'unité. J'avais appris cette prière à tous ceux qui voulaient l'entendre. Y en a même qui m'appelaient saint Michael !

On est resté sans rien dire un moment, puis il a brisé le silence. On va bientôt avoir des ennuis.
Il devait être en excellente forme, ou alors il respirait si doucement que je n'entendais même pas sa respiration. Moi, ça sortait en gros nuages. Il ne souriait plus maintenant. On va avoir des ennuis! Je me disais, ouais, comme on est entourés par les communistes, c'est pas vraiment une grande nouvelle.

La neige a commencé à tomber à gros flocons. Bien vite, on ne pouvait plus rien voir devant soi et j'avançais dans un brouillard blanc fait de particules mouillées et col-lantes. Mon compagnon a disparu de ma vue.
Soudain, inquiet, j'ai crié: Michael!

J'ai senti sa main sur 'mon bras. Sa voix était riche et forte: Ça va bientôt s'arrêter.
Il avait raison. Après quelques minutes, la neige a cessé aussi rapidement quelle avait commencé. Le soleil étincelait.
Je me suis retourné pour voir où était le reste de la pa-trouille. Il n'y avait plus personne en vue. On les avait perdus dans la bourrasque. On arrivait sur une petite montée et j'ai regardé devant moi.

Maman, mon cour s'est arrêté net. Ils étaient sept. Sept soldats communistes avec leurs vestes et leurs pantalons matelassés et leurs drôles de petits chapeaux. Mais il n'y avait rien de drôle à ce moment-là. Les sept fusils étaient braqués sur nous.
J'ai crié: Couche-toi, Michael! et je me suis jeté à terre.
J'ai entendu les coups de feu partir presque en même temps. Les balles sifflaient. Michael était toujours debout.
Maman, ces types ne pouvaient pas le manquer, pas à cette distance. Je m'attendais à le voir déchiqueter en morceaux.
Mais il était là, sans même essayer de tirer. Il était paralysé par la peur. Ça arrive parfois, maman, même aux plus braves. Il était comme un oiseau fasciné par un serpent.
En tout cas, c'est ce que je pensais. Alors, je me suis levé pour le tirer par terre, et c'est là que j'ai été touché. J'ai senti comme une brûlure dans ma poitrine.
Je m'étais souvent demandé ce qu'on ressentait quand on était touché. Maintenant, je sais.
Je me souviens d'avoir été porté par des bras solides, des bras qui m'ont déposé très doucement sur un coussin de neige. J'ai ouvert les yeux, pour un dernier regard. J'étais en train de mourir. J'étais même peut-être déjà mort et je me souviens d'avoir pensé: Eh bien! c'est pas si terrible!

Peut-être que je fixais le soleil. Ou alors, c'était le choc, mais il m'a semblé voir Michael debout à nouveau. Mais cette fois, il avait le visage illuminé d'une splendeur terrible.
Comme je te dis, peut-être que j'avais le soleil dans les yeux, mais Michael avait l'air de changer pendant que je le regardais. Il devenait plus grand, ses bras s'étendaient.
C'est peut-être parce que la neige recommençait à tomber mais il était entouré de lu-mière, comme les ailes d'un ange. Et il avait une épée à la main, une épée qui resplendissait de millions d'éclats.

Eh bien, c'est la dernière chose dont je me souviens, avant que les copains me retrouvent. Je ne savais pas combien de temps avait passé. De temps en temps, la douleur et la fièvre me lais-saient un moment de répit. Je me souviens de leur avoir dit que l'ennemi était juste de-vant nous.

J'ai demandé: Où est Michael ?

Je les ai vus qui se regardaient: Où est qui? a demandé quelqu'un.
Michael, Michael, le grand Marine qui marchait à côté de moi juste avant qu'on entre dans la rafale de neige. -Mon gars», dit le sergent, Y'a personne qui marchait à côté de toi. Je t'ai jamais perdu de vue. lb t'en allais trop loin. J'allais t'appeler au moment où t'as disparu dans la bourrasque.

Il m'a regardé d'un air curieux: Mais comment t'as fait ça, mon gars?
- Comment j'ai fait quoi?
J'étais presque en colère malgré ma blessure. Ce Marine, Michael, et moi, on allait juste...

- Mon gars, dit doucement
le sergent, c'est moi qui ai choisi les hommes de cette unité, et y a pas d'autre Michael que toi. T'es le seul Michael ici.
Et après avoir attendu une minute, le sergent ajouta: Mais comment t'as réussi à faire ça, mon gars? On a entendu des coups de feu. Y a pas un seul coup de feu qui a été tiré avec ton fusil, et y a pas un gramme de plomb dans les sept corps qui sont couchés là, derrière la colline.

Je n'ai rien répondu. Qu'est-ce que j'aurais pu dire? Je restais là, bouche bée et stupéfait.
C'est le sergent qui a repris la parole en disant doucement: Mon gars, les sept soldats communistes qui sont là ont tous été tués par un coup d'épée.

C'est tout ce que je peux te dire, maman. Encore une fois, c'était peut-être le soleil dans mes yeux, c'était peut-être le froid, ou la douleur, je ne sais pas, mais c'est ce qui est ar-rivé.

Gros baisers, Michael.

Note: 1. Michel, rosée matinale, parure du Soleil levant...


Messages donnés à John Leary 29 septembre 2006 (les archanges Saints Michel, Gabriel et Raphaël)

St-Michel :  « Je suis St-Michel et je me tiens devant Dieu de même que son armée militante des anges. Plusieurs d’entre vous ont été ramenés par les messages plus sérieux des dernières semaines aussi bien que par les développements mondiaux. Vous devez mettre toutes ces choses dans la perspective de la puissance de votre Dieu.
 
Vous avez entendu que le pouvoir de Satan a été comparé à un grain de sable par rapport au pouvoir de Dieu.
Par conséquent, n’ayez pas peur des êtres méchants parce que Notre Seigneur se tient à vos côtés à chaque jour. Il a vaincu le malin par sa mort sur la croix et son salut est accessible à tous ceux qui l’acceptent comme Seigneur de leurs vies.  La grâce et la protection de Dieu sont aussi proches que votre confessionnal local ou l’église. 
Gardez vos âmes pures et fortes dans la foi et les esprits malins ne pourront pas vous faire de mal. 

Vous pouvez aussi faire appel à nous les anges, par Jésus, et nous viendrons à votre secours contre n’importe quels démons. Demandez au Nom de Jésus et ma prière d’exorcisme et les démons s’enfuiront. 

Les batailles plus graves sur terre arriveront bientôt.  Ne soyez pas effrayés par aucune des actions des démons ou des mauvaises personnes, parce que bientôt ils seront vaincus et le règne de paix de notre Seigneur amené.  Il vous sera donné suffisamment de grâces pour endurer les tribulations, alors n’ayez aucune peur et croyez en la parole de votre Seigneur.
Un site sur Saint Michel : saintmichel-princedesanges.com/


Prière de saint Louis de Gonzague
, Jésuite, 1568-1591

O prince invincible, gardien fidèle de l'Eglise de Dieu et des âmes justes, vous qui, animé d'une si grande charité et d'un si grand zèle, avez livré tant de batailles et accompli d'entreprises, non pour vous acquérir à vous-même renommée et réputation comme le font les capitaines de ce monde, mais pour accroître et défendre la gloire et l'honneur que nous devons tous à notre Dieu en même temps que pour satisfaire au désir que vous aviez du salut des hommes, venez, je vous en prie, au secours de mon âme qui est attaquée continuellement et mise en danger par ses ennemis : la chair, le monde et le démon.

Vous avez conduit jadis le peuple d'Israël dans le désert, veuillez aussi être mon guide et mon compagnon dans le désert de ce monde, jusqu'à ce que vous m'ayez conduit hors de tout danger dans la terre des vivants, dans cette bienheureuse patrie d'où nous sommes tous exilés.




Prière à saint Michel, comme protecteur spécial

O grand Prince du ciel, gardien très fidèle de l'Église, saint Michel Archange, moi N**, quoique très indigne de paraître devant vous, confiant néanmoins dans votre spéciale bonté, touché de l'excellence de vos admirables prières et de la multitude de vos bienfaits, je me présente à vous accompagné de mon Ange gardien et en présence de tous les Anges du ciel que je prends à témoin de ma dévotion envers vous.

Je vous choisis aujourd'hui pour mon protecteur et mon avocat particulier, et je me propose fermement de vous honorer toujours, et de vous faire honorer de tout mon pouvoir.

Assistez-moi pendant toute ma vie, afin que jamais je n'offense Dieu gravement ni en œuvres ni en paroles, ni en pensées. Défendez-moi contre toutes les tentations du démon, spécialement pour la foi et la pureté, et à l'heure de ma mort, donnez la paix à mon âme et introduisez-la dans l'éternelle patrie. Ainsi soit-il.



Prière à Saint Michel

Sa Sainteté le pape Jean-Paul II insista, lors du Regina Coeli du 24 avril 1994, pour que les fidèles catholiques récitent chaque jour cette prière extraite de l'exorcisme de Léon XIII.

Saint Michel Archange
défendez-nous dans le combat ;
soyez notre secours contre la perfidie
et les embûches du démon.
Que Dieu exerce sur lui Son empire,
nous le demandons en suppliant;
et vous, prince de la milice céleste,
refoulez en enfer, par la Vertu divine,
Satan et les autres esprits malins
qui errent dans le monde
pour la perte des âmes.
Amen.


Appel au Grand Archange Saint-Michel, pour lui demander sa protection

Au nom du Sacré Cœur de Jésus et par l'intercession de Marie Immaculée, très humblement prosternés devant votre Majesté, ô Dieu tout-puissant, nous vous supplions de vouloir bien nous envoyer Saint Michel, pour qu'il nous secoure dans notre détresse.

Daignez vous souvenir, Seigneur, que, dans les circonstances douloureuses de notre histoire, vous en avez fait l'instrument de votre miséricorde à notre égard. Nous ne saurions l'oublier ; c'est pourquoi nous vous conjurons de conserver à notre patrie la protection dont vous l'avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.

Et vous, ô Saint Michel, prince des Milices célestes, venez à nous ; nous vous appelons de tous nos vœux.
Vous êtes l'Ange gardien de l'Eglise et de la France ; c'est vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d'Arc dans sa mission libératrice. Venez encore à notre secours et sauvez-nous ! Nous mettons nos personnes, nos familles, nos paroisses, la France entière, sous votre protection toute spéciale. Nous en avons la ferme espérance, vous ne laisserez pas mourir le peuple qui vous a été confié.

Que Dieu suscite parmi nous des saints ! Par eux, ô saint Archange, faites triompher l'Eglise dans la lutte qu'elle soutient contre l'enfer déchaîné.
Amen

Prière diffusée par la Confrérie de "L'Ange Gardien", 21 montée Saint-Laurent - 69005 Lyon - France. Un spécimen de la revue de l'Association vous sera envoyé sur simple demande à cette adresse, ou par le biais de notre boîte aux lettres.


LA PRIÈRE À_SAINT MICHEL ARCHANGE

O Saint Michel Archange,
vous qui, enflammé de zèle
pour la gloire divine,
avez précipité en enfer
les esprits rebelles,
faites que, brûlant du même zèle,
nous combattions l'impudence effrayante
qui dresse contre Dieu
tant de nos contemporains
et que nous concentrions
toutes nos énergies
à étendre la gloire de Dieu. 
Par le Christ Notre Seigneur.

Ainsi soit-il.


Prière à Saint Michel

Glorieux Archange ! que votre fidélité et votre soumission aux or-dres de Dieu attachent si constamment au maintien de sa gloire et aux intérêts des hommes, employez, en ma faveur, ce crédit inséparable du bonheur dont vous jouissez.
Portez au trône du Saint des Saints tous les vœux que je confie aujourd'hui à votre puissante protection.
Ayez égard aux besoins d'un Royaume dont vous avez été si longtemps le patron spécial, et qui depuis n'a été dévoué à votre Reine, que pour vous accroître, par votre médiation auprès d'elle, nos ressources et notre défense.
Bannissez, écartez de nos contrées tout ce que le dérèglement des moeurs, l'hérésie et l'impiété s'efforcent d'y répandre de contagieux.
Vainqueur des attentats de Lucifer contre la majesté du Très-Haut, ne permettez pas qu'il triomphe de votre héritage et qu'il l'enlève au Rédempteur qui l'a conquis au prix de son Sang.
Chargé, enfin, de présenter nos âmes au Tribunal de Dieu, dans l'instant de notre mort, remplissez, en faveur de la mienne, un ministère de charité pour toute ma vie, et de sauvegarde pour l'instant qui la terminera. Ainsi soit-il.

Madame Louise France, fille de Louis XV,_en religion Mère Thérèse de Saint-Augustin.

Glorieux Saint Michel,
prince de la milice céleste,
protecteur de l'Église universelle,
défendez-nous contre tous
nos ennemis visibles et invisibles,
et ne permettez pas
que nous tombions jamais
sous leur cruelle tyrannie.


Prière à Saint Michel pour la France

Grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, de grâce ne transportez pas à une autre nation le glorieux privilège de vous avoir pour ange tutélaire.

Ah ! ne souffrez pas que notre patrie cesse d’être la fille aînée de l’Eglise et que son glorieux titre passe à un autre peuple !
Opposez à ses défaillances actuelles la fidélité séculaire de son passé. Souvenez-vous que cette terre confiée à votre sollicitude, fécondée par les sueurs et le sang de nombreux apôtres et martyrs, fut illustre entre toutes par les vertus de ses enfants, depuis saint Germain et sainte Geneviève jusqu’aux âmes généreuses qui, de nos jours encore, réagissent contre les envahissements du mal par l’énergie de leur foi et la sainteté de leurs oeuvres.

O glorieux Archange, faites-vous notre avocat devant le Très-Haut.
Obtenez pour la France, notre chère patrie, la paix dont elle a tant besoin à l’intérieur et à l’extérieur.
Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur, afin qu’après avoir été humiliée sous les châtiments du Ciel pour ses fautes, elle se relève purifiée et retrempée, capable des mâles vertus qui ont fait sa gloire dans les siècles passés.

Ainsi soit-il.

(Prière Indulgenciée)




---