Apprendre le Taï-chi-chuan
Retour à la page des mises à jour santé 

Le Taï-chi-chuan (prononcez Taï-t’chi ou Taï-ki)

Vous avez des problèmes de dépendance à la cigarette, à l’alcool, vous souffrez d’insomnie, vous êtes de santé fragile, dépressif, vous souffrez de troubles psychologiques, vous tombez malade pour un rien, vous avez un enfant hyperactif, vous êtes stressé, vous souhaitez vivre vieux et en forme ... bref, vous avez des problèmes de santés.

… alors le Taï-chi-chuan est fait pour vous.

------------------------------------------------------------------------------

Le Taï-chi-chuan est un exercice physique pas fatigant, facile à faire, à faire chez soi et donc totalement gratuit. Il faut simplement y dédier 30 minutes par jour. Cette médecine naturelle nous vient de Chine et les chinois l’appellent « la boxe de l'éternelle jeunesse ». Mais il ne s’agit pas d’un sport de combat, si ce n’est pour se battre contre la mauvaise santé.

L’exercice consiste, dans un endroit bien aéré et le matin, à déplacer ses bras et ses jambes extrêmement lentement, le mieux est de regarder des personnes en faire dans les parcs publics. Peu importe les mouvements, l’important est de bouger ses membres à la vitesse d’une tortue en restant plus ou moins concentré sur ces mouvements et en évitant le plus possible de sombrer dans la rêverie.

Les bénéfices de cette pratique sont visibles dès les premières minutes, mais pour profiter pleinement de cette médecine douce, il faut dépasser le premier quart d’heure et atteindre les 30 minutes. Une fois les trente minutes écoulées, il n’est pas utile de continuer car cela doit être fait tous les jours, donc ne faites pas d’excès.

Pourquoi faut-il faire son Taï-chi-chuan le matin plutôt que le soir ?
Fait le matin, cela vous donne un grand calme pour toute la journée alors que fait le soir, vous dormirez très bien certes et votre organisme sera remis d’aplomb, mais vous ne ressentirez pas de grand calme le jour d'après. En cas d'oubli, on peut aussi faire discrètement des "mini Taï-chi-chuan"
avec les mains ou les doigts, dans le train/métro ou avant d'entrer en réunion. Vous en ressentirez un grand calme qui ne durera pas longtemps (1 ou 2 heures) mais c'est mieux que rien.

Mais Comment fonctionne donc cette « médecine providentiel » ? Quelle est donc l’alchimie qui s’opère en nous par ces mouvements d’apparence anodins et à la portée de tous ?

Et bien voilà ma réponse :
Dans nos corps circule une sorte « d’énergie vitale » via des méridiens qui parcourent le corps
et qui sont les mêmes que ceux connus en acupuncture.
Un corps en bonne santé doit avoir une énergie qui circule sans entrave. Un stress, un traumatisme ou une mauvaise hérédité (santé fragile, état dépressif, alcoolisme) entraînent une mauvaise circulation de ces énergies, ce qui provoque des problèmes physiques.

Les mouvements lents que l’on fait rétablis cette fluidité de l’énergie vitale et ainsi le corps retrouve sa santé.

Le Taï chi peut être fait en médecine préventive, ainsi le corps est bien protégé contre les agressions quotidienne (microbe, stresse, etc.) il procure un grand calme et améliore la qualité du sommeil. (Il faut toujours préférer les médecines douces aux médicaments chimiques modernes dont les effets secondaires sont redoutables).

------------------------------------------------------------------------------

On peut voir sur Internet de nombreuses vidéos de Taï-chi-chuan, attention il en existe de plusieurs catégories. Les Asiatiques étant très influencés par les ars martiaux, certains exercices proposés ressemblent à des prises de combat, mais en réalité l’important est de faire des mouvements très lents, il n’est pas utile de se rapprocher des mouvements style « karaté kung-fu ».

Des mouvements que j’ai pu voir sur certaines vidéos me paraissent bien trop rapides, tout doit se faire avec une extrême lenteur et si possible au grand air …

Voici une vidéo qui donne un bon aperçu du Taï-chi-chuan : http://www.youtube.com/ -

A la fin de la vidéo, on voit l'homme assis en posture de méditation, en réalité cette position n’appartient absolument pas au Taï-chi-chuan.
Le Taï-chi-chuan ne doit pas être confondu avec le Yoga. L'un vient de Chine et l'autre d'Inde, des pays très différents. Si le Yoga a un côté spirituel, ce n'est pas le cas du Taï-chi-chuan qui est uniquement une médecine douce.

Complément d'informations et controverses (Mise à jour le 4 mars 2012)

En réponse à quelques mails de personnes alarmées au sujet de ce chapitre. Le Taï-chi-chuan n'a rien de démoniaque et n'est pas une création du "New-age" et tout ce qui vient d'Asie n'est pas occulte par définition. Des milliers d'enfants en France font du judo, y compris les miens et ils ne font pas un sport occulte pour autant, c'est pareil pour le Taï-chi-chuan (ne pas confondre avec le Reiki). Et quand bien même un groupe sectaire New-age proposerait du Taï-chi-chuan à ses adeptes, cela ne doit pas pour autant frustrer les gens ordinaires de cette pratique.

En conclusion, le Taï-chi-chuan n'est nullement une religion et n'est rattaché à aucun courant spirituel. Il peut être assimilé à l’acuponcture car le principe est le même. L'acuponcture est une science tout à fait honorable, cela n'aurait aucun sens d'accepter l'un et rejeter l'autre puisque ces 2 médecines sont identiques.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bon, au vue des réactions, j’ai du mal m’y prendre pour vous ex (4 mars 2012) Quand on voit toutes les vidéos sur internet, y compris celles faites par les Chinois, on remarque que le Tai-chi-chuan est indissociable de la lenteur, cette lenteur est l’essence même qui fait son efficacité, c’est par la lenteur (associée à une prise de conscience du geste) que toutes les énergies vont se rééquilibrer et se dynamiser.

Je conseille de pratiquer les yeux ouverts car cela empêche de sombrer dans la rêverie et permet d'être davantage ancré dans la réalité. Les bienfaits du Taï-chi se ressentent dès les premières minutes.

Une de mes sœurs à qui j'ai conseillé le Taï-chi (pour qu'elle en parle à son mari qui est sujet à la dépression) en a fait quelques secondes un matin et cela à suffi pour lui supprimer son envie de fumer. Elle en a été très surpris, d'autant qu'elle n'en faisait pas pour arrêter la cigarette, seulement le rééquilibrage de son corps énergétique lui avait supprimé sa dépendance au tabac pour la journée. Elle m'a raconté que le lendemain, elle n'avait pas fait de Taï-chi pour voir si c'était bien liée à ça et effectivement son envie de fumer lui était revenu. Pour un sevrage complet, un temps plus long de Taï-chi aurait été nécessaire.

Certains ont voulu codifier ces gestes et ainsi plusieurs "écoles" se sont formées mais je pense qu'il ne faut pas tomber dans le piège inutile de l’institutionnel. L’efficacité du Taï-chi tient dans le mouvement (peu importe lequel), la lenteur et la concentration de l'esprit sur l’énergie intérieure, c'est tout. Pour ma part, j'ai pu constater que l'extrême lenteur est bien plus efficace que la lenteur que l'on voit sur les vidéos. Cette extrême lenteur n'est d’ailleurs pas très "vendeur" visuellement parlant, car on a l'impression que je ne bouge presque pas, alors que l'effet de ressenti est impressionnant.

Pour vous montrer les trésors qui se cachent dans la Taï-chi en version XL (eXtra Lent), un matin, j'avais fait un exercice de Taï-chi où, au lieu de me concentrer sur mon énergie, je me suis concentré sur l'énergie de l'invisible, de Dieu, du monde des anges, bref de l’univers des esprits qui nous entourent mais que l'on ne voit pas et que la pratique du Taï-chi permet de mieux ressentir.

Après cet exercice et durant toute la journée, j'ai été envahi d'un calme bien plus fort que les autres jours avec le sentiment d'être "shooté" tellement je me sentais bien et détendu, j'avais l’impression de "planer", tout en ayant gardé toutes mes facultés.

Ce taï-chi XL axé sur le ressenti énergétique m'a ouvert un lien direct sur mon âme, ce qui me provoque un réel plaisir, du coup je suis devenu un peu (beaucoup) accro et je fais du Taï-chi au moindre temps mort. Des fois j'ai même le sentiment de ne vouloir vivre que de "taï-chi et d'eau fraiche".

Pour finir et apporter un peu de concret, voici deux vidéos qui montrent jusqu’où on peut aller dans ce domaine. Après une lecture attentive de la vidéo de droite, on peut constater que l'on ne peut pas devenir guérisseur par le taï-chi. La personne de la vidéo fait de l’acuponcture en parallèle. Le taï-chi permet de s’auto-guérir mais pas de guérir directement les autres.

  

-----------------------------------------------------------------------------------

Voici ce qu'en pense le père Joseph-Marie Verlinde

"Le Taï Chi Chuan est un art chinois traditionnel, fondé sur la double polarité du Yin Yang. Il se présente comme une relaxation active ou une méditation en mouvement. Il peut devenir un art martial pour qui s’intéresse à cet aspect. Mais il ressemble plus à une danse, ou alors à un combat au ralenti. Il est présenté en général comme une « gymnastique douce » composée de mouvements lents, souples et continus.

L’enchaînement des gestes peut atteindre 24 mouvements, créés à partir de l’observation de la nature : le ciel, le monde végétal et animal. Le but des mouvements enseignés est de développer l’énergie (le Chi ou Ki), qui est le correspondant chinois de la Kundalini. L’énergie Ki circule dans les méridiens comme la Kundalini circule dans les nadis.

Ce rapprochement permet de constater que la technique se développe sur l’horizon d’une philosophie naturaliste, invitant à faire l’expérience de l’immersion progressive dans les énergies cosmiques divinisées.

Le Taï Chi Chuan annonce clairement que son but est « l’éveil intérieur »

La difficulté du discernement de ces techniques réside dans leur double action, ou plutôt leur action à deux niveaux. La recherche d’harmonisation interne des énergies, de relaxation, d’équilibre physique et psychique, est en soi tout à fait légitime ; mais le Taï Chi Chuan est aussi une technique efficace induisant une dilution progressive de la conscience personnelle dans le Soi impersonnel. Cette seconde visée n’étant pas compatible avec l’anthropologie biblique ni avec l’appel de Dieu sur l’homme selon les Evangiles, la prudence voudrait que les chrétiens ne se tournent pas vers ce genre de technique, mais cherchent à obtenir par d’autres moyens les bienfaits qu’elle promet."

(Vincent) Reprenons la phrase "
est aussi une technique efficace induisant une dilution progressive de la conscience personnelle dans le Soi impersonnel"

On voit bien que le père J. M. Verlinde n'a jamais fait de Taï-chi et qu'il est préférable, à défaut de pratique, de bien se renseigner avant de juger car cette discipline n'induit en rien cette impression d'impersonnalité, c'est même tout le contraire qui se produit.

Le Taï-chi est effectivement une méthode naturelle très efficace pour rééquilibrer son corps et ouvrir son esprit au surnaturelle et au Divin qui se cache juste derrière. Que l'homme s'ouvre à la divinité après que Dieu se soit fait homme, c'est ce qu'enseigne l’Église catholique !

Il n'y a donc aucune hérésie cachée dans cette médecine douce. Pour s'en convaincre, le plus simple c'est d'essayer, les effets bénéfiques s'en ressentent dès le premier exercice.

Spiritualité & Taï-chi-chuan

Il m'est venu l'idée de faire de l'adoration durant cette heure de Taï Chi, c'est-à-dire se fixer sur Dieu tout en faisant les mouvements, Avis aux amateurs, c'est très efficace car le soir même, alors que je faisais mes courses, je déambulais désespérément dans un supermarché à la recherche d'un shampoing bio pas trop cher. Puis subitement, j'ai eu à l'esprit que Jésus pouvait m'aider, je me suis dit "effectivement, compte tenu de cette prière que je relis souvent :

Message du Ciel donné à Jean-Marc (France), 2 août 2009

(...) Demandez Mon aide, Ma force, Mes conseils dans les décisions à prendre ; confiez-Moi tous vos problèmes, vos soucis, ils trouveront une solution juste dans Mon Divin Cœur. (...)

Mais je pensai, "tout cela c'est bien jolie mais comment Jésus va-t-il s'y prendre pour me montrer le bon flacon". Je continuais à marcher puis il semblerait que mon esprit fut comme "parti dans les nuages" et quand je repris conscience, je me suis retrouvé avec le bon flacon entre les mains et c'était le moins cher des shampoings bio, Dieu avait pris possession de mon corps est m'avait fait prendre le bon produit.

Il m'a parut évident que cette grâce était le fruit de ces 30 minutes d'adoration que j'avais pu faire en profitant du Taï Chi.